Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Du Directoire au Consulat 4. L'institution préfectorale et les collectivités territoriales

 | 
Jean-Pierre Jessenne
, 
Pascal Dupuy
, 
Christine Le Bozec

Un parcours iconographique

No 22. Demande du sous-préfet de Neufchâtel concernant la pose du téléphone à la sous-préfecture, 1897

Texte intégral

Archives départementales de la Seine-Maritime. 4 NP 54

1Dans les petites sous-préfectures comme à Neufchâtel-en-Bray, on est loin du confort, du progrès technique. Les dossiers du conseil général soulignent le retard. Ainsi, l’éclairage au gaz n’intervient qu’en 1874, près de vingt ans après l’illumination des jardins de la sous-préfecture du Havre. Le chauffage de l’ensemble de l’hôtel laisse à désirer et l’installation de l’eau chaude ne se fera qu’au début du XXe siècle. Le sous-préfet est même obligé de rappeler l’utilité de la pose d’une ligne téléphonique en 1897. La sous-préfecture de Neufchâtel-en-Bray était délaissée ; en 1926, elle sera supprimée.

Table des illustrations

Légende Archives départementales de la Seine-Maritime. 4 NP 54
URL http://books.openedition.org/irhis/docannexe/image/1859/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 185k

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540