Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Corpus, sources et archives

 | 
Jean Boutier
, 
Jean-Louis Fabiani
, 
Jean-Pierre Olivier de Sardan

Les auteurs

Texte intégral

Jean BOUTIER

1Historien, ancien membre de l’École Française de Rome et directeur d’études à l’EHESS, est un spécialiste de l’histoire des sociétés d’Ancien Régime (France et Italie). Avec Dominique Julia, il a dirigé l’ouvrage historiographique Passés recomposés : champs et chantiers de l’histoire, paru aux éditions Autrement en 1995. Rédacteur en chef de la revue Enquête depuis 1995.

2Il est l’auteur de :

  • Un tour de France royal. Le voyage de Charles IX, 1564-1566 ; avec Alain Dewerpe et Daniel Nordman.- Paris : Aubier, 1984.

  • Léonard, Marie, Jean et les autres. Les prénoms en Limousin depuis un millénaire ; avec Louis Pérouas, Bernadette Barrière, Jean Tricart, Jean-Claude Peyronnet.- Paris : CNRS, 1984

  • « Du plan cavalier au plan géométrique : les mutations de la cartographie urbaine en Europe occidentale du xvie siècle au xviiie siècle » ; avec L. Teisse, in colloque du Groupe de Travail International d’Histoire Urbaine, Paris, 1984, multigr., 30 p.

  • Campagnes en émoi. Révoltes et révolution en Bas-Limousin, 1789-1800.- Treignac : Les Monédières, 1987 (2e éd. 1989).

  • Les sociétés politiques, avec Philippe Boutry ; vol. 6 de l’Atlas de la Révolution française (dir. Serge Bonin et Claude Langlois).- Paris : éd. de l’EHESS, 1992.

  • (dir.) Les imprimés limousins : 1788-1799 ; avec M. Cassan.- Limoges : Presses de l’Université de Limoges, 1994.

  • (dir.) Passés recomposés : champs et chantiers de l’histoire ; en collab. avec Dominique Julia.- Paris : Autrement, 1995.

  • « Regards sur l’historiographie récente de l’Italie moderne », avec Brigitte Marin, Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine, XLV, 1998, p. 7-14.

  • Les plans de Paris. Essais de cartobibliographie (1493-xviiie siècle).- Paris : Bibliothèque Nationale de France, 2001.

Jean-Louis FABIANI

3Sociologue, ancien élève de l’École Normale Supérieure (1972), agrégé de philosophie (1974), docteur de l’EHESS (1980). Il est directeur d’études à l’EHESS et directeur du SHADYC (UMR CNRS-EHESS). Objets principaux d’enseignement et de recherche : sociologie des pratiques culturelles, histoire sociale des sciences sociales, théories sociologiques, histoire et sociologie des histoires et des représentations de la nature. Il est l’auteur des Philosophes de la République (1988), de Lire en prison (1995) et de L’Europe du Sud contemporaine, avec Bernard Plossu (2000). Il a dirigé deux ouvrages : La société vulnérable (1987) et le Goût de l’enquête (2001).

4Parmi ses travaux récents :

  • « Des pavés dans la mare. Normes sociales, valeurs familiales et autonomie artistique dans la littérature de jeunesse contemporaine », Questions d’éthique et littérature pour la jeunesse, Lausanne : Arole, 1998, p. 21-32.

  • « Les règles du champ », Le travail sociologique de Pierre Bourdieu (sous la direction de Bernard Lature).- Paris : La Découverte, 1999, p. 75-91.

  • « L’énigme du proche », Album de familles. Nonza. Cap Corse (Julie Canarelli).- Ajacio : Piazzola Découverte, 2000.

  • « L’expérimentation improbable. Remarques sur la sociologie française dans ses rapports avec l’ethnométhodologie », Ethnométhodologie. Une sociologie radicale, sous la direction de Michel de Fornel, Albert Ogien, Louis Quéré.- Paris : La Découverte, 2001, p. 277-295.

  • « L’écologie de la restauration considérée comme une mise en spectacle du patrimoine naturel », Les carnets du paysage, n° 4, automne-hiver 1999, p. 80-94.

  • « Review symposium. The Sociology of Philosophies », European Journal of Social Theory 3(1), p. 95-118.

  • « Ethique et politiques de la techno-nature. À propos de la biologie de la conservation » (avec Charles Camic, Randall Collins et Jorg Rossel), Revue européenne des sciences sociales, tome XXXVIII, 2000, n° 118, p. 15-28.

  • « Tragédiens et comédiens. Les Corses et l’État français », French Politics, Culture and Society, vol. 18, n° 2, summer 2000, p. 1-20.

  • Les Publics du festival d’Avignon (avec Emmanuel Ethis et Emmanuel Pedler).- Rapport d’enquête multigraphié, 1997, 228 p.

  • Le présent de l’histoire locale (avec Jacques Caroux) ; rapport de recherche pour le ministère de la Culture (Mission du patrimoine ethnologique), novembre 1999, 141 p.

Jean-Pierre OLIVIER DE SARDAN

5Anthropologue, docteur d’État (1982), directeur de recherche au CNRS, directeur d’études à l’EHESS. De 1991 à 1996, il a présidé l’Association Euro-Africaine pour l’Anthropologie du Changement Social et du Développement. Cinéaste, il travaille aujourd’hui au Niger. Il dirige actuellement plusieurs programmes scientifiques sur les systèmes de santé, les pouvoirs locaux, l’État, la corruption en Afrique. Membre des comités de rédaction des revues Cahiers d’Etudes Africaines, Enquête, Anthropology and Medecine ; codirecteur scientifique des Working Papers on African Societies (Berlin) et de la collection Anthropology and Development (Hamburg)

6Il est l’auteur des ouvrages suivants :

  • Système des relations économiques et sociales chez les Wogo du Niger.- Paris : Institut d’Ethnologie, 1969.

  • Quand nos pères étaient captifs : récits paysans du Niger.- Paris : Nubia, 1982.

  • Concepts et conceptions songhay-zarma (histoire, culture et société).-Paris : Nubia, 1982.

  • Les sociétés songhay-zarma (chefs, guerriers, esclaves, paysans…).- Paris : Karthala, 1984.

  • (dir.) Paysans, experts et chercheurs en Afrique noire : sciences sociales et développement rural ; avec Boiral et J.-F. Lanteri.- Paris : Karthala, 1985.

  • (dir.) D’un savoir à l’autre : les agents de développement comme médiateurs ; en collab. avec E. Paquot.- Paris : GRET-Ministère de la Coopération, 1990.

  • Anthropologie et développement : essai en socio-anthropologie du changement social.- Paris : Karthala, 1995.

  • (dir.) Les pouvoirs au village. Le Bénin rural entre démocratisation et décentralisation ; en collab. Avec Bierschenk.- Paris : Karthala, 1998.

  • (dir.) La construction sociale des maladies. Les entités nosologiques populaires en Afrique de l’Ouest ; en collab. avec Y. Jaffré.- Paris : PUF, 1999.

  • Courtiers du développement. Les villages africains en quête de projets ; en collab. avec T. Bierschenk et J.-P. Chauveau.- Paris : Karthala, 2000.

7Sur les questions évoquées ci-dessus, on peut se reporter à ses articles récents :

  • « La politique du terrain. Sur la production des données en anthropologie », Enquête, 1 : 71-112, 1995.

  • « La violence faite aux données. Autour de quelques figures de la surinterprétation en anthropologie », Enquête, 3 : 31-59, 1996.

  • « ECRIS: Rapid Collective Inquiry for the Identification of Conflicts and Strategic Groups », en collab. avec T. Bierschenk, Human Organization, 56 (2): 238-244, 1997.

  • « Le je méthodologique. Implication et explicitation dans l’enquête de terrain », Revue Française de Sociologie, 41 (3) : 417-445, 2000.

© Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter