Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le temps des entrepreneurs ?

 | 
Myriam Catusse

Bibliographie

Texte intégral

Abouhani A., 1988, Le pouvoir local et l’espace urbain au Maroc. Le cas de Tabriquet Nord à Salé. Thèse pour le doctorat d’État en Droit public, Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales, Rabat.

Abouhani A., 2005, « La planification urbaine au Maroc : rigueur normative et espace urbain fragmenté », in C. de Miras (coord.), Intégration à la ville et services urbains au Maroc, Paris/Rabat, IRD/INAU, 145-160.

Adam A., 1968, Histoire de Casablanca : des origines à 1914, Paris, Orphys.

Addi L., 1990, « Forme néopatrimoniale de l’État et secteur public en Algérie », in J.-C. Santucci et H. El Malki (dir.), État et développement dans le monde arabe, Paris, CNRS-Éditions, 79-97.

Akalay O., 1989, Un regard sur l’économie marocaine, Casablanca, Wallada.

Akesbi A., 1993, « Ajustement structurel et segmentation du marché du travail », Annales marocaines d’économie, n° 7, hiver, 5-14.

Alami R.M., 2000, « L’ajustement structurel et la dynamique de l’emploi informel », Critique économique, n° 2, été, 81-97.

Albrecht H., Schlumberger O., 2004, “ ‘Waiting for Godot’ : Regime Change Without Democratization in the Middle East”, International Political Science Review, n° 25, 371-392.

Allain Mansouri B., 2001, L’eau et la ville au Maroc, Paris, L’Harmattan.

Allain Mansouri B., 2005a, « La concession du secteur privé de l’eau potable au Maroc, ou la “bonne gouvernance” à l’épreuve de la mondialisation », in Attac Maroc. Groupes d’Agadir et de Rabat, Privatisations : stoppons l’hémorragie, Rabat, 47-61.

Allain Mansouri B., 2005b, « La délégation du service privé de la gestion de l’eau potable au Maroc. Le cas de Rabat-Salé », in C. de Miras (coord.), Intégration à la ville et services urbains au Maroc, Paris/Rabat, IRD/INAU, 163-190.

Ameur M., 1999, « Les associations de quartier, nouveaux acteurs en milieu urbain marocain », in P. Signoles et alii (éd.), L’urbain dans le monde arabe : politiques, instruments et acteurs, Paris, CNRS-Éditions, 339-354.

Anderson L., 1992, “Remaking the Middle East : the Prospects for Democracy and Stability”, Ethics and International Affairs, n° 6, 163-178.

Arendt H., 1983, Condition de l’Homme moderne, Paris, Calmann-Lévy.

Arendt H., 1985, Essai sur la Révolution, Paris, Tel-Gallimard.

Assouali M., 1996, Le processus de privatisation au Maroc, Rabat, REMALD.

Attac Maroc. Groupes d’Agadir et de Rabat, 2005, Privatisations : stoppons l’hémorragie, Rabat.

Auvergnon P., Martin P., Rozenblatt P., Tallard M. (coord.), 1998, L’État à l’épreuve du social, Paris, Éditions Syllepse.

Ayache A., 1982, Le mouvement syndical au Maroc, Paris, L’Harmattan (t. 2, 1990, t. 3, 1993). Ayubi N., 1995, Overstating the Arab State. Politics and Society in the Middle East, Londres, IB Tauris.

Ba Mohammed N., 1996, « Un constitucionalismo ambivalente : pluralismo e ideología unanimista en Marruecos », Sociologia, n° 14, mai-août, 195-212.

Ba Mohammed N., 2001, « Sur le développement politique au Maroc », Prologues, n° 22-23 (« L’Avenir de la démocratie dans les pays du Sud »), 130-135.

Badie B., 1985, « Formes et transformations des communautés politiques », in M. Grawitz et J. Leca, Traité de Science politique, Paris, Presses universitaires de France, t. 1, 623-654.

Badie B., 1994, Le développement politique, Paris, Economica.

Bafoil F., 2006a, « Économies politiques des privatisations », Critique internationale, n° 32, juil.-sept., 135-136.

Bafoil F., 2006b, « Privatisations et formation des États est-européens », Critique internationale, n° 32, juil.-sept., 137-152.

Bahout J., 1994, Les entrepreneurs syriens. Économie, affaire et politique, Beyrouth, CERMOC (Cahiers du CERMOC, n° 7).

Balandier G., 2006, Le pouvoir sur scènes, Paris, Fayard.

Banegas R., 1998, « Marchandisation du vote, citoyenneté et consolidation démocratique au Bénin », in R. Otayek (dir.), Des élections comme les autres, Paris, Karthala, mars (Politique africaine, n° 69), 75-87.

Banegas R., Warnier J.-P., 2001, « Figures de la réussite et imaginaires politiques », Politique africaine, n° 82, juin, 5-23.

Banque mondiale (Division des ressources humaines, Département Maghreb et Iran), 1996, Rapport d’évaluation, Royaume du Maroc, Programme priorités sociales. Projet de promotion nationale, de coordination et de suivi des programmes sociaux, 9 mai, rapport n° 15075-MOR.

Banque mondiale, 1993, Développement de l’industrie privée au Maroc, rapport général.

Banque mondiale, 1994, Royaume du Maroc. Vers le 21e siècle : renforcement du secteur privé au Maroc, rapport n° 11894-MOR.

Banque mondiale, 1999, Mise à jour de l’évaluation du secteur privé. Le secteur privé : moteur de la croissance économique marocaine, rapport n° 19975-MOR.

Banque mondiale, 2001, Royaume du Maroc. Mise à jour de la pauvreté, rapport n° 21506-MOR.

Banque mondiale, 2002, Royaume du Maroc. Note sur la protection sociale, rapport n° 22486-MOR.

Banque mondiale, 2003, Unlocking the Employment Potential in the Middle East and North Africa : Toward a New Social Contract, Development report, World Bank.

Banque mondiale, ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Énergie et des Mines, 2002, Le secteur manufacturier marocain à l’aube du 21e siècle, résultats de l’enquête pour l’analyse et la compétitivité des entreprises (FACS-Maroc), projet conjoint entre le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Énergie et des Mines du Maroc et la Banque mondiale.

Barjot D., 1993, « Les entrepreneurs et la politique. L’exemple du bâtiment et des travaux publics », Politix, n° 23, 3e trim. (« Patrons. Représentation des intérêts et usages d’une représentation »), 5-24.

Barrel Y., 1988, « Un nouveau corporatisme ? », in D. Colas (dir.), L’État et les corporatismes, Paris, Presses universitaires de France, 19-43.

Basri D., 1986, Édification d’un état moderne. Le Maroc de Hassan II, Paris, Albin Michel.

Baudoin J., 1998, Introduction à la sociologie politique, Paris, Le Seuil.

Bayart J.-F. (dir.), 1994, La Réinvention du capitalisme, Paris, Karthala.

Bayart J.-F., 1992, « La politique par le bas en Afrique noire », in J.-F. Bayart, A. Membe et C. Toulabor, La politique par le bas en Afrique Noire. Contribution à une problématique de la démocratisation, Paris, Karthala, 37-41.

Beau N., Graciet C., 2006, Quand le Maroc sera islamiste, Paris, La Découverte.

Belal A., 1963, « La crise structurelle de l’économie marocaine et les impératifs d’un développement autonome et accéléré », Recherches internationales, Paris, n° 39/40.

Belal A., 1982, « La bourgeoisie marocaine est-elle ou n’est-elle pas ? », Al Asas, n° 43.

Belghazi T., Madani M., 2001, L’action collective au Maroc. De la mobilisation des ressources à la prise de parole, Rabat, Université Mohammed V, Publications de la Faculté des lettres et des sciences humaines (Série essais et études, n° 30).

Belkahia R., Harouchi A. (prés.), 1998, Paroles de Managers, Casablanca, E. Morin édition/AFAK.

Bellin E., 1991, “Tunisian Industrialists and the State”, in I. W. Zartman, Tunisia, the Political Economy of Reform, Boulder, Londres, Lynne Riener.

Ben Ali D., 1989, « État et reproduction sociale au Maroc : le cas du secteur public », Annuaire de l’Afrique du Nord 1987, t. XXVI, Paris-CNRS-Éditions, 118-129.

Ben Ali D., 1990, « État et reproduction sociale au Maroc : le cas du secteur public », in J.-C. Santucci et H. El Malki (dir.), État et développement dans le monde arabe. Crises et mutations au Maghreb, Paris, CNRS-Éditions, 118-129.

Ben Mlih A., 2001, « Le champ politique marocain entre tentatives de réforme et conservatisme », Maghreb-Machrek, n° 173, 4-13.

Benamour Lahrichi N., 1988, « État et système financier au Maroc : mutations et adaptations », in J.-C. Santucci et H. El Malki (dir.), État et développement dans le monde arabe. Crises et mutations au Maghreb, Paris, CNRS-Éditions, 219-246.

Benbarka M., 1966, Option révolutionnaire au Maroc, Paris, Maspero.

Benhaddou A, 1990, Migration et réussite sociale. Étude sur la formation des élites dirigeantes marocaines. Le cas de la bourgeoisie de Fès. Thèse de doctorat de sociologie, Université d’Aix-Marseille, Aix-en-Provence.

Benhaddou M., 1997, Maroc, Les Élites du Royaume, Paris, L’Harmattan.

Bennani Chraïbi M., 1995, Soumis et rebelles : les jeunes au Maroc, Casablanca, Le Fennec.

Bennani Chraïbi M., 2003, « Parcours, cercles et médiations à Casablanca : tous les chemins mènent à l’action associative de quartier », in M. Bennani Chraïbi et O. Fillieule (dir.), Résistances et protestations dans les sociétés musulmanes, Paris, Presses de Science Po, 293-352.

Bennani Chraïbi M., 2004a « Introduction », in M. Bennani-Chraïbi, M. Catusse et J.-C. Santucci (dir.), Scènes et coulisses des élections. Les législatives de 2002 au Maroc, Paris, Karthala, 15-53.

Bennani Chraïbi M., 2004b, « Mobilisations électorales à Derb Soltan et Hay Hassani », in M. Bennani Chraïbi, M. Catusse et J.-C. Santucci (dir.), Scènes et coulisses de l’élection. Les législatives de 2002 au Maroc, Paris, Karthala, 105-162.

Bennani Chraïbi M., Catusse M., Santucci J.-C. (dir.), 2004, Scènes et coulisses de l’élection au Maroc, Paris, Karthala.

Benseddik F., 1990, Syndicalisme et politique au Maroc, t. 1 : 1930-1956, Paris, L’Harmattan.

Benyahya M., 1998, « La Chambre des Conseillers : seconde chambre du parlement », Revue marocaine d’administration locale et de développement (REMALD) (Coll. « Manuels et travaux universitaires », n° 5), 66-136.

Bernard Ch. (dir.), 1991, Nouvelles logiques marchandes au Maghreb, Paris, CNRS-Éditions.

Bernoussi N., 2005, « L’évolution du processus électoral au Maroc », in Royaume du Maroc, Cinquante ans de développement humain et perspectives 2025, Rabat, 329-370.

Berque J., 1962, Le Maghreb entre deux guerres, Paris, Le Seuil.

Berque J., 1978, Structures sociales du Haut Atlas, Paris, Presses universitaires de France (2e édition revue et augmentée).

Berrada A., 1968, L’entrepreneur marocain. Une élite en transition. Thèse d’État, Bordeaux.

Bianchi R., 1989, Unruly Corporatism. Associational Life in the Twentieth-Century Egypt, Oxford, New York, Oxford University Press.

Bill J., Leiden M., 1979, Politics in the Middle East, Boston/Toronto, Little Brown.

Binder L., 1988, Islamic Liberalism : a Critique of Development Ideologies, Chicago, University of Chicago Press.

Birnbaum P., 1982, La logique de l’État, Paris, Fayard.

Blin L., Fargues P. (dir.), 1995, L’Économie de la Paix au Proche-Orient, Paris, Maisonneuve & Larose, 2 tomes.

Body Z., 2001, « La formation du groupe social des « magántisztviselö » en Hongrie. 1890-1930 », Genèses, 42, mars, 106-120.

Boltanski L., 1979, « Taxinomie sociale et lutte des classes. Mobilisation de la “classe moyenne” et “l’invention des ‘cadres’ ” », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 29, 75-108

Boltanski L., 1983, Les cadres. La formation d’un groupe social, Paris, Éditions de Minuit.

Boltanski L., Thévenot L., 1991, De la justification. Les économies de la grandeur, Paris, Gallimard.

Bon F., 1985, « Langage et politique », in J. Leca et M. Grawitz (dir.), Traité de science politique, t. 3, Paris, Presses universitaires de France, 537-573.

Botiveau B., 2006, « Le droit et la justice comme métaphores et mises en forme du politique », in E. Picard (dir.), La politique dans le monde arabe, Paris, Armand Colin, 101-125.

Bouachik A. 1993b, « Les modes de transfert des entreprises publiques au secteur privé : le cas du Maroc », Vues économiques, n° 3, 53-68.

Bouachik A., 1993a, Les privatisations au Maroc, Casablanca.

Bouazza A., 1996/1997, « L’assistance de l’USAID au programme de privatisation », Revue marocaine de droit et d’économie du développement, n° 41 (« Les enjeux de la privatisation au Maroc »), 193-218.

Bouderbala N., 2001, « La lutte contre la corruption : le cas du Maroc », Critique économique, n° 4, 5-38.

Bougroum M. et alii, 2002, « L’insertion des diplômés au Maroc : trajectoires professionnelles et déterminants individuels », Région et développement, n° 15, 57-77.

Bourdieu P., 1984, « Espace social et genèse des “classes” », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 52-53, juin, 3-12.

Bourdieu P., 1986, « La force du droit. Éléments pour une sociologie du champ juridique », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 64, 3-19.

Bourdieu P., 1988, « Penser la politique », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 71-72, 2-3.

Bourdieu P., 1989, La noblesse d’État, Paris, Minuit.

Bourdieu P., Chamboredon J.-C., Passeron J.-P., 1983, Le métier de sociologue, Paris, Mouton.

Boutaleb A., Ferrié J.-N., Rey B. (coord.), 2005, L’autoritarisme dans le monde arabe, Le Caire, CEDEJ.

Brand L., 2006, Citizens Abroad : Emigration and the State in Middle East and North Africa, New York, Cambridge University Press.

Bras J.-Ph. (dir.), 2000, « Représentation et construction nationale : de nouveaux processus électoraux », Maghreb-Machrek, n° 168, avril-juin, 3-88.

Bras J.-Ph., 1995, « Les enjeux socioculturels de la privatisation au Maroc et en Tunisie », in D. Guerraoui et X. Richet (dir.), Stratégies de privatisation : comparaison Maghreb-Europe, Rabat/Paris, Toubkal Éditions/L’Harmattan, 197-204.

Briquet J.-L., 1990, « Les amis de mes amis. Registres de la mobilisation politique dans la corse rurale », Mots, n° 25, déc. 1990, 23-41.

Briquet J.-L., 1995 « Les pratiques politiques “officieuses”. Clientélisme et dualisme politique en Corse et en Italie du Sud », Genèse, n° 20, sept. (« Histoire politique, histoire du politique »), 73-90.

Brown K., 1977, “Changing Forms of Patronage in a Moroccan City”, in E. Gellner and J. Waterbury (eds.), Patrons and Clients in Mediterranean Societies, London, Duckworth and Co., 309-327.

Burgat F., 2005, « Les mobilisations politiques à référent islamique », in E. Picard (dir.), La politique dans le monde arabe, Paris, Armand Colin, 79-100.

Camau M. 1990, « État, espace public et développement. Le cas tunisien », in H. El Malki et J.-C. Santucci (dir.), État et développement dans le monde arabe. Crises et mutations au Maghreb, Paris, CNRS-Éditions, 67-78.

Camau M., 1978, Pouvoirs et institutions au Maghreb, Tunis, Cérès-Production.

Camau M., 1988, « Tarajjî ya dawla ou la force de l’espérance. Propos sur le désengagement de l’État en Tunisie », Bulletin du CEDEJ, n° 23, 81-108.

Camau M., 1991, « Passions démocratiques et avènement du doute. À propos des processus contemporains de démocratisation », in Pluralisme social, pluralisme politique et démocratie, Tunis, Cahiers du CERES (Série sociologique, n° 19), 7-22.

Camau M., 1996, « Politique dans le passé, politique aujourd’hui au Maghreb », in J.-F. Bayart (dir.), La Greffe de l’État, Paris, Karthala, 63-93.

Camau M., 1997, « D’une République à l’autre. Refondation politique et aléas de la transition libérale », Maghreb Machrek, n° 157, juil.-sept., 3-16.

Camau M., 2000, « La transitologie à l’épreuve du Moyen-Orient », Annuaire de l’Afrique du Nord 1999, t. XXXVIII, Paris, CNRS-Éditions, 3-9.

Camau M., 2005, « Remarques sur la consolidation autoritaire et ses limites », in A. Boutaleb, J.-N. Ferrié, B. Rey (coord.), L’autoritarisme dans le monde arabe, Le Caire, CEDEJ, 9-51.

Camau M., 2006a, « Globalisation démocratique et autoritarisme arabe », Critique internationale, n° 30, 59-81.

Camau M., 2006b, « L’exception autoritaire ou l’improbable point d’Archimède de la politique dans le monde arabe », in E. Picard (dir.), La politique dans le monde arabe, Paris, Armand Colin, 29-54.

Camau M., Amrani F., Ben Achour R., 1981, « Contrôle politique et régulations électorales en Tunisie : les élections législatives du 4 novembre 1979 », Aix-en-Provence/Tunis, Édisud/CERP de la Faculté de droit et des sciences politiques et économiques de Tunis.

Camau M., Geisser V., 2003, Le syndrome autoritaire : politique en Tunisie de Bourguiba à Ben Ali, Paris, Presses de Science Po.

Camau M., Massardier G., 2005, « Les régimes politiques revisités : analyse comparée des recompositions politics/policies », texte introductif à la table ronde n° 4 du 5e Congrès de l’Association française de science politique, Lyon.

Camau M., Zaïem H., Bahri H., 1990, État de santé : besoin médical et enjeux politiques en Tunisie, Paris, CNRS-Éditions.

Cammett M., 2004, “Challenges to Networks of Privilege in Morocco : Implications for Network Analysis”, in S. Heydemann (dir.), Networks of Privilege : the Politics of Economic Reform in the Middle East, New York, Palgrave-Mac Millan, 245-279.

Cammett M., 2007, Globalization and Business Politics in Arab North Africa : a Comparative Perspective, Cambridge, Cambridge University Press.

Carothers T., 2002, « The End of the Transition Paradigm », Journal of Democracy, n° 1, janv., 5-21.

Cassarino J.-P., 1999a, « Pédagogie et mise à niveau en Tunisie », Les Cahiers de l’Orient, n° 55, 51-69.

Cassarino J.-P., 1999b, “The European Association Agreement and the Impact of the Programme de Mise à Niveau on Political and Economic Developments in Tunisia”, The Middle East Journal, 53, n° 1, 75-94.

Castel R., 1995, Les métamorphoses de la question sociale. Une chronique du salariat, Paris, Gallimard.

Cattedra R., 1992, Les transformations récentes des lieux symboliques de l’islam à Casablanca. Diplôme d’études approfondies, Tours.

Cattedra R., 1995, « Riconversione simbolica di una città araba occidentale », in R. Cattedra et M. Memoli (éd.), La città ineguale. Pratiche culturali e organizzazione della marginalità in Africa et America Latina, Milan, Unicopoli. Cattedra R., 1996, La Metropoli virtuale. Immagine urbana e dinamiche territoriali a Casablanca. Thèse de doctorat, Instituto universitario orientale, Naples.

Cattedra R., Catusse M., 2006, « Stratégies notabiliaires et recomposition du paysage urbain de Casablanca », in A. Henia (dir.), Être notable au Maghreb. Dynamique des configurations notabiliaires, Paris, Maisonneuve & Larose/ IRMC, 297-316.

Catusse M., 1998, « De la lutte des classes au dialogue social. Réflexions sur les recompositions des relations professionnelles au Maroc », Monde arabe/Maghreb-Machrek, La Documentation française, n° 162, oct.-déc., 18-38.

Catusse M., 1999, L’entrée en politique des entrepreneurs marocains. Libéralisation économique et réforme de l’ordre politique. Thèse de science politique, Institut d’études politiques, Aix-en-Provence.

Catusse M., 2000, « Économie des élections au Maroc », Monde arabe/Maghreb-Machrek, n° 168, avril-juin, 51-66.

Catusse M., 2001, « Les métamorphoses de la question syndicale au Maroc », Critique économique, Rabat, n° 5, juin, 39-67.

Catusse M., 2002a, « Affaires, scandales et urnes de verre à Casablanca. Les ambiguïtés de la démocratie locale à l’ère de la bonne gouvernance », Annuaire de l’Afrique du Nord 2000-2001, t. XXXIX, Paris, CNRS-Éditions, 279-306.

Catusse M., 2002b, « Le charme discret de la société civile. Ressorts politiques de la formation d’un groupe dans le Maroc “ajusté” », Revue internationale de politique comparée, n° 2, 297-318.

Catusse M., 2004, « Les coups de forces de la représentation », in M. Bennani Chraïbi, M. Catusse et J.-C. Santucci (dir.), Scènes et coulisses de l’élection. Les législatives de 2002 au Maroc, Paris, Karthala, 69-104.

Catusse M., 2005, « La réinvention du social dans le Maroc ajusté », in E. Longuenesse, B. Destremau et M. Catusse (dir.), Le travail et la question sociale au Maghreb et au Moyen-Orient (REMMM, n° 105-106), 221-246.

Catusse M., 2006, « Ordonner, classer, penser la société : les pays arabes au prisme de l’économie politique », in E. Picard (dir.), La politique dans le monde arabe, Paris, Armand Colin, 215-238.

Catusse M., 2007a, « Les vraies fausses surprises du score PJD au Maroc. Législatives 2002 », in J. Massal, O. Dabène et M. Hastings (dir.), La surprise électorale, Paris, Karthala/CSPC.

Catusse M., 2007b (à paraître), « Decentralization and its Paradoxes in Morocco », in B. Driesken, F. Mermier and H. Wimmen (eds.), Cities of the South, London, Saqi Books.

Catusse M., Cattedra R., Idrissi Janati M., 2005, « Municipaliser les villes ? Le gouvernement des villes marocaines à l’épreuve du politique et du territoire », in C. de Miras (dir.), Intégration à la ville et services urbains au Maroc. Apport du programme PRUD à l’analyse de l’urbanisation au Maroc : gouvernance, services collectifs et compétences urbaines, Paris/Rabat, IRD/INAU, 313-361.

Catusse M., Vairel F., 2003, « “Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre”. Métamorphose et continuité du régime marocain », Maghreb-Machrek, n° 175, 73-91.

Cerruti S., 1997, « Le Linguistic Turn en Angleterre. Notes sur un débat et des censures », Enquêtes, 5, 125-140.

Chartier R., 1998, Au bord de la falaise. L’histoire entre certitude et inquiétudes, Paris, Armand Michel.

Chérifi R., 1988, Le Makhzen politique au Maroc. Hier et aujourd’hui, Casablanca, Afrique Orient.

Cheynis E., 2005, « L’altermondialisme au prisme marocain », Critique internationale, n° 27, avril-juin, 177-191.

Claisse A., 1984, « Élections communales et législatives au Maroc (10 juin 1983-14 septembre et 2 octobre 1984) », Annuaire de l’Afrique du Nord 1984, t. XXIII Paris, CNRS-Éditions, 631-668.

Claisse A., 1992, « Le Makhzen aujourd’hui », in J.-C. Santucci (dir.), Le Maroc actuel, Paris, CNRS-Éditions, 285-308.

Collier D., Collier R.B., 1991, Shaping the Political Area. Critical Junctures, the Labor Movement and the Regime Dynamics in Latin America, Princeton, Princeton University Press.

Contet L., 2005, « La “modernisation” de la Justice au service de la libéralisation de l’État marocain ? Acteurs et enjeux d’une politique de réforme », in L. Israel, G. Sacristie et A. Vauchez (dir.), Sur la portée sociale du droit. Usages et légitimité du registre juridique, Paris, Presses universitaires de France/CURAPP, 357-375.

Cornand J., 1991, L’entrepreneur, la ville, l’État. Le secteur privé à Alep (Syrie). Thèse de géographie, Université Lyon 2.

Cottereau A., 1992, « Espace public et capacité de juger », Raisons pratiques, n° 3 (« Pouvoir et légitimité. Figures de l’Espace public »), Paris, Éditions de l’EHESS, 239-274.

Crouch C., Streeck W., 1996, Les capitalismes en Europe, Paris, La Découverte.

Cubertafond B., 1997, Le système politique marocain, Paris, L’Harmattan.

Daoud Z., 1990, « Privatisations à la marocaine », Maghreb-Machrek, n° 128, avril-mars, 84-102.

Daoud Z., 2005, Des innovateurs dans la ville. Casablanca en mouvement, Paris, Autrement.

Darbon D., 2003, « Réformer ou réformer les administrations projetées des Afriques ? Entre routine antipolitique et ingénierie politique contextuelle », Revue française d’administration publique, n° 105-106, janv.-fév., 135-152.

De Lara P., 1997, « Un mirage sociologique. La “construction sociale de la réalité” », Le Débat, n° 97, nov.-déc. 114-129.

De Miras C. (coord.), 2005, Intégration à la ville et services urbains au Maroc, Paris/Rabat, IRD/INAU.

De Miras C., Le Tellier J., 2005, « Le modèle marocain d’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Casablanca et Tanger Tétouan », in C. de Miras (coord.), Intégration à la ville et services urbains au Maroc, Paris/Rabat, IRD/INAU, 219-254.

Deloye Y., 2003, Sociologie historique du politique, Paris, La découverte.

Denoeuil J.-N., 1992, Les entrepreneurs du développement. L’ethno-industrialisation en Tunisie : la dynamique de Sfax, Paris, L’Harmattan.

Denoeux G., 2002, « Le mouvement associatif marocain face à l’État : autonomie, partenariat, ou instrumentalisation ? », in S. Ben Nefissa (dir.), Pouvoirs et associations dans le monde arabe, Paris, CNRS-Éditions, 27-55.

Denoeux G., Gateau L., 1995, « L’essor des associations au Maroc : à la recherche de la Citoyenneté ? », Maghreb-Machrek, n° 150, 19-39.

Denoeux G., Maghraoui A., 1998, “King Hassan’s strategy of political dualism”, Middle East Policy, vol. V, n° 4, 104-130.

Dérosières A., Thévenot L., 1988, Les catégories socioprofessionnelles, Paris, La Découverte (Coll. « Repère »).

Desrues T., 2006, « Le corporatisme agrarien au Maroc. La trajectoire de l’Union marocaine de l’Agriculture », REMMM, n° 111-112, 197-217.

Destanne de Bernis G., 1966, « Industries industrialisantes et contenu d’une politique d’intégration régionale », Économie appliquée, n° 3, 46-68.

Destremau B., 2004, « Les enjeux de la protection sociale dans les pays de la Méditerranée méridionale et orientale », Premier congrès de l’AFS, 24-27 fév. 2004.

Didry C., 2001, « Symposium sur les métamorphoses de la question sociale », Sociologie du travail, vol. 43, n° 2, 235-263.

Dillman B., 2001, « Facing the Market in North Africa », Middle East Journal, vol. 

55, n° 2, 198-215.

Diouri M., 1992, À qui appartient le Maroc ?, Paris, L’Harmattan.

Dobry M. (coord.), 2000, « Les voies incertaines de la transitologie : choix stratégiques, séquences historiques, bifurcations et processus de Path Dependence », Revue française de science politique, vol. 50, n° 4-5, 585-614.

Dobry M., 2007, « Ce dont sont faites les logiques de situation », in P. Favre, O. Fillieule et F. Jobard (dir.), L’atelier du politiste, Paris, La Découverte, 119-148.

Donzelot J., 1994, L’invention du social, Paris, Seuil (1re édition, 1984).

Drissi A., 1995, « La Corporate Governance au Maroc : contraintes et perspectives », REMALD, n° 4, juin, 27-33.

Droz-Vincent P., 2004, « Quel avenir pour l’autoritarisme dans le monde arabe ? », Revue française de science politique, vol. 54, n° 6, 945-979.

Dulong D., 1996, « Quand l’économie devient politique. La conversion de la compétence économique en compétence politique », Politix, n° 35, 3e trim. (« Entrées en politique. Apprentissages et savoir-faire »), 109-130.

Easton D, 1965, A System Analysis of Political LSife, New York, John Willey and Sons.

Eisenstadt S., 1973, Traditional Patrimonialism and Modern Neo-patrimonialism, Londres, Sage Publication, El Aoufi N. (dir.), 1997, Le droit du travail en question. Les enjeux d’une réforme annoncée, Rabat, GERRHE (Coll. « Tables rondes »).

El Aoufi N. (dir.), 2000a, L’entreprise côté usine. Les configurations sociales de l’entreprise marocaine, Rabat, GERRHE.

El Aoufi N., 1990, La Marocanisation, Rabat, Toukbal.

El Aoufi N., 1992a, « La réforme économique : stratégie, institutions, acteurs », Maghreb-Machrek, n° 164, 36-52.

El Aoufi N., 1992b, « La règle salariale », in N. El Aoufi (dir.), La société civile au Maroc, Rabat, SMER, 247-256.

El Aoufi N., 1998, « L’hypothèse salariale au Maroc », Annales marocaines d’économie, n° 22-23.

El Aoufi N., 2000b, « L’impératif social au Maroc : de l’ajustement à la régulation », Critiques économiques, Rabat, n° 3, 53-79.

El Aoufi N., Ben Saïd M., 2005-2006, Chômage et employabilité des jeunes au Maroc, étude réalisée pour le BIT, Cahiers de la stratégie de l’emploi.

El Aoufi N., Roulleau-Berger L. (dir.), 1998, Travail, emploi, activité : transformations salariales en France et au Maroc, Rabat, Printemps-été (Annales marocaines d’économie, n° 22-23).

El Ayanoui J.P.K., 1998, « Genre, participation, choix occupationnel et gains sur un marché du travail segmenté : une analyse appliquée au Maroc », Annales marocaines d’économie, Rabat, n° 22-23, 109-150.

El Harras M., 1997, Le secteur privé au Maroc et ses structures représentatives. Étude de cas des chambres de commerce et d’industrie, Rabat, Imprimélite.

El Khazi F., 2000, Alternance et démocratie, Oujda, El-Joussour.

El Malki H., 1980a, « Capitalisme d’état, développement de la bourgeoisie et problématique de la transition », Revue juridique, politique et économique du Maroc, n° 8, 2e semestre, 207-228.

El Malki H., 1980b, « La bourgeoisie marocaine », Al Asas, n° 19, avril, 38-46.

El Malki H., 1989, Trente ans d’économie marocaine. 1960-1990, Paris, Éditions du CNRS.

El Malki H., Doumou A., 1990, « L’interventionnisme de l’État marocain à l’épreuve de l’ajustement », in J.-C. Santucci et H. El Malki (dir.), État et développement dans le monde arabe. Crises et mutations au Maghreb, Paris, CNRS-Éditions, 283-298.

El Malki H., Doumou A., 1992, « Les dilemmes de l’ajustement », in J.-C. Santucci (dir.), Le Maroc actuel, Paris, CNRS-Éditions, 313-391.

El Maoula el Iraki A., 2002, Des notables du Makhzen à l’épreuve de la « gouvernance » in Élites locales, territoires, gestion urbaine au Maroc (Cas de trois villes moyennes de la région Nord-Ouest), Paris, L’Harmattan.

El Maoula el Iraki A., de Miras C., Bouchanine F., 2005, « Introduction », in C. de Miras (coord.), Intégration à la ville et services urbains au Maroc, Paris/ Rabat, IRD/INAU, 17-39.

El-Hassani A., 1998, Recherches sur les fondements du Maroc moderne. Essai sur les structures sociales, religieuses et politiques précoloniales. Crise du système, échec des réformes. 1844-1912. Thèse de science politique, Institut d’études politiques, Paris.

Emperador Badimon M., 2005, Le mouvement des diplômés chômeurs au Maroc : l’idéologisation comme source d’éclatement et de pérennisation d’un mouvement social. Master, Institut d’études politiques, Aix-en-Provence.

Ennaji M., 1996, Expansion européenne et changement social au Maroc. xvie-xixe siècles, Casablanca, Eddif.

Étienne B., Tozy M., 1983, « Le glissement des obligations islamiques vers le phénomène associatif à Casablanca », Le Maghreb musulman en 1979, Paris, CNRS-Éditions, 235-260.

Ewald F., 1986, Histoire de l’État providence, Les origines de la solidarité, Paris, Grasset.

Favier A. (dir.), 2001, Municipalités et pouvoirs locaux au Liban, Beyrouth, Centre d’études et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (Cahiers du CERMOC, n° 24).

Favre P., 2007, « Nécessaire mais non suffisante. La sociologie des “effets pervers” de Raymond Boudon », in P. Favre, O. Fillieule et F. Jobard (dir.), L’atelier du politiste, Paris, La Découverte, 101-118.

Fekkat A., 1988, « Le grand patronat marocain », Al Asas, n° 87, 45. Fergusson J., 1990, The Anti-Politics Machine : Depoliticization and Bureaucratic Power in Lesotho, Cambridge, Cambridge University Press.

Ferrié J.-N., 2000, « Maroc. Chronique politique. La mise en place de “l’alternance” », Annuaire de l’Afrique du Nord 1998, t. XXXVII Paris, CNRS-Éditions, 231-244.

Ferrié J.-N., 2002, « Succession monarchique et désenchantement de l’alternance », Annuaire de l’Afrique du Nord 1999, t. XXXVIII, Paris, CNRS-Éditions, 215-231.

Ferrié J.-N., 2003a, “Entering the ‘Virtuous Circle’ : the Strength of Democratic Designs in Egypt and Morocco”, in E. Kienle (eds.), Politics from Above, Politics from Below : the Middle East in the Age of Economic Liberalization, London, Saqi Books.

Ferrié J.-N., 2003b, « Chronique politique marocaine : le jeu du roi et le jeu des partis ou le nouvel avatar du paradoxe de Lampedusa », Annuaire de l’Afrique du Nord 2000-2001, t. XXXIX Paris, CNRS-Éditions.

Ferrié J.-N., 2004, « Fin de partie : l’échec politique de l’alternance et la transition prolongée », Annuaire de l’Afrique du Nord 2002, t. XL, Paris, CNRS-Éditions, 307-324.

Ferrié J.-N., Roussillon A., 2004, « Réforme et politique au Maroc de l’alternance : apolitisation consensuelle du politique », Naqd, n° 19/20, 57-103.

Ferrié J.-N., Santucci J.-C. (dir.), 2006, Dispositifs de démocratisation et dispositifs autoritaires en Afrique du Nord, Paris, CNRS-Éditions.

Filali-Meknassi R., 1989, Étude sur le syndicalisme marocain, Rabat, document non publié.

Finkelstein S.L., 1995, “What is Global governance”, Global Governance, vol. 1, n° 3, sept.-déc., 367-372.

Fontaine J. et Hassenteufel P., 2004, « Introduction », in J. Fontaine et P. Hassenteufel (dir.), To Change or not to Change ? Les changements de l’action publique à l’épreuve du terrain, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 9-29. Foucault M., 1994a, « Le sujet et le pouvoir », Dits et Écrits, vol. IV, Paris, Gallimard.

Foucault M., 1994b, Dits et écrits, Paris, Gallimard-NRF, vol. III.

Franckfort I., Osty F., Sainsaulieu R., Uhalde M., Les mondes sociaux de l’entreprise, Paris, Desclée de Brouwer.

Fretel J., 2004, « Le Parti comme fabrique de notables. Réflexion sur les pratiques notabiliaires des élus de l’UDF », Politix, n° 65 (« Trajectoires de la notabilité »), 45-72.

Gallissot R., 1964, Le patronat européen au Maroc (1931-1942), Casablanca, Eddif (2e éd., Paris, 1990).

Gamblin S. (coord.), 1997, Contours et détours du politique en Égypte, les élections législatives de 1995, Paris, L’Harmattan.

Gaudin J.-P., 1999, Gouverner par contrat, Paris, Presses de science Po.

Gaxie D., 1978, Le Cens caché. Inégalités culturelles et ségrégation politique, Paris, Le Seuil.

Geisser V., Karam K., Vairel F., 2006, « Espaces du politique. Mobilisations et protestations », in E. Picard (dir.), La politique dans le monde arabe, Paris, Armand Colin, 193-213.

Gellner E., 1969, Saints of Atlas, London, Weidefeld & Nicolson.

Gellner E., Waterbury J. (eds.), 1977, Patrons and Clients in Mediterranean Societies, London, Duckworth and Co.

Genestier Ph., 1996, « Ville culturelle et espace public touristique : sur quelques logiques de réification à l’œuvre dans l’économie postindustrielle », Colloque L’Espace public méditerranéen, École d’Architecture de Montpellier, avril.

George S., 1996, La dette extérieure des pays du Bassin méditerranéen, Rapport établi à la demande du Consiglio Nazionale dell’Economia e del Lavoro (CNEL), http://www.tni.org/archives/george/dette.htm

Ghazi S., 1991, Les entrepreneurs et l’État dans la crise libanaise : interaction du politique et de l’économique. Thèse de 3e cycle, Institut d’études politiques, Paris.

Gobe E. (dir.), 2004, L’ingénieur moderne au Maghreb, xixe-xxe siècles, Paris, Maisonneuve & Larose/IRMC.

Gobe E., 1998, « Les entrepreneurs arabes au miroir des sciences sociales », Annuaire de l’Afrique du Nord 1996, t. XXXV, Paris, CNRS-Éditions, 327-342.

Gobe E., 1999, Les hommes d’affaires égyptiens. Démocratisation et secteur privé dans l’Égypte de l’infitah, Paris, Karthala.

Gobe E., 2006, « Corporatismes, syndicalisme et dépolitisation », in E. Picard (dir.), La Politique dans le monde arabe, Paris, Armand Colin, 171-192.

Grafmeyer Y., 1994, Sociologie urbaine, Paris, Nathan.

Granovetter M., 1992, “Economic Action and Social Structure : the Problem of Embeddedness”, in M. Granovetter & R. Swedberg R. (eds.), The Sociology of Economic Life, Boulder, Westview Press.

Graziano L., 1973, “Patron-client Relationship in Southern Italy”, European Journal of Political Research, n° 1, 20-28.

Graziano L., 1996, « Le pluralisme. Une analyse conceptuelle et comparative », Revue française de science politique, vol. 46, avril, 195-224.

Grunberg G., Schweisguth E., « Le virage à gauche des couches moyennes spécialisées », in G. Lavau, G. Grunberg et N. Mayer (dir.), L’univers politique des classes moyennes, Paris, Presses de la FNSP, 1983, 360.

Habermas J., 1962, L’espace public. Archéologie de la publicité comme dimension constitutive de la société bourgeoise, Paris, Payot (2e édition, 1992).

Hachemaoui M., 2003, « La représentation politique en Algérie entre médiation clientélaire et prédation (1997-2002) », Revue française de science politique, vol. 53, n° 1, 35-72.

Hacking I., 2001, Entre science et réalité : la construction sociale de quoi ?, Paris, La Découverte.

Hall P., Soskice D. (eds.), 2001, Varieties of Capitalism : the Institutional Foundation of Comparative Advantage, Oxford, Oxford University Press.

Halpern M., 1963, The Politics of Social Change in the Middle East and North Africa, Princeton, Princeton University Press.

Hammoudi A. (dir.), 1999, À propos de la société civile au Maghreb, Casablanca, Dar Toubkal [en arabe].

Haoues Jouves S., 2005, « L’accès du grand nombre aux services urbains essentiels. L’expérience casablancaise dans le long terme, entre rupture et continuité », in C. de Miras (coord.), Intégration à la ville et services urbains au Maroc, Paris/Rabat, IRD/INAU, 191-218.

Harvey B., Smith S., Wilkinson B., 1984, Managers and Corporate Social Policy. Private Solutions to Public Problems, London, The Macmillan Press Ltd.

Hassenteufel P., Smith A., 2002, « Essoufflement ou second souffle ? L’analyse des politiques publiques “à la française” », Revue française de science politique, 52, 1, 53-73.

Hattab Christman M., 2007, Accords de libre-échange et investissements directs étrangers : de la proximité institutionnelle comme facteur d’attractivité. Le cas des banques et des télécommunications au Maroc, Toulouse, Cahiers du GRES.

Hayward J., 1996, « Groupes d’intérêts, démocratie et pluralisme », Pouvoirs, n° 79, 5-20.

Hermet G., Linz J., Rouquié A. (eds), 1978, Des élections pas comme les autres, Paris, Presses de la FNSP.

Heydemann S. (eds.), 2004, Networks of Privilege in the Middle East : the Politics of Economic Reform Revisited, London, Palgrave/Macmillan.

Heydemann S., 1999, Authoritarianism in Syria – Institutions and Social Conflict 1946-1970, Ithaca, Cornell University Press.

Heydemann S., 2002, « La question de la démocratie dans les travaux sur le monde arabe », Critique internationale, n° 17, oct., 54-62.

Heydemann S., 2004a, “Toward a New Social Contract in the Middle East and North Africa”, Arab Reform Bulletin, janv.

Heydemann S., 2004b, « Networks of Privilege : Rethinking the Politics of Economic Reform in the Middle East », in S. Heydemann (eds.), Networks of Privilege in the Middle East : the Politics of Economic Reform Revisited, New York, Palgrave Mac Millan, 1-35.

Hibou B., 1990, « Économie politique de la protection en Afrique Subsaharienne », Revue juridique, politique et économique du Maroc, n° 23 (« Les Enjeux de la privatisation au Maroc »), 143-147.

Hibou B., 1996a, « Les enjeux de l’ouverture économique au Maroc : dissidence économique et contrôle politique », Les Études du CERI, n° 15, avril, FNSP.

Hibou B., 1996b, L’Afrique est-elle protectionniste ? Les chemins buissonniers de la libéralisation extérieure, Paris, Karthala.

Hibou B., 1998a, « Économie politique du discours de la Banque mondiale en Afrique sub-saharienne. Du catéchisme économique au fait (et méfait) missionnaire », Les Études du CERI, n° 39, mars.

Hibou B., 1998b, « Retrait ou redéploiement de l’État », Critique internationale, n° 1, automne, 151-168.

Hibou B., 1999a, « De la privatisation des économies à la privatisation des États. Une analyse de la formation continue de l’État », in B. Hibou (dir.), La privatisation des États, Paris, Karthala, 11-68.

Hibou B., 1999b, « La décharge : nouvel interventionnisme ? », Politique africaine, n° 73, mars, 6-15.

Hibou B., 2004, « Fiscal Trajectories in Morocco and Tunisia », in S. Heydemann (eds.), Networks of Privilege in the Middle East : The Politics of Economic Reform Revisited, New York, Palgrave Mac Millan, 201-242.

Hibou B., 2006, La force de l’obéissance. Économie politique de la répression en Tunisie, Paris, La Découverte.

Hibou B., Martinez L., 1998, « Le partenariat euro-méditerranéen. Un mariage blanc ? », Études du CERI, n° 47, 1-37.

Hibou B., Tozy M., 2002, « De la friture sur la ligne des réformes. La libéralisation des télécommunications au Maroc », Critique internationale, n° 14, 91-118.

Hirschman A. O., 1973, “The changing Tolerance to Income Inequality in the Course of Economic Development”, The Quaterly Journal of Economics, LXXXVII, 4.

Hirschman A. O., 1983, Bonheur privé, action publique, Paris, Fayard.

Hirschman A. O., 1991, Deux siècles de rhétorique réactionnaire, Paris, Fayard.

Hirschman A. O., 1995, Défection et prise de parole : théorie et application, Paris, Fayard (éd. originale, 1966).

Hollingsworth J.R., Boyer R. (eds.), 1997, Contemporary Capitalism : the Embeddedness of Institutions, Cambridge, Cambridge University Press.

Ibn Abdeljalil N., 1996-1997, « Dynamique d’une politique de privatisation réussie », Revue marocaine de droit et d’économie du développement, n° 41, 91-106.

Jacob A., Vérin H. (dir.), 1995, L’inscription sociale du marché, Paris, L’Harmattan.

Jaffrelot C., 1994, « Œuvres pies et rationalités économiques en Inde », in J.-F. Bayard (éd.), La réinvention du capitalisme, Paris, Karthala, 145-172.

Jampaglia C., 1997, L’Acqua e la città. Politiche e logiche di sviluppo in Morocco a partire dai progetti della Banco Mundiale, Tesi di Laurea, Facoltà di Scienze Politiche, Université de Milan.

Jazouli A., 1992, « Variations autour d’un thème majeur : les entreprises publiques au Maroc », Maroc-Europe, n° 2, 195-224.

Jobert B., 1996, « Actualité sur le corporatisme », Pouvoirs, n° 79, 21-34.

Jobert B., 2002, « Le mythe de la gouvernance antipolitique », Colloque AFSP Lille, 18-21 sept. 2002, TR n° 3.

Jobert B., Muller P., 1987, L’État en action. Politiques publiques et corporatisme. Paris, Presses universitaires de France.

Kaddar M., 2003, « Les politiques et les tendances de la protection sociale au Maghreb », in Symposium international sur la solidarité et la protection sociale dans les pays en voie de développement, 21-23 avril, Turin.

Kaioua A., 1986, « Casablanca : gestion économique et polarisation de l’espace. Essai d’analyse du pouvoir de commandement », Bulletin de la société languedocienne de géographie, Montpellier, n° 20.

Kaioua A., 1993, « Les grosses fortunes économiques et industrielles à Casablanca », Cahiers de la Méditerranée, n° 46-47, juin, 332-337.

Kaioua A., 1996, Casablanca, l’industrie et la ville, Tours, Urbama (Fascicules de Recherches, n° 30 et 31).

Kaioua A., 1997, Casablanca, l’industrie et la ville, 2 tomes, Tours, Cahiers d’Urbama.

Kaouia A., 2005, « Aménagement du territoire et développement industriel dans le Grand Casablanca », PAAP Info, n° 12, mars.

Karam K., 2006, Le mouvement civil au Liban. Revendications, protestations et mobilisations associatives dans l’après-guerre, Paris, Karthala.

Kaufman R., 1986, “Libéralization and Democratization in South America”, in G. O’Donnell & Ph. Schmitter (eds.), Transitions from Authoritarian Rules. Comparative Perspectives, Baltimore, The Johns Hopkins University Press, 85-107.

Kenbib M., 1996, Les protégés : contribution à l’histoire du Maroc, Rabat, Faculté des lettres et des sciences humaines.

Kernen A., 2004, La Chine vers l’économie de marché. Les privatisations à Shenyang, Paris, Karthala.

Khadrî M., 1986, « Mulâhazât hawla al-harakat al-niqâbîya bi al-magharib », [Quelques observations à propos du mouvement syndical au Maroc], ‘Abhât, n° 4-5, 25-41.

Khosrowshabi C., 1997, “Privatization in Morocco : the Politics of Development”, Middle East Journal, vol. 51, n° 2, spring, 243-255.

Kienle E., 2000, A Grand Delusion : Democracy and Economic Reform in Egypt, London, I.B. Tauris.

Klaus E., 2003, La presse non partisane marocaine : enjeux de professionnalisation et d’autonomisation. Mémoire de DEA de science politique comparée, Institut d’études politiques, Aix-en-Provence.

Kornaï J., 1990, Du socialisme au capitalisme, l’exemple de la Hongrie, Paris, Gallimard.

Lagroye J., 1985, « La Légitimation », in J. Leca et M. Grawitz (dir.), Traité de science politique, Paris, Presses universitaires de France, t. 1, 397-467.

Laïdi Z., 1993, « Sens et puissance dans le système international », in Z. Laïdi, L’ordre mondial relâché. Sens et puissance après la guerre froide, Paris, Presses de la FNSP, 18-44.

Lande C.H., 1977, “The Dyadic Basis of Clientelism”, in S.W. Schmidt et alii, Friends, Followers and Factions, Berkeley, University of California Press.

Laroui A., 1993, Les origines sociales et culturelles du nationalisme maghrébin, Centre culturel arabe (1re édition, 1977).

Laurent M., Denoeux G., 1996, « Campagne d’assainissement au Maroc : immunisation du politique et contamination de la justice », Maghreb-Machrek, n° 154, oct.-déc. 1996, 125-135.

Le Saout D., Rollinde M. (dir.), 1999, Émeutes et mouvements sociaux au Maghreb. Perspective comparée, Paris, Karthala.

Leca J., 1977, « Pour une analyse comparative des systèmes politiques méditerranéens », Revue française de science politique, 27 (4-5), 557-581.

Leca J., 1988, « L’économie contre la culture dans l’explication des dynamiques politiques », Bulletin du CEDEJ, 23, 15-60.

Leca J., 1990, « Social Structures and Political Stability : comparative Evidence from the Algerian, Syrian and Iraqi Cases », in G. Luciani (eds.), The Arab State, London, Routledge, 150-188.

Leca J., 1994, « La démocratisation dans le monde arabe : incertitude, vulnérabilité et légitimité », in Gh. Salamé (dir.), Démocraties sans démocrates. Politiques d’ouverture dans le monde arabe et islamique, Paris, Fayard, 35-94.

Leca J., 1996, « La “gouvernance” de la France sous la Ve République. Une perspective de sociologie comparative », in F. d’Arcy et L. Rouban (dir.), De la Ve République à l’Europe, Paris, Presses de Sciences Po, 329-365.

Leca J., 1998, « L’Algérie au chevet de la science politique. Les paradoxes de la démocratisation », Pouvoirs, n° 86, sept., 7-28.

Leca J., Schemeil Y., 1983, « Clientélisme et patrimonialisme dans le monde arabe », International Journal of Political Science Review, vol. 4, n° 4, 455-495.

Legrain J.-F., 1999, Les Palestines du quotidien. Les élections de l’autonomie (janvier 1996), Beyrouth, Centre d’études et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (Cahiers du CERMOC, n° 22).

Lehmbruch G., Schmitter P. (eds.), 1982, Patterns in Corporatist Intermediation, London, Sage Publications.

Lepetit B., 1995, « Histoire des pratiques, pratiques de l’histoire », in B. Lepetit (dir.), Les formes de l’expérience. Une autre histoire sociale, Paris, Albin Michel, 9-22.

Leveau R., 1976, Le Fellah défenseur du trône, Paris, FNSP.

Leveau R., 1984, « Aperçu de l’évolution du système politique marocain », Maghreb-Machrek, sept.-déc., 7-36.

Leveau R., 1987, « Stabilité du pouvoir monarchique et financement de la dette », Maghreb-Machrek, n° 118, 1-15.

Leveau R., 1993, Le sabre et le turban, Paris, F. Bourin.

Leveau R., 1995, « Les entrepreneurs au Proche-Orient : mise en perspective historique », in L. Blin et Ph. Fargues (dir.), L’Économie de la Paix au Proche-Orient, Paris, Maisonneuve & Larose, 239-249.

Linz J., 1975, “Totalitarian and Authoritarian Regime”, in F. Greenstein & N. Polsby (eds.), The Handbook of Political Science. Macropolitical Theory, vol. 3, Reading, Mass., Addison Wesley Publications, 175-412.

Lipset S.M., 1959, “Some Social Requisites of Democracy : Economic Development and Political Legitimacy”, The American Political Science Review, vol. 53, n° 1, mars, 69-105.

Lipset S.M., 1994, “The Social Requisites of Democracy Revisite : 1993 Presidential Address”, American Sociological Review, vol. 59, n° 1, février, 1-22.

Lofland L., 1985, “Privatizing Public Space. Locational Transformation and Symbolic Transformation”, in L. Lofland (eds.), A World of Strangers. Order and Action in Urban Public Space, Prospects Heights Illinois, Waveland Press (1973), 118-158.

Luciani E., 2007, L’initiative nationale pour le développement humain au Maroc : une politique publique comme lieu d’observation d’un régime et d’une société. Master de science politique comparée, Institut d’études politiques, Aix-en-Provence.

Lynch K., 1970, L’image de la cité, Paris, Dunod.

Magri S., 2001, « Bourgeoisies. Emprunts interdisciplinaires dans l’étude d’un groupe social », Genèses, n° 44, sept., 145-164.

Manin B., 1995, Principes du gouvernement représentatif, Paris, Calmann-Levy.

Matossian C., 1996, Espace public et représentation, Paris, Éditions de l’Œil.

Mbembe A., 1999, « Du gouvernement privé indirect », Politique africaine, n° 73, 103-121.

Médard J.-F., 1976, « Le rapport de clientèle. Du phénomène social à l’analyse politique », Revue française de science politique, n° 1, fév., 103-131.

Meiring G., 1999, « Les entrepreneurs tunisiens », Les Cahiers de l’Orient, n° 55, 71-89.

Mejjati Alami R., 2006, « Le secteur informel au Maroc : 1956-2004 », in Cinquante ans de développement humain et perspectives 2025, Rabat, Royaume du Maroc, 419-453. Menouni A., 1979, Le syndicalisme ouvrier au Maroc, Casablanca, Éditions maghrébines.

Mény Y., 1992, La corruption de la République, Paris, Fayard.

Merrien F.X., 1998, « De la gouvernance des États Providence contemporains », RISS, n° 155, mars, 61-72.

Merrien F.X., Parchet R., Kernen A., 2005, L’État social. Une perspective internationale, Paris, Armand Colin.

Michaux-Bellaire E., 1909, « L’administration au Maroc. Le Makhzen : étendues et limites de son pouvoir », Bulletin de la société de géographie d’Alger.

Miège J.-L., 1953, « Les origines du développement de Casablanca au xixe siècle », Hesperis, t. 40, 199-225.

Miège J.-L., 1960-1963, Le Maroc et l’Europe 1830-1894, 3 tomes, Paris, Presses universitaires de France.

Migdal J., 1988, Strong Societies and Weak States. State-Society Relations and State Capabilities in the Third World, Princeton, Princeton University Press.

Migdal J., 2001, State in Society : Studying how States and Societies Transform and Constitute one Another, Cambridge/New York, Cambridge University Press.

Mitchell T., 1991, « The Limits of the State : Beyond Statist Approaches and their Critics », American Political Science Review 85 (1), mars, 77-96.

Montagne R., 1931, La vie sociale et politique des Berbères, Paris, Éditions du Comité de l’Afrique française (rééd. in Regards sur le Maroc : actualité de Robert Montagne, Paris, CHEAM, 1986, 11-89).

Moore C.H., 1988, « Les enjeux politiques des réformes bancaires au Maghreb », Annuaire de l’Afrique du Nord 1987, t. XXVI, Paris, CNRS-Éditions, 247-265.

Mossadeq R., 1998, Les labyrinthes de l’alternance. Rupture ou continuité, Casablanca, distribution Sochepresse.

Mouline M. T., 2005, « Étude comparative, en termes de développement humain, du Maroc et d’un échantillon de quatorze pays pour la période 1955-2004 », in Cinquante ans de développement humain et perspectives 2025, Rabat, Royaume du Maroc.

Muller P., 2004, « L’État en action revisité », Pôle Sud, nov., n° 21, 31-42.

Murphy E, 1999, Economic and Political Change in Tunisia : from Bourguiba to Ben Ali, New York, St Martin’s Press. Naciri M., 1999, « Le territoire : contrôler ou développer, le dilemme du pouvoir depuis un siècle », Maghreb-Machrek, n° 164, 9-35.

Navez-Bouchanine F., 2002, La fragmentation en question des villes entre fragmentation spatiale et fragmentation sociale, Paris, L’Harmattan.

Neveu E., 2003, « Métier politique : d’une institutionnalisation à une autre », in J. Lagroye (dir.), La politisation, Paris, Belin (Coll. « Sociohistoire »), 103-122.

Niblock T., Murphy E. (eds.), 1993, Economic and Political Liberalization in the Middle East, London, New York, British Academic Press.

O’Donnell G., Schmitter Ph., Whitehead L. (eds.), 1986, Transitions from Authoritarian Rules. Comparative Perspectives, Baltimore, The Johns Hopkins University Press.

Offe C., 1985, Disorganized Capitalism. Contemporary Transformations of Work and Politics, Cambridge, Polity Press.

Offe C., 1992, « Vers le capitalisme par construction démocratique. La théorie de la démocratie et de la triple transition en Europe de l’Est », Revue française de science politique, vol. 42, n° 6, déc., 922-942.

Offerlé M. (dir.), 1996, Entrées en politiques. Apprentissages et savoir-faire, Paris, Armand Collin (Politix, vol. 9, n° 35).

Offerlé M., 1994, Sociologie des groupes d’intérêt, Paris, Montchrestien.

Offerlé M., 2000, Les partis politiques, Paris, Presses universitaires de France (Coll. « Que sais-je ? »).

Olivier de Sardan J.-P., 1993, « L’Espace weberien des sciences sociales », Genèses, n° 10, 146-160.

Ostrowetsky S., 1983, L’imaginaire bâtisseur, Paris, Librairie des méridiens.

Otayek R. (coord.), 2004, Les sociétés civiles du Sud. Un état des lieux dans trois pays de la ZSP, Cameroun, Ghana, Maroc, Centre d’étude d’Afrique noire, Bordeaux/Paris, Institut d’études politiques/ministère des Affaires étrangères.

Otayek R. (dir.), 1998, Des élections comme les autres, Paris, Karthala, mars (Politique africaine, n° 69).

Otayek R., 2005, « La décentralisation, mode de redéfinition de la domination autoritaire ? Quelques hypothèses à partir de terrains africains », in M. Camau et G. Massardier (dir.), 2005, Les régimes politiques revisités : analyse comparée des recompositions politics/policies, table ronde n° 4 du 5e congrès de l’Association française de science politique, Lyon.

Oualalou F., 1980, Propos d’économie marocaine, Rabat, SMER.

Ouarab M., 1999, Chronique d’une élection dans le bled Marocain. Le thé de l’amitié, Paris, L’Harmattan.

Oudghiri T., 1990, « Restructurations, privatisations. Le patrimoine étatique à l’épreuve du temps », Revue française de finances publiques, 28, 15-28.

Pagden A, 1998, « La genèse de la gouvernance et l’ordre mondial cosmopolite selon les Lumières », RISS, n° 155, mars, 9-18.

Parejo M., 2002, « À la recherche des élites régionales au Maroc », in A. Sedjari (dir.), Élites, gouvernance et gestion du changement, Paris, L’Harmattan/Gret, 143-170.

Pascon P. et alii, 1984, La maison d’Iligh, Rabat, SMER.

Passeron J.-C., 1992, Le raisonnement sociologique : l’espace non poppérien du raisonnement naturel, Paris, Nathan.

Peet R., 2003, Unholy Trinity. The IFM, World Bank and WTO, New-York, Palgrave Mac Millan.

Perthes V., 1994, « Le secteur privé, la libéralisation économique et les perspectives de démocratisation : le cas de la Syrie et de certains autres pays arabes », in Gh. Salamé (dir.), Démocraties sans démocrates. Politiques d’ouvertures dans le monde arabe et islamique, Paris, Fayard, 335-371.

Picard E., 2006, « Les liens primordiaux, vecteurs de dynamique politique », in E. Picard (dir.), La Politique dans le monde arabe, Paris, Armand Colin, 55-77.

Polanyi K., 1944, La grande transformation. Aux origines politiques et économiques de notre temps, Paris, Gallimard (2e édition, 1983).

Przeworski A., 1991, Democracy and the Market : Political and Economic Reforms in Eastern Europ and Latin America. Studies in Rationality and Social Change, Cambridge, Cambridge University Press.

Quantin P., 1998, « Pour une analyse comparative des élections africaines », in R. Otayek (dir.), Des élections comme les autres, Paris, Karthala, mars (Politique africaine, n° 69), 12-28. Quantin P., 2001, « Les Élections en Afrique : entre rejet et institutionnalisation », Polis, CEAN, vol. 9.

Quantin P., 2004, « Voter en Afrique : quels paradigmes pour quelles comparaisons ? », in P. Quantin (dir.), Voter en Afrique : comparaisons et différenciations, Paris/Budapest/ Turin, L’Harmattan, 11-29.

Rachik A., 1995, Ville et pouvoirs au Maroc, Rabat, Afrique Orient.

Ravallion M., Lokshin M., 2004, Royaume du Maroc. Gainers and Losers from Trade Reform, Banque mondiale, Research Working Paper, n° WPS 3368.

Richards A., Waterbury J., 1990, A Political Economy of the Middle East. State, Class and Economic Development, Boulder San Francisco, Oxford, Westview Press.

Rist G., 2001, Le développement, histoire d’une croyance occidentale, Paris, Presses de Sciences Po.

Rivet D., 1996, Lyautey et l’institution du protectorat français au Maroc (1912-1925), 3 tomes, Paris, L’Harmattan.

Roncayolo M., 1996a, « Conceptions, structures matérielles, pratiques. Réflexions autour du projet urbain », Enquête, n° 4, 59-68.

Roncayolo M., 1996b, Les grammaires d’une ville. Essai sur la genèse des structures urbaines à Marseille, Paris, Éditions de l’EHESS.

Rosanvallon P., 1998, Le peuple introuvable : histoire de la représentation démocratique en France, Paris, Gallimard.

Rosenau J., Czempiel E.O., 1992, Governance without Government : Order and Change in World Politics, Cambridge, Cambridge University Press.

Rouquié A., 1985, « Changement politique et transformations des régimes », in M. Grawitz et J. Leca (dir.), Traité de science politique, Paris, Presses universitaires de France, vol. 2, 599-633.

Rousset M., 1990, « État et secteur public au Maroc. Une nouvelle approche de l’intervention économique de l’état », in J.-C. Santucci et H. El Malki (dir.), État et développement dans le monde arabe. Crises et mutations au Maghreb, Paris, CNRS-Éditions, 267-282.

Roussillon A., 1996, L’Égypte et l’Algérie au péril de la libéralisation, Le Caire, CEDEJ.

Roussillon A., 2006, Être femme en Égypte, au Maroc et en Jordanie, Paris, Aux lieux d’être.

Saaf A., 1991, « Vers la décrépitude d’un État néopatrimonial. Limite du néopatrimonialisme comme concept et phénomène observable », in M. Camau (dir.), Changements politiques au Maghreb, Paris, CNRS-Éditions, 73-106.

Saaf A., 1995, « La privatisation : une nouvelle politique publique au Maroc », in D. Guerraoui et X. Richet (dir.), Stratégies de privatisation : comparaison Maghreb-Europe, Paris, L’Harmattan, 165-177.

Saaf A., 1996, « Inclusión y exclusión en el espacio poliítico marroquí », Sociologia, n° 14, mai-août, 159-175.

Saaf A., 2001, La transition au Maroc : l’invitation, Casablanca, Eddif.

Sadowski Y.M., 1991, Political Vegetables ? Businessmen and Bureaucrats in the Development of Egyptian Agriculture, Washington DC, Brookings Institutions.

Saïd Saâdi M., 1989, Les groupes financiers au Maroc, Rabat, Okad.

Saïd Saâdi M., 2006, « Secteur privé et développement humain au Maroc. 1956-2005, in Royaume du Maroc, Cinquante ans de développement humain, Rabat, 381-417.

Sainsaulieu R. (dir.), 1990, L’entreprise : une affaire de société, Paris, Presses de la FNSP.

Salahdine M., 1988, Les petits métiers clandestins. Le business populaire, Rabat, Eddif.

Salahdine M., 1992, « Le marché du travail urbain au Maroc », Annales marocaines d’économie, printemps, 79-123.

Salais R., Baverez N., Reynaud B., 1999, L’invention du chômage. Histoire et transformation d’une catégorie en France des années 1890 aux années 1980, Paris, Presses universitaires de France/Quadrige.

Salamé Gh., 1990, “ ‘Strong’ and ‘Weak’ State : Qualified Return to the Muqqadima”, in G. Luciani (dir.), The Arab State, London, Routledge, 29-63.

Salamé Gh., 1991, « Sur la causalité d’un manque. Pourquoi le monde arabe n’est-il pas démocratique ? », Revue française de science politique, 41 (3), juin, 307-341.

Salamé Gh. (dir.), 1994, Démocraties sans démocrates. Politiques d’ouverture dans le monde arabe et islamique, Paris, Fayard.

Santiso J., 1996, « De la condition historique des transitologues en Amérique latine et Europe centrale et orientale », Revue internationale de politique comparée, vol. 3, n° 1, 41-68.

Santiso J., 1999, « Du bon révolutionnaire au bon libéral ? À propos d’un étrange caméléon sud-américain », Working Paper, Paris, CERI.

Santucci J.-C., 1985, « Chroniques politiques marocaines (1971-1982) », Paris, Éditions du CNRS.

Santucci J.-C., 1991, « Processus électoraux et légitimation du pouvoir : réflexions sur l’expérience marocaine », in Elecciones, participacion y transiciones politicas en Norte de Africa, Madrid, MAE, 217-230.

Santucci J.-C., 1996, « État de Droit et droits de l’État au Maroc. Réflexions à propos du Conseil consultatif des droits de l’homme », Annuaire de l’Afrique du Nord 1995, t. XXXIV, Paris, CNRS-Éditions, 289-300.

Santucci J.-C., 2001, Les partis politiques marocains à l’épreuve du pouvoir. Analyse diachronique et sociopolitique d’un pluralisme sous contrôle, Rabat, publications de la REMALD, n° 24.

Santucci J.-C., El Malki H. (dir.), 1990, État et développement dans le monde arabe. Crises et mutations au Maghreb, Paris, CNRS-Éditions.

Schapira N., Compte rendu de Chartier R., Au bord de la falaise. L’histoire entre certitudes et inquiétudes, Paris, Albin Michel, 1998. Annales HSS, janv.-fév. 2002, n° 1.

Schemeil Y., 1978, « Les élites politiques au Proche-Orient », Revue française de science politique, vol. 28, n° 3, 542-543.

Schmitter Ph., 1979, “Still the Century of Corporatism ?”, in Ph. Schmitter et G. Lehmbruch (dir.), Trends Toward Corporatist Intermediation, London, Sage, 7-52.

Schmitter Ph., 2000, « Se déplaçant au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, transitologues et consolidologues sont-ils toujours assurés de voyager en toute sécurité ? », Annuaire de l’Afrique du Nord 1999, t. XXXVIII, Paris, CNRS-Éditions, 11-35.

Schumpeter J., 1966, Capitalisme, socialisme et démocratie, Paris, Payot.

Ségrestin D., 1984, Le phénomène corporatiste. Essai sur l’avenir des systèmes professionnels fermés en France, Paris, Fayard.

Sehimi M., 1992, « Les élites ministérielles au Maroc : constantes et variables », in J.-C. Santucci (dir.), Le Maroc actuel, Paris, CNRS-Éditions, 209-230.

Serdaroglu O., 2007, La politisation des entrepreneurs turcs et leur participation au processus d’intégration de la Turquie dans l’Union européenne. Le cas de TUSIAD. Thèse de science politique, Institut d’études politiques, Aix-en-Provence.

Sgard J., 1997, Europe de l’Est. La transition économique, Paris, Flammarion.

Sick K.P., 1993, « Le concept de classe moyenne : notion sociologique ou slogan politique ? », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, n° 37, janv.-mars, 13-33.

Signoles A., 2006, « Réforme de l’État et transformation de l’action publique », in E. Picard (dir.), La politique dans le monde arabe, Paris, Armand Colin, 239-261.

Smouts M.C., 1998, « Du bon usage de la gouvernance », Revue internationale de science sociale, n° 155, mars, 85-94.

Sorauf F.J., 1959, “Patronage and Party”, Midwest Journal of Political Sciences, 3 (2), mai, 115-126.

Springborg R, 1993, « The Arab Bourgeoisie : a Revisionist Interpretation », Arab Studies Quaterly, vol. 15, n° 1, hiver, 13-39.

Sraïeb N. (dir.), 1985, Le mouvement ouvrier maghrébin, Paris, Éditions du CNRS.

Stark D., 1996, “Recombinant Property in Eastern European Capitalism”, American Journal of Sociology, n° 4, 993-1027.

Strange S., 1996, The Retreat of the State, The diffusion of Power in the World Economy, Cambridge, Cambridge Studies in International Relations/Cambridge University Press.

Tangeaoui S., 1993, Les entrepreneurs marocains. Pouvoirs, société et modernité, Paris, Karthala.

Thompson E. P., 1988, La formation de la classe ouvrière anglaise, Paris, Éditions EHESS-Gallimard (1re édition, 1963).

Topalov C., 1994, Naissance du chômage 1880-1910, Paris, Albin Michel.

Toscer O., 2003, Argent public, fortunes privées. Histoire secrète du favoritisme d’État, Paris, Folio doc.

Tozy M., 1991, « Représentation/intercession. Les enjeux du pouvoir dans les champs politiques désamorcés au Maroc », in M. Camau (dir.), Changements politiques au Maghreb, Paris, CNRS-Éditions, 153-168.

Tozy M., 1999, Monarchie et Islam politique au Maroc, Paris, Presses de la FNSP.

Tozy M., 2001, « Transition politique au Maghreb : état des lieux », Prologues, n° 22-23, 68-90.

Traïni Ch., 2003, « L’épicentre d’un séisme électoral. Le vote Front national en région PACA », in C. Traïni (dir.), Vote en PACA : les élections 2002 en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Paris, Karthala, 21-48.

Troin J.-F., 1986, « Le centre des affaires de Casablanca : extension et démultiplication », Bulletin de la société languedocienne de géographie, t. 20, Montpellier, 285-296.

Vairel F., 2005, Espace protestataire et autoritarisme. Nouveaux contextes de mise à l’épreuve de la notion de fluidité politique : l’analyse des conjonctures de basculement dans le cas du Maroc. Thèse de science politique, Institut d’études politiques, Aix-en-Provence.

Vérin H., 1982, Entrepreneurs, entreprise : histoire d’une idée, Paris, Presses universitaires de France.

Vermeren P., 2001, Le Maroc en Transition, Paris, La Découverte.

Vermeren P., 2002, La formation des élites marocaines et tunisiennes. Des indépendances aux islamistes, 1920-2000, Paris, La Découverte.

Waterbury J., 1970, The Commander of the Faithful. The Morrocan political elite. Study of Segmented politics, Worcester and London, Weidenfeld and Nickolson (trad. : Le Commandeur des croyants. La Monarchie marocaine et son élite, Paris, Presses universitaires de France, 1975).

Waterbury J., 1972, North for the Trade. The Life and Times of a Berber Merchant, Berkeley, California University Press.

Waterbury J., 1991, “Twilight of the State bourgeoisie ?”, International Journal of Middle East Studies, vol. 23, n° 1, feb., 1-17.

Waterbury J., 1994, « Une démocratie sans démocrates ? Le potentiel de libéralisation politique du Proche-Orient », in Gh. Salamé (dir.), Démocraties sans démocrates. Politiques d’ouverture dans le monde arabe et islamique, Paris, Fayard, 95-128.

Williamson J. (eds.), 1990, Latin American Adjustment : how Much Has Happened ?, Washington, Institute for International Economics.

Wilson F.L., 1983, « Les groupes d’intérêts sous la Cinquième République », Revue française de science politique, n° 2, avril, 220-254.

Ysmal C., 1985, « Élites et leaders », in J. Leca et M. Grawitz (dir.), Traité de Science politique, Paris, Presses universitaires de France, 603-642.

Zaki L., 2005, Pratiques politiques au bidonville, Casablanca (2000-2005). Thèse de science politique, Paris, Institut d’études politiques.

Zouiten M., 1998, « Migration et emploi urbain au Maroc : précarité et stratégies d’insertion », Annales marocaines d’économie, n° 22-23, printemps-été, 219-239.

© Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable