Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Du Directoire au Consulat 4. L'institution préfectorale et les collectivités territoriales

 | 
Jean-Pierre Jessenne
, 
Pascal Dupuy
, 
Christine Le Bozec

Un parcours iconographique

No 5. Costume des préfets

Texte intégral

dessiné et gravé par Chataigner, eau-forte couleur, 1800
Bibliothèque municipale de Rouen. Leber 5914 carton 4 no 78

1En 1794, Vivant-Denon réalise les planches gravées d’après les dessins de David des costumes officiels civils et militaires des représentants de la République. Les huit projets de David révèlent une inspiration classique et éclectique et participent à la volonté de régénération par le costume tout « en tenant compte de critères hygiénistes et esthétiques, nationalitaires et égalitaires ». Au lendemain du coup d’État de Brumaire, par la loi du 3 nivôse an VIII (24 décembre 1799), les trois Consuls purent décider de leur tenue [Article XII « Les Consuls détermineront leur costume, celui des ministres, des conseillers d’état, de leurs messagers et huissiers »]. Ils optèrent pour un habit de cérémonie rouge et pour un habit bleu rehaussé d’une ceinture rouge pour l’usage quotidien. Le costume fut composé d’une bicorne, d’une paire de bottes, d’une ceinture bleue et d’un pantalon collant blanc. Concernant le corps préfectoral, l’arrêté du 8 mars 1800 détermine les détails du costume des préfets, majestueux et tricolore, selon le voeu des Bonaparte. L’arrêté du 7 mai suivant précisera les détails de la tenue des sous-préfets, des maires et de leurs adjoints et enfin des commissaires de police. Chataigner (1772-1817), élève de Quéverdo, en propose ici la représentation officielle.

2 Article XIV « Les préfets seront vêtus comme il suit : habit bleu ; veste, culotte ou pantalon blancs ; collet, poches et parements de l’habit brodés en argent, suivant les dessins déterminés pour les habits du gouvernement ; écharpe rouge, franges d’argent, chapeau français bordé en argent ; une arme ».

3 Arrêté relatif à l’installation, aux fonctions, aux costumes des préfets, et au traitement des secrétaires des préfectures, du préfet de police de Paris et des commissaires généraux de police. 17 ventôse, an VIII (8 mars 1800).

4 Article I er « Les sous-préfets auront pour costume, l’habit bleu ; la veste, la culotte ou le pantalon blancs ; collets et parements de l’habit seulement, brodés en argent, même dessin que les préfets ».

5 Arrêté qui règle le costume des sous-préfets, des maires, des commissaires de police. 17 floréal, an VIII (7 mai 1800).

Table des illustrations

Légende dessiné et gravé par Chataigner, eau-forte couleur, 1800Bibliothèque municipale de Rouen. Leber 5914 carton 4 no 78
URL http://books.openedition.org/irhis/docannexe/image/1841/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 83k

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540