Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Loi islamique et droit dans les sociétés arabes

 | 
Bernard Botiveau

Bibliographie

Texte intégral

‘Abd Al-Fattah (Nabîl), 1984, Le Livre et l’épée. L’antagonisme de la religion et de l’État en Égypte (Al-mushaf wa-l-sayf. Sirâ’al-dîn wa-l-dawla fî misr), Le Caire, Madbuli.

‘Abd Al-Gawad Muhammad (Muhammad), 1977, Recherches sur la charî’a islamique et le droit positif (Buhûth fî-l-sharî’a al-islâmiyya wa-l-qânûn), Alexandrie, Munshâ’at al-ma’ârif, Le Caire, Imp. de l’Université du Caire.

‘Abd Al-Mon’im (Ahmad, Fâris), 1986, Le rôle politique du syndicat des avocats. 1912-1981 (Al-dûr al-siyâsi li niqâbat al-muhâmîn), Le Caire.

‘Abd Al-Raziq (‘Ali), 1925, L’Islam et les fondements du pouvoir (Al-islâm wa usûl al-hukm ), in édition de’Omara, Muhammad, Beyrouth, « Al-mu’assasa al-’arabiyya lil-dirâsât wa-1-nashr » (1972).

Abdel-Malek (Anouar), 1970, La pensée politique arabe contemporaine, Paris, Seuil.

Abu Talib (Abou Talib), Sûfi Hasan (Soufy Hossain), 1958, Le periculum rei venditae en droit romain et en droit musulman, Le Caire, Imp. de l’Université du Caire (thèse soutenue à la faculté de droit de Paris, 1953).

1986, Tatbîq al-sharî’a al-islâmiyya fî-l-bilâd al-’arabiyya (L’application de la charî’a islamique dans les pays arabes), Le Caire, Imp. de l’Université du Caire (3e éd.).

Abu Zahra (Muhammad), 1957, Le statut personnel (Al-ahwâl al-shakh-siyya), Le Caire, Dâr al-fikr al-’arabi.

1958, Fondements du fiqh (Usûl al-fiqh), Le Caire, Dâr al-fikr al-’arabi.

Ahmad Amin (Husayn), 1987, Le guide du musulman triste. A propos de l’appel à l’application de la charî’a islamique (Dalîl al-muslim al-hazîn. Hawla-l-da’wa ilâ tatbîq al-sharî’a al-islâmiyya), Le Caire, Madbuli (2e éd.).

Ahnaf (Mustafa, al-), Botiveau (Bernard), Fregosi (Franck), 1992, L’Algérie par ses islamistes, Paris, Karthala.

Al-Assiouty (Sarwat Anis), 1981, « Le Coran contre le fiqh. A propos du mariage d’après le Livre vert de M. Al Qaddhâfi », in Souriau, C. (éd.), Le Maghreb musulman en 1979, Paris, Éditions du CNRS, pp. 13-39.

Alrabaa (Sami), 1986, « Arbitration discourse in folk-urban Egypt », Peuples méditerranéens (34), janv.-mars 1986, pp. 65-87. 1989, « Bulaq, Moral Discourse », Peuples méditerranéens, 47, pp. 107-124.

Anderson (J.N.D.), 1955, « The Syrian Law of Personal Status », Bulletin of the School of Oriental and African Studies, XVII-1, pp. 34-49. 1957, « Law as a Social Force in Islamic Culture and History », Bulletin of the School of Oriental and African Studies (20), 13-40. 1959, Islamic Law in the Modem World, New York, University Press.

Aristarchi Bey (Grégoire), 1873, Législation ottomane, Constantinople, Imp. Frères Nicolaïdes.

Arkoun (Mohammed), 1984, Pour une critique de la raison islamique, Paris, Maisonneuve et Larose.

Arminjon (Pierre), 1907, L’enseignement, la doctrine et la vie dans les universités musulmanes d’Égypte, Paris, Félix Alcan.

Arnaud (André-Jean) et al, 1988, Dictionnaire encyclopédique de théorie et de sociologie du droit, Paris, LGDJ, Bruxelles, E. Story-Scientia.

‘Ashmawi (Muhammad, Sa’îd, al-), 1982, Les fondements de la charî’a (Usûl al-sharî’a), Le Caire, Madbûli, Beyrouth, Dâr Iqrâ’.

1987, L’Islam politique (Al-islâm al-siyâsi), Le Caire, Sinâ’li-l-nashr.

1988, Le profit usuraire et l’intérêt dans l’islam (Al-ribâ wa-l-fâ’ida fî-l-islâm), Le Caire, Sinâ’li-l-nashr.

1988, La charî’a islamique et le droit égyptien. Étude comparée (Al-sharî’a al-islâmiyya wa-l-qânûn al-misri. Dirâsa muqârana), Le Caire, Madbuli.

Atallah (Borhan), 1974, « Le droit pénal musulman ressuscité », Annuaire de l’Afrique du Nord, 1974, pp. 227-252.

‘’Awad (Muhammad ‘Abd al-’Azîz), 1969, L’administration ottomane dans le vilayet de Syrie. 1864-1914 (Al-idâra al-’uthmâniyya fî wilâyat sûriya), Le Caire, Dâr al-ma’ârif.

‘Awda (‘Abd al-Qâder), 1985 (6e éd.), La législation pénale islamique comparée au droit positif (Al-tashrî’al-jinâ’i al-islâmi muqâranan bi-l-qânûn al-wad’i), Beyrouth, Mu’assasat al-Risâla, Vol. 1 et 2.

Badaoui Pacha (Abdel Hamid), 1935, « Les problèmes juridiques de l’Égypte contemporaine », L’Égypte contemporaine, 153-154, pp. 367-383.

Badie (Bertrand), 1986, Les deux États. Pouvoir et société en Occident et en terre d’Islam, Paris, Fayard.

1992, L’État importé, Paris, Fayard.

Barbulesco (Luc), 1985, Les Chrétiens égyptiens aujourd’hui. Éléments de discours, Le Caire, Dossiers du CEDEJ, 1-1985.

Ben Achour (Yadh), 1980, « Structure de la pensée politique islamique classique », Pouvoirs, 12, pp. 15-26.

Bernand-Baladi (Marie), 1966, « L’ijmâ’, critère de validité juridique », in Berque (J.) et Charnay (J.-P.).

Berque (Jacques), 1944, Essai sur la méthode juridique maghrébine, Rabat, M. Leforestier.

1967, L’Égypte. Impérialisme et Révolution, Paris, Gallimard.

1980, L’Islam au défi, Paris, Gallimard.

1990, Le Coran. Essai de traduction de l’arabe annoté et suivi d’une étude exégétique, Paris, Sindbad.

Berque (Jacques), Charnay (Jean-Paul) et al, 1966, Normes et valeurs dans l’Islam contemporain, Paris, Payot.

Bishri (Târiq al-), 1979, « La voie du renouveau dans la jurisprudence religieuse islamique », Trad. par Sabanegh, E. S., in : Mélanges de l’Institut dominicain d’études orientales du Caire, 14, pp. 330-339.

1985, « La question juridique entre charî’a islamique et droit positif » (Al-mas’ala al-qânûniyya bayna-l-sharî’a al-islâmiyya wa-l-qânûn al-wadî), in Yasin (Al-Sayyid) et al, Al-turâth wa tahaddiyât al-’asr fî-l-watan al-’arabi (L’héritage et les défis de l’heure dans la nation arabe), Beyrouth ; trad. française, B. Botiveau in Les Intellectuels et le pouvoir, Le Caire, Dossiers du CEDEJ (3-1985), pp. 179-207.

Bleuchot (Hervé), 1991, « La connaissance du droit musulman dans le monde chrétien jusqu’à Mouradgea d’Ohsson », in Vatin (J.-C.), D’un Orient l’autre. Les métamorphoses des perceptions et des connaissances, Paris, Éd. du CNRS.

Bleuchot (Hervé) et Sanson (Henri), 1990, « Lectures chrétiennes du droit musulman : quelques repères », in Flory, M. et Henry, J. R., L’enseignement du droit musulman, Paris, Éd. du CNRS.

Borrmans (Maurice), 1977, Statut personnel et famille au Maghreb de 1940 à nos jours, Paris, La Haye, Mouton.

Botiveau (Bernard), 1985, « La formation des oulémas en Syrie : la faculté de charî’a de l’Université de Damas », in Delanoue G., Les intellectuels et le pouvoir. Syrie, Égypte, Tunisie, Algérie, Le Caire, Dossiers du CEDEJ, 3, pp. 67-91.

1990, « Droit islamique : du politique à l’anthropologique », Droit et société, n° 15, pp. 161-174.

1991, « Juristes français et droit musulman au Machreq », in Vatin, J.-C. et al, D’un Orient l’autre, Paris, Éd. du CNRS.

