Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Grande Muraille Verte

 | 
Abdoulaye Dia
, 
Robin Duponnois

Préface

Abdoulaye Dia et Michel Laurent

Texte intégral

1La Grande Muraille Verte. Capitalisation des recherches et valorisation des savoirs locaux est le deuxième ouvrage consacré à la Grande Muraille Verte (GMV). Il fait écho à un premier ouvrage édité en 2010, Le projet majeur africain de la Grande Muraille Verte. Concepts et mise en œuvre, qui proposait une approche conceptuelle et mettait en perspective des contributions sur les techniques utiles à l’édification de la Grande Muraille Verte.

2Ce deuxième opus réunit, dans un même volume, les synthèses pluridisciplinaires scientifiques et techniques sur divers aspects de la gestion durable des zones arides d’Afrique. Cet exercice de synthèse et de capitalisation de données nécessaires à l’édification de la Grande Muraille verte est original et revêt une importance particulière dans la stratégie de mise en œuvre de la GMV.

3La méthodologie adoptée est à la fois holistique et sectorielle. Capitaliser les données issues des programmes et travaux scientifiques et les savoirs locaux est une des conditions de réussite de la GMV.

4L’introduction de l’ouvrage, « L’Initiative africaine de la Grande Muraille Verte (IAGMV) » expose la vision, les objectifs et les résultats attendus. Elle présente un panorama du contexte d’émergence, avec ses contraintes et ses défis, et revient sur les trois conventions des Nations unies sur la désertification, le changement climatique et la planification stratégique de sa mise en œuvre. Cette partie de l’ouvrage permet aux acteurs et aux partenaires d’avoir une meilleure compréhension du concept « Grande Muraille Verte » : son importance dans l’émergence d’un leadership africain, la contribution importante de l’Afrique dans les stratégies d’adaptation et de résilience et le développement d’une économie verte. La recherche thématique et opérationnelle et la valorisation des savoirs locaux disposent d’une place de choix dans le Portefeuille de programmes prioritaires « Recherche d’accompagnement et Développement » (RA&D) du plan d’action 2011-2015.

5Les autres parties de l’ouvrage constituent une synthèse pluridisciplinaire. Elles présentent un état des lieux des connaissances et des initiatives sur la gestion des problématiques de la désertification, des changements climatiques, de la dégradation des terres et de leurs impacts socio-économiques ainsi que la caractérisation des systèmes de production agricoles et pastoraux. Elles agrègent, dans un même ouvrage, l’ensemble des résultats, expériences, techniques et autres données pertinentes issues de la recherche scientifique, des pratiques et des savoirs traditionnels acquis au cours des cinquante dernières années.

6Enfin, le présent ouvrage de capitalisation sur la gestion des terres arides du Circum-Sahara arrive à point nommé. Il constitue une base référentielle, utile tant aux acteurs, bénéficiaires et partenaires de la Grande Muraille Verte qu’aux chercheurs, doctorants, et décideurs nationaux et internationaux qui ambitionnent de s’investir pour le développement rural des zones arides d’Afrique.

7Ce recueil nous renvoie à des réalités que nous ne devons jamais perdre de vue :

  • la lutte contre la désertification et les changements climatiques, la conservation des ressources naturelle et de la diversité biologique constituent des enjeux planétaires, mais aussi des priorités majeures pour les États de la bande sahélienne localisés dans des domaines arides et fortement assujettis à ces aléas ;
  • la croissance démographique des pays des zones arides a connu une augmentation de 18 % au cours des années 1990, alors que sur la même période, la productivité des terres et les revenus ont fortement diminué, laissant place à la pauvreté et à la famine ;
  • les zones rurales représentent le plus souvent plus de 60 % de la superficie des pays de la bande sahélienne et renferment néanmoins des potentialités naturelles souvent insuffisamment valorisées et encore peu intégrées dans les politiques nationales de développement ;
  • la régénération naturelle de la strate végétale et du sol des zones arides tarde à venir.

8L’Initiative Grande Muraille Verte s’impose comme une nouvelle stratégie de développement du monde rural, dont la mise en œuvre bénéficiera des apports de cet ouvrage.

Auteurs

Secrétaire exécutif de l’Agence panafricaine de la Grande Muraille Verte APGMV

Président de l’Institut de recherche pour le développement IRD

© IRD Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable