Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Archives et communisme(s) : l’avant-guerre (1919-1943)

 | 
Sylvie Le Clec’h
, 
Christian Oppetit
, 
Serge Wolikow

Les fonds du Parti communiste français déposés aux Archives départementales de Seine-Saint-Denis

Pascal Carreau

Résumé

La partie la plus importante du fonds des archives du Parti communiste déposées aux Archives départementales de Seine-Saint-Denis est postérieure aux années 1940. Il s’agit de deux séries de microfilms de complément. En effet, pour différentes raisons, les archives des organes centraux du Parti communiste n’ont pas été conservées, pour la période antérieure à 1945, sous leur forme originale. Il s’agit donc des copies de documents envoyés par le Parti communiste français à l’Internationale communiste. La première série est une copie partielle (environ 40 %) du fonds 517-1 de l’Internationale (Parti communiste français), soit environ 100 000 vues. L’autre série de microfilms représente la copie d’une série de documents issus de différents fonds du RGASPI, réalisée auparavant dans le cadre d’un programme de coopération entre l’université de Bourgogne et l’Institut de recherche marxiste dans les années 1980. Les instruments de recherche élaborés à partir de ces fonds se proposent de couvrir l’ensemble de la période 1920-fin des années 1970. Il sont de deux sortes : d’une part, un état des fonds des réunions du comité central du Parti communiste, dont le premier tome (1921-1939), est paru ; d’autre part, une base de données, établie à partir du corpus formé par les procès-verbaux du Bureau politique, du secrétariat et du Comité central pour l’ensemble de la période s’étendant jusqu’aux années 1970.

Texte intégral

Le corpus des archives d’entre-deux-guerres dans le fonds du PCF

Essentiellement des microfilms de complément

1Pour des raisons de divers ordres qu’il serait trop long de traiter ici, la direction nationale du Parti communiste français [PCF] n’a quasiment rien conservé de ses archives antérieures à la Seconde Guerre mondiale. Mais, et c’est heureux d’un point de vue archivistique, elle avait transmis continûment des documents produits et reçus par elle aux organes dirigeants de l’Internationale communiste durant les années 1920 à 1940, afin de leur rendre compte des orientations et de l’activité de la section française de la IIIe Internationale communiste [SFIC], parfois, avec le souci de mettre ces documents en sécurité (les questionnaires autobiographiques, par exemple). Pour documenter rétroactivement la période d’entre-deux-guerres, le PCF et ses instituts de recherche, quand ils s’en sont préoccupés dans les années 1970 à 1990, ont donc pu avoir recours à des copies microfilmées de ces originaux qui figurent dans les archives de l’Internationale communiste, conservées anciennement par l’Institut du marxisme-léninisme de Moscou [IML] et aujourd’hui par le Centre des Archives d’État russe pour l’histoire sociale et politique [RGASPI].

2Ceci explique que la partie la plus ancienne du fonds du PCF conservé et communiqué au public aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis soit constituée essentiellement de deux séries de microfilms.

3La première (3 Mi 6) contient une copie partielle du fonds 517.1 du RGASPI couvrant la période 1922-1947. Elle comporte 144 bobines microfilmées, transmises par les autorités archivistiques soviétiques, successivement à l’Institut Maurice-Thorez [IMT] au début des années 1970, puis à l’Institut de recherches marxistes [IRM] dans les années 1980. Déposée en 1985 à la Bibliothèque marxiste de Paris [BMP], où elle était consultable, cette série a finalement rejoint le fonds du PCF au début des années 2000. Elle contient environ 100 000 vues constituant une copie partielle (estimée à 865 dossiers sur les 2 055 existants, mais sans certitude sur leur exhaustivité) du fonds 517, « inventaire » (sous-fonds) 1, qui regroupe les documents produits et transmis par le Parti communiste français essentiellement durant la période 1921-1939, mais parfois encore après 1943. C’est malheureusement sans indications sur la structure du fonds et les cotes originales que les archivistes russes ont réalisé ces copies, organisées en séquences documentaires correspondant à des thèmes ou à des domaines d’action politique puis ordonnées chronologiquement. Un répertoire numérique détaillé des bobines a été réalisé à la fin des années 1990, essentiellement par Alexandre Courban, à l’époque doctorant en histoire, à la Bibliothèque marxiste de Paris, puis au service des archives du PCF. On trouve dans ces microfilms les procès-verbaux et comptes rendus des organes de la direction nationale du PCF, des documents relatifs au suivi de l’activité des structures régionales, enfin, la production de certaines des sections de travail constituées auprès du Comité central : organisation, cadres, travail en direction des femmes, main-d’œuvre étrangère, paysans, activité anti-coloniale, éducation des militants, agit-prop, etc.

