Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Biographies et récits de vie

 | 
Kmar Bendana
, 
Katia Boissevain
, 
Delphine Cavallo

Liminaire

Pierre Robert Baduel

Texte intégral

1L’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) voit aboutir avec cette première livraison le projet de publication périodique que j’ai présenté en 2004 devant le Conseil scientifique du Pôle Maghreb. Je voudrais exposer ici, au seuil de cette nouvelle entreprise, les motifs de ce projet et les objectifs assignés à Alfa. Maghreb et Sciences sociales.

  • 1 Robert Santo-Martino, secrétaire scientifique de l’IRMC, « Les nouvelles perspectives de Correspon (...)

2Dès sa création en 1992, l’institut a mis en place une politique éditoriale. D’abord une politique d’édition d’ouvrages collectifs ou d’auteurs. Les premiers étaient l’aboutissement des programmes collectifs menés par les chercheurs en poste à l’institut. Les seconds la publication de thèses d’anciens allocataires de recherche. Par ailleurs, relançant le titre d’un bulletin créé en 1988 par le Centre de Documentation Tunisie-Maghreb (CDTM) dont le riche fonds de documentation devait constituer la base de l’actuelle bibliothèque de l’IRMC, l’institut avait assigné comme objectif à la nouvelle série de Correspondances de constituer « un instrument de liaison entre les chercheurs et un organe de publicité de leurs travaux », en accueillant « des positions de recherche, des résumés de thèses, le motif d’un colloque ou d’un séminaire, l’intérêt d’archives en quelques lignes de synthèse... »1. Deux raisons majeures ont conduit à chercher à faire évoluer ce bulletin. D’abord l’évolution des techniques qui permettent que désormais la fonction d’information soit assurée autrement. Ensuite, ayant conservé cette fonction mais publiant aussi des éléments de travaux de recherche ou de thèses, le bulletin n’avait cependant pas le statut d’une revue scientifique. Il fut alors proposé d’une part que la fonction d’information soit désormais remplie par un bulletin électronique avec une efficacité incomparable s’agissant de la rapidité, de la commodité et de l’ampleur de la diffusion : IRMC Com’ a été créé à cette fin, il paraît tous les deux mois environ depuis février 2004 ; et d’autre part que la partie scientifique soit amplifiée et transformée grâce à la création d’une publication remplissant tous les critères de qualification d’une publication scientifique. Ainsi est né le projet d’Alfa.

  • 2 Membre pendant neuf ans de l’équipe de rédaction de l’Annuaire de l’Afrique du Nord publié par l’I (...)

3Instruit par mes expériences antérieures2, j’ai présenté un projet ambitieux sur le plan scientifique et réaliste sur le plan opérationnel. Il ne pouvait s’agir d’ajouter à – voire de concurrencer – des revues existantes, françaises ou maghrébines : l’institut n’a pas les ressources humaines pour assurer plusieurs livraisons annuelles. Il ne pouvait pas davantage être question de créer un annuaire, d’abord parce que L’Année du Maghreb qui a succédé à l’Annuaire de l’Afrique du Nord occupe avec succès ce créneau et surtout parce que l’annuarité des contributions (récurrence des mêmes rubriques, annualité du contenu des articles, ...) est un objectif impossible à atteindre par une structure qui dispose de chercheurs de qualité mais seulement pour des durées limitées. La formule retenue vise un objectif raisonnable : une publication de sciences humaines et sociales, à comité scientifique, à livraison unique annuelle, thématisée pour une première partie et ouverte pour une seconde partie, privilégiant le terrain maghrébin mais soucieuse en même temps d’insérer les travaux sur le Maghreb dans le débat général des sciences humaines et sociales.

4La publication d’une première livraison hors série, constituée d’un choix d’études publiées par les chercheurs et doctorants en place à l’institut entre 1992 et 2003 a permis de mettre au point le format, d’établir la charte graphique et de dessiner la maquette de couverture. Cela a donné Alfa 2004 « Maghreb, dimensions de la complexité », dont Anne-Marie Planel a assuré la coordination.

  • 3 Ces deux manifestations furent animées par Haoua Ameur-Zaïmèche, allocataire de recherche à l’IRMC (...)

5Le thème de la première livraison a été choisi en 2004 en fonction des réflexions alors menées dans le cadre des activités de l’IRMC. Parmi ces réflexions, l’une a semblé pouvoir constituer un sujet intellectuellement intéressant et mobilisateur pour l’équipe de recherche de l’institut, celle qui a donné lieu à débats lors de deux manifestations consécutives organisées par l’institut, un séminaire à Alger sur le thème « Micro-histoire, biographies et monographies » en septembre 2003, et un cycle doctoral à Tunis au cours de l’année 2003-2004 sur le thème « Histoires de famille et biographies »3. Le thème « Biographies et récits de vie » fut décidé, la problématisation du sujet et la conduite du projet furent placées sous la responsabilité scientifique de Kmar Bendana, Katia Boissevain et Delphine Cavallo. La qualité des auteurs réunis dans le thème atteste de la pleine réussite de l’entreprise conduite par ces trois collègues.

6La seconde partie, ouverte, accueille d’une part les éléments d’un débat organisé à l’IRMC en mars 2005 entre deux éminents islamologues concernant la question des fondations de l’islam ; et d’autre part quatre autres études variées. Parmi ces études-ci, je signalerai en particulier le texte d’André Raymond, dont on attend la sortie prochaine de Tunis sous les Mouradites (Editions Cérès, Tunis), une recherche qu’il a menée ces dernières années à Tunis avec l’appui de l’Institut français de coopération et l’IRMC.

7Le thème d’Alfa 2006 est arrêté : Les territoires productifs en question. Il est placé sous la responsabilité de Mihoub Mezouaghi, économiste, chercheur à l’IRMC.

8Alfa n’est plus un projet, c’est désormais un instrument réel qu’il appartiendra à l’IRMC et à la communauté scientifique du sud et du nord au service de laquelle est l’IRMC de faire prospérer.

Notes

1 Robert Santo-Martino, secrétaire scientifique de l’IRMC, « Les nouvelles perspectives de Correspondances », numéro hors série, 1992.

2 Membre pendant neuf ans de l’équipe de rédaction de l’Annuaire de l’Afrique du Nord publié par l’IREMAM d’Aix-en-Provence et surtout directeur de 1984 à 1999 de la Revue des Mondes musulmans et de la Méditerranée (ancienne Revue de l’Occident musulman et de la Méditerranée), que j’ai totalement rénovée : thématisée, trimestrialisée, ouverte à l’ensemble des sciences sociales et à l’ensemble des mondes musulmans, professionnalisée et éditée chez un éditeur privé.

3 Ces deux manifestations furent animées par Haoua Ameur-Zaïmèche, allocataire de recherche à l’IRMC (2000-2004) inscrite en thèse sur le thème « Histoires de famille et recompositions sociales : le cas de deux familles de Collo (Algérie), 1870-1970 » (université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Le séminaire d’Alger fut co-animé par le professeur Daho Djerbal (université d’Alger). Le texte de Sabina Loriga publié dans la partie des études libres est issu d’une conférence donnée dans le cadre de la table ronde qui clôturait le cycle doctoral en mai 2004.

© Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable