Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les « bourgeoisies » municipales italiennes aux IIe et Ier siècles av. J.-C.

Préambule

Mireille Cébeillac-Gervasoni

Texte intégral

1Les Actes de ce volume sont le résultat concret de la rencontre des travaux concomitants et complémentaires de deux équipes, l’une française, l’E.R.A. 757 du C.N.R.S., dirigée par M. Cl. Nicolet, et l’autre italienne, de l’Université de Pérouse (Institut d’Histoire, dirigé par M. F. Coarelli ; Institut d’Archéologie, dirigé par M. M. Torelli).

2Par un parti-pris de non-conformisme à des schémas traditionnels, l’optique classique de la vision du monde romain a été renversée ; il ne s’agit plus de regarder l’Italie à partir de Rome, mais au contraire de considérer Rome à travers l’Italie, plutôt à travers le regard des Italiens des « municipes ». Le déroulement de ce colloque à Naples, au Centre Jean Bérard, et donc au coeur de cette Italie « périphérique », a voulu être un symbole de cette option.

3Je voudrais qu’ici dans ces lignes tous ceux qui m’ont aidée dans la préparation et le déroulement du colloque, trouvent l’expression de ma profonde reconnaissance. En premier lieu, M. Cl. Nicolet qui, dès le moment où je lui ai exposé le projet d’une rencontre encore hypothétique m’a assurée de sa pleine collaboration et m’a aidée et guidée pour établir le plan du colloque ; il a su susciter l’enthousiasme de toute son équipe qui a participé à des réunions préparatoires, qui est venue à Naples, a présenté des contributions et a animé les discussions ; que lui-même et ses « élèves » acceptent mes remerciements.

4C’est de mes conversations avec Filippo Coarelli et Mario Torelli qu’est née l’idée de ce colloque ; leur aide amicale et généreuse a permis de donner en Italie au colloque l’ampleur que ces Actes reflètent ; qu’ils en soient eux aussi remerciés.

5Ma reconnaissance est aussi vive envers tous ceux qui ont permis au colloque d’exister : le Centre National de la Recherche Scientifique qui a financé en partie ce colloque et ces Actes ; la Direction Générale des Relations Culturelles du Ministère des Relations Extérieures qui a permis, grâce à sa contribution financière complémentaire, la publication de ces Actes, et le Directeur de l’Institut Français de Naples, M. Jean Joinet, qui a mis, avec libéralité, à notre disposition les locaux de son établissement.

6Un hommage particulier doit être rendu aux autorités locales de Naples et de la Campanie, sans lesquelles ce colloque n’aurait pu avoir lieu ; c’est-à-dire l’Azienda Autonoma di Soggiorno Cura e Turismo de Naples, l’Ente Provinciale per il Turismo de Naples, la Regione Campania, l’Azienda Autonoma di Soggiorno Cura e Turismo de Pouzzoles ; que tous les responsables de ces organismes acceptent, à travers ces quelques mots, la reconnaissance de ceux auxquels ils ont facilité le séjour.

7Ma profonde gratitude va à l’équipe de techniciens et personnel administratif du Centre Jean Bérard (Maria Francesco Buonaiuto, Gaetano Imparato, Marina Pierobon) qui ont accepté un labeur harassant afin que le colloque se déroule sans problèmes. C’est encore grâce à la collaboration de Maria Francesco Buonaiuto et de Marina Pierobon que ces Actes, accompagnés d’un index, sortent de presse.

© Publications du Centre Jean Bérard, 1983

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable