Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les protomés féminines du sanctuaire de la Malophoros à Sélinonte

 | 
Elsbeth Wiederkehr Schuler

Deuxième partie. Catalogue

Groupe 15. Modèles non identifiables

Texte intégral

5 types,
9 exemplaires

TYPE

15A

15B

15C

15D

15E

15F

quantité

1

1

2

3

1

1

générations

1

1

1

1

1

1

forme inconnue

x

x

x

x

x

forme b2

x

1Dans ce groupe 15 sont réunis six types, dont le modelé du visage ne présente qu’une très faible différenciation, de sorte qu’il n’était guère possible de les intégrer à un classement stylistique. Tous les six sont de qualité médiocre, et deux d’entre eux, 15E et 15F ont été faits à la main.

TYPE 15A (PL. 80)

Quantité totale : 1 exemplaire
I5A1 1 exemplaire

15A1.1

2hv 4/h 9/lh 5/lbc 8,4

3Argile n° 4. Concrétions brunes. Extrémité droite endommagée. Petit trou sur la partie inférieure. Cassure à gauche au-dessous de l’oreille. Trou de suspension sur la chevelure, à la base inférieure du polos. Moule très encrassé.

Description

4La protomé correspond à la forme b2.

5Le visage est allongé et ovale, le nez s’élargit aux narines et la bouche montre des lèvres saillantes. Les détails du visage ne sont pas reconnaissables à cause de l’imprécision du moule.

6La chevelure frontale est modelée en fort relief, mais la structure n’est pas visible. À l’arrière est posé le polos, dont le bord inférieur est marqué en relief. Deux tresses retombent de part et d’autre du cou.

TYPE 15B (PL. 80)

Quantité totale : 1 exemplaire
15B1 1 exemplaire

15B1.1

7hv 5,1/hc 8,6/lhc 6,4/lbc 5,8

8Argile n° 3. Concrétions gris foncé. Manquent la partie inférieure et le côté droit. Trou de suspension sur le polos. Moule fortement encrassé.

Description

9L’exemplaire n’est pas complet ; la forme de la protomé est donc incertaine.

10Le visage est ovale, avec des joues accentuées et avec un menton rond. Les traits du visage ne sont guère reconnaissables à cause de l’état du moule. Le profil est dominé par la proéminence du nez, qui dégage beaucoup l’espace naso-labial.

11La chevelure frontale est modelée en fort relief sans détails. A l’arrière est posé le polos. Le voile retombe sur les deux cotés.

TYPE 15C (PL. 80)

Quantité totale : 1 exemplaire
15C1 1 exemplaire

15C1.1

12hv 4,2/hc 7,2/lh 4,6/lbc 5,8

13Argile n° 6. Concrétions gris foncé et grains de sable. Brisé au-dessous du cou.

Description

14Aucun des deux exemplaires n’est complet ; la forme est donc incertaine.

15Le visage, très large au niveau des tempes, s’amenuise vers le menton et affecte une forme triangulaire. Les traits ne sont que sommairement reconnaissables. Les yeux sont écartés, le nez assez gros, les lèvres charnues et ouvertes aux commissures. Le nez, dont l’extrémité s’arrondit en vue de profil, se redresse par rapport au plan du front et dégage l’espace naso-labial.

16La chevelure frontale est séparée au milieu, mais la stylisation n’est plus visible. La tête est fermée en haut, recouverte par les cheveux ou le voile, qui retombent sur les deux côtés, cachant les oreilles.

TYPE 15D (PL. 80)

Quantité totale : 3 exemplaires
15D1 3 exemplaires

15D1.1

17hvc 2,6/hc 4,5/lh 4,5/lbc 1,5

18Argile n° 8b. Concrétions brunes et grains de sable. Manque la partie inférieure.

Description

19Seule la tête est conservée ; la forme de la protomé est donc incertaine.

20Le plan facial est presque plat. Seul le nez, gros et charnu, en émerge. La bouche est très grande, et pleinement souriante. Les oreilles décollées sont assez haut placées.

21Au-dessus du front haut la chevelure est modelée sans détails. Une parure excessivement importante, en forme de tore annulaire, domine la tête. Derrière le diadème et les oreilles retombe le voile, qui referme la protomé vers le haut.

TYPE 15E (PL. 80)

Quantité totale : 1 exemplaire
15E1 1 exemplaire

15E1.1

22hvc 4,5/hc 8/lhc 5/lbc 2,1

23Argile n° 1. Concrétions grises. Brisé au-dessous du menton et le long des joues jusqu’en haut. La chevelure frontale se détache en haut-relief. Fait à la main.

Description

24La partie inférieure manque. La forme est donc incertaine.

25Le visage allongé affecte une forme ovale. Le détail des traits n’est pas reconnaissable, seul le nez est visible. Il montre une fléchissement entre le plan du front et l’extrémité, qui est fortement arrondie. Le petit menton est rond et fuyant.

26La chevelure frontale, modelée en fort relief, est traitée en mèches incisées verticalement. À l’arrière est posé le polos.

TYPE 15F (PL. 80)

Quantité totale : 1 exemplaire
15F1 1 exemplaire

15F1.1

27hvc 4,2/hc 5,6/lh 4,7/lbc 3,8

28Argile n° 3. Concrétions grises. Brisé au-dessous du menton et à gauche du visage jusque au niveau de la tempe. Polos endommagé. Chevelure frontale modelée à part. Fait à la main.

Description

29Seule la tête est conservée. La forme de la protomé est donc incertaine.

30Le visage affecte une forme ovale. Le détail des traits n’est pas lisible. La chevelure frontale est modelée en fort relief, et traitée en mèches incisées verticalement. A l’arrière est posé le diadème.

Commentaire des types 15A-15F

31Les six types ont un modelé du visage peu différencié. Les deux types 15E et 15F ont été façonnés à la main. Ils montrent une chevelure frontale stylisée en mèches verticales, comme 12D et 12E.

32Le type 15A est le seul du groupe qui soit conservé en entier. On ne peut reconnaître ni la structure des cheveux ni les traits du visage car le moule devait être très encrassé. Les lèvres proéminentes rappellent certains types du groupe 3, de même que les types 12B et 12C, sans qu’il soit possible d’intégrer la protomé à une classification précise.

33Le type 15B est le seul qui présente une structure du visage quelque peu équilibrée. Il a été produit à l’aide d’un moule complètement encrassé, de sorte que les traits du visage ont disparu, ce qui rend impossible une quelconque attribution stylistique. Mais le très net relief de la chevelure frontale, dont la structure a également disparu, est frappant.

  • 1 GABRICI 1927, p. 248 et 254, pl. 47, fig. 4 et pl. 50, fig. 5 : statuette avec un contour identique (...)

34Le type 15C, également sorti d’un moule encrassé, frappe tout de même par son visage triangulaire, aplati, qui ne présente aucune profondeur et donne l’impression d’un disque. La calotte crânienne est fermée en haut et n’a pas de trou de suspension. Il est probable que ce type n’est pas une protomé, mais un élément de statuette1.

35Le type 15D enfin étonne par son imposante parure de tête, couronnant un visage simplement modelé. Seul le type 5D, qui porte un très haut diadème, avec voile superposé, présente quelque chose de relativement comparable.

Notes

1 GABRICI 1927, p. 248 et 254, pl. 47, fig. 4 et pl. 50, fig. 5 : statuette avec un contour identique et, pour autant que l’on puisse le reconnaître, un visage semblable. La même forme de visage, aplatie et triangulaire, se retrouve sur une autre statuette du sanctuaire de la Malophoros : GABRICI 1927, p. 254-255, pl. 51.

© Publications du Centre Jean Bérard, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540