  • 1 Cfr. Serge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l’I (...)

4La seconde (3 Mi 7) contient une sélection de dossiers extraits de divers fonds du RGASPI couvrant la période 1913-1941. Elle comporte une centaine de bobines microfilmées, obtenues à l’issue d’une mission menée au début des années 1990, avec le soutien du CNRS, par Serge Wolikow en sa double qualité de spécialiste de l’histoire du mouvement communiste à l’Institut d’histoire contemporaine de l’université de Bourgogne (UMR-CNRS-5605) et de membres de la direction de l’Institut de recherches marxistes. Un jeu a été déposé à la Bibliothèque marxiste de Paris et a rejoint finalement le fonds du PCF. Elle contient une sélection de documents produits par le PCF, mais également par d’autres structures du mouvement communiste, dont les originaux sont conservés dans différents fonds de l’Internationale communiste. Là aussi, les copies ont été juxtaposées dans une logique thématique, mais avec indication des cotes russes originales. Le répertoire numérique des bobines réalisé en 2008 aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis peut donc mentionner pour chaque extrait de dossier sa cote originale à trois éléments (numéro du fonds, numéro d’ « inventaire », numéro de dossier) dans la nomenclature russe. On trouve dans ces microfilms des dossiers consacrés au Parti communiste SFIC, 1925-1939 (sans indication de cote), à la délégation du PCF à l’Internationale communiste (1935-1936), à l’Internationale communiste des jeunes et aux Jeunesses communistes françaises, 1913-1941 (fonds 533.1, 2 et 10), au Secours rouge international, 1923-1936 (fonds 539.3), au travail paysan, 1924-1930 (fonds 535.2) et en direction des femmes, 1921-1935 (fonds 507.3), au Secours ouvrier international, 1925-1934 (fonds 538.2)1.

Quelques petits fonds personnels

5À côté de fonds plus volumineux - André Marty (281 J), Raymond Guyot (262 J), et d’autres, qui recèlent parfois quelques documents d’avant la Seconde Guerre mondiale au détour d’un dossier -, plusieurs petits fonds déjà disponibles sont en rapport avec la thématique de la présente journée d’études :

  • le fonds Pierre Semard, 1924-1929, 262 J (communiqué sous la cote 2 Num 5/1), qui contient notamment de la correspondance concernant les relations de la direction du PCF avec l’Internationale communiste ;

  • le fonds Marius Magnien, 1926-1961, 273 J, qui contient notamment un riche dossier relatif à sa participation à l’École léniniste internationale de Moscou (1926-1928) ;

  • le fonds Jean Poulmarc’h, 1933, 330 J, qui se résume à un cahier de notes manuscrites prises lors de son séjour et de sa participation à une école en URSS en 1933.

Des documents figurés

6Pour être complet, il convient d’évoquer brièvement une collection de documents appartenant à l’iconothèque de l’Institut Maurice-Thorez (103 Fi). Constitué durant les années 1960-1970 pour l’illustration de publications et d’expositions historique, cet ensemble comprend plusieurs milliers de négatifs noir et blanc sur film et plaque de verre. On y trouve plusieurs centaines de photographies d’affiches politiques françaises d’entre-deux-guerres, parmi lesquelles environ 200 affiches du PCF et de ses organisations de masse éditées entre 1923 et 1937, dont les originaux n’ont pas été conservés. Elles ont été numérisées prioritairement.

Le public et les sujets de recherche

Le public

7Les chercheurs qui consultent le fonds du PCF – une centaine par an en moyenne - travaillent très majoritairement sur la période d’après 1945. Cependant, malgré leurs lacunes, les archives d’entre-deux-guerres ont attiré spécifiquement 71 lecteurs depuis leur arrivée aux Archives départementales, en juillet 2005, parmi lesquels 19 chercheurs étrangers venant de Grande-Bretagne, d’Italie, des États-Unis, d’Espagne et de Belgique. Pour plus de la moitié (39), il s’agit d’un public universitaire (dont 16 doctorants et 7 Master 1 et 2). Quatre autres chercheurs effectuaient des recherches généalogiques personnelles, et quatre travaillaient pour un organisme culturel. La question n’a pas été posée systématiquement, mais dans quatre cas assurément, la consultation de ces copies microfilmées a permis aux chercheurs concernés de préparer en amont une consultation des archives originales au RGASPI ou d’opérer des vérifications après-coup.

Les sujets de recherche

8Pour cette période historique, les thèmes les plus récurrents à ce jour concernaient : des biographies (20 sujets), la guerre d’Espagne et la Seconde Guerre mondiale (9), des études locales (8), l’immigration [travailleurs et/ou militants réfugiés étrangers] (7), l’anticolonialisme (5).

