Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Du Directoire au Consulat 4. L'institution préfectorale et les collectivités territoriales

 | 
Jean-Pierre Jessenne
, 
Pascal Dupuy
, 
Christine Le Bozec

Un parcours iconographique

No 9. Page du titre de Louis le Masson, élémens de la statistique du département de la Seine-inférieure, 1803 ?

Texte intégral

Bibliothèque municipale de Rouen. Manuscrit Y78 (notice 1257)

1Dès leur création, le 28 pluviôse an VIII (17 février 1800), les préfets héritent d’une fonction à la fois politique et administrative. Afin de l’assurer, ils se doivent de connaître parfaitement le territoire dont ils ont la charge. Épaulés par des conseillers de préfecture et un secrétaire général, la loi leur adjoint également des sous-préfets. Autour de cet ensemble administratif, Beugnot, premier préfet de la Seine Inférieure, va mener une politique d’enquêtes et de rassemblement de données, mais fit preuve d’une « telle passion personnelle pour cette tâche que son souci de perfection l’empêcha d’en achever la rédaction définitive ». Ouvrant sur les allégories du commerce (Mercure) et de l’agriculture, le mémoire de Le Masson de Saint-Amand (1743-1829), élève de Perronet à l’École royale des Ponts et Chaussées et ingénieur en chef de la Seine-Inférieure entre 1795 et 1812, participe de cet effort de statistique et de commentaires descriptifs impulsés par Beugnot en l’an VIII, rédigé « grâce aux conseils du bibliothécaire de l’école centrale Rever et à 14 tournées départementales en cinq ans », puis réévalué à la suite du Traité d Amiens qui, comme le souligne l’auteur, changea « presque subitement la face des affaires. La paix continentale fut proclamée. Bientôt après survint la paix maritime et ce qui était proposable dans les premiers mois de l’an X avait vieilli dans les dernières ».

Table des illustrations

Légende Bibliothèque municipale de Rouen. Manuscrit Y78 (notice 1257)
URL http://books.openedition.org/irhis/docannexe/image/1846/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 193k

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540