Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Inventaire des volumes de Bahia, 1673-1901

 | 
Pascal Even

Inventaire de la correspondance consulaire et commerciale de Bahia

Volume 1 – 1673-1824

Texte intégral

1fol. 1-2. 7 août 1673, La Baye de Tous les Saints. Dépêche du consul. - Mauvaise rédaction des lettres de provision accordées au consul ; commerce français à Bahia ; nécessité d’une intervention de la France auprès du Portugal afin d’améliorer les relations entre le consul et le gouverneur local ; frais entraînés par la relâche de navires français à Bahia.

2fol. 3. 11 août 1674, Bahia. Idem. - Refus du gouverneur de rendre un salut égal au capitaine de Lestrille, commandant « Le Rubin » ; intervention indispensable auprès de la cour de Lisbonne à ce sujet.

3fol. 4-5. 22 décembre 1675, Bahia. Idem. - Relâche à Bahia de la flute « Le Coche », capitaine Cornu, chargée d’une somme de 25 000 écus, d’armes et de munitions.

4fol. 6-7. 17 juillet 1690, Bahia. Dépêche du consul, Jean Baptiste Fayard. - Arrivée du « Saint-Jean-Baptiste », portant à son bord le gouverneur de l’île Bourbon ; débarquement par un forban anglais, commandé par des protestants français, de cinq mariniers français capturés sur la côte de Guinée ; renvoi en France de ces marins par « L’Oriflamme » ; relâche de « L’Oriflamme », capitaine de L’Estrille et du « Saint-Nicolas » ; relâche du « Saint-François Borgia », parti de Goa et du navire « Les Deux » ; lettres de provisions du consul.

5fol. 8-15. 21 juillet 1692, Bahia. Dépêche de Barthélemy de Long. - Transmission d’un mémoire sur les Indes orientales, destiné au roi et confié au général de Siam, M. de Lafargue et au capitaine Michel de Lestrille par un gentilhomme portugais natif de Goa ; décès de Lafargue et de l’Estrille ; disparition de « l’Oriflamme » ; patentes du consul et paiement de ses gages.
fol. 10-11
 : S. d. « Memorial feito a el Rey cristianissimo » sur les Indes orientales.
fol. 12
 : S. d. Lettre d’Antonio de Campos Margulhas.
fol. 13-14
 : Même document qu’aux folios 10-11.
fol. 15
 : Même document qu’au folio 12.

6fol. 16-17. 25 juillet 1697, Bahia. Dépêche de Barthélemy de Long. - Gratification demandée par le consul ou à défaut, dévolution de la succession de Pierre Aubry, d’un montant de 3000 livres.

7fol. 18-21. 25 juillet 1697, Bahia. Dépêche de Barthélemy de Long. - Prétentions des autorités locales sur la succession de Charles Thomas Guerry, du comté de Nice.
fol. 20
 : 4 juin 1697, Bahia. - Certificat des négociants français de Bahia délivré au consul.
fol. 21 :
2 juin 1697, Bahia. - Certificat d’Etienne Louis Pilavoine, directeur général de la Royale compagnie des Indes orientales et des officiers du « Pontchartrain », en faveur du consul.

8fol. 22-22 bis. 8 juin 1698, Bahia. Dépêche de Barthélemy de Long. - Sentence injuste rendue contre Antoine Martins ; gratification demandée par le consul.

9fol. 23. 4 mars 1699. - Brevet de don de la succession de Pierre Aubry accordé au consul.

10fol. 24-27. 24 mai 1703, Bahia. Dépêche de Verdoye. - Relâche du « Chancelier » et du « François-Xavier », de la Compagnie royale de la Chine, commandés par Desantons Noël et Danicant ; relâche de « L’Etoile d’Orient », de la Compagnie des Indes, capitaine Duverger ; relâche de « L’Amphitrite », de la Compagnie de la Chine, capitaine La Rigaudière ; aventures du sieur Hays, directeur de la Compagnie royale du Rio de la Plata ; pertes éprouvées par le consul dans le naufrage de « L’Oriflamme » ; demande de gratification.

11fol. 28-32. 28 juin 1703, Bahia. Idem. - Texte de la lettre précédente ; lettre de M. La Vie, gouverneur de la place d’Issigny ou Sinny, établie par le chevalier Damon, au sujet du remboursement des munitions et armes fournies par le capitaine Gaspard Danégas ; difficultés de l’établissement menacé par les Hollandais et le manque de vivres selon le témoignage du Père Godefroy Loyer, l’un des missionnaires laissés par le chevalier Damon ; paralysie du missionnaire.

12fol. 33-34. 5 août 1703. Idem. - Relâche de « La Toison d’or », capitaine Bouynot, en provenance de Goa ; situation du Père Loyer et du fort de Sinny ; remboursement des fournitures du capitaine Danegas ; découverte et exploitation des mines d’or du Rio de Janeiro ; production de sucre et de tabac.

13fol. 35-36. 8 mai 1704. Dépêche de Verdoye. - Arrestation des vaisseaux espagnols de Buenos-Aires à Rio de Janeiro ; difficultés de la colonie portugaise de la rivière de la Platte.

14fol. 37-41. 7 juillet 1704, Bahia. Idem. - Lettres de consulat accordées au consul ; relâche du « Chancelier » et du « Saint François-Xavier » ; arrestation des deux commandants sur ordre du gouverneur et leur libération ; instructions demandées en cas de conflit entre capitaines et matelots afin d’éviter toute ingérence portugaise ; abandon par les Français du fort d’Isinhy et efforts des Hollandais pour s’y établir solidement ; retour en France du Père Laugier Godeffroy ; arrestation par les Portugais de deux navires espagnols de Buenos-Ayres ; mines d’or ; navire attendu de Goa ; perte d’un navire, échoué près de Bahia ; remboursement des dépenses faites pour le fort d’Issinhy ; droit de consulat.

15fol. 42. 22 mars 1715, Bahia. Dépêche du sieur de Pantigny. - Arrivée de Pantigny ; offres de services du vice-roi, marquis d’Angeja ; réclamations du capitaine Dassin (ou Danssaint), commandant de « La Reine de Nantes », parti pour la traite et dont le navire et les Noirs ont été saisis sous prétexte de contrebande en dépit d’un marché conclu avec le providor de Saint-Thomé.

16fol. 43. 29 mai 1715, Bahia. Idem. - Confiscation de « La Reine de Nantes » ; relâche du « Mercure » et de « La Venus », commandés par le marquis du Coudray ; retour en France sollicité par le consul.

17fol. 45-47. 12 juillet 1715, Bahia. Dépêche du sieur de Pantigny. - Réparations du « Mercure » ; emprunt du consul auprès du vice-roi ; vente de la cargaison évitée par l’arrivée du « Malo », capitaine Chansoret ; nécessité de doter les capitaines de fonds leur permettant de faire procéder aux réparations indispensables de leurs navires ; mauvais procédés des autorités de Bahia contre Du Coudray et ses officiers ; déménagement forcé du consul ; retour en France sollicité par le consul.

18fol. 48-51. 6 septembre 1715, Bahia. Idem - Arrestation sur ordre de Du Coudray du capitaine Champloret qui exigeait des sûretés pour un prêt ; conflit opposant le consul au vice roi pour le paiement des gardes placés par le provedor sur le « Malo » ; retour en France du consul ; allocations à son successeur ; départ de Du Coudray pour l’Espagne avec un chargement de tabac.
fol. 51
 : Copie de la lettre adressée par Du Coudray au consul. 6 septembre 1715.

19fol. 52-53. 18 novembre 1715, Lisbonne. Lettre du sieur de Vienne, vice-consul de France au Brésil. - Mauvais traitements infligés au vice-consul par le vice roi qui l’a obligé à quitter précipitamment Bahia pour l’Europe ; confiscation à Santos de « L’Aspirant », capitaine Desplantes Labbé, de Saint-Malo ; secours accordés par le consul aux officiers et matelots français retenus prisonniers à Buenos-Ayres ; nécessité de nommer un consul à Bahia pour faire cesser les vexations des Portugais.

20fol. 54. 25 janvier 1819 (1820 en fait), Paris. Lettre du ministre des Affaires étrangères à Guinebaud, consul de France à Bahia. - Autorisation accordée à Guinebaud de se rendre en attendant son départ pour le Brésil à Bordeaux, Nantes et Le Havre afin de s’informer sur les relations commerciales avec le Brésil.

21fol. 55. 17 décembre 1819, Paris. Idem. - Nomination de Guinebaud au consulat de San Salvador.

22fol. 56. 25 décembre 1819, Paris. Lettre de Guinebaud au ministre. - Remerciements pour sa nomination.

23fol. 57-61. 6 janvier 1820, Paris. Idem. - Considérations sur les relations commerciales entre la France et le Brésil ; autorisation demandée par Guinebaud de s’informer auprès des négociants de Bordeaux, Le Havre et Nantes avant son départ pour le Brésil.

24fol. 62. 24 mars 1820, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Réclamation des négociants du Hâvre, notamment Du Roveroy d’Ivernois, sur les droits exigés par la douane de Bahia en 1817 sur la cargaison du navire portugais « L’Amirade d’Angra ».

25fol. 63. 20 avril 1820, Paris. Lettre de Guinebaud au ministre. - Voyage de la famille et de la suite du nouveau consul.

26fol. 64. 20 avril 1820, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Expédition de sa commission et envoi de différentes circulaires ; exequatur du gouvernement portugais.

27fol. 65-66. 1er septembre 1820, Rio de Janeiro. Dépêche de Guinebaud. - Difficultés opposées par les Brésiliens à la délivrance de l’exequatur ; rappel du séjour de Guinebaud à Porto et inquiétudes brésiliennes sur les opinions du consul ; difficultés du commerce français au Brésil, défavorisé sur le plan douanier ; nécessité d’un traité ; activités de Maler.

28fol. 67. 1er septembre 1820, Rio de Janeiro. Idem. - Arrivée du consul le 18 août, à bord du « Colosse » ; demande d’exequatur ; attentions de l’amiral Jurien à l’égard du consul pendant le voyage.

29fol. 68-69. 11 septembre 1820, Rio de Janeiro. Idem. - Difficultés opposées par les Brésiliens à la demande d’exequatur ; permission provisoire accordée à Guinebaud ; demande d’intervention du ministre.

30fol. 70. 26 septembre 1820, Bahia. Idem. - Arrivée du consul à Bahia ; présentation au comte de Palma, gouverneur et capitaine général de la province.

31fol. 71-79. 20 octobre 1820, Bahia. Idem. - Affaire de « La Rosalie », capitaine Godart, affaire du brick suédois « La Victoire », chargé à Marseille par les négociants Revert et Berger ; amendes infligées à « L’Albuquerque » du Hâvre, capitaine Hamel, accusé de contrebande ; caractère du comte de Palma ; obligeance de ce dernier à l’égard du consul, notamment à l’occasion du dédouanement de son mobilier,
fol. 74-75
 : 28 septembre 1820, Bahia. Copie de la lettre du consul au comte de Palma. - Requête des négociants Revert et Berger.
fol. 76
 : 16 octobre 1820, Bahia. Copie de la réponse du comte de Palma.
fol. 77
 : 19 octobre 1820, Bahia. Lettre de Revert et Berger au consul.
fol. 78-79 : 16 octobre 1820, Bahía. Lettre de Guinebaud au comte de Palma.
fol. 80. 25 octobre 1820, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Relâche d’une corvette anglaise transportant le numéraire nécessaire aux maisons de commerce anglaises des ports du Brésil ; craintes des négociants au sujet de l’interruption de la traite.

32fol. 81. 28 octobre 1820, Bahia. Idem. - Annonce d’une révolte survenue au Portugal ; aspiration du public pour des réformes.

33fol. 82-83. 29 novembre 1820, Bahia. Idem. - Agitation des esprits ; revendication d’une nouvelle constitution ; libération de trois cents prisonniers politiques à Pernambouc ; interruption des relations maritimes avec le Portugal ; corsaires ; inquiétudes des négociants et utilité d’envoyer une frégate en station.

34fol. 84. 7 décembre 1820, Paris. Lettre du ministre au consul. - Exequatur du consul ; réclamations des négociants Revert et Berger au sujet de « La Victoria ».

35fol. 85-86. 20 décembre 1820, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Observations sur l’état politique de Bahia ; révolution du Portugal ; agitation des Noirs et des Mulâtres ; arrivée de la frégate « Carolina Augusta » avec le baron de Sturmer, ministre d’Autriche et le comte de Palmela, ministre portugais des Affaires étrangères ; menaces de troubles à l’occasion des vacances des administrations.

36fol. 87. 1er janvier 1821, Bahia. Idem. - Envoi de l’état des dépôts effectués en chancellerie en 1820 ; dépôt Puray, dont le père, dit Pascal Berthon, avait été le dernier agent consulaire de France à Bahia.

37fol. 88. 11 janvier 1821, Bahia. Idem. - Relâche de la flute « L’Ariège », capitaine Delueil ; esprit public et prudence du gouverneur, le comte de Palma.

38fol. 89. Duplicata de la précédente dépêche.

39fol. 90-92. 3 février 1821, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Conspiration animée par le maréchal de camp Felisberto Caldeira Brant et le colonel Borralho ; nomination de ce dernier comme gouverneur du fort de Rio-Negro ; remplacement à la tête de la province du comte de Palma par le comte de Villa-Flor, maréchal de camp et ex-gouverneur du Para ; difficultés du commerce ; goût de la population pour les marchandises françaises ; droits élevés de la douane et contrebande.
fol. 92
 : Janvier 1821, Bahia. « Proclamation de la Liberté aux officiers et soldats ».

40fol. 93-100. 12 février 1821, Bahia. Idem. - Insurrection de Bahia ; création d’une junte provisoire de dix personnes ; refus du comte de Palma de la présider ; adoption de la constitution espagnole ; garnison de Bahia ; rôle du lieutenant-colonel Manoel Pedro Freytas Guimarens ; désignation du juge Luiz Manoel de Moura Cabrai comme président de la junte.
fol. 96
 : « Manifesto da Junta provisional do governo da Bahia ». Impr.
fol. 97
 : 10 février 1821, Bahia. Convention entre le comte de Palma et l’armée. Impr.
fol. 98
 : Traduction de la convention.
fol. 99
 : 11 février 1821, Bahia, Palais du gouvernement. « La Junte provisoire du gouvernement de Bahia aux officiers et soldats composant la garnison de cette ville ».
fol. 100
 : 11 février 1821, Bahia. « Manifeste de la Junte provisoire du gouvernement de Bahia ». Traduction de la pièce conservée au folio 96.

41fol. 101-107. 20 février 1821, Bahia. Idem. - Multiplication des dons volontaires au nouveau gouvernement ; soutien des négociants ; départ du comte de Palma et de Felisberto Caldeira Brant sur la frégate anglaise « L’Icarus » ; concertation entre les consuls de France et d’Angleterre ; absence du consul au Te Deum célébrant la constitution ; organisation de la Junte.
fol. 103
 : 21 février 1821, Bahia. Copie de la lettre des négociants français de Bahia au consul. - Nécessité d’éviter une rupture entre le consulat et le nouveau gouvernement.
fol. 104
 : 12 février 1821, Bahia. Traduction de la lettre adressée par le secrétaire de la Junte provisoire du gouvernement pour le département des Affaires étrangères, José Lino Coitinho, au consul. - Notification du nouveau gouvernement et souci de coopération parfaite entre les deux pays.
fol. 105
 : 13 février 1821, Bahia. Copie de la réponse du consul au secrétaire de la Junte.
fol. 106
 : 13 février 1821, Bahia. Copie de la lettre du consul au secrétaire de la Junte lui annonçant son regret de ne pouvoir assister au Te Deum en raison de l’anniversaire de l’assassinat du duc de Berry.
fol. 107
 : 13 février 1821, Bahia. Lettre du secrétaire de la Junte invitant le consul au Te Deum célébré à l’occasion de la proclamation de la constitution.

42fol. 108. 7 mars 1821, Paris. Lettre du ministre au consul. - Recommandation adressée par Guinebaud au ministre de la Guerre en faveur du sieur Duperron, employé à la chancellerie du consulat, souhaitant obtenir une place de sous-officier dans un régiment de cavalerie ; règlement des affaires de « L’Albuquerque » et de la « Victoria ».

43fol. 109. 21 mars 1821, Paris. Idem. - Assouplissement douanier entre la France et le Brésil.

44fol. 110-113. 31 mars 1821, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Prudence de la Junte ; destitutions ; réformes de l’administration notamment de la justice ; diminution du nombre de jours chômés ; défense militaire de la ville et du port ; désignation à la tête des forces armées du maréchal Luis Paulino Pinto Oliveira de França ; expédition à Sergipe afin de forcer le gouverneur à proclamer la constitution ; derniers décrets parvenus de Rio ; proclamation de Luis do Rego, gouverneur de Pernambouc ; annonce de la révolution de Rio apportée par le « Télégraphe de Bordeaux », capitaine Dolley ; adhésion du Para et de Pernambouc à la constitution ; départ de la famille royale pour l’Europe ; progrès républicains ; commerce français.
fol. 112-113
 : 12 février 1821, Bahia. Traduction de la « Lettre de la Junte provisoire du gouvernement de la province de Bahia au très haut et très puissant Seigneur et Roi, D. Juan VI ».

45fol. 114. 1er avril 1821, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Accusé de réception de la circulaire relative à la nomination de Rayneval aux fonctions de Sous-secrétaire d’Etat au Département.

46fol. 115. 1er avril 1821, Bahia. Idem. - Abandon des démarches poursuivies afin d’obtenir l’exequatur ; réclamation Revert et Berger.

47fol. 116-118. 15 avril 1821, Bahia. Idem. - Envoi du tarif des droits de chancellerie du consulat.
fol. 117-118
 : 15 avril 1821, Bahia. « Tarif de la chancellerie du consulat de France à Bahia ».

48fol. 119. 19 avril 1821, Bahia. Idem. - Recherches pour les travaux du baron d’Audebard de Ferussac sur les mollusques terrestres et fluviatiles ; absence d’enseignement de l’histoire naturelle à Bahia et de collections d’insectes et de papillons contrairement à Rio ; utilité d’une mission française au Brésil.

49fol. 120-122. 1er mai 1821, Bahia. Idem. - Succession de Pascal Berthon, dernier agent consulaire de France à Bahia et réclamation Bardet.
fol. 122
 : Procès-verbal et inventaire des objets remis par Jean-Gilbert Augustin Puray, ci-devant agent consulaire de France. Bahia, 25 septembre 1820.

50fol. 123-124. 1er mai 1821, Bahia. Idem. - Mesures de défense adoptées par le gouvernement de Bahia ; républicains de Pernambouc ; craintes d’un blocus de Bahia par les Portugais ; achats de farines étrangères.

51fol. 125-126. 8 mai 1821, Bahia. Idem. - Reconnaissance par le roi de la Junte de Bahia ; droits établis par les Cortes sur les produits brésiliens ; convocation des assemblées électorales de la province.
fol. 126
 : 2 mars 1821, Bahia. « Tableau de la population de la province de Bahia dressé en 1808... pour être soumis à la commission provisoire et consultative pour l’élection des députés de Bahia aux Cortes de Portugal ».

52fol. 127. 12 mai 1821, Bahia. Idem. - Arrivée de la division navale commandée par le contre-amiral Jurien avec le vaisseau « Le Colosse » et la frégate « La Galathée » ; bon accueil réservé à l’amiral par la Junte.

53fol. 128-130. 11 mai 1821, Bahia. Idem. - Vente du brick « Edouard », capitaine Herpin, armateurs Lequen et cie de Nantes, pour une nouvelle expédition sur la côte d’Afrique sous pavillon portugais ; vente de « La Gazelle » de Nantes ; perte de bâtiments expédiés sur la côte d’Afrique et désertion d’équipages.

54fol. 131. 26 mai 1821, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Evénements de Bahia et importance de la correspondance du consul pour le Département.

55fol. 132-134. 22 juin 1821, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Présence de la division française dans le port ; indépendance complète de la Junte à l’égard du gouvernement du prince régent de Rio ; passage à Bahia du comte dos Arcos, premier ministre du prince régent et prisonnier.
fol. 134 : 1er, 12 et 19 juin 1821, Bahia. « Extraits de la Gazette de Bahia, l’Âge d’Or du Brésil ». - Critiques contre le conservatisme de la politique européenne.

56fol. 135-136. 5 juillet 1821, Bahia. Idem. - Arrivée de Thomson, ministre d’Angleterre à Rio, accompagné par le brick anglais « Alacrity », commandant Sir Charles Stanhope ; fonds transportés par ce navire ; nécessité de la présence d’un navire français dans la rade ; conflit entre les partis portugais et brésilien ; renouvellement de l’interdiction faite aux esclaves noirs de circuler par les mes après neuf heures du soir ; élections aux Cortes ; chasse donnée par la frégate « Don Pedro » à deux corsaires bloquant la rade ; capture d’un négrier portugais par un brick anglais.

57fol. 137. 12 juillet 1821, Bahia. Idem. - Conflit ouvert entre Portugais et Brésiliens provoqué par l’annonce de l’arrivée de troupes de Lisbonne ; fermeté du président de la Junte, Luis Manoel de Moura Cabrai.

