Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les services publics et la Résistance en zone interdite et en Belgique (1940-1944)

 | 
Robert Vandenbussche

Accueil

Paul Astier

Texte intégral

1Mesdames, Messieurs,

2Je suis heureux de vous accueillir à Bondues, à l’occasion du 2e colloque co-organisé par le CRHENO : Centre de Recherche sur l’Histoire de l’Europe du Nord Ouest de l’Université Charles de Gaulle - Lille 3 et la ville de Bondues.

3Le Musée de la Résistance de Bondues, situé dans l’enceinte du Fort Lobau, où furent fusillés 68 résistants de la Région entre mars 1943 et mai 1944, perpétue le courage d’hommes et de femmes ayant appartenu à la Résistance.

4Résister c’est refuser : refuser le nazisme, l’oppression, refuser la haine... Résister pour recouvrer la Liberté.

5Le Musée, par le biais de l’Association « Souvenir de la Résistance et des Fusillés du Fort de Bondues » se concentre autour d’une dynamique de transmission de l’Histoire qui est essentielle pour comprendre notre passé et ainsi construire un monde sans haine, sans guerre, dans la tolérance et le respect de l’Autre.

6Notre structure accueille beaucoup de visiteurs, près de 4 500 pour 2003, essentiellement des scolaires. Par ce chiffre, qui ne cesse d’augmenter, un constat se fait jour : L’intérêt imminent du Travail de Mémoire, pour cette période sombre de l’Histoire de France, auprès des jeunes, qui sont l’avenir de notre pays. Et c’est pourquoi, afin d’accueillir au mieux les visiteurs et de les satisfaire dans leurs recherches, le Musée n’a de cesse de se développer, d’où une réflexion en cours sur un projet d’extension et de réorganisation muséographique, archivistique et documentaire, tout en créant un réseau entre les différentes structures concernant notre période.

7Le Musée de la Résistance de Bondues, c’est une équipe qui travaille pour la Recherche historique et scientifique avec la précieuse aide et collaboration de l’Université de Lille 3, notamment Robert Vandenbussche professeur d’Histoire et Martine Aubry, responsable du CRHENO, auxquels est associé le CEGES de Bruxelles.

8Un premier colloque avait eu lieu, ici même, le samedi 20 octobre 2001, en partenariat avec Lille 3. Le thème portait sur « L’Engagement dans la Résistance dans la Région du Nord-Ouest ». Devant le succès du colloque, qui fut de grande qualité et dont les actes sont publiés depuis novembre 2003, il devenait évident que Bondues n’allait pas en rester là et une deuxième journée d’étude s’imposait.

9Une deuxième étude qui prend toute sa signification et sa dimension, pour ce lieu, Salle du Conseil Municipal et pour moi, 1er magistrat de la Commune, puisque le thème porte sur « Les Services Publics et la Résistance en Zone Interdite et en Belgique ».

10Vaste programme et oh combien délicat et difficile à soulever. Dix historiens interviendront chacun dans une thématique propre : des historiens français et belges.

11Et c’est ici l’occasion de rappeler une nouvelle fois le lien particulier qui unit la France et la Belgique, puisque le Nord de la France était rattaché au gouvernement allemand de Bruxelles durant les quatre années d’occupation

12Je remercie les représentants belges qui sont encore présents pour notre deuxième journée d’étude, particulièrement, José Gotovitch, Directeur du (CEGES) Centre d’Études Guerre et Sociétés Contemporaines, qui nous fait l’honneur d’être président de séance ; Étienne Dejonghe, professeur d’histoire émérite, qui fut un brillant président de séance lors du précédent colloque et qui nous fait encore le plaisir de répondre une nouvelle fois présent ; Robert Vandenbussche ; Martine Aubry et l’équipe du CRHEN-O ; tous les intervenants, notamment Yves Le Maner, Directeur de la Coupole ; les membres de la Commission Musée.

13Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une très bonne journée placée sous le signe de l’Histoire ; je ne doute pas de la richesse des interventions ; j’espère que celles-ci répondront à vos attentes et c’est avec plaisir que j’ouvre cette deuxième Journée d’étude : Les Services Publics dans la Résistance en Zone Interdite et en Belgique.

Auteur

Maire de Bondues

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540