Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Maurice Schumann

 | 
Thibault Tellier
, 
Francis Delannoy
, 
Bruno Béthouart

Accueil

Jean-Pierre Balduyck

Texte intégral

1Je tiens tout d’abord à remercier les organisateurs de ce colloque.

2Maurice Schumann est une personnalité internationale dont il faut garder la mémoire, par des échanges avec les témoins qui s’exprimeront aujourd’hui.

3Il a aimé le Nord et a choisi de vivre ici sa vie personnelle et la base de son engagement politique.

4Je garde de lui trois souvenirs précis :

5- Avant les années 1960, j’étais jeune basketteur à l’association Brun Pain et nous avions, un samedi soir, l’assemblée générale du club. Maurice Schumann a participé à cette rencontre, en revenant d’un voyage en Allemagne et à la veille d’un départ pour les États-Unis, étant à l’époque ministre des Affaires étrangères.

6Ce « crochet » par Tourcoing m’avait impressionné, comme sa disponibilité tout au long de la réunion avec les bénévoles et les jeunes que nous étions.

7- Bien plus tard, dans les années 1997-2000, je présidais le groupe « Textile-Habillement » de l’Assemblée Nationale et lui-même, celui du Sénat. Les députés étaient bien plus dynamiques que les sénateurs et nous prenions des initiatives dans les ministères, les colloques, les interventions européennes auprès de Pascal Lamy.

8Maurice Schumann ne tardait jamais à donner son accord en vue de renforcer nos démarches et nous avons, de ce fait, été en mesure d’associer les deux Assemblées dans ce travail indispensable à la défense d’une industrie de main-d’oeuvre.

9- En même temps, nos rencontres sur Tourcoing, sa disponibilité, m’encourageaient à le questionner sur ses relations avec le général de Gaulle et notamment, dans le contexte de la guerre d’Algérie. Il était intervenu pour obtenir la grâce de Bastien Thiry, persuadé que cela favoriserait un apaisement et la réconciliation.

10L’entretien avec le Général fut difficile car les arguments de Maurice Schumann portaient, mais le général de Gaulle ne pouvait admettre que l’on s’en prenne à la vie du chef de l’État et que des militaires trahissent, le principe étant bien plus fort que sa propre personne.

11Je reste persuadé que ces travaux contribueront au-delà de la Place Maurice Schumann, à faire connaître le rôle capital de cette personnalité pour nos libertés.

Auteur

Maire de Tourcoing

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540