Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Géopolitique et environnement

 | 
Hervé Rakoto Ramiarantsoa
, 
Chantal Blanc-Pamard
, 
Florence Pinton

Partie 3. Financer le développement ou financer la conservation, une question sociale

Chapitre 8. Verdissement écologique et recherches sur le développement rural

Aimé Lala Razafinjara

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Madagascar, pays à vocation rurale, relève du groupe des nations en développement dont les émissions de gaz à effet de serre dues à l’agriculture se sont accrues d’environ 30 % de 1990 à 2005. Le contexte national de développement durable fait que les facteurs « naturels » de production (climat, sol, eau) deviennent des patrimoines au sens de biens précieux à conserver, à préserver : une réorientation de la conception et de la conduite de la recherche en résulte, vers la protection et la préservation des facteurs de production agricole. Dans ce cadre, il faut souligner que même si la perception de certaines composantes de la question environnementale diffère selon les acteurs, en particulier ceux de terrain, « adaptation » à la réduction des gaz à effets de serre et « atténuation » des méfaits du changement climatique sont devenus des mots clés. Ces termes orientent la mise au point de techniques adaptatives (variétés ajustées aux aléas climatiques, à la salinité) ou pal...

Auteur

dgra@fofifa.mg ;lalarazafi@yahoo.com
est pédologue. Il a assumé plusieurs hautes fonctions dans la gestion de la recherche scientifique à Madagascar. Il est actuellement directeur général du Fofifa, le Centre national de recherches appliquées au développement rural, et enseigne à la faculté des sciences d’Antananarivo. Ses recherches portent essentiellement sur l’amélioration, la conservation, la gestion durable des sols et la valorisation des ressources fertilisantes locales. Aimé L. Razafinjara est membre de l’Académie malgache.

© IRD Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable