Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des brèches dans la ville

 | 
Christine Verschuur
, 
François Hainard

Instrumentalisation des femmes ou nouvelles perspectives ? Recherche et politiques publiques

Gestion des transformations sociales

Christina Von Fürstenberg

Résumé

Cet article présente le programme MOST de l’UNESCO, un programme international et intergouvernemental novateur. MOST cherche à développer les sciences sociales pour soutenir la formulation des politiques et pour appuyer l’établissement de partenariats entre les différents acteurs concernés par ces politiques.

This article presents UNESCO’s MOST programme, an international and intergovernmental innovative programme. MOST aims at developing social sciences research to support policy formulation and to help establish partnerships between the various stakeholders of these policies.

Este artículo presenta el programa MOST de la UNESCO, un programa internacional e intergubernamental de carácter innovador. MOST pretende desarrollar las ciencias sociales para sostener la formulación de políticas y apoyar el establecimiento de partenariados (acuerdos de colaboración y cooperación) entre los distintos actores concernidos por estas políticas.

Note de l’auteur

Ce texte d’information n’est pas un document officiel de l’UNESCO. Il présente, à des fins d’information du public, le thème « Gestion des transformations sociales » développé lors de la 18e semaine (09-15.01.2006) du 60e anniversaire de l’UNESCO.

Texte intégral

1Le Secteur des sciences sociales et humaines (SHS) de l’UNESCO s’attache de plus en plus à renforcer les liens entre la recherche et les politiques. Le programme pour la « Gestion des transformations sociales » (MOST), créé en mars 1994, a pour mission de « continuer à promouvoir le développement et l’utilisation des connaissances en sciences sociales qui contribuent à une meilleure compréhension et une meilleure gestion des transformations sociales, conformément aux valeurs universelles de justice, de liberté, de dignité humaine et de développement durable ».

Développer la recherche en sciences sociales

2Le programme MOST est piloté par un Conseil intergouvernemental et un Comité scientifique consultatif indépendant. Il travaille avec les Comités nationaux de liaison MOST, mis en place dans une soixantaine de pays. Le programme MOST innove à plus d’un égard : c’est le premier programme intergouvernemental pour la recherche en sciences sociales et la formulation de politiques créé au sein d’une institution des Nations unies.

3Il a pour but de développer la recherche interdisciplinaire et comparative sur des questions contemporaines et s’inscrit dans une perspective internationale. Enfin, il favorise l’articulation entre la recherche en sciences sociales et la formulation des politiques, ainsi que l’établissement de partenariats entre les différents acteurs économiques et sociaux, notamment les ONG, les médias et le secteur privé.

4L’axe d’action prioritaire de MOST consiste à établir et relier entre eux des réseaux internationaux d’action publique et de chercheurs renommés afin de mettre la recherche en sciences sociales au service de politiques concrètes. Après dix ans d’existence, MOST a entamé sa seconde phase.

Impératifs sociaux et intervention politique

5Ses objectifs prioritaires sont d’améliorer la production de connaissances en matière de transformations sociales, accroître la pertinence de la recherche et du savoir-faire pour élaborer des politiques, développer et renforcer les capacités scientifiques, professionnelles et institutionnelles, notamment dans les pays en développement.

6En vue de diffuser des informations pertinentes, le Secteur SHS travaille, entre autres, sur de nouveaux outils technologiques de communication.

7En attendant un service interactif international, des Documents d’orientation, Policy Papers, sont publiés en versions papier et électronique (disponibles sur le site de MOST, voir plus bas). Ces textes s’adressent aux responsables politiques, aux groupes de défense des intérêts, au monde des affaires et des médias. Ils sont basés sur les conclusions d’analyses politiques provenant des travaux de MOST et d’autres sections de SHS. Cette série de Documents, disponible en anglais, espagnol et français, facilite l’appropriation des connaissances et leur analyse (voir encadré ci-dessus).

8De plus, un Forum International sur les interfaces entre Politiques et Sciences sociales se tient en Argentine et en Uruguay en février 2006. Le Forum vise à comprendre et analyser cinq thèmes clés où l’expertise en sciences sociales est indispensable pour une intervention politique efficace :

  • les dynamiques et les problèmes mondiaux ;

  • les politiques sociales ;

  • les politiques urbaines et la décentralisation ;

  • les politiques d’intégration régionale ;

  • la migration.

9Conscient que la société civile peut apporter sa contribution face aux transformations sociales, MOST prépare chaque année la participation de l’UNESCO au Forum Social Mondial (FSM). Le Forum est un lieu de rencontres et d’échanges où convergent et s’articulent des propositions, des acteurs et des mouvements de la société civile de tous les pays du monde.

10Quant aux thématiques de la recherche destinée à informer les politiques, des consultations effectuées auprès des partenaires de l’UNESCO ont fait ressortir les priorités régionales suivantes :

  • Amérique latine et Caraïbes : combattre la pauvreté ;

  • Afrique : les politiques d’intégration régionale ;

  • Etats arabes : le rôle de l’Etat dans le développement des politiques sociales ;

  • Asie Pacifique : la sécurité humaine ;

  • Europe, y compris Europe de l’Est et Europe centrale : l’interface entre sciences sociales et politiques dans le développement social ;

  • Petits Etats insulaires en développement Pacifique/Caraïbes : le développement durable.

11Le programme MOST, durant sa seconde phase 2004-2013, coordonnera les efforts de recherche, ainsi que les réseaux d’acteurs et parties prenantes des sphères scientifiques et politiques qui y sont liés.

Série de Documents politiques MOST
La série des Documents politiques MOST a pour objectif de faciliter l’appropriation des connaissances et leur analyse. Ces Documents contiennent des recommandations directement utilisables pour la formation de politiques. Ils sont disponibles en anglais, espagnol et français. A titre d’exemple, un dossier récent (juin 2005) traite de la culture des drogues illicites, en Bolivie, en Colombie et au Pérou, et du non-respect des droits humains des communautés concernées (paysans et autochtones). Un autre met en avant une réussite argentine : l’intercommunalité. Un troisième analyse le projet chilien « Chile Solidario » qui permet de combattre la pauvreté par la citoyenneté et la solidarité. Un dernier se penche sur l’impact des organisations non gouvernementales luttant contre la pauvreté en Amérique latine.
Le Document « Migration de la main d’œuvre rurale en Chine : défis pour les politiques » étudie la question des travailleurs migrants et apporte des solutions aux problèmes d’éducation et d’intégration des jeunes migrants, notamment les femmes.
Finalement, le dossier « Sciences sociales et politique sociale : des dilemmes nationaux aux opportunités mondiales » analyse les relations entre les sciences sociales et la politique sociale. Les auteurs interrogent les vieux modèles et dressent de nouvelles politiques sociales.

12Site du programme MOST : < www.unesco.org/most >.

Auteur

Cheffe de section à l’UNESCO, en charge de la Section politique et coopération et sciences sociales.

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable