Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le lébès à anses dressées italiote à travers la collection du Louvre

 | 
Hélène Cassimatis

Avertissement

Texte intégral

1Les études fondamentales pour les vases italiotes sont évidemment celles de A.D.Trendall et A. Cambitoglou. Bien entendu, les résultats des fouilles et, par suite, l’évolution de la recherche apporteront inévitablement des changements qui seront surtout des mises au point et des ajustements. Pour l’instant, il est préférable d’éviter d’introduire des éléments insuffisamment étayés dans ce qui est une somme bien structurée. Il serait imprudent d’ébranler ce qui est notre source unique, qui regroupe presque toutes les références connues. Seuls, plusieurs travaux approfondis et concordants permettront une quelconque révision, ce qui ne semble pas devoir se faire dans un avenir immédiat. Ces ouvrages seront donc la source de nos informations même si, dans l’idéal, il faudrait revoir tous les vases répertoriés.

2C’est pourquoi il m’a paru plus sage de me rapporter à cette documentation bien connue et précise en la prenant pour base de ma recherche, sans essayer d’y apporter des arguments perturbateurs.

3L’étude du lébès italiote, rebaptisé ‘à anses dressées’ pour des motifs qu’on expliquera plus loin, s’articule en trois temps : a) la recherche de l’origine de cette forme ; b) le catalogue des vases du Louvre ; c) un essai d’approche iconographique. Ce dernier volet de la recherche a nécessité toute une analyse préliminaire, dont on a voulu donner les éléments au lecteur, sous forme de tableaux, de manière à ce qu’il puisse se rendre compte de la méthode proposée et de la diversité de schémas possibles à l’intérieur de thèmes semblables.

4On a établi à cette fin des catalogues, par centre de production, de tous les lébétès répertoriés par Trendall. L’ordre adopté est celui d’apparition des vases dans les catalogues de référence (LCS, RVAp etc.), d’où ont été extraits puis regroupés les lébétès. On a obtenu de la sorte un catalogue général des productions où sont données toutes les indications (lieu de conservation ; numéro d’inventaire ; attribution etc.), à l’exception des descriptions. La raison de ce choix est simple : une énumération des composants de chaque image n’aurait pas suffi et des descriptions complètes auraient alourdi l’ensemble en augmentant le volume de l’ouvrage. Les images des panses ont seules été prises en considération pour des raisons évidentes de fiabilité.

© Publications du Centre Jean Bérard, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable