Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Recherches sur l'Âge du fer en Italie méridionale

 | 
Juliette de La Genière

Avant-propos

Texte intégral

1Le travail qui est présenté ici a été entrepris en mai 1959, grâce à la grande libéralité du Directeur des Musées de la Province de Salerne, M. V. Panebianco.

2Je souhaite d’abord rendre hommage à la mémoire de M. D. Mustilli, qui, dès l’origine, en a suivi la rédaction avec la plus grande bienveillance.

3M. J. Bayet, Membre de l’Institut, M. P. Boyancé, Directeur de l’Ecole Française de Rome, M. G. Vallet, Directeur de l’Institut Français de Naples, n’ont cessé d’encourager et d’aider ces études. M. J. Heurgon, Professeur à la Sorbonne, a accepté de diriger mes recherches et ses conseils m’ont été d’un inestimable secours.

4Certains chapitres de cet ouvrage n’auraient pu être rédigés sans la générosité des savants qui m’ont tenue au courant de leurs plus récentes découvertes, en particulier Mme P. Zancani Montuoro, Membre de l’Académie des Lincei, M. D. Adamesteanu, Surintendant des Antiquités de la Basilicate, M. G. Buchner, qui dirige avec tant de compétence les fouilles d’Ischia, M. G. Foti, Surintendant des Antiquités de la Calabre. Je dois aussi de nombreux renseignements à Mlle Lollini (Ancône), à MM. Annibaldi (Ancône), Batovič (Zadar), Bernabô Brea (Syracuse), d’Agostino (Salerne), Gabrovec (Ljubljana), Lo Porto (Matera), Marić (Sarajevo), Napoli (Salerne), Peroni (Rome), Ranaldi (Potenza), Stazio (Tarente), Tusa (Palerme).

5Le soutien bienveillant de M. J. Charbonneaux, Membre de l’Institut, de M. P. Demargne, Directeur de l’Institut d’Art et d’Archéologie de Paris, le généreux accueil de M. P. Devambez, Conservateur en Chef au Musée du Louvre, qui m’a constamment autorisée à travailler au Musée, ont facilité la rédaction de ce travail. M. G. Daux, Directeur de l’Ecole Française d’Athènes, m’a permis de consulter de nombreux ouvrages à la Bibliothèque de l’Ecole, M. G. Le Rider, Conservateur en Chef au Cabinet des Médailles, m’a autorisée à en utiliser la Bibliothèque, Monsieur Gardin, Directeur de Laboratoire au CNRS, a accepté de faire rechercher par le Centre de Calcul de la M.S.H. une méthode mathématique de classement des tombes. C’est pour moi un agréable devoir que de leur exprimer toute ma reconnaissance.

6Je remercie également M. B. Neutsch professeur à l’Université de Heidelberg, de m’avoir encouragée à poursuivre cet ouvrage dont je lui ai exposé le projet à Heidelberg en août 1959. J’avais alors envisagé de retracer dès ses origines l’histoire de la civilisation de Sala Consilina. Lorsque j’appris en octobre 1960 que M. K. Kilian, de l’Université de Heidelberg, entreprenait une étude des phases anciennes de ce site, je m’efforçai, tout en maintenant l’esprit de mon projet initial, d’en réduire la première partie pour faire place à sa recherche.

7On trouvera ici le résultat de ce compromis. Ce n’est pas une publication de fouille, mais une contribution à l’étude de l’Italie du Sud à l’Age du Fer et des rapports entre Grecs et indigènes. La plus grande partie de cette recherche est consacrée aux nécropoles du Val de Diano. Celles-ci en effet, par leur ampleur — plus de mille tombes y ont été explorées —, par la diversité des périodes successives qu’elles illustrent, font actuellement du Val de Diano une région privilégiée qui permet d’aborder l’ensemble des problèmes liés au premier Age du Fer en Italie méridionale. Notre étude donnera un aperçu du début de cette culture à Sala Consilina et des céramiques géométriques qui lui appartiennent. Elle passera en revue plusieurs autres nécropoles publiées ou inédites de l’Agro Picentino et de la Calabre. Elle traitera plus en détail les phases plus récentes et le développement de la céramique géométrique au Val de Diano. Enfin elle s’efforcera de suivre la pénétration des influences helléniques dans cette région.

8Paris, 1966

9Un choix de tombes du Val de Diano décrites dans le Commentaire des Planches illustre notre étude générale. La majorité des nombreux mobiliers funéraires conservés à Padula n’avaient pu être encore restaurés lorsque nous achevions notre documentation. Il y aura peut-être lieu par la suite de préciser certains détails que nos descriptions ou nos inventaires risquent de laisser incomplets.

© Publications du Centre Jean Bérard, 1968

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable