Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Être musulman en France

 | 
Jocelyne Cesari

Annexes

Enquête générale*

Homme, nationalité algérienne, né en Algérie en 1964, arrivé à Marseille en 1970, vit en couple, non marié, un enfant, secrétaire de l'association dite « Centre culturel maghrébin de la solidarité »

Texte intégral

  • * Pour le codage des questions, se référer à la trame du guide.

1L'entretien s'est déroulé en avril 1988 dans les locaux de l'association. La personne interrogée semblait mal à l'aise par rapport à l'expression orale, notamment sur des questions précises par rapport au politique, il était gêné quant au jugement que l'enquêteur pouvait porter sur lui en ce qui concerne son maniement de la langue française. Il était également gêné par le fait que l'enquêteur soit une femme.

Qu'est-ce que la politique pour vous ?

2A priori, la politique, ça devrait être un genre de code pénal, pour tout le monde, c'est une armure, une façon de se battre et de combattre, c'est un droit, participer, ne pas être passif.

Êtes-vous pour accorder le droit de vote aux étrangers au niveau local ?

3Ça changerait quelque chose, parce que la plupart de ces immigrés sont exclus, alors qu'ils sont présents à toutes les élections comme bouc émissaires.

Qu'est-ce que l'islam pour vous ?

4L'islam, c'est un code, une manière de vivre bien avec tous les gens, d'être homogène, on est comme tout le monde, mais on essaie de vivre avec une éducation, c'est la justice.

Notes de fin

* Pour le codage des questions, se référer à la trame du guide.

© Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540