Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Poissons d'Afrique et peuples de l'eau

 | 
Didier Paugy
, 
Christian Lévêque
, 
Isabelle Mouas
, 
et al.

Partie 1. L'Afrique, berceau des poissons ?

Un inventaire des espèces encore inachevé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image 10000000000002D70000013E03A5A002.jpg

Campylomormyrus tamandua
© C. Paugy

L’ichtyologie africaine est une très longue histoire. Les anciens Égyptiens furent sans nul doute les premiers à s’intéresser aux poissons du Nil, néanmoins le véritable fondateur de l’ichtyologie africaine fut Michel Adanson qui séjourna quelques années au Sénégal à la fin du xviiie siècle. Deux siècles plus tard, les études génétiques permettent d’apporter un début d’explication à l’extraordinaire radiation que l’on observe chez les cichlidés des grands lacs de la vallée du Rift est-africain.

La connaissance des poissons d’eau douce africains débute par l’identification et l’inventaire des espèces et des formes apparentées. L’objectif de la taxinomie est de donner un nom aux espèces, c’est-à-dire aux groupes d’individus identiques sur le plan morphologique et capables de se reproduire entre eux. Un travail de bénédictin qui est loin d’être achevé, même si de nombreux scientifiques se sont consacrés à cette tâche.

Au temps des pharaons : les prémices...

© IRD Éditions, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540