Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le « Voyage de Naple » (1719) de Ferdinand Delamonce

 | 
Laura Mascoli
, 
Ferdinand Delamonce

Bibliographie

Texte intégral

LISTE DES PRINCIPAUX OUVRAGES UTILISÉS ET CITÉS1

Cette liste n’a d’autre prétention que de fournir, outre les abréviations utilisées, un certain nombre de titres, ceux des livres ou articles que j’ai le plus souvent consultés ; comme je l’ai dit ailleurs (cf. supra, p. 38, n. 88), il n’est pas possible de citer ici tous les ouvrages qui traitent ou qui parlent du Seicento ou du Settecento napolitain ; j’ai rappelé dans cette même note l’intérêt qu’il y aura à se reporter aux bibliographies que fournissent la Storia di Napoli et les récents cata-longues des grandes expositions, notamment Civiltà 19802 et La peinture napolitaine..., 19833. Le livre de E. Kaufman, L’architettura dell’Illuminismo, éd. Einaudi, 1966 (avec la mise à jour bibliographique de E. Castelnuovo) a évidemment été pour moi un instrument de travail irremplaçable, ainsi que la synthèse récente de A. Braham, L’architecture des lumières, de Soufflot à Ledoux, éd. Berger-Levrault, 1982.

Je rappelle aussi l’importance du numéro spécial The Burlington Magazine, avril 1979, consacré à l’art napolitain au XVIIIe siècle, CXXI, p. 207-265 avec des articles de fond sur Solimène, De Mura et Vaccaro et des mises à jour bibliographiques.

Par ailleurs la revue Napoli Nobilissima, avec ses trois séries successives, présente une mine de renseignements souvent difficiles à trouver ailleurs qui en font un instrument de travail d’une lecture à la fois passionnante et très utile.

Notons enfin qu’on ne trouvera pas ici la liste systématique des anciens Guides de Naples ou des environs ni des voyageurs français décrivant Naples : c’est l’objet d’un autre travail.

Pour terminer, encore un mot d’explication sur la manière dont est présentée cette bibliographie : dans les catalogues des expositions, on le sait, les ouvrages sont présentés par ordre chronologique. J’ai préféré ici, suivant l’usage habituel à nos disciplines, l’ordre alphabétique : une bibliographie doit pouvoir être utilisée par tous ceux qui cherchent un auteur et peuvent ignorer la date exacte de telle ou telle de ses œuvres. Cela n’implique évidemment pas que je surestime les services que peut rendre une bibliographie aussi sommaire que celle qui est présentée ici.

R. Ajello, La civiltà napoletana del Settecenlo, dans Civiltà del Settecento a Napoli, I, Naples, 1980, p. 13-21.

G. C. Alisio, Architettura napoletana del Settecento, Bari, 1979.

G. C. Argan, Il Revival, ouvrage collectif publié sous la direction de G. C. Argan et coordonné par M. Fagiolo, Milan, 1974.

J. Barthélemy, Voyage en Italie de M. l’Abbé Barthélemy de l’Académie française... publié par A. Sérieys, seconde édition augmentée d’une notice sur Madame de Choiseul, Paris, 1801.

G. P. Bellori, Le vite de’pittori, scultori ed architetti moderni con appendice : B. De Dominici, vita del cavalier Luca Giordano, Pittore Napoletano, Roma, 1728.

A. Blunt, Philibert de l’Orme, Londres, 1958.

Idem, Naples as seen by french Travellers 1630-1780, dans Essays in honour of Jean Seznec, Oxford, 1974.

Idem, Neapolitan Baroque and Rococo Architecture, Londres, 1975.

A. Blunt, C. De Seta, Architettura e città barocca, Naples, 1978.

F. Bologna, Francesco Solimena, Naples, 1958 (abrégé Bologna).

Idem, Aggiunte a Francesco Solimena ; la giovinezzae la formazione (1674-1684), dans Nap. Nob., II, 1962, p. 1-12.

Idem, Il Caravaggio nella culturae nella società del suo tempo, dans Atti del Colloquio su Caravaggio e Caravaggeschi, Rome, 1974.

Idem, Solimena al Palazzo Reale di Napoli per le nozze di Carlo di Borbone, dans Prospettiva, 1979, n. 16, n. 53-67.

Idem, La dimensione europea della cultura artistica napoletana, dans Arti e civiltà del Settecento a Napoli (a cura di C. De Seta), 1982, p. 31-78.

J. J. Bouchard, Journal, éd. Ε. Kanceff, 2 vol., Turin, 1976. Le tome II contient le Voyage dans le Royaume de Naples (1632), p. 159-476.

A. Brejon de Lavergnée, B. Dorival, La peinture italienne du XVIIe siècle, Genève, 1979.

A. Brejon de Lavergnée, La peinture napolitaine du XVIIIe siècle, dans Revue de l’Art, 1981, 52, p. 63-76.

Idem, Rapports entre la peinture française et napolitaine au XVIIe siècle, dans La peinture napolitaine de Caravage à Giordano, Paris, 1983, p. 71-86.

G. Briganti, Gaspar van Wittele l’origine della veduta settecentesca, Rome, 1966.

Idem, I vedutisti, Rome, 1968.

Brosses, Charles de, Lettres historiques et critiques sur l’Italie... avec des notes relatives à la situation actuelle de l’Italie et la liste raisonnée des tableaux et autres monuments…, 1798. Nous avons utilisé et cité l’édition de Y. Bézard, Charles de Brosses, Lettres familières sur l’Italie publiées d’après les manuscrits, Paris, 1931. Une nouvelle édition critique par L. Cagiano de Azevedo et G. Cafasso est en cours de publication.

Charles de Brosses 1777-1977, Actes du colloque organisé à Dijon du 3 au 7 mai 1977, Textes recueillis par J. Cl. Garreta, Bibliothèque du Voyage en Italie, Genève, 1981.

A. Bulifon, Journal du voyage d’Italie de l’invincible et glorieux Monarque Philippe V, Roi d’Espagne et de Naples dans lequel on voit par un détail fidèle tout ce qu’a fait sa Majesté de plus particulier en Italie, depuis le 16 avril 1702 qui fut le jour qu’Elle arriva à Naples jusqu’au 16 novembre de la même année qu’Elle s’embarqua à Gênes..., Naples, 1704.

Idem, Giornali di Napoli dal MDXLVII al MDCCVI, a cura di N. Cortese, I (le seul publié), Naples, 1932.

G. Burnet, Some letters containing an account of what seemed most remarkable in Switzerland, Italy... written by G. Burnet, Amsterdam, 1686, et Rotterdam, édition française, 1687.

R. Causa, Il Caravaggio, Milan, 1966.

Idem, I seguaci del Caravaggio a Napoli, Milan, 1966.

Idem, L’arte nella Certosa di San Martino a Napoli, Cava dei Tirreni, 1973.

Caylus, Comte de, Voyage d’Italie 1714-1715, première édition du code autographe annotée et précédée d’un essai sur le Comte de Caylus par Amilda A. Pons, Paris, 1914.

C. Celano, Notizie del Bello, dell’Antico e del Curioso della città di Napoli, Naples, 1672 ; cette édition fit l’objet d’un très important « aggiornamento » par G. B. Chiarini, qui ajouta toutes les transformations postérieures de la ville de Naples ; d’où l’œuvre en cinq volumes publiée en 1856, puis 1870 sous le titre : C. Celano, Notizie del Bello, dell’Antico, del Curioso della città di Napoli... con aggiunzioni de’più notabili miglioramenti posteriori fino al presente, estratti dalla storia de’monumentie dalle memorie di eruditi scrittori napolitani per cura di G. B. Chiarini, Naples, 1870. Une réédition a été faite en 1970 (par A. Mozzillo, A. Profeta et P. Macchia) ; c’est, malgré des défauts certains, cette édition que nous avons citée, car elle comporte un index analytique très détaillé qui facilite beaucoup la lecture du volume.

P. Chaunu, La civilisation de l’Europe des lumières, Paris, 1971.

Civiltà del’700 a Napoli 1734-1799, 2 vol., 1980 (abrégé Civiltà). Catalogue de l’exposition organisée à Naples 1979-1980.

Ch. N. Cochin, Voyage d’Italie ou Recueil de notes sur les ouvrages de peinture et de sculpture qu’on voit dans les principales villes d’Italie, suivi des Lettres à un jeune artiste peintre, pensionnaire à l’Académie de France à Rome..., Paris, 1758 (réimpression à Genève, 1972).

N. Cortese, Cultura e politica a Napoli dal Cinquecento al Settecento, Naples, 1965.

B. Croce, Storia del Regno di Napoli, Bari, 1925.

Idem, Uomini e cose della vecchia Italia, Bari, 1927.

A. Cuoco, Ribera, Milan, 1966.

M. De Dominici, Vite dei pittori, scultorie architetti napoletani, Naples, 1742-1745.

F. Deseine, Nouveau voyage d’Italie contenant une description exacte de toutes ses provinces, villes et lieux considérables et des Isles qui en dépendent, avec les routes et chemins publics pour y parvenir, la distance des lieux et les choses remarquables que l’on y rencontre, l’origine et fondation des villes, les raretez qu’on y voit dans les églises, couvens, collèges, hôpitaux, palais publics et particuliers, cabinets, bibliothèques, trésors, le gouvernement politique des diférens états, les noms d’hommes illustres nez en chaque lieu et des familles principales qui y font leur séjour, 2 vol., Lyon, 1699.

C. De Seta, Cartografia della città di Napoli, Naples, 1969.

Idem, Storia della città di Napoli dalle origini al Settecento, Rome-Bari, 1973.

Idem, Napoli nel Settecento, Naples, 1977.

Idem, Le città nella storia d’Italia. Napoli, Bari, 1981.

Idem, Topografia territorialee vedutismo a Napoli nel Settecento, dans Civiltà del Settecento, II, 1981, p. 14-37.

Idem, Arti e civiltà del Settecento a Napoli, Bari, 1982.

Idem, L’Italia nello specchio del Grand Tour, dans Storia d’Italia, Annali 5, Il paesaggio, p. 124-263, Turin, 1982.

C. De Seta, A. Blunt, cf. Blunt.

G. Doria, Il Museo e la Certosa di San Martino, Naples, 1964.

J. Ehrard, Montesquieu critique d’art, Paris, 1965.

M. Fagiolo dell’Arco, Le « Opere di Misericordia » : contributo alla poetica del Caravaggio, dans L’Arte, 1968, II, p. 37-61.

Idem, Barocco e Rococò, Vérone, 1978.

O. Ferrari, G. Scavizzi, Luca Giordano, Naples, 1966.

Ο. Ferrari, Le Arti figurative, dans Storia di Napoli, VI, 2 p. 1221-1363.

Idem, Considerazioni sulle vicende artistiche a Napoli durante il viceregno austriaco (1707-1734), dans Storia dell’arte, 1979, n. 35, p. 11-27.

T. Fittipaldi, La scultura napoletana del Settecento, Naples, 1981.

I. Fuidoro, Giornali di Napoli del 1660 al 1680, 4 vol., a cura di A. Padula, Naples, 1934-1943.

G. M. Galanti, Breve descrizione della città di Napolie del suo contorno, Naples, 1792.

G. Galasso, Napoli nel viceregno spagnolo dal 1648 al 1696, dans Storia di Napoli, VI, I, 1970, p. 3-400.

G. Galasso, cf. G. Labrot.

G. Giarrizzo, Edward Gibbone la cultura europea del Settecento, Naples, 1954.

E. Gibbon, Viaggio in Italia, a cura di G. A. Bonnard, Milan, 1965.

Goethe, Italienische Reise, a cura di H. von Tinem, deuxième édition, Münich, 1980 ; nous avons utilisé l’édition française un peu plus ancienne, Voyage d’Italie, publié à Paris chez Aubier, 1961, 2 vol.

M. Gregori, Caravage à Naples, dans La peinture napolitaine de Caravage à Giordano, 1983, p. 45-53.

P. Grimal, À la recherche de l’Italie antique, Paris, 1961.

Idem, L’Italie retrouvée, Paris, 1979.

H. Harder, Le Président de Brosses et le voyage en Italie au XVIIIe siècle, Genève, 1981.

F. Haskell, Patrons and Painters, A Study on the Relations between Italian Art and Society in the Age of the Baroque, Londres, 1963.

F. Haskell, Ν. Penny, Taste and the Antique, the Lure of Classical sculpture, Londres, 1981.

L. Hautecœur, Rome et la renaissance de l’antiquité…, Paris, 1912.

Idem, Histoire de l’architecture classique en France, t. II, Le règne de Louis XIV, 2 vol., 1948 ; t. III, Première moitié du XVIIIe siècle, Le style Louis XV, 1950 ; t. IV, Deuxième moitié du XVIIIe siècle, Le style Louis XVI (1750-1792), 1952.

P. Hazard, La crise de la conscience européenne (1680-1715), Paris, 1935.

Huguetan, Voyage d’Italie curieux et nouveau, enrichi de deux listes, l’une de tous les curieux et de toutes les principales curiosités de Rome, et l’autre de la pluspart des sçavans et curieux et ouvriers excellens de toute l’Italie à présent vivans, Lyon, 1681.

G. Labrot, Baroni in città. Residenzee comportamenti dell’aristocrazia napoletana (1530-1734), préface de G. Galasso, Naples, 1979.

J. J. Lalande, Voyage d’un François en Italie fait dans les années 1765 et 1766. Contenant l’histoire et les anecdotes les plus singulières de L’Italie et sa description ; les mœurs, les usages, le gouvernement, le commerce, la littérature, les arts, l’histoire naturelle et les antiquités ; avec des jugemens sur les ouvrages de Peinture, Sculpture et Architecture et les plans de toutes les grandes villes d’Italie, 8 vol., Paris, 1769. L’édition que nous avons utilisée et citée est la « nouvelle édition corrigée et considérablement augmentée » publiée à Yverdon, également en 8 vol. et toujours en 1769.

La peinture napolitaine de Caravage à Giordano, Paris, 1983 (abrégé La peinture napolitaine...) ; catalogue de l’exposition, Paris, 1983.

J. Mabillon, M. Germain, Museum Italicum seu collectio veterum scriptorum ex hihliothecis italicis, 2 vol., Paris, 1724.

R. Longhi, Caravaggio, Erfurt, 1968 (republié par les soins de G. Previtali, Rome, 1982).

F. Mancini, Scenografia napoletana nell’età barocca, Naples, 1964.

Idem, Feste, apparatie spettacoli teatrali, dans Storia di Napoli, VI, II, 1970, pp. 1155-1220.

R. Michéa, Le Voyage en Italie de Goethe, Paris, 1945.

Ph. Minguet, Esthétique du rococo, Paris, 1966.

M. Misson, Nouveau voyage d’Italie, fait en l’année 1688. Avec un mémoire contenant des avis utiles à ceux qui voudront faire le mesme voyage, 2 vol., La Haye, 1691. L’ouvrage a fait l’objet de nombreuses rééditions (1694, 1698, 1702, 1722) qui, chaque fois, comportaient des corrections et des « aggiornamenti » (la 3e édition avait 3 vol. et la 4e 4 vol.). Nous avons utilisé et cité une autre édition intitulée Voyage d’Italie par Maximilien Misson, édition augmentée de Remarques nouvelles et intéressantes, 4 vol., Amsterdam, 1743.

A. Momigliano, Ancient History and the antiquarian, dans journal of the Warburg and Courtauld Institutes, XII, 1950, p. 285 sq., repris avec quelques adjonctions dans Contributo alla storia degli studi classici, Rome, 1955, p. 67 sq.

B. de Monconys, Journal des voyages de Monsieur de Monconys... Où les sçavants trouveront un nombre infini de nouveautez, en machines de mathématique, expériences physiques, raisonnemens de la belle philosophie, curiositez de chymie et conversations des illustres de ce siècle ; outre la description de divers animaux et plantes rares, plusieurs secrets inconnus pour le plaisir et la santé, les ouvrages des peintres fameux, les coutumes et mœurs des nations et ce qu’il y a de plus digne de la connoissance d’un honeste homme dans les trois parties du monde. Enrichi de quantité de figures en taille-douce des lieux et des choses principales, avec des Indices très exactes et très commodes pour l’usage. Publié par le Sieur de Liergues, son fils, 3 vol., Lyon, 1665-1666.

Montesquieu, Voyages de Montesquieu, publiés par le Baron A. de Montesquieu, 2 vol., Bordeaux, 1894-1896. Nous avons utilisé et cité l’édition de la Pléiade, Œuvres complètes, 1949, où le Voyage de Naples se trouve de la p. 717 à la p. 734. Signalons aussi la bonne édition Viaggio in Italia, préface de G. Macchia, trad. de M. Colesanti, Bari, 1971.

B. de Montfaucon, Diarium italicum, sive monumentorum veterum, bibliothecarum, musaeorum notitiae singulares in itinerario italico collectae, Paris, 1702.

O. Morisani, édition de O. Giannone, Giunte alle Vite de’Pittori, Scultori ed Architetti Napoletani di B. De Dominici, Naples, 1941.

A. Mozzillo, Viaggiatori stranieri nel Sud, Milan, 1964.

A. Ottani Cavina, Il Settecento e l’antico, dans Storia dell’arte italiana, II, Settecento e Ottocento, Turin, 1982, p. 599-660.

R. Pane, Architettura dell’età barocca in Napoli, Naples, 1939.

Idem, Ferdinando Fuga, Naples, 1956.

A. Parrino, Nuova guida de’Forestieri, 1712.

M. Picone Causa, Per la conoscenza del Pittore Giacomo del Po, dans Bollettino d’Arte, 1957, p. 163-172 ; p. 309-316.

Piranesi, Incisioni, Rami, Legature, Architetture, fondazione Cini, a cura di A. Bettanio, Venise, 1978.

Piranèse et les Français, 1740-1790, Catalogue de l’exposition Rome-Dijon-Paris 1976, Rome, 1976.

Piranèse et les Français, Actes du Colloque tenu à la Villa Médicis 1976, Études réunies par G. Brunel, Rome, 1978.

M. F. Pérez, L’Art vu par les Académiciens lyonnais au XVIIe siècle, Catalogue des communications et mémoires présentés à l’Académie de Lyon, 1736-1792, dans Mémoires de l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon, XXXI, 1977, p. 71-128 (cité Pérez 1977).

Idem, Un discours inédit de Ferdinand Delamonce (1751), dans Mélanges Couton, Lyon, 1981 (cité Pérez, 1981).

M. Praz, Gusto neoclassico, 3e éd. augmentée et mise à jour, Milan, 1974.

G. Previtali, La fortuna dei primitivi dal Vasari ai neoclassici, Turin, 1964 (particulièrement important pour notre sujet l’appendice I, I primitivi nel giudizio dei viaggiatori stranieri del Settecento, p. 201-217).

J. Richard, Description historique et critique de l’Italie ou nouveaux mémoires sur l’état actuel de son gouvernement, des sciences, des arts, du commerce, de la population et de l’histoire naturelle, 6 vol., Dijon-Paris, 1766 (nouvelle édition, celle que nous avons utilisée, Paris, 1770).

J. A. Rigaud, Bref recueil des choses rares, notables, antiques, citez forteresses principales d’Italie. Avec une infinité de particularitez dignes d’estre sçues, tout... recueilly par J. A. Rigaud en son voyage de l’an Sainct 1600, Aix, 1601.

D. Roche, Le Siècle des Lumières en province (Académies et académiciens provinciaux :) 1680-1789, 1978.

Rogissart, Les délices de l’Italie, contenant une description exacte du pais, des principales villes, de toutes les Antiquitez et de toutes les raretez qui s’y trouvent. Ouvrage enrichi d’un très grand nombre de figures en taille-douce, 4 vol., Paris, 1707.

R. Ruotolo, Aspetti del collezionismo napoletano : il Cardinale Filomarino, dans Antologia di Belle Arti, I, 1977, p. 71-82.

Idem, Brevi note sul collezionismo aristocratico napoletano tra Seie Settecento, dans Storia dell’Arte, 1979, n. 35, p. 29-38.

Sade, Voyage d’Italie, précédé des premières œuvres, suivi des Opuscules sur le théâtre, publiés pour la première fois sur les manuscrits autographes inédits par G. Lély et G. Daumas, Paris, 1967 ; on consultera également l’édition italienne Viaggio in Italia, Rome, 1974.

Saint-Non R. De, Voyage Pittoresque ou description des Royaumes de Naples et de Sicile, 5 vol., Paris, 1781-1786.

P. Sarnelli, Guida de’ forestieri, curiosi di vederee di intendere le cose più notabili della regal città di Napolie del suo amenissimo distretto, Naples, 1685 (une nouvelle édition a été publiée en 1697 par A. Bulifon).

Idem, Le guide des étrangers curieux de voir et de connaître Pouzzol, Bayes, Cumes, Misène etc., traduit en françois avec le texte italien en regard par Bulifon, Naples, 1699.

Idem, Storia di Pozzuoli, Baja, Cuma, Miseno, Gaeta, Ischia, Nisita..., 4e éd., Naples, 1770 (c’est celle que nous citons pour Gaète).

L. Schudt, Italienreisen im 17 und 18 Jahrhundert, Vienne-Munich, 1959.

Seignelay, marquis de, L’Italie en 1671. Relation d’un voyage du Marquis de Seignelay suivie de lettres inédites... et précédée d’une étude historique par P. Clément, Paris, 1867.

N. Spinosa, More impublished works by Francesco Solimena, dans The Burlington Magazine, 1979, p. 211-220.

Idem, Pittura sacra a Napoli nel’700 dans Civiltà, Naples, 1980.

Idem, Pittura napoletanae rapporti tra Napolie Madrid nel Settecento, dans C. De Seta, Arti e civiltà del Settecento a Napoli, Bari, 1982, p. 197-234.

Idem, Baroque et classicisme à Naples dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, dans La peinture napolitaine de Caravage à Giordano, Paris, 1983, p. 54-65.

P. Spon, G. Wheler, Voyage d’Italie, de Dalmatie, de Grèce et du Levant fait aux années 1675-1676, 2 vol., Lyon, 1678.

F. Strazzullo, Edilizia e urbanistica a Napoli dal’500 al’700, Naples, 1968.

G. A. Summonte, Historia della cittàe regno di Napoli, ove si trattano le cose più notabili accadute dalla sua edificazione fin a’tempi nostri, 6 vol., Naples, 1575, 3e éd., Naples, 1748-1750.

J. Thuillier, Charles Mellin « très excellent peintre », dans Les fondations nationales dans la Rome pontificale, Rome, 1981, p. 583-621.

F. Venturi, Settecento riformatore da Muratori a Beccaria, Turin, 1969.

Idem, L’Italia fuori d’Italia, dans Storia d’Italia, Einaudi, III, Turin, 1973.

C. Whitfield, Naples au XVIIe siècle, dans La Peinture napolitaine de Caravage à Giordano, Paris, 1983, p. 38-44.

J. J. Winckelmann, Lettres familières, 2 vol., Paris, 1781.

Idem, Remarques sur l’architecture des anciens, Paris, 1783.

Idem, Histoire de l’art dans l’antiquité, 3 vol., Paris, 1784.

R. Wittkower, Art and Architecture in Italy (1600-1750), Londres, 1958 (éd. italienne, Turin, 1972).

Notes de fin

1 Le texte très intéressant du voyage à Naples (1577) de N. Audebert, qui constitue le tome II du Voyage d’Italie publié par A. Olivero est paru quand ce volume était en cours d'impression. Je remercie M. Colesanti de m'en avoir signalé aussitôt la publication. Il ne m'a malheureusement pas été possible de l’utiliser ici.

2 Parmi les erreurs de détail (inévitables) à corriger, on rectifiera la confusion entre la Description historique et critique de l’Italie de l’Abbé Richard (Richard 1769) et le Voyage Pittoresque de Saint-Non (J. C. Richard de Saint-Non) (Richard [sic] 1781-1786), erreur qui se trouve dans ces deux excellents catalogues.

3 Parmi les erreurs de détail (inévitables) à corriger, on rectifiera la confusion entre la Description historique et critique de l’Italie de l’Abbé Richard (Richard 1769) et le Voyage Pittoresque de Saint-Non (J. C. Richard de Saint-Non) (Richard [sic] 1781-1786), erreur qui se trouve dans ces deux excellents catalogues.

© Publications du Centre Jean Bérard, 1984

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540