Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Économie et développement urbain durable

 | 
Bruno Duplessis
, 
Charles Raux

Présentation des auteurs

Texte intégral

1Paolo Avner (Ingénieur d’étude CNRS) est diplômé de ParisTech-Nanterre et de l’Université Paris1. Jeune économiste, il a acquis une certaine expérience sur les mécanismes de flexibilité du protocole de Kyoto ainsi que sur les instruments permettant de concilier politiques climatiques ambitieuses et compétitivité internationale. Au LEPII, il travaille sur les questions de développement urbain durable, et sur l’intégration de cette dimension spatiale dans le modèle énergétique POLES.

2Thierry Aw a réalisé sa thèse de doctorat au Laboratoire Ville Mobilité Transport (Ecole des Ponts ParisTech, IFSTTAR et UPE-MLV). Il s’intéresse plus à la prise en compte des interactions entre l’occupation des sols et les systèmes de déplacements, en mobilisant des approches géographiques, économiques, et la capacité de simulation des modèles. Ses recherches portent sur la proposition d’éco-indicateurs intégrant les conséquences réciproques de l’agencement des lieux de résidence et de production et la performance territoriale des réseaux de transports. Il est actuellement ingénieur au département Etudes Générales et Economiques de Transports de SETEC international.

3Ian Cochran est chargé d’étude à CDC Climat Recherche (ancienne Mission Climat de la Caisse des Dépôts) et doctorant au sein du laboratoire de recherche CERNA - Mines ParisTech. Ses recherches portent principalement sur la gestion du changement climatique à l’échelle locale. Ian est titulaire d’un master of Public Affaires (MPA) obtenu à Sciences-Po Paris.

4Yves Crozet est professeur d'économie à l’Institut d’études politiques à l’université de Lyon et membre du laboratoire d'économie des transports (LET, UMR CNRS n° 5593). Ses principaux thèmes de recherche sont le calcul économique et l’évaluation, les politiques publiques et la mobilité durable.

5Bruno Duplessis, professeur agrégé de Génie Civil et docteur en Energétique de l’Ecole des Mines de Paris est actuellement maître assistant associé au Centre Energétique et Procédés de Mines ParisTech. En collaboration avec des partenaires industriels ou institutionnels, ses activités de recherche se développent principalement dans le domaine de la maîtrise de la demande en énergie (MDE) et en particulier autour du développement de méthodes et d’outils pour la caractérisation et l’évaluation des actions de MDE.

6Stéphane Hallegatte est chercheur en économie de l’environnement et en science du climat à l’Ecole Nationale de la Météorologie, Météo-France, et au Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement (CIRED). Il a fait partie des auteurs des rapports des groupes de travail I et II du quatrième rapport du GIEC en 2007, et est aujourd’hui un auteur principal du rapport spécial sur l’adaptation au changement climatique et la gestion des risques. Ses recherches couvrent principalement trois thèmes : les crises économiques et l’étude des conséquences économiques des catastrophes naturelles, l’évaluation des impacts socio-économiques du changement climatique, et la conception de stratégies publiques ou privées d’adaptation au changement climatique.

7Haitham Joumni est docteur ès sciences économiques. Il est chercheur au département Economie et Sciences Humaines du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) où il participe à différentes études et coordonne plusieurs projets de recherche dans le domaine de l’économie de l’environnement, de la construction et de l’énergie.

8Mathieu Labarre est titulaire d’un Master 2 Physique et Environnement de l’université d’Orsay. Il a collaboré en tant qu’ingénieur de recherche aux activités de recherche du Centre Energétique et Procédés de Mines ParisTech portant sur l’analyse des mécanismes de décision de rénovation chez les particuliers dans le cadre d’une convention de recherche financée par l’institut Carnot du CSTB.

9Jean Laterrasse, Directeur du Laboratoire Ville Mobilité Transport, est Professeur à l’Université Paris Est. Ancien élève de l’Ecole normale supérieure de Cachan, il a alterné au cours de sa carrière des périodes de recherche et des missions de caractère opérationnel au sein du ministère en charge des transports et de l’aménagement du territoire, a été de 1990 à 2000 directeur de recherche au CNRS, puis a exercé entre 2000 et 2004 la fonction de directeur scientifique de l’INRETS. Spécialiste de l’analyse des systèmes, auteur d’une quarantaine d’articles scientifiques, il s’intéresse tout particulièrement à la formalisation des interactions entre transports et aménagement de l’espace.

10Fabien Leurent, ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts, HDR en Informatique-Recherche opérationnelle, est directeur-adjoint du Laboratoire Ville Mobilité Transport, unité mixte de recherche entre l'Ecole des Ponts ParisTech, l'Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR) et l'Université Paris-Est Marne la Vallée. Ses recherches concernent la modélisation offre-demande pour les réseaux de transport (routiers, collectifs, intermédiaires) et les systèmes spatiaux (foncier, immobilier), ainsi que leur analyse économique.

11Philippe Menanteau (Ingénieur de Recherche CNRS) est diplômé de l’Ecole Spéciale des Travaux Publics (Paris) et titulaire d’une thèse de docteur-ingénieur de l’Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires. Avant d’entrer au CNRS, il a travaillé plusieurs années au développement de coopérations entre les collectivités locales européennes sur la thématique énergie–environnement. Au LEPII, il est impliqué dans les programmes de recherche sur la prospective technologique et la modélisation du système énergétique. Ses recherches portent sur l’analyse du progrès technique dans le secteur de l’énergie et en particulier sur les politiques de soutien au développement des énergies renouvelables.

12Aurélie Mercier est maître de conférences à la l’IUT Lumière, à l’Université de Lyon 2, depuis 2010 et chercheure au Laboratoire d’Economie des Transports (LET). Elle a réalisé sa thèse sur la mesure de l’accessibilité en milieu urbain dans une optique d’évaluation des politiques de transport. Ses travaux de recherche s’articulent autour de deux thématiques principales que sont l’évaluation des politiques publiques et les dynamiques spatio-temporelles. Dans le cadre de ses activités de recherche, Aurélie Mercier travaille sur différents projets (projets européens, projet ANR, projets financés par le PREDIT).

13Nicolas Ovtracht est ingénieur d’études CNRS au Laboratoire d’Economie des Transports (LET, UMR CNRS n° 5593). Il est spécialisé dans le traitement et l’analyse de l’information spatiale (SIG, cartographie). Il travaille dans le domaine de l’aménagement du territoire et plus particulièrement sur les analyses sur l’accessibilité sur les réseaux véhicules particuliers et les transports en commun.

14Charles Raux est ingénieur de recherche au CNRS et directeur du LET. Ses travaux de recherche portent pour l'essentiel sur la modélisation de l’interaction entre transports urbains et usages du sol, ainsi que l'utilisation des permis négociables dans les transports, plus particulièrement pour répondre à la problématique des émissions de gaz à effet de serre.

15Vincent Viguié est ingénieur du corps des Ponts et chaussées et doctorant au Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement (CIRED), sous la direction de Stéphane Hallegatte et Jean-Charles Hourcade, sur les stratégies intégrées d’adaptation et de mitigation dans les zones urbaines. Il coordonne les travaux du CIRED sur ce thème et développe le modèle NEDUM, qui vise à produire des scénarios d’évolution urbaine à très long terme et à évaluer les politiques urbaines de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de réduction de la vulnérabilité aux risques naturels.

© Presses des Mines, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable