Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sciences sociales en voyage

 | 
Eberhard Kienle

Première partie. Histoire

4. Importer et nationaliser

Circulation des savoirs et des sciences sociales en Turquie (xixe-xxe siècles)

Hamit Bozarslan

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Note portant sur l’auteur*

Avec l’Iran et l’Égypte, la Turquie constitue l’un des meilleurs terrains pour observer, aussi bien dans la longue durée qu’à travers les discontinuités, la formation et l’évolution des sciences sociales dans le monde musulman. Plus que les deux premiers cependant, le cas turc, déterminé par une sanglante sortie d’Empire, montre aussi combien celles-ci peuvent être hypothéquées par la « question nationale ».

Comme les courants de pensée et les « sciences exactes » desquels elles sont d’ailleurs inséparables, les « sciences sociales » ottomanes et turques, concept que j’utilise ici par défaut, sont « importées » d’un monde extérieur. Depuis leurs origines, qu’on peut remonter à la deuxième moitié du xixe siècle1, leur production est marquée autant par un continuum avec leurs homologues européennes que par une rupture, quoique relative2, avec une certaine tradition locale de production du savoir. Mais tout comme les idéologies et les courants de pensée, elles ...

Auteur

Hamit Bozarslan, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris, était co-directeur de l’Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) entre 2002 et 2008. Ses travaux actuels portent sur la sociologie historique du Moyen-Orient. Il vient de publier Une histoire de la violence au Moyen-Orient. De la fin de l’Empire ottoman à al-Qaida, Paris, La Découverte, 2008.

© Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540