Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le développement, une affaire d’ONG?

 | 
Caroline Abu-Sada
, 
Benoît Challand

5. Produire du changement social en promouvant de nouvelles relations ? Essai d’analyse relationnelle d’un projet de développement au Yémen

Creating Social Change by Promoting New Relationships? An Essay in Relational Analysis through the Case of Development Projects in Yemen

Blandine Destremau

Résumé

La sociologie, tout comme les études de genre et les travaux sur le développement, ont récemment insisté sur le potentiel des approches relationnelles comme outils analytiques et méthodologiques. Ce chapitre propose de mobiliser les outils méthodologiques des approches relationnelles pour éclairer certains des effets sociaux d’un projet de développement au Yémen. Plus largement, il avance des réflexions sur le levier de transformation sociale que représente l’imbrication des relations, rôles et fonctions institués par un projet de développement avec d’autres configurations relationnelles et identitaires nuées par les acteurs impliqués. Le projet sur lequel porte cette réflexion vise à la fois la réduction de la pauvreté des femmes rurales et le renforcement de leurs « capacités » ; et le renforcement de la société civile au Yémen, en particulier les compétences des ONG impliquées dans l’amélioration de la situation des femmes.

Sociology, as well as gender studies and development studies, has recently insisted on the potential of relational approaches as analytical and methodological tools. This chapter aims at mobilizing these tools to enlighten some social effects of a development project in Yemen. It analyses the socially transformative leverage constituted by the interlinking between, on the one hand, relationships, roles and functions instituted by the development project and, on the other hand, different relational and identity configurations established by the actors involved. The project which is considered here aims at rural women poverty reduction and empowerment; and civil society capacity building and strengthening, particularly those organizations involved in improving women’s condition.

Entrées d'index

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

La sociologie, tout comme les études de genre et les travaux sur le développement, ont récemment insisté sur le potentiel des approches relationnelles comme outils analytiques et méthodologiques1. Dans sa synthèse magistrale, Mustafa Emirbayer2 souligne les principes fondateurs et les principaux courants de la sociologie relationnelle. Étudiant les configurations standard du développement sous cet angle, Rosalind Eyben demande : « What additional possibilités become available when we conceptualise aid as a field of interdependent and dynamic relations that are played out in the absence of pre-established consensus or shared vision concerning desired changes ? » Elle propose de changer la focale de l’analyse des situations de développement d’une perspective substantialiste, qui voit le monde comme une collection d’entités et reflète une perception de l’aide au développement comme un contrat, pour une perspective relationnelle, qui comprend les entités comme mouvantes et t...

Auteur

Blandine Destremau est directrice de recherches au CNRS et membre du laboratoire LISE. Impliquée de longue date dans des travaux sur le monde arabe, et plus particulièrement le Yémen, elle investit le champ des politiques sociales et de la solidarité, ainsi que celui du développement et des acteurs qui l’investissent. Parmi ses travaux récents, on peut signaler la coordination d’ouvrages et de dossiers de revue suivants : « Protestations sociales, révolutions civiles. Transformation du politique dans la Méditerranée arabe », en coordination avec S. Ben Néfissa (Revue Tiers Monde, hors-série, 2011) ; L’État face aux débordements du social au Maghreb, en coordination avec M. Catusse et É. Verdier, Paris, IREMAM/Karthala, 2010 ; « Les Mots du développement : Trajectoires et pouvoirs », en coordination avec J. Cartier- Bresson et B. Lautier (Revue Tiers Monde, 4/200, 2009).

© Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540