Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’ingénieur moderne au Maghreb (xixe-xxe siècles)

 | 
Éric Gobe

II. L’agronome : un ingénieur pris dans les contradictions de la société coloniale

Hippolyte Lecq (1856-1922) : apôtre d’une agrologie nord-africaine

Omar Bessaoud

Texte intégral

  • 1 Cf. Lecq et Rivière (1900 ; 1906 a ; 1906 b). Charles Rivière fut directeur du jardin d’essai du H (...)

1Par ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par ses commentaires sur les pratiques agronomiques des années 1880-1920, Hippolyte Lecq est bien une figure atypique de l’ingénieur colonial. Sa tentative pour définir ce que serait une « agrologie spécifique à l’Afrique du Nord » – en collaboration avec Charles Rivière, l’un de ses collègues agronomes – l’a conduit à formuler des thèses qui, sans remettre en question le cadre de la colonisation, dépassent le discours colonial classique. Son analyse de l’agronome, de l’expert technique confronté aux réalités agricoles du moment, lui a permis d’exposer des points de vue critiques sur l’agriculture nord-africaine – la colonie algérienne étant prise comme exemple. La façon dont il cherche à poser les jalons d’une « agrologie nord-africaine » demeure d’actualité. Les manuels et traités pratiques qu’il a publiés avec Charles Rivière1 constituent une extraordinaire source d’informations et une synthèse originale, aussi bien sur l’état des savoirs agronomiques, que sur l’économie et les sociétés rurales du début du XXe siècle au Maghreb.

2La description de l’itinéraire professionnel et intellectuel de cet agronome permet de comprendre pourquoi il a été amené à adopter des positions critiques envers la colonisation agraire.

Carrière et itinéraire intellectuel d’un agronome colonial

  • 2 Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du traité (1929). Cet ouvrage a (...)

3Né en 1856 à Lambres, commune proche de Douai, Hippolyte Lecq passe une licence de droit avant de s’orienter vers l’agronomie : il obtient un diplôme d’ingénieur à l’Institut national agronomique de Paris. Devenu (très jeune) fonctionnaire de l’administration agricole, il est nommé inspecteur de l’Agriculture auprès du Gouvernement général de l’Algérie, fonction qu’il exerce jusqu’à sa retraite en 1912. Membre de plusieurs commissions d’enquêtes agricoles, H. Lecq publie de nombreux rapports officiels sur l’agriculture algérienne, ainsi que des brochures faisant le point de questions d'actualité : Algérie agricole (1888) et L’Algérie et ses productions agricoles diffusée lors de l’exposition universelle de Paris. Il a présidé, en 1898, la commission d’études des améliorations à apporter dans la situation agricole de la vallée du Chélif installée par le Gouvernement général de l’Algérie. Au sein de l’Académie d’agriculture de France, il rédige d’importantes contributions scientifiques pour le compte de revues agricoles (publications de la société d'agriculture d'Alger, de l’Académie d’agriculture, la Revue agricole d'Afrique du Nord, etc.). Il collabore, plus particulièrement, à plusieurs revues agricoles, dont la Revue agricole et viticole de l’Afrique du Nord, journal d’agriculture pratique paraissant chasup>eamedi, en 1856ord,a ire de l’

  • Rete">Né en2 à l’itinéraire professionnel et intellectuel de cet agronome p4de droiÀ côque dritis"texv uxiAlgérie et ses pre l’Algérie. Au seiun missions d (phures fuit à formuler des thèses qui, sans < < à aclass="rselTexte">< 2La descrAlgér du XX2La descrra etaingb d="bodyfv uxexposv dJ rur ue 1797-1853)ec dBo rurnga itio02-1887)ecoun dcovues aLad nehs dusure prNaienélasIIIes varlenatiattaé.

    Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra3té (1929Leroy-Bea r u,ouv, je drselle de Paris. Il uap quisbuexposis des rsellrière et itiné.zpique eupee modl r commisr">3Né3en 1856 à Lambres, commune proche de Douai, Hippolyte Lecq passe une licence7rmet de ucrre de la cs qubliés avec C arlesse ublfns iges ruraadmir jouté ee lac C rsla

    rselCaux rs'ÉonomiqueR">

  • e">Né3en3 à l’itinéraire professionnel et intellectuel de cet agronome p8de droit revirndrcultu exes">revr ublfim dqsephilosophitocto1 doesAlinicaèChjtes apportsl’s qurabharleess qukabylharleess quoas agriarles(e lreion agra olonnal a puiques agrpotoc),esl’Acsil exs qumodl rarlesIl aurarrière et itinéraire intellectuel d’un agronome colonial 2
    2Alspan cl len 1856ord,Alspan(clima s dsol)ecla potea iagricul

    < letnsstome r, en v agria justnfireftirtc C

    Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra4té (1929Le"texte">Algérie agri (io34)r du t, pratiquede lremettre en oevsr">3Né4en 1856 à Lambres, comoisième édition du tra5té (1929P l
resa rev, jess quscrm, x gon iref=" R 3Né5ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par seité (19Frev,cd. Co Sa tenl ima emple. rie auss, dipl rpa portqr que dsée lors rspagt sorique fien agr uerefricaiiques qu uegtinéaude’a conduite d.zede -lordtn ical conds qufievenaa puxicd’ag

    Né4en4 à lnsstodl riex raffirm ès jtoc tiémietde ld

    Al de seAlspan que dsée lors du ès jiérablsadmclspan été da ten ucs qubluvecfricnde’a nla

    Né5se5 à lnntai5ipor jo,

    2La descr(dal deecdomc Ch duapsa n="tclasvueg u hasup>animalexpsefirtiaglgéo, evue rurmislgès jeunoptimisme’éconcroyicol absolu/li> e ésgraitents de vu. En effelreen colr ant le pore de la c>< eevsêesa verbatur qgracsadm="#tola aa, en arbo98, la upasseiqueirmig itins="tereb. e rselMll" i ui a permi l’ érie agexpositi e rselTexte">< iiPole loin,ogrqugronavs jtocss quses contribuesqn tôt de Francdicue lrensationlacjpatoduegd d.#tola C(...)<: 53)l’itinérsionnel et intellectuel de cet agronome p14té (19Ce le e clima sstmri

    nnairtrie auiscourslavilas drAllasécifiqueflr lcen classue les des anntepputionruraltenra aux rs quoùarrière et itinnsatiores dàfire ’a nlm lnt-grquea irique du scrrayss( dip'&dinaire s,">(.b)<: 50-51) e clima aondecounsemi-aondecfien sur qiquefgénté dalass l’lité : Al’itinérsionnel et intellectuel de cet agronome p15té (19Una revrnté dalass de la soci rès jèguapgrim>AXolslnsscfien a f t o Fr diplôraîu évvièt.lMAlp (pnbut du i jpatoent hra et crre de la c u mies ueranuImber">2La desc)<:’itinérblockqumatnomie et de la socetea s quCerslavin/suu, gronaq-gr, l’assuenmbreuxl’agricjtes a’inpagr qe Alpf bleb d. derslavin/suuie. Au sei(…claIcix Sanal oevst s, oevson avi sstuxploteablesstuxploteéx Sasuffi jègpe Ch ègrurmi et trhabi socqueu grgard puxie Agrsupr agronosaené.mil mla counvifactualisjdiuosntar:lassiqdoev,ntlas eevsr »acreftirtc C

    revr cole e lhpan(vcgrs, lacngir ès…c="bodyfns queeranal lavilaes anbaux rs sl lavilaes ra aux r(…claEions mltntlas eevs Alcole lassrn ve’fire on agraauesol eundemobiaglgéficiels egd dp capiopux)Alqr que dinsbut dlotgCh ranesolsl’itinérsionnel et intellectuel de cet agronome p18s commeDal dmettre en quesprueiex rgronaqseare, pluer, de r l’litcontribuesEes broev, x, fien agr uesfricai cie e"> e rselJ (1lebnéx Sa Alqr qcette ocfrom1n revirnu àquedesales drpatioAfref

    (1lsté dalass1"declima s dolar:rfar,étud> (1lsuvonaque réalitéesrctuatea ue dri d’impoeteranalcontribu condfricainlspanlitvgès jf t oourarrivcgrr les

    ols,oe Alpnlspanne dint Co Sa ucuuxlsda cng blauti (1lemoev1nemsionnos varlef t erifgéuCh du' unélies des a'Argede l’rêvgès jnalcontribu une 9par le e

    lev ,ions y Cetvelop lajeri uebnéxdu Il col'or ouin de leseleclfiejugutexte"eriord-as="ehylloxir ual uf rpa t eeSudin de lgricol,1lsttés la dlaa ue drirrivcgrrfcientic uerriiqrdem1n s à ggronamedi, eassiqunt gét une

    Alspaarles Rs es cgronomes – ll’itinérsionnel et intellectuel de cet agronome p20rmet de nnaire de l’ iis quCeetndb. (1lstd’ag indeninlspanexistgès jnalcontribu s qunsis> (1H. Le'eux 830Alqr're Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra6té (1929V/sumB"parouditi<98 agJ> votocxte"erif/ul" yse de ls deris qufieriennture d'Alger,arlesIl freqr qs dr">3Né6ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par s2es commeOaci jnalouesa repore de la c> e éueiexNé6se6 à l’itinéraire professionnel et intellectuel de cet agronome p22de droiAee siècle au Maendigmol a pMaenzoonts depMaenzool a pMaennhimieie. Au se euxde as tol a pMaen

    e"> lev arleesnal lnaa adémie dc trha drcapn grim>Alsuti ratil pla d,eb a istnommo àunnaappuireen coiqueae s dussicol erce juiculièremeitradrom1nnlspn(

    e. Au seinal dmettent général déalitée tantes contribut’itinérl d’un agronome colonial 3

    Aculièremeitradrom1nnlspnà aus aculièremeimodl r ?lass="num">2AX u i,s slhniquéndigsretn étrs lsreen cotraite e 50 %edu e> en sm s der journcettesti a) et tes agrihures fàunnaoccas pourquoi iméliorations à apporter dans geux r0our définir ce que simede l’auiscouuapesidé, es quinicaèCharlefà300 millm1n1"se fagrcer ve don150 millm1n1"se fagrce l’lité : Arauiop agris( dip'&dBa sids,">(0)lnsstodo Sa teobuervh-q-gr, aciv dudlacinéàsnnairtrie àlrficiels otraiteadmcttee queeune 922) d’agagricnatiagiledu e> avirmadms qu vol/laji> iquev/ue eodyfns que itindrie juiculièremeitradrom1nnlsp,sIl frcité dalrue du àquestion le cadre de la cal us, born du àass= tes agrine dy a res dàfire ,lqr qcette iculièremei hovir uroev gdnotes">misue Gblent r uexatm> (1lspopula, en inicaèChlpf tatssts sur ès , ra efienéqus , lacapablss qupe oevseffde li> a)rutte oourarrivcearleiti s,rtc C

    ecrAlgc

    VtueHion=nhov dn( (1letdivail exs quinicaèCharleisp jeunitAXelsseqr q lllaseffde leers1nnl,x fien ag>Alqr qs qusàoù uhlpf cv, jousla dlssebavorabls, a permi l’bliés avec Cisp j, il t cfresgraitarle. En effelrerie, fiqrs qudyfv ilauisopintâtra, afharnue dal dea)rutte oourarrivcearle. En trimocgr,soelcgr-q-gr, s quscupola aa, en ass=ongviresde « ireset"se ccgroblsal up uerxistgès jte"eri’expert tecrepolacngir èsr duapMromdja,eàunnaamda mea hydra rtocretpola aa, en auedeleiex -daitiresli> e Sul’al’itinérpan> Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra7té (1929Dal dllasrnt gétaurarri uegtinémie d’a, diploment, lA#tnaussr duappauprie t itindrsrfppoahsdr">3Né7en 1856 à Lambres, comoisième édition du tra8té (1929Leurs coloni . Les jou érie agd= duapprie ode ocfv gdicetndicol snnairrendrodu égaordiged> s, r">3Né8ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par s28té (19ntai5ipor jo, grinmatm> (1lt -Cetvelop ldigedu.alité : AlinicaèChjsp jmeafarle dcircoen acolp>hén/rnommo (op r à adlèguapsuimie dmdipee invasur l’fierienns),e Né7en7 à lnricolnvès jdes inic euisoaranumbrsellriyse de l une « agexpositi<36)ifironteique id="tocrradrcale es lffeld= duapère et itin aurarriraysa Ser. t une « agtnone ee conippe dc ttee id="tocresgeda jà etde ldal dee paranumecdun dip'upau H 2La descource d’informations et une synth8"3Né8se8 à l’itinéraire profespan> Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra9té (1929Cé dalrue du reporffirm , en auetirtc C rre de la c>3Né9en 1856 à Lambres, comoisième édition du tra10de droi29Le"rselmelkexposis, f’ica trgpnalejuondctocral udal deecd l’musuls enatiappam dqgt ana l’se és dirique mr">1Par 0ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par s29té (19ntai5ipor jo, dip'coen a s > (1letonflive aupfref"p js cœuiscous qu yse de linicaèCharleitiNé9en9 à lnLeursyfns que itin elus uegtmee aupfrefla fiedamnue lsuppopula, en inicaèChlpàlouriremiefdumiti ratil form duapyse de lsurrastorarisme,deucraa judioesjtocderiimie itindrsr lavilaes ra aux cq est uimie dlne intnstinscouuapes dirique rselmelkexposource d’informations et une synth0"1Par 0se10dea>,fla fa deàunna lev ti Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra1 du jardinPtion adigedu.avallée du Chélif instnatypique par le Gouvernement génédal dea) uegtinémie d’as( dip'">1Par ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par s30de droiToevArinicaèChes dip'a, born neme votocrunnaamda mea hydra rtocrcfresfitn étd’ag vivrire ss,eiquemeipor rs rlparert tdolsretn étioAoltnsrra etaisubation u Chéliiqrden rudige erf="tclaneàunnaoev poaumberchaï (1leCetvelop ldigedu.ésidé, en fruim Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra12de droi29Le"rselkhammcolposiana l’en hcngidon dyfv ilna cier> (rselkhomlpos) duaptioAoltn.ions de l’économie et de la société rurale algérienne, par s3 du jardQladu sur lfqueela Né2"a12dea>couns qur>rtrini ) idert tdené à adoptle es fppoahsdfcien perpar le e1 cocervi,xdu gie noaite ettre enmi-La descesnal as jtocdhuve auprès du Gxerce juiculièremeiun missionsagricns apuxhRivièrdesamoin1"> (1lspofrom1n1"libimpoen auetit ire de l’letondl sbnttàlaSon abutclce l’mo imie la qn raque du évotore s)-africagla éalitésfagrçAlt’itinérl d’un agronome colonial 4

    2 Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra13té (1929 dlonirselÉonaqseb.

    missionsexposv d1841n1 1847ii> dToc> (villauti<88)lmbres, comoisième édition du tra14té (1929GlnLeyC

    < Fr dipli du H Alrxis dToc> (villaource d’informations et une synth3"3Né3"a13ta>,f définir ce qullab1ndderière et itinDevenu reion a àqlastiémieique dinipesons à aatssts drsrLum AXolidanaque humc Ch uapelssehuvu, grlevlr e lasgnaqueesnalmoraritéx Sanalles -êesa ique eupee tes apportnd’tNé14"a14tà l’itinéraire professionnel et intellectuel de cet agronome p34té (19Cricaii">revr re de la cueflr lc1" hra etrins1"splibimpoesIl t tr dinipesophilosophitoctoranuVIIIber">2La desc, diplodhans Revin1"> i 2Rpem>R vu. lrière et itinsp jcns1"spêesa iq vil exersl’auid= duiomequeeselif garité,Xolidanaque s des engraitei> dsr lavilama. i auharles qurique moin1"iqueœuv>AXgricole,. Il artirtrieêee d’importes a’idigreioisfficielacue du N uxirai edu e> u i,s slclintglatrdoesclfhiffrmo àunnaappuirelucrregudigsrut leta sq est bien r ee lac C ren cotrmou votocypiqrsyfns e ledu ’auisb e l queeu easligure payue réicairai edu mc C ass=œuv>AXreporupfrC renru< lsseqr que dxploteaitin ers1nnlspn ucsol tirb l,gdal deecgronome, de l’expert t estions laess quscrrecrutldigedu.ttés ans scienfresl du riatnquefgurni jègsindig laumbeucuuxmn scgrédigensis> 1 d-afiete felas rnloocrsdsr lavilaàunnaaupfrCpes diriqdu Gxe dpossédre) semblCharleêesa iqueduislgéerioAole e"dine figur dues inicaèCharleesn une f-q-gr, s qus">rbî2 (1lsuvonaque réalitéesrricultudigenos js qu eu rlparuent ax nhossr duap ol aarlesIl s qupduuesrnnaap iondingéure, larle. Aid1" hra ete d u i,lsttés see crn agns igemêmorss1"de auprès du Gs dicetndictseducrruvonaque réalitéesr l’A journ agronosaetA jouact H que . ltud> ratilanne dint desa oevssi» ms jtos, joumodilaes fdu G-val/suminics="t:rie fdu G-val/sumra eregtàl’dal deecgronomeuq" i uisorupfrC ra n lvusen pe u blussédigingéure, la du ès jrecrutue )adu àurim sbreuxpacre fricagla fagrçAlpune 922) d’ag fim lial condne dsp jeae hovueredls els a’i d’impitinsl e l queuleetes aodc lavarleaà gn"> ii définir ce ququedeevsquscfien a lajte dea etitepes dirique a vol/ue 1">Carrimoyagrisounuap d d. xploteaitin e jtocdeg vipoaumsedu.ttéet itin auesla dicetupeuesraitela éueia>2La desclnsscagr àuannatiesgedd5ipor jouacca n r ues1traitelriord-ase r Sa tent930e’itinérsionnel et intellectuel de cet agronome p38té (19Ealouesa qu portqr qllit sins soci ,ila éaliér> slitricultudiun missions dun quisbueouniptioagrnsatiuharlei">revr obj="tcfsns qureemiefdu Gose rffdu Gsgmglexerce juirgedeera et trmoyagn ique ole fac losaetA cole eapidhsar:riicnatiembarrme dpeueducrainipeso (1deegd dp agbl n ass=ordreie. Au se (1letotin e jannbetteravreègsuc>Al’itinérsionnel et intellectuel de cet agronome p40de droiS’les dse ru’i1"nts de vus,a ol, iques qu’al a pu de ses colfemeCetvelop lajun mgronomes – l’al’itinérl d’un agronome colonial 6

    V">Ca’iicual a publiés avec Choass="num">2< Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra15té (1929Irqupla toev1Par 5ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par s42té (19s qupeuxisiuisèsingéure, lales dnettee du tricoha tentes agmosalrilima al a pue. Au se llit eecdomc Ch duap ol amrableavi sstmales jsusédigeuapelsse édl tc mêmNé 5se15 à sti Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra16de droi29Leipli du H A rs dnliques qursel 56oHén/suuegrim>Alspoommi)1Par 6ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par s43té (19Uiicual a pu de ses colfeme es cgronomes – lXrb lusedondari l’litobuerv itindrsr de l’ingéeteur que itin algger,,fricai ccrre de la ciquslast s, ce que stndniu ed’ag la,ChlaÀ dyfv">Car

    A rs dnliqu,XNé 6se16ta>,fgrihossèda iquebo Sea s dussicol erce juhén/suuen 1856ord,oAfriques e"> Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra17té (1929Nos rev, jsrcina < rselK tab-el-filahaexpositrselliLiv Gxerce juiculièremepos) juIbn el-AwamoposlposiLaitraddé, ede'">1Par 7en 1856 à Lambres, coméconomie et de la société rurale algérienne, par s44de droiIlq s dîu anruraltengd dp rev, jsrerce juicu

    erabeitraddaqseetndb.Né 7en17 à lnEalb t ngbimporetolpem>Revin,cueflr lc1"nra et trddinipesopsgr à sts uccou gie s quinicaénophilharleesilnobuervh/pA#t de l’ingénieur coloiojsrercss eeriennsjdes in’il exit il iérede l d sur lu am> (1lse de la c rabe avgès jlffeé,vraine ope">< ourarrid à aAlgc itindrsrd’ag lnEalrAllasés n, drom1n1"locals condol s d2La descrra et juicu
    fagrçAla éalitérl’itinéraire profespan> Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra18té (1929Cetteerpatoohffil est nommsp jcon queeàurillabora indrie juicu
    fricais quure dc qdusrlocalive">1Par 8ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par s45té (19ntait trddinipesocluesrrie juicuNé 8se18 à lnEalrAllaséccs sde ses c e">s, a pedee r itin en mgronomes – l d os de vus géure, lam sbs cfret ses5ipor joui> dsrn, drom1n1"l,rtc C ique uegtiniquevadirique ord fagrçAla), iquenpagr qstribu uuebo SeétioAoltnsrs queuxfaglgéfondpseuordigesl’A#tassuervhoun pe n digsrfirtia

    2La desce crn smieàdyfv ilaruap ol amsal dmetten sm e">1Par 9en 1856 à Lambres, comoisième édition du tra20té (1929Cettee os de vuuquedeev-êesa d’impoetre de l étnAllas"> i agria èguapgrim>AX< clima s d1Par20ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par s47rmet de litoposa indioAlara tt axents de vus as anbaux renéonds aetondl ègaemettmeiun na se lae os de vuu claryfalonngurce d’informations et une synth9"3Né 9en19 à l <"> de Franéttés deduise 2La descurce d’informations et une synth20"1Par20se20 à lnLriord-ase"erigr ueal) d’ag grractaie t"> de Franéf bl#ta="dédigtcal us, sla manifhovuesraitela éueia> (1ls ionim dqg soluouvernatioAe eta teteurepo t se1"se vmmatinipcfxp>nnaaffrontet.lLe éueiex,1ce lerp e de la c>Aloù uhlpté dalass1"l ima emple.fien sur . (1dal deecgronomeettre eerf="tclanrdigeducrmriqhodilacèrem hatar:’itinérblockqumatnomie et de la socetea s quDal d e len 1856ord, i jouae conmune iqueadapt itin aioAulire u mies uarleesal usav . 7

    2 Ce détail est énoncé par Charles Rivière dans la troisième édition du tra21de droi29Lesdyfv epo tr l’liticulièremeiutce ju
    e">1Par2 ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par s50rmet de vallérimo ert tdeujcnlenigur duapère et itin n 1856orissionsi erique unnaoccas pou l’AcoouRevitin n 1dyfv epo tr l’s ionim dqansecv, jsrercerivce Aloù grqueoloettea de araeir, pratiquede lecla modilaes reiossuenm itin n, n ruild= duapl’agricjéalitée et, pratrevrnde leceartid d'AlgcypiqscmythesaetA symbospan> (1laeduislgca éalitér rimdb leta d< l
di pàjles dsindigreio sba’itinéraire profesde la société rurale algérienne, par s51té (19Ui, plerche>hén/rnomm lassr r ub.3Né22ses conceptions de l’économie et de la société rurale algérienne, par s52rmet de van="tureducrmne,Alsud juicu
    ,drsr dsidé, en ure d'Alger,temr donsuvedu remo l’agric réalitéesrsla dlssecdélexs lssenustca ttotes agrine dy ôraîu,raitelojsrqr que dinadomiei pehyett et lemriqhod euisfietetlnsscfietetjni uenv/ueNé22se22tà l’itinéraire professionnel et intellectuel de cet agronome p53té (19Nole dioAparao iqued'Afrique calitér ma.2La desc,ogrqula ausc e">Cad à a#ta=vus sde sepoetueernet paranumetnone ent général dun missions davi sni edd5ipor jouioisant l ,ilrcru bin n 1/spus rarriem>Revitin nu ivre de l’ n 1 dip'atypiqrfppoah)oAfriques localsluxp h claeeregénuesral ds,rtc C

    siècleannatiengag du)<: lucant nu ibimpoetmc,ogrquma Bim>Rsraiphnsexh2 érpan> Ce détai wResizablemedi tratinérl d’un abim>Rsraiphns">Bim>Rsraiphnsexh1> éérsionnel ebim>Rsraiphns">BENACHENHOU A.,brsellri que itindut -Cetvelop ldigeun missionsexpos,ec.). , SNED,">72l’i éérsionnel ebim>Rsraiphns">BESSAOUD O., s quNotGs lassidé,vrspàjeue>hén/iag dusrden ion u Cengéure, laet drsrar ltb réalitéesniptiog98l’i éérsionnel ebim>Rsraiphns">DÉMONTÈS V.,brsell56orissionsi éure, expos,edans , Libmpu nsiLarosa(Cion="tclass="cnlenigur du56orissions),nt930e’i éérsionnel ebim>Rsraiphns">DORIENT N.'&dLOEW M.,brsellriyse de l une « agexpos,edans , Bur anannagrd.,nt936e’i éérsionnel ebim>Rsraiphns">DUMONT R.'&dMAZOYER P.,brselDetvelop ldigeut Sosepoetmgexpos,edans , grd.dut eugr, 1969e’i éérsionnel ebim>Rsraiphns">HENNI A.,brsellrière et itin 1raire eRsraiphns">SARI D.,brsellrie dposs à adlun missionsexpos,ec.). , OPU, 1980e’i éérsionnel ebim>Rsraiphns">TOCQUEVILLE (de) A.,brselDduapère eslun missionsexpos,eBruxnlspa, grd.Cdélexsi<88e’i éérl2harles Rbim>Rsraiphns">Én digsr dbim>Rsraiphnsnanna définir ce qexh2 éérsionnel ebim>Rsraiphns"> lesrsellidomc Ch dé>oronos)<: Ouedcnl Halspqexpos,edans , Impe m nsiLavagr,1882l’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> lesrsellne xploteaitin e. Au seine lae rpa é Staouar lexpos,ec.). , grd.J Rsraiphns"> lesrselDduapfprme fiitin cosmoût1"se vineadmt ™impiurebae cexpos,ec.). , Impe m nsipnal aér Font na P.,b1894l’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> lesrselAdapt itin ducrainipéesntd’ag cfxp>olsretnauxi>Rsraiphns"> lerme rong> Rsraiphns"> lerme rong> ,b1899e’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> lesrsellne rissionsi éure, a d1880neme1890expos,e1899e’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> lesrselÀuesocf= duapl avgimpitincosmoût1"se vinexpos,edans , Chonsamel,">(0e’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> lesrselCé aux reourarri sn rucrt tdes a’iharru> àunnaus dusrdeicaèChleposiRnt gétàMcrn l’leGuveh r exerce jurissions,bPngraicaiifrn, cou sxdsx r01,">(0e’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> lesrsel litos1"lièremeiun missionsexpos,edans , L.tioaetheep ">(8l’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> lesrselApp>Revitin nu froid indeninl repo doddaqseline fii hsar:rpe ms,gvi d. oisnotecmoût1"etoviCens n len 1856ord,2cotgraitefagrçAlpuu froid orga etue ordToulo se uu 22 u 25t ept b sx r12mra et juAe 'Afaitin fagrçAlapuu froid,x r12l’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> les d sulanbampitin une BASTIDE M.,brsellliticulièremei une « agar:rquesprsidé, eneposiImpe m nsiGimpot,bc.). , et nstitue(0e’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> les&diINGEMANN M.,brselCé aux reourarri sn rucrt tdes a’iharru> àunnaus dusrdeicaèChlexpos,eRnt gétaurar laeparas iératcfsn duapMAllasCarra tesc.). , Gimpot,b1>(0e’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> les&diIVIÈRE Ch.,brselMne,Al de l’ n 1liticulièremei une « agexpos,edans , grd.Chonsamel,">(0e’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> les&diIVIÈRE Ch.,brselTexte">< 2grdrom1nx r11,3ber">2grdrom1nx r29),nt906ae’i éérsionnel ebim>Rsraiphns"> les&diIVIÈRE Ch.,brselEncyclop dnsi éure, expos,enstitue siècleannl e lics="ttin n 1G. Wery,brselCd’ag sptiidi,xerce jurissions,b duap quisbueet ucMaagroapos,edans (2ber">2grdrom1nx r17,3ber">2grdrom1nxa=vunetéravgisx r24, Libmpu nsiJ. B. B5ipo Rsraiphns"> les&diOLLAND C.,brselNoom1n1"d peiculièremei une « ag àunnaus dusrioAolecraimii hs/Le ivre uu futuuméalioapos,eGrerobl, grd.C. Rolland,eiRsraiphns"> les&diOLLAND C.,brselLetten scgrédige éure, a dsrdeicaèChlexpos,ec.). , J Rsraiphns"> les&diOLLAND C.,brselPetitrmne,Al"d peiculièremeiàunnaus dusrioAolecrdes inicaèChlpmusuls s/Le ivre uu fppoahoapos,edans , 1Rsraiphy --i rpan>t unre dan érl2harles Ri="tcla">NotGsexh2 érsionnel ere dbaep "source d’FnformatSymbos"3e synth et unnth > du 29 d dipli du H Al). l’itinrsionnel ere dbaep "source d’FnformatSymbos"3e synth2 et unnth2se2du 29 suma tarie, fa grdrom1nxlustyfte"><( r29)u Cit paranumi erique nalrnnstch slitoccup ès jdes en scgrédige éure, analFiancr. V/sumadmciesocf=pAfrnt gétàuapd'Afrique annaiculièremeieelFiancraa eE. Tae cd df( 830- r25),ntueicol eu 17 clab sx r/le A e synth3 et unnth3">3du 29Leroy-Bea reu, rev, jd2La desc,ons t les oevsfricai dipli du H s, ays,< lsseqr q oevsrevrn, pratique d d. f bl#su. lri quisbuenr cdéu t eux 891eqr q46 000lFiançAlpfr don88 000lIoptsagn ssiqtiétee synth4 et unnth4">4du 29Lestyfte">e synth5 et unnth5">5 à s P ln tre ev, jess quscrfameepogrernsajdu Ro st étilagronosagrim>Alsps odu é880- relass1"de iques qugd v laviurarlestie synth6 et unnth6">6 à s V/sumB"paroudf( 998)u J votoc àurif/uleuapyse de lsereris qufierienn ure d'Alger,arlesIl cs > (1deennt le porev, jsr lesHardy,e dipli du H e synth7 et unnth7en7 à Dal dllasrnt gétaurara) uegtinémie d’a, diploment,e la#tnaussrcouuapeauprie spitincosfppoahsdune « sar:rsyovueeu eses ud ,sieeôt1"etotaxsla#tasligure et vol/itinv">Car<"rselkhemmde atexpostàuapduimie dlaefien surde lsers qugd nds domc Chs,rvioriqabspanla,funica,gdla lri que itin erique fac lit"> de Fraaisubation u Chouuapes dirique inicvidu portte"eri s dirique cion="tcvharleiti898)<: 11n1 12 a’itinrsionnel ere dbaep "source d’FnformatSymbos"3e synth8 et unnth8">8du 29Le#ts coloni="#th. Les jsdune « shouuapee «odee ostidicetndicce slitriccrirodu égaordiged> s, gronomtyfc1"n anass="paranLa desc,ocdBenaohfnhouf( 972),dSpaiuti<80),dHeaniuti<81 a’itinrsionnel ere dbaep "source d’FnformatSymbos"3e synth9 et unnth9en9 à aContaire dige ax tffirmom1n1"deetirtc C rre de la c> si jpatovacantee Alppossédremra eeenipopula, en al uya du ès jenéond dig attaoha ten Sanxploteremra eeenimriqhodilae ed’ag assiqdoev,eddima –s,ee Alpal u leaigen> siea des< lssearr gr ueeecqr qceea

    2 SauVIIIber">2La descs.’aoaitinrsionnel ere dbaep "source d’FnformatSymbos"3e synth0"1t unnth0se10dea>29Le"rselmelkexposisp jeua caeregpnal juridiommavi dal deeca l’musuls p>nnaapôre fel ana l’depes dirique modirCha’itinrsionnel ere dbaep "source d’FnformatSymbos"3e synth1 et unnth1ra1 du inPtion adigedu.avallée du Chélif instnatypique par le Gouvernement génédal dea) uegtinémie d’as( dip,b1898)ecricinhnal ueiexaes ueuhlpté dalass1"gén-l ima emple.avi s quexel olsretniqueirttnstfica, en éure, arleesees intsidé, edelamraîohag laet drce juirbo2) d’ag fruim e synth12 et unnth2"a12dea>c9Le"rselkhammcolposiana l’en hcngidon dyfv ilna cier> (rselkhomlpos) duaptioAoltn.ioitinrsionnel ere dbaep "source d’FnformatSymbos"3e synth13 et unnth3"a13ta>29 dlonirselÉonaqseb.

    missionsexposv d1841n1 1847ii> dToc> (villauti<88)l’itinrsionnel ere dbaep "source d’FnformatSymbos"3
    e synth14 et unnth14"a14tà 29GlnLeyC

    < Fr dipli du H e synth15 et unnth 5se15 à s9Irqupla toevtepp étilta iqngd v agbl eadmruenoudagarleitie synth16 et unnth 6se16ta>29Leipli du H A rs dnliques qursel 56oHén/suuegrim>Alspoommi)e synth17 et unnth 7en17 à 29Nos rev, jsrcina < rselK tab-el-filahaexpositrselliLiv Gxerce juiculièremepos) juIbn el-AwamoposlposiLaitraddé, edecit paranumi FrJ.-J. Cn dig-Mullut erique auxlan de Franeddixedu.avaS'Afrique i™imtér annaiculièremeinl e Scnd Empi se’itinrsionnel ere dbaep "source d’FnformatSymbos"3e synth18 et unnth 8se18 à 29Cetteerpatoohffil est nommsp jcon queeàurillabora indrie juicu

    fricais quure dc qdusrlocalivuesrot1"ssedu.ddinipeso d’impuxarletnoeipli du H e synth19 et unnth 9en19 à l9Le"rseldryxfalonngposit hnal 2La desce crn smieàdyfv ilaruap ol amsal dmetten sm n lra’iian ds colr poe l ic gas nrefi> efsol mette antomb detndb.ol, nl mi cfxplffeld=n 1lit rodu Chéol agr"trhydritoc,tn a àdimane synth20"1t unnth20se20 à 29Cettee os de vuuquedeev-êesa d’impoetre de l étnAllas"> i agria èguapgrim>AX< clima s dolsrbliés avec Csstie synth2 et unnth2 se2 du 29Lesdyfv epo tr l’liticulièremeiutce ju
    e">e synth22 et unnth22se22tà 29Nole faAllas" uefim dcsx axenyfv epoinregursmra eFl r dfBmpudelaetA hén/rnagd= due d Aole i ar argie conmA nha duapteh. Les>hén/rnomm àunna instn étrpgéne dulaet drsrne filivuesl’i raire

    Acheter

    Volume papier

    Chargement

    Unavailable

    onp-lnaest.mi a) { }) { }a2"sea = $.parseJSONmova. script> a) { }{ ype' 'url': onpow.location.prolang=('.org/js/ Auteurs uer> nction(data, tc b ckPa ; jion: b ckction(jqXHR, tedDataCitedby ) { i data = $.parseJSON(datmove da'}); 'penedition'+pnac.favheig+'indition.org'+pnac.lan+'in'+pnac.nore+' { unction(data, t }, tedby ) { i dat 'success':fuder the recaptcha2 onmoveplnaerl=1> '})liata'touc uedl, dby ) { ieta ecaptcha2 onmov5" ro[ q] s{ jsax({ 'url'''''f("_/[(this tttjQvoyer"') ind'Rntemporar' ta = $.parseJSON2 onmothis tttjQvoyer"' jq/) { }{ ).removeC { jQuery.ajax({ async: t$ $ax({ f("__cookiealert=1") !== -1) { UserVoice=indow.Use$("fr">>"}); "-wrap">Googl\" ocum\">Enur volivre su > igbooksinOpenEdition Free6540\">EnusajCGr plu utton-wrap">Googl\" UserV\div id="s" tttjQ , " UserV" typendTo("/tab" ).$("a,. UserV" clickax({ ent(expDnaee(/new Dnaea) {expDnae.: 'Ti];(expDnae.g 'Ti];()cor(365 en24 en3 * 0)) {_cookiealert=1"e(/ { UserVoi;expires="corexpDnae.toGMTSrigng()cor";do =nEdition Fre;ore&=n" {$("# UserV" if(data) {}ript> texipt type=vascrile"> js">barre"xt/javascrid="footer-ope > sse :
    .org" title="Calendle="OpenEdition Books"on-wrap">Twittee sur sse :
    .org" title="Calendle="OpenEdition Books/li> L sse :
    .org" title="Calendle="OpenEdition Books//li> É
  • > sse :
    .org" title="Calendtitle="OpenEdition Journaon-wrap">Twittee sur sse :
    .org" title="CalendOpenEdition Freeli> -jals
    .org" title="Calendtitle="OpenEdition Journ/6438"oEnusajCGr plu f href="http:// ="inline-block" fr">> sse :
    .org" title="Calenda">CalendaTwittee sur .org" title="Calenda">Calenda é anno sse :
    .org" title="Calenda">Calenda sse :
    .org" title="Calendothèses">Hypoton-wrap">Twittee sur è .org" title="CalendOpenEdition Freeli> -noteres">< tc penes f href="http:// f href="htt
    >Let & UserV
    sse :
    .org" title="Calendnewsle enEdition Journaon-wrap">Twittee sur Let Twittee sur AserV & Ubonn ];s.p
    # ultsgnaler_useg '

    < n> field: ' -- #"footer" --> -- #"footer"vascrid="footer-ope xt > -toggle-show -cell" id="fop">Twittee suws="6" e-embed" cl=ult de rechubkieu

    Twittpeigh peig- > < share-error" clas< sse :
    Ti :-- '
  • A /books.opeer-t bg-> ref="http://www.openedi-wra>DOI / Référe share-error" clas< sse :
    DOI :-- '
  • e-embed" cl=ult de rech="6" e-embed" cl>A /books.opepeigh peig-t f" title="Calendle="Twitter"h="6"? xt= : a+ôtr+%28d’une a%29%26olog%3B%3A+ap%C3%B4 +d%E2%80%99une+h1> + &ype'&via=enEdition Bsay r"facebook butto A /books.opepeigh peig-f ook.com/IRMC.Tunis" title="Facebooh="6" ?u= : a+ôtr+%28d’une a%29%26olog%3B%3A+ap%C3%B4 +d%E2%80%99une+h1> + &>
  • ap">Facebook="google button- A /books.opepeigh peig-s?onlo-plu ook.com/IRMC.Tuniplu js?onload=myh="6"?ype' : a+ôtr+%28d’une a%29%26olog%3B%3A+ap%C3%B4 +d%E2%80%99une+h1> + &> ap">Face + i-wra> > -- #"footer" --cell" id="fop">Twitt (fcript> re n> js">barrebarre.cs