Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Géopolitique et environnement

 | 
Hervé Rakoto Ramiarantsoa
, 
Chantal Blanc-Pamard
, 
Florence Pinton

Partie 1. La fabrique de l'environnement

Chapitre 1. En quête de naturalité

Représentations scientifiques de la nature et conservation de la biodiversité

Stéphanie M. Carrière et Cécile Bidaud

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Madagascar a depuis des siècles attiré l’attention des naturalistes et des biologistes pour l’endémicité de sa faune, de sa flore et pour l’originalité de sa biogéographie. Les publications sur la nature y sont anciennes et abondantes. Parmi les plus connus, on trouve les ouvrages de H. Humbert (1927), H. de Perrier de la Bathie (1921) et plus récemment la synthèse sur l’histoire naturelle de Madagascar avec S. M. Goodman et J. P. Benstead (2003). Alarmiste, le discours séculaire sur les menaces qui pèsent sur les forêts, a fait de cette île un centre d’intérêt des plus stratégiques pour la conservation de la biodiversité (Myers et al., 2000 : 3). Les ONG de conservation qui poursuivent aujourd’hui une longue tradition de création d’aires protégées font face à de nombreux écueils puisque la déforestation se poursuit. En outre, la pérennité des actions de conservation n’est pas assurée et le développement du pays sensé s’adosser à la conservation de son environnement se f...

Auteurs

stephanie.carriere@ird.fr
est écologue-ethnobotaniste à l’IRD, UMR Gred. Ses recherches portent sur les interrelations entre les pratiques traditionnelles d’exploitation du milieu et les dynamiques forestières dans les pays en voie de développement. Elle a travaillé en Guyane, en Afrique centrale et depuis près de 10 ans à Madagascar. Dans la région du corridor forestier de Fianarantsoa, elle a contribué à montrer que les paysages de lisière forestière présentent des caractéristiques favorables au maintien de la biodiversité qu’il conviendrait de mettre en valeur. S. Carrière est coéditrice scientifique d’un ouvrage collectif intitulé Transitions agraires, dynamiques écologiques et conservation à Madagascar (IRD/Cite, 2007).

cecile.bidaud@graduateinstitute.ch
est doctorante à l’Institut des Hautes études internationales et de développement à Genève et travaille pour l’IRD (UMR Gred : Gouvernance, Risques, Environnement, Développement) au sein du programme Serena (services environnementaux et usages de l’espace rural). Sa problématique de thèse porte sur les liens entre science et société, avec une entrée sur le rôle des scientifiques dans les politiques environnementales malgaches. Son étude de cas se base sur les pratiques des scientifiques participant à un projet pilote REDD (Réduction des émissions dues à la déforestation et la dégradation des forêts), au niveau local, national et international.

© IRD Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable