Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des sources du savoir aux médicaments du futur

 | 
Jacques Fleurentin
, 
Jean-Marie Pelt
, 
Guy Mazars

2. Études chimiques et pharmacologiques

Contribution à l’étude morphologique, chimique et thérapeutique pour l’espèce Chrysanthemum balsamita L.

Angela Marculescu et M Tamas

Texte intégral

  • 1 Université "Lucian Blaga" Sibiu 5, rue Cocorului, bl 225 2200 Brasov (Roumanie)
    Email: mailto:lamar (...)

1Note portant sur l’auteur1

  • 2 Université de Médecine et Pharmacie Cluj-Napoca

2Note portant sur l’auteur2

Introduction

3Chrysanthemum balsamita L. (Famille Asteraceae, sous-famille Tubuliflorae) balsamite, (menthe-coq, menthe de la Sainte-Vierge) originaire de l’Asie de Sud-Ouest, a été amenée en Europe dès l’Antiquité. En Roumanie Ch. b. est cultivée dans les jardins paysans et dans les cimetières comme plante ornementale mais aussi comme plante aromatique et guérissante.

4Dans la médicine traditionnelle roumaine, la balsamite a été utilisée sous diverses formes :

  • les feuilles vertes ou séchées incorporées dans la graisse (à chaud) formant une pâte qui était utilisée pour traiter les blessures, les bulbes et les furoncles ;
  • la décoction de cette plante était utilisée pour :
    traiter les aphtes, douleur des dents (affections de la cavité bucale) ;
    comme tonifiant externe dans l’eau du bain ;
    contre la chute des cheveux ;
    contre les maladies du foie et des poumons.
  • l’infusion et la décoction de la plante entière étaient utilisées comme remède contre les parasites intestinaux.

Matière employée

5Pour les études effectuées on a utilisé la matière végétale obtenue de la collection des plantes médicinales appartenant à la Facultéede Pharmacie Cluj-Napoca, mais aussi prélevée des cultures existantes au Laboratoire de Recherches Plantes Médicinales et Aromatiques de Brasov.

Résultats et interprétation

6Du point de vue morphologique l’espèce présente deux taxons infraspécifiques bien définis (fig.1) :

7Ch. balsamita var. balsamita avec des fleurs ligulées, marginales, blanches ;

8Ch. balsamita var. tanacetoides n’a pas de fleurs ligulées blanches.

9Du point de vue caryologique nous avons déterminé le numéro des chloroplastes des cellules des stomates présents dans l’épiderme inférieure de la feuille (18 chloroplastes pour Ch.b. var. balsamita et 27 chloroplastes pour Ch.b. var. tanacetoides) et le nombre de chromosomes des mérystemes radiculaires. Ch.b. var. balsamita a 2n=18=2n chromosomes (diploïde) (fig.2a) et Ch.b. var. tanacétoides a 2n=54=6x chromosomes (hexaploïde) (Fig 2b).

10Du point de vue chimique, on a identifié et dosé les principes actifs présents dans les deux variétés de l’espèce Ch.b. Les analyses ont été effectuées sur des feuilles séchées récoltées à la maturité de la plante.

11Par l’étude de l’huile volatile – le plus représentatif des principes actifs – on a établi des différences nettes en ce qui concerne la composition chimique des deux taxons.

12Ainsi, par la technique de la chromatographie en couches minces (CSS) on a identifié comme composant principal le camphre pour Ch.var. balsamita et la carvone pour Ch. b. var. tanacétoides.

13Par l’étude du gas chromatographique des huiles volatiles et à l’aide de la spectrometrie de masse pour les composants séparés, on a identifié 30 composants dans l’huile volatile de Ch. b. var. balsamita ayant un contenu de 85,7 % (-) camphre (Fig.3a) et 33 composants pour Ch. b. var. tanacétoides ayant un contenu de 51,4 % (-) carvone (Fig.3b). Les deux huiles ont des propriétés actives du point de vue optique.

14A la suite des différences concernant la composition chimique, en 1980, Tamas a donné une nouvelle dénomination aux deux taxons, c’est à dire :

15Ch. b. chimiovariété camphora pour Ch. b. var. balsamita et,

16Ch. b. chimiovariété carvona pour Ch. b. var. tanacétoides.

17Du point de vue thérapeutique, l’espèce Ch.b. représente une importante source de matières premières pour la préparation des médicaments. Ainsi on a réalisé et on a standardisé comme matières premières les huiles essentielles et les extraits hydroalcooliques des deux taxons chimiques :

181. Huile volatile
Ch. b. chimiovariété camfora

192. Huile volatile
Ch. b. chimiovariété carvona

20Comme action spécifique on a mis en évidence :

  • l’action antimicrobienne et antifongique très puissante pour les deux huiles volatiles, jusqu’à une dilution de 0,1 % (par la méthode diffusimetrique). Les deux huiles sont complémentaires en couvrant, en mélange, un spectre élargi de germes pathogènes (chimiovariété camfora a une action très forte contre les germes gramme-négatif tandis que la chimiovariété carvona a une action très forte sur les germes gramme-positif ayant en même temps une action antifongique importante sur Candida albicans et Trychophyton menthographytes ;
  • l’action hépatoprotectrice a été étudiée du point de vue pharmaco-dynamique pour l’extrait hydroalchoolique obtenu des feuilles de Ch.b. chimiovariété carvona qui a un riche contenu de dérivés phenyl-propaniques exprimé en acide caféic. L’action hépatoprotectrice a été concrétisée dans la diminution des transaminases sériques et dans la diminution de la réaction du foie à l’action des agents agressifs externes. Cette action dépend de la dose administrée et de la durée du traitement ;
  • l’action stimulatrice sur la circulation sanguine périphérique et sur le système nerveux périphérique a été étudiée pour le mélange des huiles volatiles avec l’extrait hydroalchoolique (de la chimiovariété camphora) utilisant une concentration similaire à celle du produit dermato-pharmaceutique envisagé ;
  • les actions anti-inflammatoire, analgésique, décongestive et myorelaxante ont été étudiées pour les produits dermato-pharmaceutiques réalisés à la base des huiles volatiles et des extraits hydroalcooliques de Ch.b.

Produits

21Les plus importants produits pharmaceutiques qu’on a réalisés à la base des extraits et des huiles volatiles obtenues de Ch. b. sont :

22TONORELAXIN – lotion de massage et crème de massage – utilisées dans la rhumatologie et dans la médecine sportive (entorses, luxations, contractures, lésions des fibres musculaires, névralgies intercostales, fièvre musculaire)

23BALSAMIN - solution hépatoprotectrice utilisée dans les affections hépatiques et dans quelques affections biliaires

24BALSAM – onguent anti-grippal et anti-migraine utilisé dans les affections de type grippe, maux de tête, congestions locales, névralgies intercostales et spondylose

25EAU DE BOUCHE – antiseptique utilisée dans les infections et inflammations de la cavité buccale, désinfectant local

26Tous les produits ont été étudiés du point de vue physico-chimique, microbiologique et pharmaco-dynamique, testés du point de vue clinique et puis standardisés, brevetés et homologués conformément aux réglementations du Ministère de la Santé

Figure 1. Ch. balsamita var. balsamita avec des fleurs ligulées, marginales, blanches
Ch. balsamita var. tanacetoides n’a pas de fleurs ligulées blanches

Figure 2. Détermination des chromosomes

Figure 3. Gas chromatogramme des huiles essentiels (détails)

Figure 4. Les spectres de masse pour les principaux représentants

Bibliographie

Références

MARCULESCU ANGELA (1966) Cercetari biochimice privind valorificarea principiilor active din Ch. balsamita L.., Tezade doctorat, Universitatea Babes, Bolyai Clu, Napoca.

TAMAS M., NEAMTU G., MARCULESCU ANGELA (1966) Plante Médicinale si aromatice, Ch. balsamita L., Ed. Lux Libris Brasov.

TAMAS M., FAGARASANU E., POP L. (1980) Studii si cercetari de biochimie, 23, 2, 191-193.

MARCULESCU A., JUSCU S., TAMAS M., SAVA C. (1985) Brevet de inventie Nr. 88663.

MARCULESCU A., JUSCU S., SAVA C. (1987) Brevet de inventie Nr. 92379.

MARCULESCU A., TAMAS M., CURTOGLU D., BRETOIU M. (1989) Brevet de inventie Nr.96751.

TAMAS M., RUSU A.M., BUCUR N., SÎNCRAIAN ALEXANDRINA, RUSU DANIELA (1991) Brevet de inventie Nr. 103739.

RUSU A., BUCUR M., TAMAS M. (1994) Fitoterapie 65, (3) 211-213.

Notes de fin

1 Université "Lucian Blaga" Sibiu 5, rue Cocorului, bl 225 2200 Brasov (Roumanie)
Email: mailto:lamarcos@fx.ro

2 Université de Médecine et Pharmacie Cluj-Napoca

Table des illustrations

Titre Tableau I.
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/7290/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 455k
Légende Figure 1. Ch. balsamita var. balsamita avec des fleurs ligulées, marginales, blanchesCh. balsamita var. tanacetoides n’a pas de fleurs ligulées blanches
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/7290/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 401k
Légende Figure 2. Détermination des chromosomes
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/7290/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 363k
Légende Figure 3. Gas chromatogramme des huiles essentiels (détails)
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/7290/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 380k
Légende Figure 4. Les spectres de masse pour les principaux représentants
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/7290/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 365k

© IRD Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540