Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Hà Nội, future métropole

 | 
Sylvie Fanchette

Première partie. Une ville tissée d’eaux et de villages

Chapitre 4. Ruptures avec la ville traditionnelle : périodes coloniale et collectiviste

Emmanuel Cerise et Laurent Pandolfi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Jusqu’à la période coloniale, l’intégration des villages à la ville s’était effectuée selon le modèle chinois, à savoir que l’administration avait intégré dans les limites de la ville une centaine de villages, composant la ceinture verte et artisanale qui approvisionnait la capitale. En revanche, à l’époque coloniale (1873-1945), puis à l’époque collectiviste (1954-1986), le modèle urbain alors promu fut une séparation nette entre ce qui était défini comme urbain et comme rural, avec des plans d’aménagement ciblés sur la ville-centre. Durant cette dernière période, le développement rural fut privilégié et les populations villageoises strictement contenues dans leurs campagnes au moyen de certificats de résidence.

Une étude fondée sur des plans et des cartes représentant les projets des administrations coloniale puis collectiviste montre combien ces philosophies d’aménagement importées de France et d’Union soviétique ont eu du mal à être imposées aux populations d’origine rurale. La r...

Auteurs

Cerise Emmanuel est docteur en architecture et urbanisme de l’Ensa (École nationale supérieure d’architecture) de Paris-Belleville. Il est chercheur à UMR Ipraus (Institut parisien de recherche : architecture, urbanistique et société) et co-directeur de l’Institut des métiers de la ville à Hà Nội.
Il s’intéresse à la production et à la transformation de l’habitat à Hà Nội, qui a fait l’objet de sa thèse, à la cartographie des villes asiatiques et à la mise en valeur du patrimoine bâti et urbain de l’Asie du Sud-Est. Il travaille sur les questions relatives au logement, sa conception, sa production et sa réception par les populations concernées.

Pandolfi Laurent est docteur en urbanisme de l’Institut français d’urbanisme, spécialiste du foncier urbain au Vietnam et ancien codirecteur de l’Institut des métiers de la ville de Hà Nội.
Il est actuellement responsable du secteur Asie pour le service d’urbanisme de la région Île-de-France. Il est chargé de la mise en œuvre de projets de coopération visant à améliorer les compétences de la maîtrise d’ouvrage publique locale dans le domaine de l’urbanisme, de l’aménagement et des services urbains.

© IRD Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540