Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Tadjikistan à l’épreuve de l’indépendance

 | 
Mohammad-Reza Djalili
, 
Frédéric Grare

Remerciements

Texte intégral

Grâce à la légèreté étonnante avec laquelle ils entreprennent de transformer le monde, les Russes, une fois établis en Asie centrale, ce rempart de l'Islam sunnite, y ont édifié en quelques décennies une société laïque. Des Turks, ce peuple rural et principalement nomade, ils ont fait une population urbaine ; des Tadjiks, ce peuple citadin et livresque, ils ont fait essentiellement des paysans et des éleveurs montagnards.
Charif et Roustam Choukourov, « Peuples d'Asie centrale », Syros, Paris, 1994.

1Les directeurs de ce volume remercient l’Institut universitaire de hautes études internationales, le Centre de recherche sur l’Asie moderne, l’Institut universitaire d’études du développement et la Fondation Agha Khan dont l’appui matériel a rendu possible cette publication. Ils expriment leur profonde gratitude à Madame Mariejo Duc dont le travail a permis la réalisation de ce volume, ainsi qu’à Mademoiselle Lene Madsen qui en a effectué les traductions.

2M.R. Djalili est tout particulièrement reconnaissant à la Fondation Fritz Thyssen (Cologne) dont le soutien lui a permis d’entreprendre une série de recherches sur l’Asie centrale et le Caucase.

3En raison du caractère approximatif et conventionnel de ses règles, la translitération est un exercice toujours difficile. S’agissant de l’Asie centrale, vu la variété des langues et le changement fréquent des alphabets, elle soulève plus de problèmes encore. Aussi avons nous opté pour la non-intervention, laissant les auteurs libres de leurs choix. En ce qui concerne les textes traduits de l’anglais, nous avons préféré la transcription usuelle en français à la translitération savante.

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable