Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Lybie nouvelle

 | 
Centre de recherches et d’études sur les sociétés méditerranéennes

IV. — État des travaux

Chronologie libyenne

Béatrice de Saenger

Texte intégral

  • * C.R.E.S.M.

1Note portant sur l’auteur*

2Le lecteur trouvera dans cette sélection chronologique un instrument d’orientation, qui lui permettra de situer dans le temps les événements les plus importants de l’évolution politique, économique, sociale et culturelle de la Libye.

3Pour l’établir, nous avons puisé dans les chronologies et chroniques de l’Annuaire de l’Afrique du Nord (1963-1973), où le lecteur trouvera, s’il le juge utile, des informations plus détaillées.

SIGLES

4B.P. British petroleum.

5C.C.R. Conseil de Commandement de la Révolution.

6C.P.C.M. Comité permanent consultatif du Maghreb.

7J.O. Journal officiel.

8O.N.U. Organisation des nations unies.

9R.A.U. République arabe unie.

10R.A.L. République arabe libyenne.

11U.S.A. Union socialiste arabe.

121911-1912 — Guerre italo-turque.

131912-1932 — Guerres italo-libyennes.

141922 — Proclamation du « statuto ».

151924 — Annexion de la Libye par l’Italie.

169 avril 1940 — L’émir Idris, exilé en Égypte, organise une « force libyenne arabe » qui combattra aux côtés des forces britanniques, contre les Italiens.

1710 février 1947 — Traité de paix avec l’Italie qui renonce à tous ses droits sur ses possessions territoriales en Afrique.

1821 novembre 1949 — Une résolution de l’O.N.U. adopte le principe de l’indépendance de la Libye et met fin aux régimes particuliers d’administration de la Tripolitaine par les Anglais, et du Fezzan par les Français, tout en leur laissant un droit de présence.

1929 mars 1951 — Création d’un gouvernement central fédéral provisoire, transformé en gouvernement officiel après la proclamation de l’indépendance.

207 octobre 1951 — L’Assemblée nationale adopte le texte de la Constitution du royaume uni de Libye. Article 2 : « la Libye est une monarchie héréditaire, sa forme est fédérale et son régime représentatif ». Article 3 : « le Royaume uni se compose des provinces de la Cyrénaïque, de la Tripolitaine et du Fezzan ».

2124 décembre 1951 — Proclamation de l’indépendance. L’Emir Sayyid Mohammed Idris al-Mahdi al Senoussi est proclamé Roi par l’Assemblée nationale à Tripoli.

2221 février 1952 — L’Assemblée nationale approuve l’établissement d’un gouvernement local provisoire dans chacune des trois provinces.

2328 mars 1952 — La Libye adhère à la Ligue arabe.

247 décembre 1953 — Signature avec la Grande-Bretagne d’un traité lui permettant de conserver des bases militaires et de faire stationner des troupes sur le territoire libyen.

2519 juin 1955 — Établissement d’une législation pétrolière. En décembre, le pétrole jaillit pour la première fois.

2628 décembre 1962 — La production des 238 puits de pétrole pour l’année est d’environ 1 million de tonnes.

2715 avril 1963 — La Chambre des députés adopte un projet de loi modifiant la Constitution. La Libye cesse d’être un État fédéral pour devenir un État unitaire comprenant 10 unités administratives dirigées chacune par un mou-hafiz (gouverneur) dépendant du ministère de l’Intérieur.

2827 mai 1963 — Interdiction de tous les partis politiques, « afin de ne pas favoriser dans le pays des querelles intestines et des rivalités politiques entre les citoyens ».

29juillet 1963 — Par amendement de la loi de 1955 sur les pétroles, le gouvernement renforce son contrôle sur les sociétés pétrolières.

3013 et 24 janvier 1964 — Grève des étudiants fortement influencée par la propagande du nassérisme ; on déplore plusieurs morts à la suite de heurts avec la police.

3116 janvier 1964 — Le Parlement réclame l’évacuation des bases britanniques et américaines.

3222 janvier 1964 — Le gouvernement Fikini ne survit pas à la situation de crise et donne sa démission ; il est remplacé par M. Mahmoud el-Mountassir ; le changement de cabinet est suivi de manifestations les 25 et 28 à Tripoli et Zawiya.

33octobre 1964 — Dissolution de la Chambre, élue en 1959, qui ne comportait que 55 sièges.

3410 octobre 1964 — Élection des 103 députés du nouveau Parlement. L’ouverture a lieu à Bayda qui sera la nouvelle capitale en 1965. Les femmes votent pour la première fois.

35décembre 1964 — La population libyenne est de 1 300 000 habitants. La production de pétrole est passée à 41 millions de tonnes.

362 janvier 1965 — 1re « fête de l’arbre » qui a pour but de diminuer l’exode vers les villes et faire porter l’effort sur la restauration des sols, la remise en état des puits et la construction des fermes.

3722 janvier 1965 — La population compte 64 % d’analphabètes qui sont surtout des hommes de plus de 25 ans et des femmes. Les jeunes sont scolarisés à 65 %. Par ailleurs, le gouvernement a décidé de donner plus d’importance aux cours d’instruction coranique.

3813 février 1965 — Dissolution de la Chambre des députés élue le 10 octobre 1964. Élections le 8 mai. La presse dénonce la corruption des députés de la quatrième législature.

3920 novembre 1965 — Amendement de la loi de 1961 sur le pétrole, en vue d’augmenter les royalties.

4015 décembre 1965 — L’Université a 10 ans : 770 étudiants ont déjà terminé leurs études et 1 570 les poursuivent à cette date.

418 juin 1966 — La Banque de Libye prend diverses mesures anti-inflationnistes ; il est interdit à toute banque d’émettre des lettres de crédit pour importation de biens de consommation durables tel que voiture, réfrigérateur et autres, sans une couverture monétaire préalable, représentant 25 % de la valeur de ces marchandises.

4229 janvier 1967 — Grève des étudiants de Benghazi pour obtenir l’autorisation de fonder une Union générale des étudiants libyens qui étendrait son action à tous les étudiants libyens à l’étranger. Le 2 février, les étudiants de Tripoli prennent le relais et la grève dure jusqu’au 27 ; nombreuses arrestations.

4313 mars 1967 — Service militaire obligatoire de 16 mois pour tous les Libyens de 18 à 32 ans ; sursis pour les étudiants.

4426 mars 1967 — La surface cultivable étant assez exiguë, elle a besoin de protection. Une loi est votée, protégeant les terres de l’arrachage. Le 8 avril, approbation de la politique « frein à l’expansion citadine ».

455 juin 1967 — Guerre des Six Jours. Le 6, proclamation de l’état d’urgence dans tout le royaume, le 7, suspension de la production de pétrole. Mi-juin : manifestations anti-juives à Tripoli.

46octobre 1967 — Le drame de l’enseignement libyen est le manque de maîtres. Le Liban, l’Égypte, la Jordanie fournissent des enseignants, et le ministère de l’éducation nationale lance une vaste enquête destinée à recenser les professeurs libyens employés à l’étranger, pour les inciter à regagner leur pays.

4726 janvier 1968 — Procès de 106 agriculteurs accusés d’avoir formé un parti clandestin et subversif, rattaché au mouvement national arabe dont le siège est à Beyrouth. Incidents d’audience ; le procès est renvoyé au 24 février ; les condamnations les plus lourdes sont de 6 ans de prison.

48novembre 1968 — 2 214 puits ont été forés depuis 1961. 1 154 donnent du pétrole et 12 du gaz. Sur 133 forés depuis janvier, 69 sont productifs. Le budget national pour 1968-1969 accuse une augmentation de 52 %. 64 % du pétrole est acheté par les pays du marché commun.

4924 décembre 1968 — Inauguration de la télévision libyenne.

5030 décembre 1968 — L’Université compte 2 419 étudiants dont 146 étrangers, contre 33 en 1955. Seules 219 jeunes filles sont inscrites. Parallèlement à l’Université, il existe un enseignement pour adultes de jour et du soir qui compte 19 780 participants pour le niveau primaire.

517 janvier 1969 — 1re exportation de gaz naturel.

521er septembre 1969 — Dans la nuit du 31 août les bâtiments publics de Tripoli ; Benghazi et Bayda sont occupés par des détachements de l’armée ; un groupe d’officiers libyens, constitué en Conseil de commandement de la révolution, prend le pouvoir. La République arabe libyenne est proclamée. Le Prince héritier renonce à ses droits au trône. Un gouvernement est constitué le 8, qui prête serment le 10 devant le C.C.R. Le 13, nomination du président Mou‘ammar el-Qaddhâfî. Les objectifs de la Révolution sont : liberté, unité arabe et socialisme.

5314 novembre 1969 — Nationalisation des banques étrangères et des cliniques.

547 décembre 1969 — Complot des colonels Hawaz et Moussa.

5511 décembre 1969 — Publication d’une constitution provisoire ; les premiers principes sont le droit au travail, l’égalité des citoyens devant la loi, l’aspiration au socialisme et à l’économie proprement libyenne, et la coopération économique entre le secteur privé et le secteur public. L’Islam est religion d’État.

5627 décembre 1969 — Signature de la charte de Tripoli (Égypte - Soudan - Libye).

57Janvier 1970 — Une instruction militaire, maniement d’armes et tir, est donnée pour la 1re fois à tous les élèves de l’enseignement secondaire et des écoles techniques, professionnelles et d’instituteurs.

5821 janvier 1970 — La France, annonce la vente à la Libye d’une centaine d’avions de combat « Mirage ». Livraison sur 4 ans.

5911 février 1970 — Procès des deux anciens ministres de la défense et de l’intérieur, arrêtés lors du complot de décembre 1969. Le 27 mars le tribunal ajourne son verdict, qu’il rend le 7 août : détention à perpétuité. L’opinion insatisfaite demande un nouveau procès qui, le 17 octobre condamne les deux inculpés à la peine capitale.

6024 mars 1970 — Création d’un bureau des plaintes chargé d’examiner toute réclamation émanant des citoyens contre l’ancien régime.

6128 mars 1970 — Évacuation de la Libye par les dernières forces britanniques.

621er mai 1970 — Loi du travail, qui permet de construire un syndicalisme organisant le développement parallèle de l’éducation ouvrière et de la formation professionnelle. Les anciens syndicats sont supprimés et remplacés par la Fédération des unions de travailleurs de la R.A.L. Il n’y aura qu’un syndicat par profession.

635 mai 1970 — Colloque des intellectuels et hommes de lettres révolutionnaires libyens qui réunit 1 500 personnes dont 10 femmes. Ils sont chargés par le colonel Qaddhâfî de débattre des grandes orientations révolutionnaires engageant le pays.

6411 juin 1970 — Évacuation de la Libye par les dernières troupes américaines.

6521 juin 1970. — Confiscation des terres et immeubles appartenant aux Italiens ; obligation leur est faite d’avoir un permis de travail. Les biens des Israélites mis sous séquestre le 9 février, passent à l’État avec un droit à l’indemnité. Cette décision vise à transformer les Libyens en propriétaires. 3 000 fermes gouvernementales représentant 100 000 hectares, sont distribués, la formule de l’autogestion étant écartée.

6624 juillet 1970 — Le colonel Qaddhâfî révèle l’échec d’un complot qui aurait été organisé à Sebha (Fezzan) par des personnalités de l’ancien régime, ainsi que des agents étrangers.

671er août 1970 — Nationalisation des réseaux de distribution des compagnies pétrolières Shell, Esso et Pétro-Libye (J.O. de la R.A.L.).

6819 septembre 1970 — La Libye se retire officiellement du C.P.C.M. Elle y avait adhéré le 1er octobre 1964, à sa création.

69octobre 1970 — Ouverture de la première faculté de médecine à Tripoli.

7014 novembre 1970 — Réorganisation du découpage administratif qui divise le pays en gouvernorats (muhafazat) et en districts ou cantons (moudirriyyat). Nomination de nouveaux gouverneurs.

7127 novembre 1970 — La Syrie adhère à la charte de Tripoli.

7229 novembre 1970. — La cathédrale de Tripoli devient la mosquée Abdel Nasser.

739 décembre 1970 — Le Congrès missionnaire décide la création à Tripoli de l’Institut pour la propagation de la foi islamique. Il sera ouvert le 17 août 1971.

