Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Femmes et Résistance en Belgique et en zone interdite

 | 
Robert Vandenbussche

Avant-propos

Patrick Delebarre

Texte intégral

1Depuis 2001, un colloque se tient tous les deux ans à Bondues qui peut se flatter de devenir un véritable centre de recherches. Le partenariat avec l’Institut de Recherches Historiques de Septentrion (Université Charles-de-Gaulle Lille 3) et le Centre d’Études et de Documentation sur la Guerre et les Société Contemporaines (Bruxelles) donne lieu à des rencontres scientifiques de très grande qualité. Ils offrent la possibilité de mener des études comparatives et d’évaluer l’impact de l’Occupation en Belgique et en France du Nord.

2Le premier colloque a mis l’accent sur l’engagement dans la Résistance ; il a souligné la diversité et la complexité des parcours. De même, en se penchant sur les services publics et la Résistance, le colloque de 2004 a mis en valeur les ambiguïtés des « services de l’État » confrontés à la capacité de « désobéir ».

3Le colloque de 2006, consacré aux « Femmes et la Résistance » répondait à une forte demande puisque les femmes ont été longtemps les « oubliées de l’Histoire ».

4Je vous invite à découvrir les Actes qui sortent des presses de l’université Charles-de-Gaulle – Lille 3, dans la collection « Histoire de l’Europe du Nord-Ouest ».

Auteur

Maire de Bondues

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540