Bourdieu (Pierre), 1986, « La force du droit », Actes de la recherche en sciences sociales, 64, pp. 3-19.

1986, « Habitus, code et codification », ARSS, 64, pp. 40-44.

Bousquet (Georges-Henri), 1947, Précis de droit musulman principalement malékite et algérien, Alger, Maison des livres.

1949, Du droit musulman et de son application effective dans le monde, Alger.

Brunschvig (Robert), 1976, Études d’islamologie, t. II : Droit musulman, Paris, Maisonneuve et Larose.

Cannon (Byron), 1986, « Juridictions mixtes et ahliyya : aux origines du débat sur la création d’un tribunal supérieur en Égypte, 1876-1890 », Le Caire, Bull, du CEDEJ, 20, pp. 115-136.

1988, Politics of Law and the Courts in Nineteenth Century Egypt, Salt Lake City, University of Utah Press.

Carbonnier (Jean), 1978, Sociologie juridique, Paris, PUF.

Cardahi (Choucri), 1950, Droit et morale. Le droit moderne et la législation de l’Islam au regard de la morale (t. 1), Beyrouth, U.S.J.

Carre (Olivier), 1984, Mystique et politique. Lecture révolutionnaire du Coran par Sayyid Qutb, Frère musulman radical, Paris, Presses de la FNSP/Ed. du Cerf.

Carre (Olivier), Michaud (Gérard), 1983, Les Frères musulmans, Paris, Gallimard.

Catala (Pierre), Gervais (André), 1963, Le droit libanais, Paris, LGDJ. Cemam, 1976, Islamic Law and Change in Arab Society, Beyrouth, CEMAM reports (Vol. 4), Dâr Al-Mashreq. Charnay (Jean-Paul), 1978, Sociologie religieuse de l’Islam, Paris, Sindbad.

1991 (1re éd. : 1965), La vie musulmane en Algérie d’après la jurisprudence de la première moitié du xxe siècle, Paris, PUF, Coll. Quadrige

Chebat (Fouad), 1971, « Aspects de sécularisation dans le droit syrien », Proche-Orient, Études juridiques, n° 70, pp. 721-743.

Chehata (Chafik), 1969, Théorie générale de l’obligation en droit musulman hanéfite, Paris, Sirey.

1969, « L’évolution moderne du droit de la famille en pays d’Islam », Revue des études islamiques, XXXVII-1, pp. 103-114.

1970, Droit musulman. Applications au Proche-Orient, Paris, Dalloz.

1971, Études de droit musulman, Paris, PUF.

1973, « La religion et les fondements du droit en Islam », Archives de philosophie du droit, n° 18, pp. 17-26.

Chevallier, J., Loschak, d. et al, 1983, Le droit en procès, Paris, PUF. CNRSC (Centre national de recherches sociologiques et criminologiques), 1985, Le bilan social global de la société égyptienne, 1952-1980 (Al-mash al-ijtimâ’i al-shâmil li-l-mujtama’al-misri), Le Caire (Vol. 2 : La famille ; vol. 12 : La justice).

Coulson (Noël), 1956, A History of Islamic Law, Edinburgh, Edinburgh University Press.

Daoualibi (Maarouf), 1941, La jurisprudence dans le droit islamique, Paris, G.P. Maisonneuve.

David (René), 1982, Le droit comparé, droits d’hier, droits de demain, Paris, Economica.

Delanoue (Gilbert), 1980, Moralistes et politiques musulmans dans l’Égypte du xixe siècle (1798-1882), Service de reproduction des thèses, Université de Lille III.

Deprez (Jean), 1989, « Au carrefour du droit comparé et du droit international privé : quelle place pour le droit musulman ? », in Flory (M.), Henry (J.R.), L’enseignement du droit musulman, Paris, Éd. du CNRS), pp. 17-92.

Djaït (Hichem), 1974, La personnalité et le devenir arabo-islamiques, Paris, Seuil.

Durand (Bernard), 1991, Droit musulman, droit successoral, Fara’idh, Paris, Litec.

Durayni (Fathi al-), 1988, Théorie de l’abus de droit dans le fiqh islamique (Nadhariyya al-ta’assuf fî isti’mâl al-haqq fî-l-fiqh al-islâmi), Beyrouth, Mu’assasat al-risâla (4e éd., 1re éd. : 1967).

