Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La péninsule arabique aujourd’hui. Tome II

 | 
Paul Bonnenfant

Système de transcription

Texte intégral

1Nous avons utilisé un système de transcription simplifié, ne faisant pas appel à des signes diacritiques, pour faciliter la lecture des mots arabes aux non-spécialistes. Nous avons ainsi, dans l’ordre de l’alphabet arabe : ‘(hamza), â, b, t, th, j, h, kh, d, dh, r, z, s, sh, s, d, t, z, ‘, gh, f, q, k, 1, m, n, h, w (consonne) ou û (voyelle), y (consonne) ou î (voyelle), a (fatha), i (kasra), u (damma).

2Les noms de pays et villes les plus connus ont été transcrits comme ils le sont le plus fréquemment dans l’usage international actuel : par exemple Bahrain, Kuwait, Qatar pour les États, Abu Dhabi, Aden, Doha, Jedda, Riyadh, Sanaa ou Taif pour les villes. Les autres noms de lieux ont été transcrits comme ils le sont sur les excellentes cartes récemment établies pour les pays de la péninsule Arabique (moins le h du tâ’ marbûta). Pour la même raison d’homogénéité avec ces cartes, nous avons écrit wâdî pour oued et jabal pour djebel.

© Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, 1982

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540