Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Du Directoire au Consulat 4. L'institution préfectorale et les collectivités territoriales

 | 
Jean-Pierre Jessenne
, 
Pascal Dupuy
, 
Christine Le Bozec

Un parcours iconographique

No 8. 2. Allégorie du département de la Seine-Inférieure, 1800-1804

Texte intégral

Plaque de cuivre gravée pour imprimer le papier à en tête du préfet de la Seine-Inférieure
Archives départementales de la Seine-Maritime, Fi

1La figure en creux, obtenue sur la plaque de cuivre destinée à imprimer le papier à en tête est réalisée au moyen d’un acide (eau-forte). Elle représente une jeune femme, assise sur un talus en herbe ; à sa droite un pommier, à sa gauche, un peu en retrait, un navire à trois mâts. En bas et à gauche, une onde, frémissante de vaguelettes, surmonte un bandeau où s’inscrit la légende en lettres capitales : « Département de la Seine-Inférieure ». Coiffée et habillée d’un simple drapé, la femme présente son visage de profil, incliné vers la gauche ; la poitrine est de face à demi découverte ; sur son côté droit, elle tient des deux mains, un grand récipient en forme de vase d’où s’écoule, à flots, un liquide qui rejoint l’onde au bas de la scène. Entre ses mains, posé sur la cruche un grand bâton. Les jambes sont légèrement pliées, les pieds sont nus, le gauche semble s’abandonner en laissant la pointe tomber légèrement dans l’eau.

2Cette allégorie du département, représenté par une femme, entourée des symboles qui en illustrent la vocation agricole et maritime - et peut-être aussi le rôle de pouvoir du préfet qui serait représenté par le grand bâton-rame - est une composition très soignée, pleine de grâce et de sensualité, dessinée par le célèbre peintre Pierre Paul Prud’hon et gravée par B. Roger.

3Outil de diffusion et de propagande, la vignette fut très largement utilisée sous la Révolution et le recours aux talents de Prud’hon (1758-1823) fut fréquent. La vignette adoptée par le premier préfet de Seine-Inférieure est dépouillée des symboles révolutionnaires traditionnels. Elle fut sans doute gravée tardivement et l’on ne peut exclure qu’elle ait été dessinée et réalisée à la demande de Beugnot lui-même. Elle fut utilisée de 1800 à 1804 et disparut avec l’Empire, qui restaure une symbolique unique et officielle dont l’aigle constitue la pièce maîtresse.

Table des illustrations

Légende Plaque de cuivre gravée pour imprimer le papier à en tête du préfet de la Seine-InférieureArchives départementales de la Seine-Maritime, Fi
URL http://books.openedition.org/irhis/docannexe/image/1845/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 139k

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540