Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La péninsule arabique aujourd’hui. Tome II

 | 
Paul Bonnenfant

Troisième Partie : Les États du Golfe, d'ouest en est

Chronologie de l’Etat de Qatar

Paul Bonnenfant

Texte intégral

1. Repères historiques

1Époque préhistorique. Occupation de la presqu’île de Qatar.

21766. La fraction Âl Khalîfa des ‘Utub émigre de Kuwait et s’installe à Zubâra, sur la côte occidentale de la péninsule de Qatar (voir la carte, p. 479).

3Fin du xviiie siècle. Zubâra devient un centre important de commerce pour l’Arabie de l’Est. Une expédition victorieuse est montée contre Bahrain et y installe un souverain issu des Âl Khalîfa.

4xixe siècle. A partir des côtes de Qatar, piraterie constante que les Britanniques cherchent à réprimer.

5Début du xixe siècle. Zubâra fait l’objet d’attaques venues du Najd (Âl Sa’ûd wahhâbites) et d’Oman (Sayyid Sa’îd).

61868. Muhammad ibn Thânî signe un accord avec les Britanniques. Début de la souveraineté des Âl Thânî sur la péninsule de Qatar.

71871-1913. Le shaykh Jâsim ibn Muhammad Âl Thânî accepte l’autorité turque.

81878. Les Âl Na’îm, qui reconnaissaient l’autorité du shaykh de Bahrain, sont chassés de Zubâra. Il devient difficile pour Bahrain d’appuyer sa revendication sur Qatar.

9Courant du xxe siècle. Discussions ou conflits avec les pays limitrophes, Bahrain,

10Arabie Saoudite, Abu Dhabi, sur des questions de territoires. Les frontières restent mal définies jusqu’à aujourd’hui.

111916. Un traité règle les relations de Qatar avec la Grande-Bretagne, mais celle-ci ne nomme pas d’agent politique à Qatar. Celui de Bahrain en garde la charge.

121913-1948. Règne de shaykh ‘Abdallâh ibn Jâsim. A sa mort, début d’une longue querelle de succession entre les deux lignées issues de shaykh ‘Abdallâh.

131940. Découverte de pétrole à Qatar. La production effective commencera en 1949.

141945-1971. Le rôle de la Grande-Bretagne se manifeste surtout dans les domaines des affaires étrangères et de la défense.

15Janvier 1968. La Grande-Bretagne, dans le cadre de sa politique de désengagement à l’est de Suez, annonce son intention de se retirer du Golfe.

16Février 1968. Projet de fédération entre Qatar, Bahrain et les sept émirats de la Côte de la Trêve. Shaykh Khalîfa, alors prince héritier de Qatar, est le président du Conseil fédéral provisoire, puis en octobre 1969, le Premier ministre fédéral.

171971. A la suite de divergences sur la répartition du pouvoir fédéral, Bahrain, puis Qatar, se retirent de la fédération, alors réduite aux actuels Émirats Arabes Unis (voir pp. 559-561).

18Septembre 1971. Le Qatar devient un État indépendant.

2. Politique intérieure

19Avril 1970. Promulgation par le souverain d’alors, shaykh Ahmad, sous diverses pressions, d’un « statut provisoire » qui crée notamment un Cabinet ; shaykh Khalîfa en sera le Premier ministre. Réorganisation administrative ; création de dix ministères, plus trois départements.

2029 mai 1970. Premier gouvernement de Qatar.

2122 février 1972. Déposition de shaykh Ahmad et accession au trône de shaykh Khalîfa ibn Hamad Âl Thânî, né en 1930. Il va mettre en œuvre le développement économique et la mise en place de structures étatiques.

2223 février 1972. Formation d’un nouveau Gouvernement, composé de 19 ministres, plus le Premier ministre, shaykh Khalîfa. – Suppression de la « règle des quatre quarts » selon laquelle les 3/4 des revenus pétroliers allaient à la famille Âl Thânî et le dernier quart au trésor public ; début d’une gestion rationnelle des revenus au service des Qataris.

231er mai 1972. Première session du Conseil consultatif, dont les membres sont choisis par l’émir Khalîfa (voir l’étude d’Anie Montigny-Kozlowska, pp. 488-492).

24Décembre 1975. Le statut du Conseil consultatif est modifié : nombre des membres augmenté, mandat plus long, prérogatives élargies. Mais les membres sont toujours choisis par l’émir ; pas d’application du système électoral.

251975. Réconciliation officielle entre les deux lignées rivales issues de shaykh Abdallâh, représentées par shaykh Ahmad et shaykh Khalîfa.

26Mai 1977. Le fils aîné de shaykh Khalîfa, Hamad, est nommé prince héritier, ce qui devrait assurer la succession au trône sans conflit.

3. Relations extérieures

271er septembre 1971. L’indépendance de Qatar est proclamée.

28Septembre 1971. Un traité remplace l’accord signé en 1916 avec la Grande-Bretagne.

2923 février 1972. Arabisation des forces armées et éviction des officiers britanniques.

301979. A la suite des accords de Camp David, rupture des relations diplomatiques avec Le Caire.

31Janvier 1980. Le président Carter ayant déclaré qu’il protégerait la région du Golfe contre les menaces extérieures, shaykh Khalîfa affirme le non-alignement de Qatar et sa volonté de ne s’impliquer ni dans le camp américain, ni dans le camp soviétique.

324 mars 1980. Visite au Qatar du président français Valéry Giscard d’Estaing.

331979-1980. Négociations avec des pays européens pour la fourniture d’armements modernes : avions, radars et missiles. Avec la France notamment, en septembre-novembre 1980, achat d’armements navals et de 14 avions Mirage F1.

34Mai 1981. Qatar et les autres Etats arabes du Golfe créent le Conseil de coopération du Golfe, dont le but est de susciter entre eux une coopération dans de nombreux domaines, notamment les questions pétrolières, l’économie régionale, le commerce et la défense.

35Novembre 1981. Doublement de la participation de Qatar au Fonds arabe pour le développement économique et social (F.A.D.E.S., voir tome I, pp. 285-290).

36Depuis 1971. Qatar consacre à l’aide aux pays économiquement dominés une proportion importante de son revenu (une des plus fortes du monde), bien que l’émirat n’ait pas d’institutions spécialisées comme le F.K.D.E.A. ou le F.A.D.D.E.A. (voir tome I, pp. 307-341).

4. Économie

37xixe et xxe siècle jusqu’en 1940. Économie basée sur l’élevage nomade, quelques palmeraies, le pêche aux poissons et aux perles, un certain commerce de transit vers l’Arabie Saoudite et, au XIXe siècle, la piraterie.

381916. La monnaie de Qatar est la roupie indienne.

391937. Premières recherches de pétrole à Qatar, par Petroleum Development qui devient en juin 1963 la Qatar Petroleum Company. 1940. Découverte du premier gisement de pétrole.

401947-1949. Début de la véritable production. Exportation par le port pétrolier d’Umm Sa’îd.

411949. Premières concessions d’exploration offshore.

42Début des années 1950 à 1980. Réalisation progressive d’un réseau routier très moderne et complet, relié notamment à ceux d’Arabie Saoudite et des Émirats Arabes Unis.

431953. Premier central téléphonique à Doha (100 lignes).

441954. Création d’un service des eaux à Qatar et début de la construction de plusieurs unités de dessalement d’eau de mer pour fourniture d’eau douce.

451964. Création de la Qatar National Bank.

461968. Usine de conditionnement de crevettes du Golfe. Achèvement d’une cimenterie à Umm Bâb.

471970. Achèvement du port en eau profonde de Doha. Il sera agrandi en 1977.

481972. Lancement d’un plan décennal de développement, 1972-1982. Achèvement d’une minoterie à Umm Sa’îd.

49Mai 1973. Création de l’Agence monétaire de Qatar et d’une monnaie nationale, le riyal qatari.

501973. Achèvement d’une usine d’engrais azotés de la QAFCO à Umm Sa’îd.

511974. Raffinerie de pétrole et usine de liquéfaction du gaz à Umm Sa’îd.

52Août 1974. Création de la société d’État Qatar General Petroleum Corporation pour gérer tout ce qui concerne les hydrocarbures : exploration, production, raffinage et transport.

531974. Qatar devient membre du Fonds monétaire international (F.M.I.) et de la Banque internationale pour la reconstruction et développement (B.I.R.D.).

541976. Mise en service d’une station de télécommunications par satellite (téléphone et télévision).

551978. Mise en service du complexe métallurgique d’Umm Sa’îd, à base de gaz naturel, par la Qatar Steel Company.

561979. Achèvement d’un complexe de pétrochimie à Umm Sa’îd, par la Qatar Petrochemical Company, en association avec Charbonnages de France-Chimie : surtout production d’éthylène. Entrée en service en novembre 1980. Parallèlement, construction d’une unité semblable à Dunkerque (1978).

571980. Découverte de nouvelles et importantes réserves de gaz naturel en offshore.

581980. Plus grande attention portée à l’agriculture. Espoir du pays de suffire à ses besoins en légumes.

59Novembre 1980. Création d’une seconde raffinerie à Umm Sa’îd.

60Juillet 1981. Le gouvernement accorde une importante subvention pour le développement de l’industrie légère.

61Août 1981. Décision de créer une ville nouvelle à Ra’s Laffân, à proximité des gisements de gaz naturel.

621984-1985. Achèvement prévu d’un nouvel aéroport international à Doha.

5. Équipements scolaires, culturels, médicaux et sociaux

631945. Un seul dispensaire à Doha, et un seul médecin.

641957. Création d’un quotidien et d’un hebdomadaire de langue arabe.

651952. Première école de garçons à Qatar. En 1956 : 1388 garçons.

661955. Première école de filles.

671963. Institut du développement et de la formation, pour former des techniciens. L’Institut reçoit beaucoup d’étrangers.

681970. Création d’un réseau de télévision. Deux chaînes en couleurs à partir de 1974.

691970. 3 hôpitaux publics, 2 cliniques privées, totalisant 658 lits.

701972. Le plan décennal de développement 1972-1982 prévoit notamment la construction de 17 000 logements pour faire face à la vive crise du logement et à la spéculation foncière et immobilière.

711976. Création d’une université. En 1979-1980 : 1760 étudiants.

721979. Achèvement d’un hôpital très moderne de 650 lits à Doha. Mise en place de centres médicaux dans tout l’émirat. Les soins médicaux, dentaires et chirurgicaux sont gratuits pour tous, Qataris comme étrangers.

73Octobre 1979. Nouvelle loi sur la presse.

74Décembre 1980. Entrée en vigueur des lois renforçant le contrôle des étrangers.

751979-1980. Environ 37 000 élèves dans les écoles publiques, dont 48,6 % de filles. Les études sont gratuites à Qatar, ainsi que livres et matériel scolaires, transports scolaires, vêtements, logements des étudiants qataris à Doha, frais médicaux et hospitalisation. Nombreux systèmes d’allocations d’études.

Bibliographie

Sources

Fiches du monde arabe.

Middle East Annual Review, années 1977 à 1981.

Maghreb, Machrek, Monde arabe, (La documentation française, Paris).

Anthony (John Duke). Arab States of the Lower Gulf. People, Politics, Petroleum. Washington, D.C., The Middle East Institute, 1975, 273 p.

Johnstone (T.M.). Article Katar. Encyclopédie de l’Islam, 2e éd., tome IV, 1976, pp. 781-783.

Key (Kerim K.). The State of Qatar. An Economic and Commercial Survey. Washington, K. Key Publications, 1976, 60 p.

Mallakh (Ragaei El-). Qatar. Development of an Oil Economy. London, Croom Helm, 1979, 183 p.

Zahlan (Rosemarie Said). The Creation of Qatar. London. Croom Helm, 1979, 160 p.

© Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, 1982

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540