Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Corpus, sources et archives

 | 
Jean Boutier
, 
Jean-Louis Fabiani
, 
Jean-Pierre Olivier de Sardan

Préface

Jean-Philippe Bras

Texte intégral

1Les trois chercheurs dont les exposés suivent appartiennent tous au même centre de recherche, le SHADYC (Sociologie, Histoire, Anthropologie des Dynamiques Culturelles), unité mixte de recherche du Centre National de la Recherche Scientifique et de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, au Centre de la Charité à Marseille. Tout en y pratiquant leurs propres disciplines, ils ont eu régulièrement l'occasion de les confronter parce qu'ils sont persuadés qu'ils appartiennent selon des modalités différentes au même monde, celui des sciences sociales.

2Les Journées scientifiques Corpus, sources et archives leur ont permis de faire le point, de mesurer leurs accords et leurs désaccords sur les questions fondamentales de ce qu'ils ont appelé l'épistémologie des pratiques des sciences sociales, pour reprendre les propos tenus, dès sa création en 1995, dans la revue Enquête de l'EHESS.

3S'inscrivant dans le cycle annuel du séminaire de l'IRMC Sciences Sociales : configuration en reconstruction, ces trois séances ont été coordonnées par Abdelhamid HÉNIA, professeur en histoire moderne à l'Université de Tunis, détaché auprès de l'IRMC. L'objectif des organisateurs était de privilégier une confrontation entre chercheurs en sciences sociales sur des pratiques qui font l'ordinaire de leur métier. Par delà les objets, celui-ci se fonde toujours sur l'enquête. L'enquête peut être historique ou, dans le style des anthropologues, fondée sur l'observation minutieuse et prolongée des comportements et des discours. De ce fait, les chercheurs sont constamment confrontés à des problèmes liés à la collecte de données, au mode de leur questionnement, aux procédures d'approche et aux choix des échelles qu'elles présupposent, des espaces qu'elles ouvrent et qu'elles clôturent.

4Ce livre restitue donc les réflexions et points de vue des intervenants sur cette question fondamentale. Il propose également de réfléchir sur leur réception, au travers des débats que les exposés ont suscités auprès des chercheurs de l'IRMC et d'un public plus large de praticiens. Les textes des exposés ont été revus par leurs auteurs. Dans certains cas, leurs contenus peuvent diverger légèrement de l'exposé oral initial, sur lequel se fonde la discussion. Toutefois, il nous a paru pertinent de la reproduire, en conservant le rythme et l'esprit des débats entre historiens, sociologues, politistes et anthropologues français et tunisiens.

Auteur

Directeur de l'IRMC

© Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter