Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sainte parmi les saints

 | 
Katia Boissevain

Bibliographie

Texte intégral

Abdelkafi Jelal, 1989, La médina de Tunis. Espace historique, Tunis : Paris, Alif : Cnrs Éditions.

Abdelwahhab Hassan-Hosni, 1966, Chahiret tunssiyet, Tunis, Éditions El-Manar.

Abdelwahhab Hassan-Hosni, 1960, « Aïcha al-Manoubiya », Encyclopédie de l’Islam, Leyde, Brill, t. 1, nouvelle éd., 318.

Abdmouleh Ridha, 1993, « Les catégories de guérisseurs opérant aujourd’hui en Tunisie », Ibla, n° 172, 247-259.

Abu-Lughod Leila, 1986, Veiled Sentiments. Honor and Poetry in a Bedouin Society, Berkeley : Los Angeles, University of California Press.

Abu-Zahra Nadia, 1982, Sidi Ameur, A Tunisian village, Londres, Ithaca Press.

Adamson Kay, 1978, “Approaches to the study of women in North Africa : as reflected in research of various scholars”, The Maghreb Review, vol. 3, n° 7-8, 22-31.

Agier Michel, 1997, « Ni trop près ni trop loin. De l’implication ethnographique à l’engagement intellectuel », Gradhiva. Revue d’histoire et d’archives de l’anthropologie, n° 21, 69-76.

Ahmed Leila, 1991, “Early islam and the position of women : the problem of interpretation”, in N. Keddie et B. Baron (dir.), Women in Middle Eastern History, New Haven, Yale University Press, 58-73.

Albert Jean-Pierre, 2000, « Des lieux où soufflent l’Esprit », Archives des sciences sociales des religions, n° 111, 111-124.

Al-Hadi Al-Nagar Samia, 1987, “Women and spirit possession in Omdurman”, in S. Kenyon (dir.), The Sudanese Woman, Khartoum, University of Khartoum Graduate College Publications, n° 19, 92-115.

Al-Ahnaf Mustapha, 1989, « Tunisie : un débat sur les rapports État/religion », Monde arabe-Maghreb-Machrek, n° 126, 93-108.

Amir-Moezzi Mohammad Ali (dir.), 1996, Lieux d’islam. Cultes et cultures de l’Afrique à Java, Paris, Éditions Autrement.

Amri Nelly, 1996a, Al-tasawwuf fi Ifriqiya fil-’ahd al-Hafsi min al-qarn 7e/13e ila nihayat al-qarn 9e/15e, Tunis, Publications de l’université de Tunis.

Amri Nelly, 1996b, « Écritures hagiographiques et modèles de sainteté dans l’Ifriquiya hafside (viiie-ixe/xive-xve siècles), d’après trois recueils de Manâqib », Les Cahiers de Tunisie, n° 173, 11-31.

Amri Nelly, 1997, « Femmes et sainteté au Maghreb “médiéval”. Naissance à la sainteté, naissance à l’histoire ? Le cas d’une sainte de Tunis. Âisa al-Mannûbiya (m. 665/1267) », in Histoire des femmes au Maghreb. Réponses à l’exclusion, actes du colloque de Kénitra, 4-5-6 décembre 1997.

Amri Nelly, 2000, « Les Salihat du ve/ixe siècle au ixe/xve siècle dans la mémoire maghrébine de la sainteté à travers quatre documents hagiographiques », El Qantara. Revista de estudios arabes, vol. 21, n° 2, 481-509.

Anawati Georges et Gardet Louis, 1961, Mystique musulmane. Aspects et tendances ; expériences et techniques, Paris, Librairie philosophique Vrin.

Anderson Lisa, 1986, The State and Social Transformation in Tunisia and Libya, 1830-1980, Princeton, Princeton University Press.

Andézian Sossie, 1983, « Pratiques féminines de l’islam en France », Archives des sciences sociales des religions, vol. 55, n° 1, 53-66.

Andézian Sossie, 1984, « Les conduites féminines face à la domination masculine au sein d’une confrérie populaire en Algérie », in A. Blok et H. Driessen (dir.), Cultural Dominance in the Mediterranean AArea, Nimègue, Université de Nimègue, 37-54.

Andézian Sossie, 1986, « La hadra des ‘Isawa : cérémonie religieuse ou spectacle ? », in J.-R. Henry, S. Andézian, E. Bariki et C. Bernard (dir.), Nouveaux enjeux culturels au Maghreb, Paris, Cnrs Éditions/ Cresm, 373-381.

Andézian Sossie, 1993, « De l’usage de la dérision dans un rituel de pèlerinage », in F. Colonna et Z. Daoud (dir.), Être marginal au Maghreb, Paris, Cnrs Éditions, 283-300.

Andézian Sossie, 1995, « Femmes et religion en islam : un couple maudit ? », in C. Leduc et A. Fine (dir.), « Femmes et religions », Clio, Histoire, Femmes et Sociétés, n° 2. http//clio.revues.org/document493.html.

Andézian Sossie, 2000, « Dire la transe en islam mystique. De l’expérience au langage autorisé », Archives des sciences sociales des religions, n° 111, 25-40.

Andézian Sossie, 2001, Expériences du divin dans l’Algérie contemporaine. Adeptes des saints de la région de Tlemcen, Paris, Cnrs Éditions.

Anthouard Jean d’, 1951, « Les palais de la Manouba », Bulletin économique et social de la Tunisie, n° 5, 52-59.

Assayag Jackie, 1992, La colère de la déesse décapitée : traditions, cultes et pouvoir dans le sud de l’Inde, Paris, Cnrs Éditions.

Babes Leila, 1992, « Passion et ironie dans la cité. Annaba : du ribat au réformisme », Monde arabe-Maghreb-Machrek, n° 135, 39-52.

Babès Leila, 1995, « Folie douce, vent des ancêtres : la transe au Maghreb », Social Compass, vol. 42, n° 4, 461-476.

Bachrouch Taoufik, 1989, Le Saint et le Prince en Tunisie. Les élites tunisiennes du pouvoir et de la dévotion. Contribution à l’étude des groupes sociaux dominants (1772-1881), Tunis, Publications de l’Université de Tunis.

Bairam Alia, 1977, « Rites de passage et initiation dans le mariage tunisois », Cahiers des arts et traditions populaires (Tunis, Inaa), n° 6, 5-10.

Balkati Souad, 1996, La femme tunisienne au temps de la colonisation. 1881-1956, Paris, L’Harmattan.

Baraket Hédia, 1998, Naswa, Tunis, Éditions Noir sur Blanc.

Baron B. et Keddie N., 1992, Women in Middle Eastern History, New Haven, Yale University Press.

Bartels Edien, 1986, « Les jeunes mères sont comme des chattes. Tourments et possession par les esprits chez les accouchées de la campagne tunisienne », Ibla, n° 157, 3-29.

Bartels Edien, 1987, “The two faces of saints in the Maghreb. Women and veneration of the saints in North Africa” The Maghreb Review, vol. 12, n° 5-6, 145-155.

Basset René, 1960, « Burda », Encyclopédie de l’Islam, Leyde, Brill, nouvelle éd., t. 1, 1354-1355.

Bastide Roger, 1958, Le candomblé de Bahia, Paris, Mouton.

Battain Tiziana, 1993, « La divination dans le rituel du zar égyptien », Égypte/Monde arabe, n° 14, 103-111.

Battain Tiziana, 1997, Le zar rituel de possession en Égypte : de la souffrance à l’accomplissement, thèse de doctorat en anthropologie, Paris, Ehess.

Belhassine Olfa, 1994, « Femmes célibataires : Alors, toujours pas mariée ? », Credif Info (Tunis), n° 4, 8-12.

Bel Khodja, gal, 1919, « Cobbat Mamia », Revue tunisienne, n° 27, 163-175.

Ben Achour Mohamed el-Aziz, 1992, « Les habous ou waqf. L’institution juridique et la pratique tunisoise », in S. Ferchiou (dir.), Hasab wa nasab. Parenté, alliance et patrimoine en Tunisie, Paris, Cnrs Éditions, 51-78.

Ben Achour Mohamed el-Aziz, 1996, « Le baldi et les autres : une citadinité ou des citadinités à Tunis ? », in M. Lussault et P. Signoles (dir.), La citadinité en questions, Tours, Urbama, 73-79.

Ben Achour Yadh, 1992, Politique, religion et droit dans le monde arabe, Tunis, Cérès Éditions.

Ben Ali Abdelmajid et Louis André, 1945, « Sahel, scènes et portraits », Ibla, n° 29, 75-101.

Bendana Kmar, Belaïd Habib et Kchir Khaled (éd.), 1993, « Abdelaziz Thalbi. Un intellectuel en politique », Watha’iq, n° 19, Tunis, Université de La Manouba-Ishmn.

Benkheira Mohammed Hocine, 1995, « La destruction des saints », in « Penser l’Algérie », Cahiers Intersignes, n° 10, 246-247.

Benkheira Mohammed Hocine, 1999, « Lier et séparer. Les fonctions rituelles de la viande dans le monde islamisé », L’Homme, n° 152, 89-114.

Ben Miled Emna, 1998, Les Tunisiennes ont-elles une histoire ?, Tunis, impr. Simpact.

Ben Rejeb Riadh, 1991, « À propos de la danse psychothérapeutique de Sidi Da’as.

Note sur la place du djinn dans les psychothérapies traditionnelles, approche psychanalytique », Ibla, n° 168, 215-221.

Berque Jacques, 1957, « Quelques problèmes de l’islam maghrébin », Archives de sociologie des religions, n° 3, 3-20.

Berque Jacques, 1962, « Ça et là dans les débuts du réformisme religieux au Maghreb », in Études d’orientalisme, t. 2, Paris, Maisonneuve & Larose, 471-494.

Berque Jacques, 1978 (1955), Structures sociales du Haut-Atlas, Paris, Puf.

Berry Isabelle, 1994, Quartiers et sociétés urbaines : le faubourg sud de la médina de Tunis, thèse de doctorat en géographie urbaine, Tours, Université de Tours-Urbama.

Berry Isabelle, 1996, « Devenir citadin et (ré)inventer la ville : l’exemple des habitants du faubourg sud de la médina de Tunis », in M. Lussault et P. Signoles (dir.), La citadinité en questions, Tours, Urbama, 129-139.

Bertaux Daniel, 1988, « Fonctions diverses des récits de vie dans le processus de recherche », Sociétés. Revue des sciences humaines et sociales, n° 18, 18-22.

Biegman Nicolaas H., 1990, Egypt. Moulids, Saints, Sufis, Londres, Paul Kegan.

Binous Jamila, 1997, La débrouille au féminin. Stratégie et débrouillardise des femmes de quartiers défavorisées en Tunisie, Tunis, Enda.

Blachère Régis, 1949, Le Coran, Paris, Maisonneuve & Larose.

Boddy Janice, 1988, “Spirit selves in Northern Sudan : the cultural therapeutics of possession in trance”, American Ethnologist, n° 15, 5-27.

Boddy Janice, 1989, Wombs and Alien Spirits, Wisconsin, Wisconsin University Press.

Boddy Janice, 1994, “Spirit possession revisited : beyond instrumentality”, Annual Review of Anthropology, n° 23, 407-434.

Boissevain Katia, 2000, « Saïda Manoubiya : son culte aujourd’hui, quelles spécificités ? », Ibla, n° 186, 137-164.

Boissevain-Souid Katia, 2001, « La légende Lalla Mamiya, ou le voyage d’une princesse romaine à Tunis », Journal of History of Sufism, n° 3, 317-323.

Bonte Pierre, 1978, « Ethnologie et fait religieux. Table ronde », Revue française de sociologie, n° 19, 571-584.

Bouhdiba Abdelwahhab, 1976, « Les Arabes et la couleur », in J. Poirier, et F. Raveau (dir.), L’autre et l’ailleurs. Hommage à Roger Bastide, Paris, Berger-Levrault, 347-356.

Bouraoui Soukaina, 1987, « Ordre masculin et fait féminin », in M. Camau (dir.), La Tunisie au présent Une modernité au-dessus de tout soupçon ?, Paris, Cnrs Éditions, 343-371.

Bourdieu Pierre, 1972, Esquisse d’une théorie de la pratique : précédé de Trois études d’ethnologie kabyle, Genève : Paris, Droz, (rééd. Le Seuil, 2000).

Bourdieu Pierre et Sayad Abdelmalek, 1964, Le déracinement, Paris, Éditions de Minuit.

Bourguiba Habib, 1977, Discours, Tunis, Publications du secrétariat d’État à l’Information, (vol. 10, 11 et 12 : années 1962-1963, 1963-1964 et 1964).

Bousquet Gabriel H., 1941, L’Islam maghrébin, Alger, La Maison des Livres.

Bousquet Gabriel H., 1949, « Le rituel du culte des saints », Revue africaine, 277-290.

Boutry Philippe et Julia Dominique (dir.), 1997, Reine au Mont Auxois. Le culte et le pèlerinage de sainte Reine, des origines à nos jours, Paris : Dijon, Le Cerf : Ville de Dijon.

Boyer Pascal, 1986, « Tradition et vérité », L’Homme, n° 96-97, 309-329.

Bras Jean-Philippe, 2002, « L’islam administré en Tunisie », in M. Kerrou (dir.), Public et privé en Islam. Espaces, autorités et libertés, Paris, Maisonneuve & Larose, 227-246.

Brown Kenneth, 1985, “The discrediting of a sufi movement in Tunisia”, in E. Gellner (dir.), Islamic Dilemmas, Reformers, Nationalists and Industrialization. The Southern Shore of the Mediterranean, Berlin : New York : Amsterdam, Mouton, 146-168.

Brown Leon Carl, 1972, “The religious establishment in Husainid Tunisia”, in N. Keddie (dir.), Scholars, Saints and Sufis : Muslim Religious Institutions since 1500, Berkeley : Los Angeles, University of California Press, 47-91.

Brown Michael F., 1996, “On resisting resistance”, American Anthropology, vol. 98, n° 4, 729-735.

Brown Peter, 1984, Le culte des saints : son essor et sa fonction dans la chrétienté latine, Paris, Le Cerf.

Brown Peter, 1985, La société et le sacré dans l’antiquité tardive, Paris, Le Seuil.

Brown Peter, 1995 (1988), Le renoncement à la chair. Virginité, célibat et continence dans le christianisme primitif, Paris, Gallimard.

Brunel René, 1926, Essai sur la confrérie religieuse des Aîssâouâ au Maroc, Paris, Geuthner.

Brunschvig Robert, 1982 (1947), La Berbérie orientale sous les Hafsides des origines à la fin du xve siècle, Paris, Adrien-Maisonneuve.

Caisson Max, 1998, « La science du mauvais œil (malocchio). Structuration du sujet dans la “pensée folklorique” », Terrain, n° 30, 35-48.

Camau Michel, 1981, « Religion politique et religion d’État en Tunisie », in E. Gellner et J.-C. Vatin (dir.), Islam et politique au Maghreb, Paris, Cnrs Éditions, 221-230.

Carlier Omar, 2000, « Les enjeux sociaux du corps. Le hammam maghrébin (xixe-xxe siècle), lieu pérenne, menacé ou recréé », Annales Hss, n° 6, 1303-1333.

Casajus Dominique, 1987, La tente dans la solitude. La société et les morts chez les Touaregs Kel Ferwan, Paris, Éditions de la MSH.

Caspar Robert, 1968, « Rabi’a et le pur amour de Dieu », Ibla, n° 121, 71-95.

Caspar Robert, 1988, « Mystique et orthodoxie », in « La spiritualité, une exigence de notre temps », Tunis, Ceres, série Études Islamiques, n° 11, 77-108.

Chabbi Morched, 1986, Une nouvelle forme d’urbanisation à Tunis, l’habitat spontané péri-urbain, thèse de doctorat en urbanisme, Créteil, institut d’urbanisme.

Chambert-Loir Henry et Guillot Claude (dir.), 1995, Le culte des saints dans le monde musulman, Paris, École française d’Extrême-Orient.

Charuty Giordana, 1992, « Le vœu de vivre. Corps morcelés, corps sans âme dans les pèlerinages portugais », Terrain, n° 18, 46-60.

Chelhod Joseph, 1986, Les structures du sacré chez les Arabes, Paris, Maisonneuve & Larose.

Chérif Mohamed el-Hédi, 1980, « Hommes de religion et pouvoir dans la Tunisie de l’époque moderne », Annales Esc, n° 35, 580-597.

Chérif Mohamed el-Hédi, 1996, « Réformes et islam chez Bourguiba », Annuaire de l’Afrique du Nord 1994, Paris, Cnrs Éditions, t. 33, 59-67.

Chih Rachida, 2000, Le soufisme au quotidien. Confréries d’Égypte au xxe siècle, Paris, Actes Sud.

Chlyeh Abdelhafiz, 1998, Les Gnaoua du Maroc. Itinéraires initiatiques, transe et possession, Casablanca, Éditions Le Fennec.

Chodkiewicz Michel, 1986, Le sceau des saints. Prophétie et sainteté dans la doctrine d’Ibn Arabi, Paris, Gallimard.

Chodkiewicz Michel, 1995, « La sainteté féminine dans l’hagiographie islamique », in D. Aigle (dir.), Saints orientaux, Paris, Éditions de Boccard, 99-115.

Chodkiewicz Michel, 1998, « Les quatre morts du soufi », Revue de l’histoire des religions, n° 215, 35-57.

Clancy-Smith Julia, 1992, “The house of Zeinab : female authority and saintly succession in colonial Algeria”, in N. Keddie et B. Baron (dir.), Women in Middle Eastern History, New Haven : Londres, Yale University Press, 254-274.

Clancy-Smith Julia, 1993, “The sheikh and his daughter : coping in colonial Algeria”, in E. Burke (dir.), Struggle and Survival in the Modern Middle East, Londres : New York, Taurus.

Colonna Fanny, 1980, « Saints furieux, saints studieux, ou dans l’Aurès, comment la religion vient aux tribus », Annales Esc, n° 3-4, 642-662.

Colonna Fanny et Daoud Zakya (dir.), 1993, Être marginal au Maghreb, Paris, Cnrs Éditions.

Constantinides Pamela, 1978, “Women’s spirit possession and urban adaptation”, in P. Caplan et J. Bujra (dir.), Women United, Women Divided, Londres, Tavistock Press.

Constantinides Pamela, 1985, “Women heal women : spirit possession and sexual segregation in a muslim society”, Social Sciences and Medicine, vol. 21, n° 6, 685-692.

Crapanzano Vincent, 1973, The Hamadsha. A Study in Moroccan Ethnopsychiatry, Berkeley : Los Angeles, University of California Press.

Dakhlia Jocelyne, 1990, L’oubli de la cité. La mémoire collective à l’épreuve du lignage dans le Jérid tunisien, Paris, La Découverte.

Dakhlia Jocelyne, 1993, « De la sainteté universelle au modèle “maraboutique” : hagiographie et parenté dans une société maghrébine », in H. ElBoudrari (dir.), Modes de transmission de la culture religieuse en Islam, Le Caire, Institut français d’archéologie orientale, 181-200.

Daoulatli Abdelaziz, 1976, Tunis sous les Hafsides. Évolution urbaine et activité architecturale, Tunis, Institut national d’archéologie et d’art.

Dekhil Ezzedine, 1993, « Le phénomène de transe. Corps possédés », Ibla, n° 172, 261-275.

Depont Octave et Coppolani Xavier, 1897, Les confréries religieuses musulmanes, Alger, Librairie Adolphe Jourdan.

Dermenghem Émile, 1953, « Les confréries noires d’Algérie », Revue africaine, vol. 97, n° 436-437, 314-368.

Dermenghem Émile, 1982 (1954), Le culte des saints dans l’Islam maghrébin, Paris, Gallimard.

Dhaouadi Zouaher, 1986, « Femmes dans les zaouia-s : la fête des exclues », Peuples méditerranéens, n° 34, 153-162.

Dialmy Abdessamad, 1992, « Féminisme mystique », in N. Sraieb (dir.), Pratiques culturelles au Maghreb, Paris, Cnrs Éditions, 296-316.

Dialmy Abdessamad, 1997, Féminisme, islamisme, soufisme, Paris, Publisud.

Dianteill Erwan, 2000, Des dieux et des signes. Initiation, écriture et divination dans les religions afro-cubaines, Paris, Éditions de l’Ehess.

Di Bella Maria, 1988, « Langues et possession : le cas des pentecôtistes en Italie méridionale », Annales Esc, n° 4, 897-907.

Douglas Mary, 1979 (1966), Purity and Danger. An Analysis of Concepts of Pollution and Taboo, Londres, Routledge.

Douglas Mary, 1992, De la souillure. Études sur la notion de pollution et de tabou, Paris, La Découverte.

Douglas Mary, 1998, « La pureté du corps », Terrain, n° 31, 5-12.

Doutté Edmond, 1900, Les marabouts, Paris, E. Leroux.

Doutté Edmond, 1984 (1909) Magie et religion dans l’Afrique du Nord, Paris, Jean Maisonneuve et Paul Geuthner.

Dubouloz-Laffin Marie-Louise, 1934, « Croyances relatives aux maladies dues aux jnoun-s », Revue tunisienne, n° 18, 227-266.

Eickelman Dale F. et Piscatori James, 1990, Muslim Travellers, Londres, Routledge.

El-Aroussi Moulim, 1992, « Transe et résistances, pratiques culturelles et résistances intellectuelles », in N. Sraïeb (dir.), Pratiques et résistances culturelles au Maghreb, Paris, Cnrs Éditions, 53-71.

Elboudrari Hassan, 1983, « Islams, politiques et idéologies au Maghreb. Études récentes », Archives de sciences sociales des religions, n° 56, 177-190.

Elboudrari Hassan, 1992, « Entre le symbolique et l’historique : Khadir immémoriable », Studia Islamica, vol. 76, 25-39.

El-Nayyal Mohammed al-Buhli, 1965, El-Haqiqa el-Tariqiyya li Tasawwwuf el-Islami, Tunis, Najah.

Étienne Bruno, 1981, « Magie et thérapie à Casablanca », in C. Souriau (dir.), LeMaghreb musulman en 1979, Paris, Cnrs Éditions, 261-284.

Fahd Toufic, 1987, La divination arabe. Études religieuses, sociologiques et folkloriques sur le milieu natif de l’islam, Paris, Sindbad.

Fakhouri Hani, 1968, “The zar cult in an Egyptian village”, Anthropological Quarterly, n°41, 49-56.

Farge Arlette, 1989, Le goût de l’archive, Paris, La librairie du xxe siècle.

Fassin Didier, 1996, « L’expérience des villes. Des périphéries de Dakar et de Quito aux banlieues de Paris », Enquête, n° 4, 71-105.

Favret-Saada Jeanne, 1990, « Être affecté », Gradhiva. Revue d’histoire et d’archives de l’anthropologie, n° 8, 3-9.

Ferchiou Sophie, 1972, « Survivances mystiques et cultes de possession dans le maraboutisme tunisien », L’Homme, vol. 12, n° 3, 47-69.

Ferchiou Sophie, 1989, « Pouvoir, contre-pouvoir et société en mutation. L’exemple tunisien », Peuples méditerranéens, n° 48-49, 81-92.

Ferchiou Sophie, 1991, « La possession, forme de marginalité féminine », in F. Colonna et Z. Daoud (dir.), Être marginal au Maghreb, Paris, Cnrs Éditions, 191-200.

Ferchiou Sophie (dir.), 1996, L’Islam pluriel au Maghreb, Paris, Cnrs Éditions.

Ferhat Halima, 1993, Le Maghreb aux xiie et xiiie siècles. Les siècles de la foi, Casablanca, Wallada.

Ferjani Chérif, 1985, La réhabilitation de l’habitat précaire à travers l’exemple de Saida Mannoubia, Dea, Université de Lyon II.

Fernea Elisabeth et Fernea Robert, 1972, “Variation in religious observance among islamic women”, in N. Keddie (dir.), Scholars, Saints and Sufis, Berkeley, California University Press, 385-401.

Ferrié Jean-Noël, 1991, « Vers une anthropologie déconstructiviste des sociétés musulmanes du Maghreb », in « Sciences sociales, sociétés arabes », Peuples méditerranéens, n° 54-55, 229-246.

Ferrié Jean-Noël, 1996, « Prier pour disposer de soi : le sens et la fonction de la prière de demande dans l’islam marocain actuel », in S. Ferchiou (dir.), L’islam pluriel au Maghreb, Paris, Cnrs Éditions, 113-128.

Fregosi Franck, 1996, « Une sécularisation problématique. La discussion contemporaine sur le rapport État-religion (Algérie-Tunisie) », Annuaire de l’Afrique du Nord 1994, Paris, Cnrs Éditions, t. 33, 413-434.

Frégosi Franck, 1997, « Les rapports entre l’islam et l’État en Algérie et en Tunisie : de leur revalorisation à leur contestation », Annuaire de l’Afrique du Nord 1995, Paris, Cnrs Éditions, t. 34, 103-123.

Gaborieau Marc, 1994, « Le culte des saints musulmans en tant que rituel : controverses juridiques », Archives des sciences sociales des religions, n° 85, 85-98.

Gardet Louis, 1977, Les hommes de l’Islam. Approches des mentalités, Paris, Hachette.

Geertz Clifford, 1968, Islam Observed, New-Haven, Yale University Press.

Gellner Ernest, 1969, Saints of the Atlas, Chicago, University Press of Chicago.

Gellner Ernest (dir.), 1985, Islamic Dilemmas. Reformers, Nationalists and Industrialisation. The Southern Shore of the Mediterranean, Berlin : New York : Amsterdam, Mouton.

Geoffroy Éric, 1998, « La mort du saint en islam », Revue de l’histoire des religions, n°215, 17-34.

Gilsenan Michael, 2001 (1982), Connaissance de l’islam, Paris : Aix-en-Provence, Karthala : Iremam.

Gilsenan Michael, 1985, “Trajectories of contemporary sufism”, in E. Gellner (dir.), Islamic Dilemmas, Reformers, Nationalists and Industrialization. The Southern Shore of the Mediterranean, Berlin : New York : Amsterdam, Mouton, 187-198.

Göle Nilüfer, 1993, Musulmanes et modernes. Voile et civilisation en Turquie. Paris, La Découverte.

Green Arnold H., 1975, “French islamic policy in Tunisia, 1881-1918 : a preliminary inquiry”, Revue d’histoire maghrébine (Tunis), n° 3, 5-17.

Green Arnold H. 1978, The Tunisian Ulama, 1873-1915, Social Structure and Response to Ideological Currents, Leyde, Brill.

Grenville-Temple, Sir, 1835, Excursions in the Mediterranean, Algiers and Tunis, Londres, Sanders & Otley.

Gril Denis, 1996, « Le saint fondateur », in A. Popovic et G. Veinstein (dir.), Les voies d’Allah : les ordres mystiques dans l’Islam des origines à aujourd’hui, Paris, Fayard, 104-120.

Gril Denis, 1998, « De l’usage sanctifiant des biens en islam », Revue de l’histoire des religions, n°215, 59-89.

Gutwirth Jacques, 1978, « Ethnologie et fait religieux : un dossier », Revue française de sociologie, n° 19, 563-569.

Hammoudi Abdallah, 1988, La victime et ses masques, Paris, Le Seuil.

Hannerz Ulf, 1983 (1980), Explorer la ville : éléments d’anthropologie urbaine, Paris, Éditions de Minuit.

Hannoyer Jean, 1989, « L’hospitalité, économie de la violence », Monde arabe-Maghreb-Machrek, n° 123, 226-240.

Harris Ruth, 2001, Lourdes. La grande histoire des apparitions, des pèlerinages et des guérisons, Paris, Lattès.

Harry Myriam, 1906, Tunis la Blanche, Paris, Fayard.

Hell Bertrand, 1999, Possession et chamanisme, les maîtres du désordre, Paris, Flammarion.

Hénia Abdelhamid, 1992, « Mémoire lignagère et gestion du capital symbolique et matériel d’une zaouia », Les Cahiers de Tunisie, n° 159-160, 71-88.

Hermassi Abdellatif, 1994, « Société, islam et islamisme en Tunisie », Cahiers de la Méditerranée, n° 49, 61-82.

Hermassi Elbaki, 1984, « La société tunisienne au miroir islamiste », Monde arabe-Maghreb-Machrek, n° 103, 39-56.

Hermassi Elbaki, 1991, « L’État tunisien et le mouvement islamiste », Annuaire de l’Afrique du Nord 1989, Paris, Cnrs Éditions, t. 28, 296-308.

Heusch Luc de, 1962, Cultes de possession et religions initiatiques de salut en Afrique, Bruxelles, Centre d’études des religions, (Annales).

Heusch Luc de, 1971, Pourquoi l’épouser ? Et autres essais, Paris, Gallimard.

Hilse-Dwyer Daisy, 1978, “Women, sufism and decision making in Moroccan islam”, in L. Beck et N. Keddie (dir.), Women in the Muslim World, Harvard, Harvard University Press, 585-598.

Hoffman Valérie, 1995, Sufism, Mystics and Saints in Modern Egypt, Columbia, University of South California Press.

Hoffman Valérie, 1996, « Le soufisme, la femme et la sexualité », in A. Popovic et G. Veinstein (dir.), Les voies d’Allah. Les Ordres mystiques dans le monde musulman des origines à aujourd’hui, Paris, Fayard, 254-257.

Ibn Abi Dinâr, 1967, Al-Munis fi akhbar Ifriqia wa Tunis, Tunis, Éditions Shammâm.

Jamous Raymond, 1981, Honneur et baraka : les structures sociales traditionnelles dans le Rif, Paris, Éditions de la Msh.

Jamous Raymond, 1994, « Individu, cosmos et société. Approche anthropologique de la vie d’un saint marocain », Gradhiva. Revue d’histoire et d’archives de l’anthropologie, n° 15, 43-57.

Jamous Raymond, 1995, « Le saint et le possédé », Gradhiva. Revue d’histoire et d’archives de l’anthropologie, n° 17, 63-84.

Jansen Willy, 1987, Women without Men, Leyde, Brill.

Jones Lura Jafran, 1977, The Isawiya of Tunisia and their Music, Ph. D, University of Washington.

Jong Fred de, 1976, “Cairene Ziyara days. A contribution to the study of saint veneration in Islam”, Die Welt des Islam, t. 17, 26-43.

Jong Fred de, 1978, « Khalîfa », Encyclopédie de l’Islam, Leyde, Brill, nouvelle éd., t. 4, 982-985.

Jong Fred de et Radtke B. (dir.), 1999, Islamic mysticism Contested. Thirteen Centuries of Controversies and Polemics, Leyde, Brill.

Kabbani Rana, 1986, Europe’s Myth of Orient, Bloomington, Indiana University Press.

Karamti Yassine, La ville, les saints, et le sultan : étude sur le changement social dans la région de Nefta aux xixe et xxe siècles, thèse de doctorat en anthropologie, Paris, Ehess, 1998.

Kchir Khaled, 2005, « “Les livres des notables”. Tentative pour distinguer un nouveau genre biographique du bas Moyen Âge arabe », in « Biographies et récits de vie », Alfa. Maghreb et sciences sociales, Tunis : Paris, Irmc : Servedit, 63-76.

Kerrou Mohammed, 1989, « Phantasmes barbares. Dérive autour des Djinns », Cahiers de l’imaginaire, n° 3, 55-62.

Kerrou Mohammed, 1990, « La mort au féminin », Cahiers des arts et traditions populaires (Tunis, Inaa), n° 10, 35-50.

Kerrou Mohammed, 1991, « Le temps maraboutique », Ibla, n° 167, 63-72.

Kerrou Mohammed (dir.), 1998, L’autorité des Saints. Perspectives historiques et socio-anthropologiques en Méditerranée occidentale, Paris, Éditions Recherches sur les civilisations.

Kraïm Mustapha, 1973, La Tunisie précoloniale, Tunis, Std.

Kurin Richard, 1983, “The structure of blessedness at a muslim shrine in Pakistan”, Middle Eastern Studies, n° 19, 312-325.

Lakhdar Latifa, 1998, « Réformisme et maraboutisme dans la Tunisie du début du xxe siècle », in M. Kerrou (dir.), L’autorité des Saints. Perspectives historiques et socio-anthropologiques en Méditerranée occidentale, Paris, Éditions Recherches sur les civilisations, 323-333.

Landolt Herman, 1978, « Khalwa », Encyclopédie de l’Islam, t. 4, nouvelle éd., Leyde, Brill, 1022-1023.

Largueche Abdelhamid, 1993, « La minorité noire de Tunis au xixe siècle », in F. Colonna et Z. Daoud (dir.), Être marginal au Maghreb, Paris, Cnrs Éditions, 135-154.

Largueche Abdelhamid et Largueche Dalenda, 1992, Marginales en terre d’Islam, Tunis, Cérès Éditions, 113-136.

Larif-Béatrix Asma, 1991, « Changements dans la symbolique du pouvoir en Tunisie », Annuaire de l’Afrique du Nord 1989, t. 21, Paris, Cnrs Éditions, 141-149.

Lauwers Michel, 1994, « Saintes et anorexiques : le mysticisme en question », in J. Berlioz (dir.), Moines et religieux au Moyen-Âge, Paris, Le Seuil, 221-225.

Leiris Michel, 1989 (1958), La possession et ses aspects théâtraux chez les Éthiopiens du Gondar, Paris, Fata Mornaga.

Lévi-Provençal Évariste, 1934, « Zawiya », Encyclopédie de l’Islam, Leyde, Brill, 1e éd., t. 4, 1289-1290.

Lévi-Strauss Claude, 1964, Mythologiques. Le cru et le cuit, Paris, Plon.

Lewis Ioan M., 1966, “Spirit possession and depravation cults”, Man, n° 1-3, 307-329.

Lewis Ioan M., 1971, Ecstatic Religion. An Anthropological Study of Spirit Possession and Shamanism, Harmondsworth, Penguin Books.

Liauzu C., Meynier G., Sgroï-Dufresne M. et Signoles P. (dir.), 1985, Enjeux urbains au Maghreb. Crises, pouvoir et mouvements sociaux, Paris, L’Harmattan.

Lory Pierre, 1996, « Soufisme et sciences occultes », in A. Popovic et G. Veinstein (dir.), Les voies d’Allah, Paris, Fayard, 185-195.

Lory Pierre, 1997, « Anges, djinns et démons dans les pratiques magiques musulmanes », in A. de Surgy (dir.), Religion et pratiques de puissance, Paris, L’Harmattan, 81-94.

Lory Pierre, 1998, « Shâdhilî » et « Shâdhiliyya », Encyclopédie de l’Islam, Leyde, Brill, nouvelle éd., t. 9, 176-178 et 178-179.

Luizard Pierre-Jean, 1993, « Un mawlid particulier », Égypte/Monde arabe, Le Caire, Cedej, n° 14, 79-102.

Mac Gregor Richard J. A., 1997, “A sufi legacy in Tunis. Prayer at the Shadhiliyya”, International Journal of Middle East Studies, n° 29, 225-277.

Madœuf Anna, 1997, Images et pratiques de la ville ancienne du Caire : le sens de la ville, thèse de doctorat en géographie, Université de Tours.

Mahfoudh-Draoui Dorra et Ben Salem Lilia (dir.), 2000, Modernité et pratiques sociologiques, actes du colloque de l’Association internationale de sociologie de langue française, Hammamet, 18-20 mai 1999, Tunis, Centre de publication universitaire.

Mahjoub Naziha, 1978, La confrérie des Sadulyah dans la Tunisie moderne et contemporaine (1700-1978), thèse de doctorat en histoire, Université de Paris I.

Mahjoub Naziha, 1995, « AsSaïda. Une femme, un monument », Africa (Tunis, Inaa), n° 13, 223-242.

Mahjoub Naziha, 1997, « Al-Sayyida’l-Manubiya’ », in La femme tunisienne à travers les âges, Tunis, Institut national du Patrimoine, 127-137.

Marçais William et Guiga Abderrahman, 1958, Textes arabes de Takrouna, Glossaire, Paris, Geuthner.

Marty Paul, 1935, « Calendrier musulman. L’année liturgique musulmane à Tunis », Revue des études islamiques, n° 1, 1-38.

Marty Paul, 1933, « La zaouia de Sidi Ben ‘Achir à Salé », Revue des études islamiques, n° 7, 143-152.

Marty Paul, 1934, « Corporations et syndicats de Tunisie. La corporation tunisienne des soyeux (Heraïra) », Revue des études islamiques, n° 8, 223-240.

Massignon Louis, 1962, Parole donnée, Paris, Julliard.

Massignon Louis, 1972 (1922), Essai sur les origines du lexique technique de la mystique musulmane, Paris, Librairie philosophique Vrin.

Mayeur-Jaouen Catherine, 1998, « Saints coptes et saints musulmans de l’Égypte du xxe siècle », Revue de l’histoire des religions, n° 215, fasc. 1, 139-186.

Mayeur-Jaouen Catherine, 1994, Al-Sayyid al-Badawî. Un grand saint de l’islam égytien, Le Caire, Ifao.

Mellah Fawzi, 2000, Clandestin en Méditerranée, Tunis, Cérès Éditions.

Melliti Imed, 1993, La zaouia en tant que foyer de socialité : le cas des Tijanniya de Tunis, thèse de doctorat en anthropologie, Université de Paris V.

Melliti Imed, 1996, « La religion “populaire” existe-t-elle ? Notes à partir d’une pratique de recherche », Africa, Cahiers des arts et traditions populaires (Tunis, Inp), n° 11, 109-118.

Mernissi Fatima, 1977, “Women, saints and sanctuaries”, Signs, vol. 3, 101-112.

M’halla Moncef, 1996, « Le confrérisme, religion diffuse : les zaouias en Tunisie au xixe siècle », Africa. Cahiers des arts et traditions populaires (Tunis, Inp), n°11, 119-160.

M’halla Moncef, 1997, « Culte des saints et culte extatique en islam maghrébin », in M. Kerrou (dir.), L’autorité des Saints. Perspectives historiques et socio-anthropologiques en Méditerranée occidentale, Paris, Éditions Recherches sur les civilisations, 123-133.

Miossec Jean-Marie, 1985, « Urbanisation des campagnes et ruralisation des villes en Tunisie », Annales de géographie, vol. 94, n° 521, 38-62.

Monnot Guy, 1995, « Salât », Encyclopédie de l’Islam, Leyde, Brill, nouvelle éd., t. 8, 956-965.

Morsy Soheir A., 1978, “Sex power and illness in an egyptian village”, American Ethnologist, vol. 5, n° 1, 137-150.

Morsy Soheir A., 1991, “Spirit possession in egyptian ethnomedecine : origins, comparison and historical specificity”, in I. M. Lewis (dir.), Women’s Medecine : the Zar-Bori Cult in Africa and Beyond, Edimbourg, Edinburgh University Press, 189-218.

Mouliéras Auguste, 1899, Le Maroc inconnu. Étude géographique et sociologique, Paris, Challamel.

Nwyia Paul, 1977, « Corps et esprits dans la mystique musulmane », Studia Missionalia, n° 26, 165-189.

Olesen Niels Henrik, 1981, « Étude comparée des idées d’Ibn Taymiyya (1263-1328) et de Martin Luther (1483-1546) sur le culte des saints », Revue des études islamiques, t. 49, n° 1, 175-206.

Olivier de Sardan Jean-Pierre, 1986, « Des cultes de possession comme phénomènes syncrétiques », in E. Terray (dir.), Afrique plurielle, Afrique actuelle. Hommage à Georges Balandier, Paris, Karthala.

Olivier de Sardan Jean-Pierre, 1994, « Possession, affliction et folie. Les ruses de la thérapisation », L’Homme, t. 34, n° 3, 7-27.

Ouled-Mohammed Lahbib, 1980, « Notes à propos des enquêtes coloniales sur la religion populaire en Tunisie de 1886 à 1934 », Cahiers de la Méditerranée, n° 20-21, 81-99.

Pandolfo Stéfania, 1997, Impasse of the Angels, Chicago : Londres, Chicago University Press.

Pandolfo Stéfania, 1997, « Le rapt de la voix », Awal, n° 15, 31-50.

Pâques Viviana, 1964, L’arbre cosmique dans la pensée populaire et dans la vie quotidienne du Nord-Ouest africain, Paris, Institut d’Ethnologie : Musée de l’Homme.

Pellat Charles, 1983, « Layl et Nahâr », Encyclopédie de l’Islam, Leyde, Brill, nouvelle éd., t. 5, 712-715.

Pellat Charles, 1991, « Manâqib », Encyclopédie de l’Islam, Leyde, Brill, nouvelle éd., t. 6, 333-341.

Pellegrin Arthur, 1950, « Mosquées et zaouïas de Tunis », Cahiers Charles de Foucauld, n° 19, 72-84.

Pellegrin Arthur, 1951, Le vieux Tunis. Les noms de rue de la ville arabe, extrait du Bulletin économique et social de la Tunisie, Tunis, La Rapide.

Pellissier Edmond, 1953, Description de la régence de Tunis, Paris, Imprimerie nationale.

Perrot Jean-Pierre, 1997, « Hagiographie médiévale. La vie de saint : lettre morte, récit de vie », in « Récits de vie, Histoire de vie », Cahiers de la littérature orale (Paris, Inalco), n° 41, 37-58.

Piette Albert, 2000, « Des formes ordinaires de la vie religieuse. Entre anthropologie et ethnographie », Archives des sciences sociales des religions, n° 111, 125-133.

Popovic Alexandre et Veinstein Gilles (dir.), 1985, Les ordres mystiques de l’islam. Cheminement et situation actuelle, Paris, Éditions de I’Ehess.

Popovic Alexandre et Veinstein Gilles (dir.), 1996, Les voies mystiques d’Allah. Les ordres mystiques dans le monde musulman des origines à aujourd’hui, Paris, Fayard.

Pouillon Jean, 1993, Le cru et le su, Paris, Le Seuil.

Pouillon Jean, 1979, « Remarques sur le verbe croire », in M. Izard, et P. Smith (dir.), La fonction symbolique, Paris, Gallimard, 43-51.

Puccio Deborah, 2002, « “Mieux vaut habiller les saints que déshabiller les ivrognes”. Vêtir les saints à San Juan de Plan (Aragon) », Terrain, n° 38, 141-152.

Rachik Hassan, 1990, Sacré et sacrifice dans le Haut-Atlas marocain, Casablanca, Afrique-Orient.

Raghib Youssef, 1976, « Al-Sayyida Nafîsa, sa légende, son culte et son cimetière », Studia Islamica, n° 44, 61-86.

Rahal Ahmed, 2000, La communauté noire de Tunis. Thérapie initiatique et rite de possession, Paris, L’Harmattan.

Renaerts M., 1984, « La mort, rite et valeurs dans l’Islam maghrébin (Maroc) », Civilisations, t. 24, n° 1-2, 367-440.

Revault Jacques, 1961, « Sidi ‘Ammar de l’Ariana », Cahiers des arts et techniques d’Afrique du Nord (Alger), n° 6, 188-203.

Revault Jacques, 1974, Palais et résidences d’été de la région de Tunis, Paris, Cnrs Éditions.

Reysoo Fenneke, 1991, Pèlerinages au Maroc, Neuchâtel : Paris, Institut d’Ethnologie : Éditions de la Msh.

Rinn Louis, 1884, Marabouts et khouan : étude sur l’islam en Algérie, Alger, Librairie Adolphe Jourdan.

Rodriguez-Mediano Fernando, 1995, « Una sociabilidad oblicua. Mujeres en el Marruecos moderno », Al-Qantara. Revista de Estudios Arabes (Madrid), vol. 16, 385-402.

Rondot Pierre, 1954, « L’élimination des « Gourbivilles » et l’étude des migrations humaines en Tunisie du Nord », Bulletin économique et social de la Tunisie, n° 91, 84-90.

Rouget Gilbert, 1990 (1980), La musique et la transe, Paris, Gallimard.

Saadaoui Ahmed, 2001, Tunis, ville ottomane. Trois siècles d’urbanisme et d’architecture, Tunis, Cpu.

Salem Norma, 1984, Habib Bourguiba. Islam and the Creation of Tunisia, London, Croom Helm.

Sallmann Jean-Michel, 1999, « Qu’est-ce qu’un saint ? », Rives nord-méditerranéennes, 2 série, n° 3, 11-17.

Samb Amar, 1991, « Masjid », Encyclopédie de l’Islam, Leyde, Brill, nouvelle éd., t. 6, 629-695.

Schimmel Anne-Marie, 1996, Le soufisme ou les dimensions mystiques de l’islam, Paris, Le Cerf.

Schimmel Anne-Marie, 2000, L’islam au féminin : la femme dans la spiritualité musulmane, trad. de l’allemand par Sabine Thiel, Paris, Albin Michel.

Sebag Paul, 1960, Un faubourg de Tunis. Saida Manoubiya. Enquête sociale, Paris, Puf.

Sebag Paul, 1998, Tunis. Histoire d’une ville, Paris, L’Harmattan.

Shabou Amina, 1993, « Sorcellerie et culte des saints. Une transgression commune de l’éthique islamique ? », Tradisis, n° 2, 39-57.

Shabou Amina, 1995, ““L’eau court sous tes pieds, le sais-tu ? La représentation de la maladie et ses enjeux sociaux dans le Sud tunisien, thèse de doctorat en anthropologie, Paris, Ehess.

Shatzmiller Maya, 1988, « Aspects of women’s participation in the economic life of later medieval islam : occcupations and mentalities », Arabica, vol. 25, 36-58.

Signóles P., Belhedi A., Miossec J.-M. et Dlala H., 1980, Tunis. Évolution et fonctionnement de l’espace urbain, Poitiers, Centre universitaire d’études méditerranéennes.

Smith Margaret, 1984 (1928), Rabi’a the Mystic and her Fellow Saints in Islam, Cambridge, Cambridge university Press.

Sonneck C., 1899, « Six chansons arabes en dialecte maghrébin », extrait du Journal Asiatique, mai-octobre, Paris, Imprimerie nationale, 19-28.

Sonneck C., 1904, « Cantique à Lalla Aycha El-Mannoubyya », in Chants arabes du Maghreb. Étude sur la dialectique et la poésie populaire de l’Afrique du Nord, Paris, A. Maisonneuve, 36-43.

Tabone Bernard, 1982, « Aspects socio-culturels de la folie en Tunisie », Ibla, n° 45, 257-279.

Takaki Keiko, 1997, « Les Stambâli : leurs rites et leur culture sonore », in J. Kawado (dir.), Cultures sonores d’Afrique, Tokyo, Institut de recherche sur les langues et cultures d’Asie et d’Afrique, 51-91.

Tauzin Aline, 1993, « Le diable, la séduction et la loi. Folie en Mauritanie », in F. Colonna et Z. Daoud (dir.), Être marginal au Maghreb, Paris, Cnrs Éditions, 161-176.

Tayachi Hassen, 1988, Les cités populaires programmées : solution à l’habitat spontané à Tunis, thèse de doctorat en géographie, Université Tunis I.

Teitlebaum Joël, 1975, “The social perception of illness in a tunisian village”, in T. R.

Williams (dir.), Psychological Anthropology, Paris : La Haye, Mouton, 401-408.

Touati Houari, 1992, « Les modèles d’écriture des manaqib maghrébines », in A. Sebti (dir.), Histoire et linguistique. Texte et niveaux d’interprétation, Rabat, Publications de la Faculté des lettres et des sciences humaines, 57-65.

Touati Houari, 1994, Entre Dieu et les hommes. Lettrés, saints et sorciers au xviie siècle, Paris, Éditions de l’Ehess.

Tozy Mohamed, 1989, « Islam et État au Maghreb », Monde arabe-Maghreb-Machrek, n° 126, 25-46.

Tremearne Arthur John N., 1914, The Ban of the Bori : Demons and Demon Dancing in West and North Africa, Londres, Heath Cranton : Ouseley.

Trimingham John S., 1971, The Sufi Orders in Islam, Oxford, Clarendon Press.

Tritton A. S., 1971, “Man, Nafs, ruh, nafs, ‘aql”, Bsoas, t. 34, 491-495.

Urvoy M.-Th., 1991, « Le genre manâqib comme auto-analyse collective », Arabica, t. 38, fasc. 3, 307-325.

Vadet Jean-Claude, 1969, « Quelques remarques sur la racine FTN dans le Coran et la plus ancienne littérature musulmane », Revue des études islamiques, t. 37, n° 1, 81-101.

Van Binsbergen Wim, 1985, “The cult of saints in North Western Tunisia : an analysis of contemporary pilgrimage structures”, in E. Gellner (dir.), Islamic Dilemmas. Reformers, Nationalists and Industrialisation. The Southern Shore of the Mediterranean, Berlin : New York : Amsterdam, Mouton, 199-239.

Vatin Jean-Claude, 1981, « Religion et politique au Maghreb : le renversement des perspectives dans l’étude de l’islam », in E. Gellner et J.-C. Vatin (dir.), Islam et politique au Maghreb, 16-43.

Vauchez André, 1997, « Entre la virginité et les noces spirituelles. Les modèles de la sainteté féminine de l’Occident chrétien au Moyen Âge », in M. Kerrou (dir.), L’autorité des Saints. Perspectives historiques et socio-anthropologiques en Méditerranée occidentale, Paris, Éditions Recherches sur les civilisations, 49-54.

Vauchez André, 1989, « Le saint », in J. Le Goff (dir.), L’homme médiéval, Paris, Le Seuil, 345-380.

Veinstein Gilles, 1998, « Les voies de la sainteté dans l’islam et le christianisme », Revue de l’histoire des religions, n° 215, fasc. 1, 5-16.

Zannad Traki, 1984, Symboliques corporelles et espaces musulmans, Tunis, Cérès Éditions.

Zawadowsky M. G., 1942, « Le rôle des nègres parmi la population tunisienne », En terre d’islam (Alger), n° 17, 146-152.

Zeggaf Abdelmajid, 1992, « Entre l’histoire et la littérature : le récit hagiographique », in A. Sebti (dir.), Histoire et linguistique : textes et niveaux d’interprétation, Rabat, Publications de la Faculté de lettres et des sciences humaines, 51-56.

Zempléni Andras, 1966, « La dimension thérapeutique du culte des Rab, Ndôp, Tuuru et Samp, rites de possession chez les Lébou et les Wolof », Psychopathologie africaine, n° 2, 3e trim., 295-439.

Zghal Abdelkader, 1980, « Le retour du sacré et la nouvelle demande idéologique des jeunes scolarisés. Le cas de la Tunisie », Annuaire de l’Afrique du Nord 1979, Paris, Cnrs Éditions, t. 18, 41-64.

© Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540