El-Kosheri-Mahfouz (Mai), 1972, Socialisme et pouvoir en É-gypte, Paris, LGDJ.

Enayat (Hamid), 1982,Modem Islamic Political Thought, London, Mac-millan.

Esposito (John, L.), 1991 (Third. Ed.), Islam and Politics, Syracuse, Univ. Press.

Étienne (Bruno), 1982, « Hegel, l’État et le droit », Revue de la recherche juridique. Droit prospectif, 2, pp. 234-243. 1987, L’islamisme radical, Paris, Hachette.

Faculté de droit du Caire, 1980, Le livre du centenaire (Al-kitâb al-mi’awi), 3 vol., Le Caire, Faculté de droit de l’Université du Caire.

Fahmi (Hoda), 1986, Divorcer en Égypte. Étude de l’application des lois du statut personnel, Le Caire, Dossiers du CEDEJ, 3-1986.

Fahmy (Mansour), 1990, La condition de la femme dans l’islam, Paris, Allia.

Farag (Iman), 1990, « L’Université égyptienne : enjeux et modes de mobilisation », Maghreb-Machrek, n° 127, pp. 65-83.

Farahat (Muhammad, Nûr), 1986, L’histoire sociale du droit dans l’Égypte moderne (Al-târîkh al-ijtimâ’i li-l qânûn fi misr al-hadîth), Le Caire, Al-maktaba al-fanniya.

1986, La société, la charî’a et le droit (Al-mujtama’wa-l-sharî’a wa-l-qânûn), Le Caire, Dâr al-Hilâl.

Fathy (Mahmoud), 1913, La doctrine musulmane de l’abus de droits, Lyon et Paris.

Fillion (Bernard), 1990, « La spécificité du droit musulman », in Flo-ry (M), Henry (J. R.), L’enseignement du droit musulman.

Flory (Maurice), 1981, « Existe-t-il un modèle juridique du système politique arabo-musulman ? », 177-183, in Islam et politique au Maghreb (Gellner, E., Vatin, J. C. éd.), Paris, Éd. du CNRS, pp. 93-104.

Flory (Maurice), Henry (Jean-Robert), 1989, L’enseignement du droit musulman, Paris, Éd. du CNRS.

Foda (Farag), 1987, Débat sur le laïcisme (Hiwâr hawla-l-’almânîya), Le Caire, Al-Mahrûsa.

Gatti-Montain (Jacqueline), 1987, Le système d’enseignement du droit en France, Lyon, Presses Universitaires de Lyon.

Geertz (Clifford), 1989, Savoir local, savoir global, Paris, PUF. 1992, Observer l’islam, Paris, La Découverte.

Gellner (Ernest), Vatin (Jean-Claude), 1981, Islam et politique au Maghreb, Paris, Editions du CNRS.

Ghali (Kamâl), 1977, Principes du droit contitutionnel et des régimes politiques (Mabâdî’al-qânûn al-dustûri wa-l-nudhûm al-siyâsiyya), Damas, Dâr al-’urûba li-l-tibâ’a.

Gilsenan (Michaël), 1990 (3e éd.), Recognizing Islam. Religion and Society in the Modem Middle East, London.

Goldziher (Ignaz), 1920, Le dogme et la loi de l’Islam (trad. F. Arin), Paris, Geuthner.

Goyard-Fabre (Simone), Seve (René), 1986, Les grandes questions de la philosophie du droit, Paris, PUF.

Grandmoulin (Jean), 1908, Le droit pénal égyptien indigène, Le Caire, Imp. Nationale.

Gurvitch (Georges), 1932, L’idée du droit social, Paris, Sirey.

Haeri (Shahla), 1989, Law of Desire. Temporary Marriage in Iran, London, I. B. Tauris.

Hakki (Mamdouh), 1972, Dictionnaire des termes juridiques et commerciaux. Français-Arabe, Beyrouth, Librairie du Liban.

Heer (Nicholas) (éd.), 1990, Islamic Law and Jurisprudence. Studies in Honor of Farhat J. Ziadeh, Seattle and London, University of Washington Press.

Henry (Jean-Robert) et Balique (François), 1979, La doctrine coloniale du droit musulman algérien. Bibliographie systématique et introduction critique, Paris, Éd. du CNRS / Les Cahiers du CRESM-10.

Hill (Enid), 1978, « Comparative and Historical Study of Modem Middle Eastern Law », The American Journal of Comparative Law, XXVI-2, pp. 279-304.

1979, Mahkama ! Studies in the Egyptian Legal System, Londres, Itha-ca Press.

1983, « Change and continuity in an Egyptian Legal Institution : the Niyaba », in Nelson, C, Koch, K. F., Law and Social Change in Contemporary Egypt, Le Caire, Cairo Papers in Social Science, 2 (4) (2e éd), pp. 117-137.

1987, Al-Sanhuri and Islamic Law, Le Caire, Cairo Papers in Social Science, 1(1).

Hourani (Albert), 1989, Arabic Thought in the Liberal Age, 1798-1939, Cambridge, University Press (7e éd.).

‘Ibada (Muhammad Anîs), 1980, Histoire du fiqh islamique (Târikh al-fiqh al-islâmi), Le Caire, Dâr al-tibâ’a al-muhammadiyya, 2 vol. (2e éd.)

Issa (Hossam), 1970, Capitalisme et sociétés anonymes en Égypte : Étude sur le rapport entre structure sociale et droit, thèse, Paris.

Jahel (Sélim), 1985, « L’adéquation du droit musulman classique aux procédés modernes de financement et de garantie », Rev. trim. de droit commercial et de droit économique, 3-1985, pp. 483-504.

Jacquemond (Richard), 1986, « Un projet de code pénal islamique égyptien », Bull, du CEDEJ, 20, pp. 185-223.

Johansen (Baber), 1981, « Sacred and religious elements in hanafite law. Functions and limits of the absolute character of government authority », in : Islam et politique au Maghreb (Gellner, E., Vatin, J. C. éd.), Paris, Éd. du CNRS, pp. 281-303.

1988, Islamic Law on Land Tax and Rent : The Peasants’Loss of Pro-perty Rights as Interpreted in the Hanafite Legal Litterature of the Mamluk and Ottoman Periods, London, Croom Helm.

Jomier (Jacques), 1954, Le commentaire coranique du Manâr, Paris, G.P. Maisonneuve.

1976, « Programme et orientation des études à la faculté d’Al-Azhar », Revue des études islamiques, n° 44, pp. 253-272.

1980, « Les congrès de l’académie de recherches islamiques », Mélanges de l’Institut dominicain d’études orientales, n° 14, pp. 95-148.

Kaminsky (Catherine), Kruk (Simon), 1987, La Syrie : politiques et stratégies de 1966 à nos jours, Paris, PUF.

Kepel (Gilles), 1984, Le Prophète et Pharaon, Paris, La Découverte.

Kerr (Malcolm, H.), 1966, Islamic Reform. The Political and Legal Theories of Muhammad ‘Abduh and Rashîd Ridâ, University of California Press, Cambridge University Press.

Khadduri (Majid), 1984, The Islamic Conception of Justice, Baltimore, London, Johns Hopkins University.

Khadduri (Majid), Liebesny (Herbert, J.), 1955, Law in the Middle-East. Vol. 1 : Origins and Development of Islamic law, Washington, The Middle East Institute.

Khallaf (‘Abd al-Wahhâb), 1981, Science des fondements du fiqh (ilm usul al-fiqh), Koweït, Dâr al-qalam (14e éd.).

Khoury (Philip, S.), 1989, Syria and the French Mandate, The Politics of Arab Nationalism. 1920-1945, Princeton, Princeton University Press.

Laghmani (Slim), 1993, Éléments d’histoire de la philosophie du droit. Le discours fondateur du droit, Tunis, Cérès Productions, tome 1er, La nature, la révélation et le droit.

Lambert (Édouard), 1903, Études de droit commun législatif. Introduction. La fonction du droit civil comparé, Paris.

Lamchichi (Abderrahim), 1992, L’islamisme en Algérie, Paris, L’Harmattan.

Laoust (Henri), 1948, Le traité de droit public d’Ibn Taïmîya. Traduction annotée de la Siyâsa shar’îya, Damas, Institut français de Damas.

Laroui (Abdallah), 1987, Islam et modernité, Paris, La Découverte.

Legendre (Pierre), 1974, L’amour du censeur, Paris, Seuil.

Le Roy (Étienne), 1991, « Les usages politiques du droit », in Coulon (Christian) et Martin (Denis-Constant), Les Afriques politiques, Paris, La Découverte.

Lewis (Bernard), 1988, Le langage politique de l’Islam, Paris, Gallimard.

Liebesny (Herbert J.), 1975, The Law of the Near and Middle East. Readings, Cases and Materials, State University of New York Press, Albany.

Linant de Bellefonds (Yvon), 1955, « Immutabilité du droit musulman et réformes législatives en Égypte », Revue internationale de droit comparé, pp. 5-34.

1965, Traité de droit musulman comparé, Paris, La Haye, Mouton, tome I.

1971, « La méthode comparative en droit musulman », in Livre du centenaire de la Société de législation comparée, Paris, LGDJ, t. 2, pp. 465-475.

Louca (Anouar), 1990, L’or de Paris. Relation de voyage (1826-1831) par Rifâ’a al-Tahtâwi, Paris, Sindbad.

Makdisi (John), 1981, « Une approche comparatiste de l’enseignement du droit musulman », Bulletin du CEDEJ, n° 12, pp. 51-64.

1981, « Interrelation entre fiqh et qanun dans le droit à l’allocation conjugale », Bulletin du CEDEJ, n° 12, pp. 278-292.

Mallat (Chibli), 1993, The Renewal of Islamic Law. Muhammad Baqer as-Sadr, Najaf and the Shi’i International, Cambridge, Cambridge Middle East Library 29.

Mantran (Robert) éd., 1989, Histoire de l’Empire ottoman, Paris, Fayard.

Masson Denise, 1967, Essai d’interprétation du Coran inimitable, Beyrouth, Dâr al-kitâb al-lubnâni.

Maunier (René), 1932, Loi française et coutume indigène en Algérie, Paris, Domat-Montchrestien.

Mayer (Ann, E.), 1991, Islam and Human Rights, Boulder and San Francisco, Westview Press.

Messina (Salvatore), 1932, « Les tribunaux mixtes en Égypte et les rapports interjuridictionnels en Égypte », La Haye, Académie de droit international, Recueil des cours, 1932-II, pp. 367-500.

Metral (Françoise), 1982, « Le droit de l’eau dans le code civil ottoman de 1869 et la notion de domaine public », in Metral (F., J.), L’homme et l’eau en Méditerranée et au Proche-Orient, II : Aménagements hydrauliques, État et législation, Lyon, Maison de l’Orient, Presses universitaires de Lyon.

Metwalli (‘Abd al-Hamîd), 1975, La charî’a islamique comme source fondamentale de la Constitution (Al-sharî’a al-islâmiyya ka masdar asasi li-l dustur), Alexandrie, Munshâ’at al-ma’ârif (2e éd.).

Mllliot (Louis), 1953, Introduction à l’étude du droit musulman, Paris, Sirey.

1953, (éd.), Travaux de la semaine internationale de droit musulman, Paris, 2-7 juillet 1951, >Paris, Sirey.

Milliot (Louis), Blanc (François-Paul), 1987, Introduction à l’étude du droit musulman, Paris, Sirey.

Mir-hosseini (Ziba), 1986, « Divorce in Islamic Law and in Practice. The Case of Iran », Cambridge Anthropology, Vol. 11-1, pp 41-69.

Morand (Marcel), 1931, « Etudes de droit musulman et de droit coutumier berbère », Alger, Carbonel.

Morcos Fahmy (Andrée), 1993, La parole et la défense. Morcos Fahmy (1872-1955), Le Caire, CEDEJ.

Mostafa (Mahmoud), 1973,L’évolution de la procédure pénale en Égypte et dans les pays arabes, Paris, PUF.

Muhammad Salim (Latîfa), 1984, L’organisation judiciaire égyptienne moderne 1875-1914 (Al-nidhâm al-qadâ’i al-misri al-hadîth), Le Caire, Institut d’études politiques et stratégiques d’Al-Ahram, 1re partie (2e partie : 1914-1952, Le Caire, même éditeur, 1986).

Najjar (Ibrahim ) et al, 1983, Dictionnaire juridique. Français-Arabe, Beyrouth, Librairie du Liban.

Nubar Pacha, 1983, Mémoires (édité par Boutros-Ghali, Mirrit), Beyrouth, Librairie du Liban.

‘Omara (Muhammad), 1984, Islam, arabité et laïcisme (Al-islâm wa-l-’urûba wa-l-’almâniya), Beyrouth, Dâr al-wahda.

Palazzoll (Claude), 1977,La Syrie. Le rêve et la rupture, Paris, Le Sycomore.

Pelissié du Rausas (Gérard), 1911, « L’organisation judiciaire indigène en Égypte », L’Égypte contemporaine (2), pp. 95-122.

Pearl (David), 1979, A Textbook on Muslim Law, Londres, Croom Helm.

Peters (Rudolph), 1993, « Western Elements in pre-1881 Egyptian Cri-minal Legislation », Warwick, The 1993 EURAMES Conference.

Picard (Elizabeth), 1980, « La Syrie de 1946 à 1979 », in Raymond (A.), La Syrie d’aujourd’hui, Paris, Éd. du CNRS.

Powers (David, S.), 1986, Studies in Qur’an and Hadith. The Formation of Islamic Law of Inheritance, Berkeley, Univ. of California Press.

Qadi (Omar al-), 1984, L’arbitrage international entre le droit musulman et le droit positif français et égyptien, thèse de doctorat d’État, Université de Paris X.

Qallada (William, S.), 1992, « La codification civile égyptienne » (Al-taqnîn al-madani al-misri), Al-Qâhira, n° 120, pp. 66-72.

Qasim (Yûsuf), 1983, Principes du fiqh islamique (Mabâdi’al-fiqh al-islâmi), Le Caire, Dâr al-nahda al-’arabiyya.

Qasimiyye, Khayriyya, 1971, Le gouvernement arabe de Damas entre 1918 et 1920 (Al-hukûma al-’arabiyya fî dimashq bayna 1918-1920), Le Caire, Dâr al-ma’ârif.

Qassab Hasan (Najât), 1985, Le code du statut personnel (Qânûn al-ahwâl al-shakhsiyya), Damas (3e éd.).

Raymond (André) et al, 1980, La Syrie d’aujourd’hui, Paris, Éd. du CNRS.

Reid (Donald, M.), 1981, Lawyers and Politics in the Arab World, 1880-1960, Minneapolis, Chicago, Bibliotheca islamica.

1990, Cairo University and the making of modem Egypt, Cambridge, Univ. Press.

Rodinson (Maxime), 1966, Islam et capitalisme, Paris, Seuil. 1980, La fascination de l’Islam, Paris, Maspero.

Rosen (Lawrence), 1989, The Anthropology of Justice. Law as Culture in Islamic Society, Cambridge, University Press.

Rouland (Norbert), 1988, Anthropologie juridique, Paris, PUF.

Roussillon (Alain), 1988, Sociétés islamiques de placements de fonds et « ouverture économique », Le Caire, Dossiers du CEDEJ, 3-88.

Rycx (Jean-François), 1987, « Règles islamiques et droit positif en matière de successions », in GAST (M.), Hériter en pays musulman, Paris, Éd. du CNRS, pp. 19-41.

1988, Islam et dérégulation financière. Banques et sociétés islamiques : le cas égyptien, Le Caire, Dossiers du CEDÉJ, 3-1987.

Rycx (Jean-François), Blanchi (Gilles), 1980, « Références à l’Islam dans le droit public positif en pays arabes », Pouvoirs, n° 12, pp. 57-70.

Sabuni (Abd al-Rahmân), 1983, Commentaire du code du statut personnel.

Le mariage et ses effets (Sharh qânûn al-ahwâl al-shakhsiyya. Al-zawâj wa athâmhu), Damas, Al-matba’al-jadîda.

Sadek-Fahmy (Mohamed), 1924, Traité théorique et pratique des preuves en droit civil comparé, Paris, Dalloz (t. 1).

Sanhuri (Sanhoury) (‘Abd al-Razzâq al-), 1926, Le Califat. Son évolution vers une Société des nations orientales, Paris, Geuthner.

1936, « De la nécessité de réviser le code civil égyptien et de la base sur laquelle se fera cette révision » (Wujûb tanqîh al-qânûn al-mada-ni al-misri wa’alâ ay asâs yakûnu hadha-l-tanqîh), Le Caire, Majallat al-qânûn wa-l-iqtisâd (Revue du droit et de l’économie), VI (1), pp. 3-144.

1938, « Le droit musulman comme élément de refonte du code civil égyptien », in Recueil d’études en l’honneur d’Edouard Lambert, Paris, LGDJ, Vol. 3, pp. 621-642.

Sanhuri (Nadia al-) et Shawi (Tawfiq al-), 1988, A. Sanhoury à travers ses archives personnelles (Abd al-razzâq Al-Sanhuri min khilâl awrâqihi al-shakhsiyya), Le Caire, Al-zahrâ’lil-i’lâm al-’arabi.

Schacht (Joseph), 1959, « Islamic Law in Contemporary States », The American Journal of Comparative Law, Vol. VIII-1959, 2, pp. 133-147.

