Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les amphores du vie au ive siècle dans les fouilles de Lipari

 | 
Madeleine Cavalier

Remerciements

Texte intégral

1Je remercie le Centre Jean Bérard qui a accepté de publier cette étude dans la collection « Cahiers des Amphores Archaïques et Classiques », Paola Pelagatti, Surintendant-Archéologue pour l’Etrurie Méridionale, qui a bien voulu revoir mon manuscrit en y ajoutant d’importantes observations, Giuseppe Voza, SurintendantArchéologue pour la Sicile Orientale, qui m’offre la possibilité de travailler à Lipari. Je remercie aussi François Villard et Gerhard Kapitaen pour les conseils qu’ils m’ont gentiment donnés et Georges Vallet, mon directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique.

2Ce travail ne prétend pas être une étude systématique des amphores, son but est de mettre à la disposition des spécialistes le matériel qui a été trouvé au cours de nos fouilles dans les îles Eoliennes et qui est conservé au Musée Eolien à Lipari.

  • 1 Je signale avec plaisir que le « Supplemento al Bollettino d’Arte d’Archeologia Subacquea II » qui (...)

3Pour chaque gisement j’ai réuni tous les éléments qui permettent de connaître l’utilisation et si possible la datation des amphores qui ont été trouvées.1

Notes de fin

1 Je signale avec plaisir que le « Supplemento al Bollettino d’Arte d’Archeologia Subacquea II » qui sortira de presse en Juin 1985, est presque entièrement consacré à Lipari où Luigi Bernabò-Brea et moi-même (avec la collaboration d'autres chercheurs) nous publions les amphores d'époque hellénistique et romaine, de provenance sous-marine.

© Publications du Centre Jean Bérard, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540