Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Femmes, printemps arabes et revendications citoyennes

 | 
Gaëlle Gillot
, 
Andrea Martinez

Conclusion

Des femmes et des (r)évolutions

Gaëlle Gillot et Andrea Martinez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un des moteurs des récentes révoltes et autres (r)évolutions de la région Afrique du Nord et Moyen-Orient (Anmo) a été et demeure la volonté d’accéder à une citoyenneté pleine et entière – ou du moins imaginée comme telle par des groupes aussi divers qu’hétérogènes, et à ce titre mus par une pluralité de projets politiques. Car nous avons vu que cette quête de citoyenneté recouvre une gamme de revendications variées, elles-mêmes indissociables des expériences de l’oppression des populations concernées. Ainsi, la première partie de l’ouvrage a permis d’étayer l’idée que ces soulèvements, populaires du seul fait de la présence massive des femmes, n’ont pas été nécessairement ou avant tout féministes, loin de là ! À l’instar du « Dégage ! » tunisien ou égyptien, ou encore du mouvement du 20 février au Maroc, les mobilisations en question s’expliquent d’abord par la précarité des conditions socio-économiques (pauvreté et chômage notamment) et politiques (absence de libertés publiques) d...

Auteurs

Chercheure, géographie/aménagement
Enseignante-chercheure à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne/IEDES, UMR 201, Développement et Sociétés

Sociologue et professeure titulaire, Institut d’études féministes et de genre et École de développement international et mondialisation, université d’Ottawa
 

© IRD Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540