1967, The Origins of Muhammadan Jurisprudence, Oxford, Clarendon Press (4e ed.)

1983, Introduction au droit musulman, Paris, Maisonneuve et Larose.

Seurat (Michel), 1977, Sâti’Al-Husrî ou la nation arabe objective, Lyon (thèse de doctorat).

1979, « Le rôle de Lyon dans l’installation du Mandat français en Syrie : intérêts économiques et culturels, luttes d’opinion (1919-1925) », Damas, Bulletin d’études orientales (XXXI), pp. 129-165.

1990, L’État de barbarie, Paris, Seuil.

Shakankiri (Mohammed al-), 1981, « Sacralité, pouvoir et droit dans l’histoire juridique de l’Islam », Le Caire, Bulletin du CEDEJ, n° 12, pp. 9-25.

1981, « Les biens et les choses », Le Caire, Bull, du CEDEJ, n° 12, pp. 169-194.

Shawi (Tawfiq al-), 1988, La souveraineté de la charî’a islamique en Égypte (Siyâdat al-sharî’a al-islâmiyya fî misr), Al-Zahrâ’lil-i’lâm al-’arabi.

Sivan (Emmanuel), 1985, Radical Islam : Médieval Theology and Modem Politics, New Haven, Yale Univ. Press.

Springborg (Robert), 1989, Mubarak’s Egypt. The Fragmentation of the Political Order, Boulder, London, Westview Press.

Starr (June), 1992, Law as Metaphor. From Islamic Courts to the Palace of Justice, New York, State University of New York Press.

Timsit (Gérard), 1986, Thèmes et systèmes de droit, Paris, PUF.

Tozy (Mohammad), 1990, « Le prince, le clerc et l’État. La restructuration du champ religieux au Maroc », in Kepel (G.) et Richard (Y.), Intellectuels et militants de l’islam contemporain, Paris, Seuil, pp. 71-101,

Tyan (Émile), 1960, Histoire de l’organisation judiciaire en pays d’Islam, Leiden, E.J. Brill.

Vatin (Jean-Claude) et al, 1984, Connaissances du Maghreb. Sciences sociales et colonisation, Paris, Éd. du CNRS.

1991, D’un Orient l’autre. Métamorphoses des perceptions et des connaissances, Paris, Éd. du CNRS, vol. 1 et 2.

Wael (Henri, de), 1989, Le droit musulman, Paris, CHEAM.

Weber (Max), 1986, Sociologie du droit, Paris, PUF.

Weill (Alex), Terre (François), 1979, Droit civil. Introduction générale, Paris, Dalloz (4e éd.).

Yasin (Al-Sayyid), 1986, « Droit et développement en Égypte. Étude de sociologie juridique » (Al-qânûn wa-l-tanmiya fî misr. Dirâsa fi’ilm al-ijtimâ’i al-qânûni “), in Yasin (Al-sayyid ) et al, L’homme égyptien. La pensée, le droit et la société (Al-insân fî misr. Al-fikr wa-l-haqq wa-l-mujtama’), Le Caire, Dâr al-ma’ârif.

Yasin (Al-Sayyid) et al, 1985, L’héritage et les défis de l’heure dans la nation arabe. Authenticité et contemporanéité (Al-turâth wa tahaddiyât al-’asr fî-l watan al-’arabi. Al-asâla wa-l-mu’âsara), Beyrouth, Centre d’études de l’unité arabe.

Zakariya (Fu’ad), 1986, Vérités et illusions sur le mouvement islamique contemporain (Al-haqîqa wa-l-wahm fî-l-harakat al-islâmiyya al-mu’âsira), Le Caire, Paris, Dâr al-fikr.

Zarqa (Mustafâ, Ahmad al-), 1965, Le fiqh islamique dans sa forme nouvelle, 1re partie : Introduction générale au fiqh (Al-fiqh al-islâmi fi thaw-bihi al-jadîd,1 : Al-madkhal al-fiqhi al-’âmm), Damas, Matba’al-inshâ’.

ZIadeh (Farhat), 1968, Lawyers, the Rule of Law and Liberalism in Modem Egypt, Stanford, Hoover Institution.

Zuhayli (Wahba al-), 1981, Précis de usûl al-fiqh (Al-wasît fî usûl al-fiqh al-islâmi), Damas, Dâr al-tibâ’a al-hadîtha (vol. 1).

© Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540