De nouveaux instruments de recherche

Un état des fonds et des instruments de recherche sur les réunions du Comité central du PCF

9Les archives relatives aux réunions du Comité central figurent parmi les plus consultées par les chercheurs, toutes périodes confondues. Or, elles sont disponibles quasiment continûment, mais sur plusieurs supports : microfilms pour la période des années 1920-1930, papier à partir de 1944, enregistrements sonores à partir des années 1950. On trouve également des documents s’y rapportant dans les fonds personnels. Il a donc semblé aux Archives départementales que la publication d’un instrument de recherche méthodique donnant au chercheur une vision transversale de la documentation disponible, tous fonds et tous supports confondus, y compris les collections d’imprimés (dont les brochures conservées par la Bibliothèque marxiste de Paris) et les photographies appartenant au fonds du journal l’Humanité, répondait à un besoin objectif.

10Dans le cadre d’une convention signée entre le Département de la Seine-Saint-Denis et la Fondation Gabriel-Péri, portant sur la sauvegarde, la valorisation et à la mise à disposition publique des archives du PCF, le projet d’édition d’un « État des sources et des instruments de recherche » relatifs aux réunions du Comité central a pu se concrétiser.

11Plus qu’un guide de recherche ou qu’un guide des sources, cet instrument de travail mentionne, pour chacune des réunions du Comité central, les documents disponibles aux Archives départementales et, le cas échéant, les sources conservées dans d’autres institutions, mais uniquement à partir des instruments de recherche disponibles, lorsqu’ils existent.

12Le premier tome déjà paru porte sur les années 1921-1939. Il bénéficie d’une introduction historique de Serge Wolikow, qui a également porté les cotes correspondant aux inventaires du RGASPI puisque, comme évoqué, elles ne figuraient pas sur les copies microfilmées.

13Daté, car tributaire de l’état actuel de description des différents fonds concernés, cet ouvrage propose le premier résultat - nous l’espérons, déjà utile aux chercheurs en l’état – d’un travail nécessairement évolutif, qui s’appuiera sur une version électronique, aisément mise à jour et consultable en ligne.

La base de données « archives de direction du PCF » développée par l’université de Bourgogne

14Cet instrument de recherche résulte d’un partenariat initial passé entre l’université de Bourgogne et le service des archives du PCF en janvier 1997. Il a également bénéficié de crédits d’aide à la numérisation de la part de la direction des Archives de France en 2003-2004.

15Dans son état actuel, il permet d’effectuer des recherches documentaires multicritères dans l’ensemble des archives de direction du PCF d’entre-deux-guerres : procès-verbaux et relevés de décisions du Comité central, du bureau politique et du secrétariat, à l’exception de la période d’avril 1938 à juillet 1939, pour laquelle les documents originaux appartiennent à un fonds du RGASPI actuellement fermé au public. Ce corpus représente près de 23 000 pages.

16L’image numérisée de tous les documents du bureau politique et du secrétariat est accessible directement à l’issue d’une recherche ; les procès-verbaux du Comité central posent encore des problèmes dûs au poids des fichiers correspondants.

17Cette base de données sera prochainement accessible en ligne. Un guide d’utilisation à l’intention des chercheurs est en cours de finalisation, en collaboration avec l’université de Bourgogne. Il portera prioritairement sur les types de requêtes les plus fréquemment exposées : recherches par nom, par date, par lieu, par mot-matière.

  • 2 Comme c'est le cas déjà pour la Maison des sciences de l'Homme de Dijon : http://msh-dijon.u-bourgo (...)

18Dans cette brève présentation, on a tenté de démontrer que les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis constituent une des sources françaises de référence en matière d’histoire du communisme, y compris pour la période d’entre-deux-guerres et ce, malgré les lacunes actuelles du corpus disponible. À ce titre, il serait sans doute logique, et de leur point de vue légitime, qu’elles puissent bénéficier complémentairement d’un point d’accès à la base « Incomka »2.

Notes

1 Cfr. Serge Wolikow, Alexandre Courban, David François, Christian Oppetit, Guide des archives de l’Internationale communiste 1919-1943, Archives nationales/MSH Dijon, 2009.

2 Comme c'est le cas déjà pour la Maison des sciences de l'Homme de Dijon : http://msh-dijon.u-bourgogne.fr/presentation-snbd/programmes-de-recherche/154-base-incomka.html

Auteur

Attaché de conservation, Archives départementales de Seine-Saint-Denis

© Publications des Archives nationales, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access