74décembre 1970 — Nationalisation des banques.

75décembre 1970. — La population libyenne est estimée à 1 880 000 habitants, dont 80 000 étrangers.

769-14 janvier 1971 — 1re conférence arabe de la musique, avec la participation de 13 pays arabes. Création de l’académie arabe de musique à Tripoli.

7717 avril 1971 — Proclamation à Benghazi entre la R.A.U., la Libye et la Syrie de la Fédération des républiques arabes. Elle est approuvée par référendum le 1er septembre 1971.

785 juin 1971 — Fermeture du Tripoli Collège, où l’enseignement était fait en anglais, et de tous les centres culturels étrangers, à l’exception des centres français. A la rentée d’octobre, le français passe première langue étrangère dans l’enseignement secondaire.

7912 juin 1971 — Promulgation des statuts de l’Union socialiste arabe dont les buts principaux sont de permettre aux masses d’exercer le pouvoir, de surveiller et d’orienter la politique, de réaliser la justice sociale, de protéger la révolution, la rendre populaire et faire disparaître pacifiquement les disparités de classes.

8022 juillet 1971 — Rupture diplomatique avec le Maroc et rappel des ambassadeurs, suite à la manifestation de solidarité du C.C.R. pour le « coup de Skhirat ».

8118 août 1971 — Procès du complot de Sebha. 20 personnes sont accusées d’avoir voulu en 1970, renverser le régime. Le 21, procès de 107 anciens ministres ou fonctionnaires de la monarchie.

8210-30 septembre 1971 — 1er festival du théâtre national à Tripoli. Parmi les pièces présentées, un grand nombre sont écrites par de jeunes Libyens.

8315 octobre 1971 — Nationalisation des compagnies d’assurances.

8428 octobre 1971 — Le Ministre des finances percevra désormais la Zakat (aumône légale). Elle était auparavant laissée à l’initiative des particuliers.

85octobre 1971 — Création d’une commission chargée de réviser la législation libyenne pour la mettre en conformité avec le droit musulman. Un certain nombre de nouvelles lois seront adoptées sur l’usure, les habous, l’insémination artificielle, l’aumône légale, l’adultère (peine : flagellation), le vol (peine : amputation de la main droite)...

86décembre 1971 — Nationalisation de la compagnie B.P.

87décembre 1971 — Le nombre de médecins et spécialistes libyens est de 75, ils représentent 10 % des praticiens, les autres (90 %) viennent d’Égypte, des pays de l’Est, de Grande-Bretagne et du Pakistan.

8817 janvier 1972 — Procès de l’ « information » contre les journalistes de l’ancien régime. Le 20, la plupart des journaux disparaissent.

8920 janvier 1972 — Priorité absolue à la « bataille de l’enseignement ». On compte encore 72 % d’analphabètes, 53,5 % d’hommes et 94 % de femmes.

904 mars 1972 — Accords soviéto-libyens de coopération économique et technique.

91avril 1972 — A la suite du Congrès de l’U.S.A. (1-7 avril), plusieurs textes visent à définir et à réglementer le milieu politique dans lequel entend vivre la révolution libyenne. Dans cet esprit, une loi interdit la grève et toute forme d’obstruction au travail.

9230 mai 1972 — Institution du régime de parti unique et condamnation du pluralisme.

9311 juin 1972 — Le salaire journalier minimum pour adulte passe de 1 dinar libyen à 1,350, et le salaire des mineurs (15 ou 18 ans dans certaines industries) passe de 800 dirhams à 1,080 d.l. (1 d.l. = 1 000 dirhams = 15,40 ff.).

9416 juillet 1972 — Crise au sein du gouvernement qui démissionne au début du mois. La nouvelle équipe ne comporte plus que 2 militaires sur 17 membres. Création de 2 nouveaux ministères, le Plan et la jeunesse et les Affaires sociales. Le 2 novembre, création du ministère du Développement agricole.

952 août 1972 — Proclamation de l’union complète entre la République arabe d’Égypte et la République arabe libyenne.

9610 septembre 1972 — Création du Conseil supérieur de l’orientation nationale dont les buts sont la formation d’une société islamique consciente de ses devoirs et de ses responsabilités, et la préparation d’une doctrine capable de servir de guide à l’égard des autres pays islamiques.

9728 décembre 1972 — Arabisation totale de la presse ; seul un journal maltais est publié en anglais. Depuis le 1er septembre 1969, l’arabisation s’est appliquée successivement aux inscriptions publiques, à l’enseignement primaire, à tous les textes administratifs et aux mass-media.

983 février 1973 — Procès de l’armée. Le tribunal du peuple instruit le cas de 45 personnes, dont le roi Idriss, accusés de corruption du pouvoir, refus de moderniser l’armée, détournement de fonds, etc...

9917 février 1973 — Entretiens de Constantine entre le colonel Qaddhâfî et le président Boumediène. Renforcement de la coopération bilatérale.

10021 février 1973 — Un Boeing civil libyen est abattu par la chasse israélienne au-dessus du Sinaï. Le 26, aux obsèques à Benghazi, la foule réclame vengeance et lapide le bureau des relations égyptiennes.

10114 mars 1973 — Loi du C.C.R. officialisant la participation des travailleurs aux bénéfices et à l’administration des entreprises privées ou publiques.

10215 avril 1973 — Discours du colonel Qaddhâfî annonçant le début de la révolution populaire. Le peuple est invité à prendre le pouvoir à tous les niveaux par des comités populaires. Suspension des lois en vigueur ; armement de la population, révolution administrative et culturelle. Le 2 juin, encouragés par le colonel Qaddhâfî, les comités populaires investissent les stations radio-télévision.

10311 juin 1973 — La révolution populaire s’étend à l’enseignement, l’agriculture et aux centres culturels des villes.

10411 juin 1973 — Nationalisation de la compagnie pétrolière Nelson Bunker Hunt.

10518 juillet 1973 — « Marche de l’unité » de la frontière tuniso-libyenne vers Le Caire.

106Les manifestants portent au président Sadate une pétition demandant la fusion totale entre les deux pays. Le soir même, radio Le Caire révèle les accords passés : fusion en deux étapes, la première devant avoir lieu le 1er septembre. Elle sera reportée sine die...

1071er septembre 1973 — Nationalisation de 51 % des avoirs des compagnies Esso Standard Libya, Libyan American Oil, Grace Petroleum et Esso Sirte.

10819 septembre 1973 — Loi établisant un impôt proportionnel au revenu.

1096 octobre 1973 — Guerre d’octobre entre l’Égypte, la Syrie et Israël.

11010 octobre 1973 — Nationalisation de quatre quotidiens de langue arabe. Nouvelle législation sur la sécurité sociale.

11118 octobre 1973 — Le prix du pétrole brut passe de 4,604 à 8,925 dollars le baril.

11229 novembre 1973 — Fermeture de la mission diplomatique libyenne en Égypte. Début d’une campagne de presse anti-égyptienne.

1131er janvier 1974 — Le prix du baril de pétrole libyen passe de 9 à 18,769 dollars.

11412 janvier 1974 — Proclamation de l’union tuniso-libyenne, qui restera sans suite.

11511 février 1974 — Nationalisation de Oil Texas Overseas, the Libyan American Oil et de Oil Asian ; elles deviennent « Oum Jawabi ». Le 31 mars, nationalisation de la Royal Dutch Shell.

11623 mars 1974 — A Benghazi, conférence pan-africaine de la jeunesse. Le colonel Qaddhâfî appelle l’Afrique à se libérer du christianisme.

1171er avril 1974 — Le tribunal du peuple reprend le procès, qui avait débuté en février 1973, d’Idriss el-Senoussi, et des 53 responsables de l’ancien régime monarchique. Le 8, Idriss el-Senoussi, réfugié au Caire, obtient la nationalité égyptienne.

1182 avril 1974 — Le colonel Qaddhâfî est relevé de ses fonctions politiques et administratives. Il reste Chef suprême des forces armées et se consacrera aux activités idéologiques et aux organisations populaires. Les pouvoirs de chef d’État sont exercés par le commandant Abdessallam Jalloud, premier ministre.

Notes de fin

* C.R.E.S.M.

© Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, 1975

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540