Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le développement, une affaire d’ONG?

 | 
Caroline Abu-Sada
, 
Benoît Challand

2. Le Syria trust for Development. Un cas d’auto-reproduction du régime ?

The Syria Trust for Development A Case of Self-Reproduction of the Syrian Regime?

Claudie Fioroni

Résumé

Ce chapitre propose un éclairage sur le sens que prend le couple société civile-développement dans le contexte syrien, à travers l’étude de la stratégie d’une government-oriented NGO (GO-NGO) syrienne, le Syria Trust for Development (STD). Il montre comment les discours et les recettes du développement sont repris et utilisés par le STD afin de légitimer les réformes soutenues par le couple présidentiel auprès de ses bénéficiaires et de ses partenaires publics ; tout en maintenant le verrouillage politique sur la société syrienne.

In Syria, development was a state matter. Recently it became also a prérogative of civil society and this chapter analyses the meaning of this change. It focuses on the strategy of a Syrian government-oriented NGO (GO-NGO), the Syria Trust for Development (STD). It shows us how the STD uses development discourses to legitimate the presidential agenda while trying to maintain a depoliticized Syrian society.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Événement sans précédent, les 23 et 24 janvier 2010 se tenait à Damas la « Première conférence internationale sur le rôle émergent de la société civile dans le développement en Syrie ». Pour la première fois, une manifestation d’ampleur internationale était dédiée à la « société civile » syrienne. À cette occasion, les représentants de nombre d’agences internationales et des associations syriennes étaient réunis sous le regard bienveillant des médias pour discuter du développement national. Cet événement organisé par le Syria Trust for Development (STD), organisation non gouvernementale (ONG) syrienne fondée en 2007 à l’initiative d’Asma al-Assad, épouse du Président syrien, est le reflet de la politique d’ouverture initiée en 2005 par le gouvernement syrien à l’égard de la « société civile ». La campagne menée par le ministère des Affaires sociales et du travail (MAST) à partir de 2005 pour encourager les associations syriennes à s’enregistrer auprès de ses services est...

Auteur

Claudie Fioroni est diplômée de l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève. Elle a consacré son mémoire à la « Société civile et évolutions de l’autoritarisme en Syrie » (paru dans eCahiers de l’Institut en mai 2011) et poursuit à présent ses recherches sur le rôle de la coopération internationale dans les réformes du régime syrien. En 2009, elle a remporté le prix EADI pour un article consacré à la cohérence de la politique migratoire européenne. Elle a également co-publié, avec G. Perroulaz et G. Carbonnier, un article sur les « Évolutions et enjeux de la coopération internationale au développement » dans la Revue internationale de politique de développement parue en 2010.

© Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540