58fol. 138-139. 15 juillet 1821, Bahia. Idem. - Alerte au théâtre de Bahia ; refuge trouvé par les Portugais dans la caserne du bataillon portugais ; menaces de guerre civile ; activité d’un club politico-maçon à Bahia.

59fol. 140-141. 15 juillet 1821, Bahia. Idem. - Dépenses du consul et modicité de ses émoluments.

60fol. 142-143. 15 juillet 1821, Bahia. Idem. - Envoi de l’état de la navigation et du commerce français à Bahia pendant le premier semestre de 1821 ; essor du commerce français.
fol. 143
 : 10 juillet 1821, Bahia. « Tableau de la navigation et du commerce français dans le port de Bahia. Année 1821. Premier semestre ».

61fol. 144-145. 31 juillet 1821, Bahia. Idem. - Décret de la Junte prohibant l’importation de poudre à tirer d’origine étrangère ; contrebande.

62fol. 146-147. 7 août 1821, Bahia. Idem. - Complicité d’une maison commerçante de Bahia avec les corsaires ; interdiction faite aux étrangers d’arborer des pavillons ; fourniture de poudre aux Brésiliens par les Carmes dont le couvent a été transformé en dépôt de poudres ; démission et fuite de l’un des membres du gouvernement.
fol. 147
 : 16 juillet 1821, Bahia. Copie de la lettre de Guinebaud à José Lino Coitinho, Secrétaire d’Etat ayant le département des Affaires étrangères. - Prohibition de l’importation de poudres d’origine étrangère et réponse du secrétaire d’Etat en date du 16 juillet 1821.

63fol. 148-150. 14 août 1821, Bahia. Idem. - Assurances de la Junte sur l’introduction accidentelle par des navires français de poudres prohibées ; bonnes relations du consul avec la Junte ; issue favorable d’un procès dans lequel un français était impliqué ; journal officiel de la Junte, le « Constitutionnel » ; attaques de « L’Age d’Or » et du « Semainier civique ou Minerve constitutionnelle » contre les pays européens.
fol. 150
 : 7 août 1821, Bahia. Copie de la lettre de José Lino Coitinho au consul sur la prohibition des poudres étrangères et réponse du consul en date du 9 août.

64fol. 151. 22 août 1821, Bahia. Idem. - Légion d’honneur accordée au consul.

65fol. 152. 22 août 1821, Bahia. Idem. - Idem.

66fol. 153. 24 août 1821, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Commerce français ; tarif des droits de chancellerie du consulat.

67fol. 154. 26 août 1821, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Arrivée des renforts de Lisbonne ; commandement de l’armée assuré par le maréchal de camp Luis Paulino d’Oliveira Pinto de França ; rétablissement de l’autorité portugaise.

68fol. 155. 30 août 1821, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Usage du chiffre.

69fol. 156-158. 10 septembre 1821, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Arrivée des troupes de Lisbonne ; élections de députés brésiliens dont José Luis Coitinho, Cypriano José Barata et le maréchal Luis Paulino d’Oliveira Pinto de França ; attaques de la presse contre les habitants de la Jacobina pour leur tiédeur à l’égard de la constitution ; complot pour faire sauter le dépôt des poudres situé dans le couvent des Carmes.

70fol. 159-160. 13 septembre 1821, Bahia. Idem. - Inanité du complot des Carmes ; rixes entre soldats portugais et brésiliens ; relâche de la corvette « Le Sapho ».

71fol. 161-165. 25 septembre 1821, Bahia. Idem. - Apaisement des troubles ; prochaine arrivée de la frégate « l’Antigone » ; départ des députés pour Lisbonne ; refus du député Bandeira de quitter sa plantation ; refus des habitants de La Jacobina d’élire un député ; insurrection de Goyana et situation de Luis de Rego Barrete, gouverneur de Pernambouc ; secours envoyés par Bahia à Pernambouc ; attaques de la presse de Bahia contre les étrangers.
fol. 163 bis-163 ter : 18 septembre 1821, Bahia. Numéro 101 du journal « Edade d’Ouro do Brazil ».
fol. 164
 : Traduction de la « Lettre adressée à la Junte provisoire du Gouvernement de cette province par la Junte constitutionnelle du gouvernement de la province de Pernambouc ».
fol. 165
 : 18 septembre 1821, Bahia. Extrait du journal brésilien intitulé « L’Age d’Or », imprimé à Bahia.

72fol. 166. 25 septembre 1821, Bahia. Idem. - Décès à bord de « La Jeanne d’Arc », capitaine Colas, de Jean-Pierre Bleymet, associé de François Récamier.

73fol. 167-168. 6 octobre 1821, Bahia. Idem. - Départ pour Lisbonne des députés avec escale à Pernambouc pour observer l’insurrection de Goyana ; envoi de renforts à Pernambouc ; calme des Bahianais ; clubs politiques de la ville ; projet du député Barrata ; rumeur d’envoi d’une station française sur les côtes du Brésil ; suppression d’un droit de douane exigé sur les dame-jeannes.

74fol. 169-170. 14 octobre 1821, Bahia. Idem. - Députation des Goyanais révoltés à Bahia demandant l’éloignement du gouverneur Luis do Rego ; introduction par des étrangers de grandes quantités de monnaies de cuivre ; certificats délivrés par les consuls aux navires.

75fol. 171-172. 15 octobre 1821, Bahia. Idem. - Envoi de l’acte mortuaire de Mathurin Gourneuf, de Saint-Malo, charpentier à la colonie Léopoldine, province de Porto Seguro.
fol. 172
 : Acte mortuaire de Gourneuf.

76fol. 173-174. 25 octobre 1821, Bahia. Idem. - Rappel par les Cortes de Lisbonne de Luis de Rego et du détachement portugais de Pernambouc ; craintes des Portugais de la province ; fuite des propriétaires et négociants portugais à Lisbonne ; présence de la frégate anglaise « La Doris ».

77fol. 175-176. 3 novembre 1821, Bahia. Idem. - Proclamation prochaine de l’Indépendance ; remaniement du gouvernement.

78fol. 177-179. 4 novembre 1821, Bahia. Idem. - Echec de la tentative insurrectionnelle du 3 novembre ; attitude de Manoel Pedro de Freytas.

79fol. 180. 7 novembre 1821, Bahia. Idem. - Fin des troubles ; forces comparées des Brésiliens et Portugais ; mesures de clémence de la Junte et arrestation des meneurs.

80fol. 181. 30 novembre 1821, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Prohibition des importations de poudres ; situation pécuniaire du consul.

81fol. 182-183. 15 décembre 1821, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Envoi des prisonniers à Lisbonne sur la frégate « Don Pedro » et la corvette « Dix de Février » ; nouvelles élections ; relâche de la frégate française « L’Antigone » et de la corvette « L’Aigrette » ; croisière de l’amiral Jacob sur le « Jean-Bart » vers la Martinique ; nécessité d’une station française ; retour de « L’Edouard », capitaine Herpin.

82fol. 184-186. 13 janvier 1822, Bahia. Idem. - Tarifs de chancellerie ; préparation des élections, arrestation du doyen de la cathédrale de Pernambouc, soupçonné d’être l’auteur de libelles contre les autorités ; succès possible de Manoel Pedro de Freytas, du Docteur Avelino, de Francisco Martins da Costa et du secrétaire général du gouvernement aux élections ; départ des Portugais et mise en vente de plantations leur appartenant.

83fol. 187-188. 20 janvier 1822, Bahia. Idem. - Envoi de l’état de la navigation du commerce français à Bahia en 1821.
fol. 188
 : 20 janvier 1822, Bahia. « Consulat de France à Bahia ; année 1821 ; tableau de la navigation et du commerce français dans le port de Bahia pendant l’année 1821 ».

84fol. 189-190. 6 février 1822, Bahia. Idem. - Election du nouveau gouvernement provisoire ; Manoel Pedro de Freytas Guimarens chargé provisoirement du gouvernement général des armes de la province ; mécontentement des troupes portugaises ; liste du gouvernement ; adhésion de la province des Mines à l’indépendance.

85fol. 191. 10 février 1822, Bahia. Idem. - Succession de François-Yves Clément de Nantes, contremaître d’une fabrique de tabac ; envoi au ministère de la Marine des extraits mortuaires de Jean Victor Herpin, capitaine de « L’Edouard », de Pierre Halgand, maître charpentier et du mousse Nelson Charles Hector Mulot du même navire.

86fol. 192-193. 16 février 1822, Bahia. Idem. - Expulsion des troupes portugaises de Rio ; désir des Bahianais d’agir de même ; arrivée d’un nouveau gouverneur d’armes portugais.

87fol. 194-195. 23 février 1822, Bahia. Idem. - Rivalité des deux gouverneurs des armes et défaite de Freytas, remplacé par Luis Ignacio Madeira ; refus de la municipalité de mettre ce dernier en possession de ses fonctions ; rixes entre les troupes brésiliennes et portugaises ; pillages et refuge du consul et de sa famille à bord d’un brick marchand hollandais.

88fol. 196-198. 12 mars 1822, Bahia. Idem. - Apaisement et amnistie générale ; dissolution des rassemblements de soldats brésiliens fugitifs aux environs de la ville ; attitude des Noirs et Mulâtres.
fol. 198
 : 14 février 1822, Bahia. Copie de la lettre adressée par les membres du gouvernement de Bahia au gouverneur des armes de la province au sujet des rassemblements de Noirs armés.

89fol. 199-200. 24 mars 1822, Bahia. Idem. - Troubles quotidiens ; rixes de soldats ; fuite des Portugais ; passage de troupes portugaises ; attaque d’une procession portugaise ; supplique des négociants français au ministère de la Marine pour demander une station permanente.

90fol. 201-202. 2 avril 1822, Bahia. Idem. - Révolte des troupes portugaises de passage, à l’instigation des négociants portugais apeurés ; protestation du brigadier Caretti et de ses officiers partis pour l’Europe ; rumeurs alarmantes ; prochaine arrivée de l’amiral Roussin ; usage du chiffre.

91fol. 203. 16 avril 1822, Bahia. Idem. - Arrivée de Montmorency aux Affaires étrangères.

92fol. 204. 6 mai 1822, Bahia. Idem. - Succession de François-Yves Clément.

93fol. 205-214. 6 mai 1822, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Assassinat de William Frippensé, capitaine hollandais, près de Caitété.
fol. 207-213
 : 22 avril 1822, Bahia. Mémoire du négociant Raudot, associé de Frippensé.
fol. 214
 : 8 février 1822, Bahia. Procès-verbal d’apposition des scellés sur les effets du capitaine Frippensé.

94fol. 215-217. 29 mai 1822, Bahia. Idem. - Anarchie générale ; multiplication des assassinats ; révoltes ponctuelles de Noirs dans les plantations ; capture de négriers par une division de frégates anglaises ; dislocation probable du Brésil et progrès de l’esprit républicain ; suggestion du consul de favoriser le rétablissement de l’ordre par la prise en charge par la France du transport de troupes portugaises.

95fol. 218-219. 4 juin 1822, Bahia. Idem. - Relâche de la corvette « L’Espérance » et de la goélette « La Lyonnaise », de la corvette « La Moselle » et du brick « Le Curieux », suivi de la corvette « La Chevrette » ; arrivée de l’amiral Roussin sur la frégate « L’Amazone » ; plaintes des négociants anglais au sujet de l’absence de station britannique ; transports d’espèces effectués par la marine anglaise ; situation politique à Rio.

96fol. 220. 12 juin 1822, Bahia. Idem. - Départ du « Curieux » pour Pernambouc et de « L’Ariège » pour Toulon ; vœu général en faveur de l’indépendance ; position du général portugais Madeira.

97fol. 221. 27 juin 1822, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Evénements de Bahia ; protection demandée par les négociants français au ministre de la Marine.

98fol. 222-223. 29 juin 1822, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Proclamation du prince régent dans les villes de La Cachoeira, San Tomaro, San Francisco ; intention du prince de bloquer Bahia pour contraindre les Portugais au départ ; adhésion de la Junte aux événements de Pernambouc ; arrivée du brick portugais « Audacia » annonçant des renforts.

99fol. 224-225. 4 juillet 1822, Bahia. Idem. - Envoi de l’état des frais extraordinaires du consulat pendant le second trimestre de 1822 ; dépenses provoquées par la présence des navires de la station et demande d’aide.
fol. 225
 : 4 juillet 1822, Bahia. « Etat des frais extraordinaires faits par M. Guinebaud, consul de France à Bahia, pendant le deuxième trimestre de l’exercice courant ».

100fol. 226-227. 15 juillet 1822, Bahia. Idem. - Asile offert par le baron Roussin à bord de sa frégate aux étrangers vivant à Bahia.
fol. 227
 : 10 juillet 1822, Bahia. Lettre du baron Roussin au consul d’Angleterre Pennell, et réponse de ce dernier.

101fol. 228-229. 26 juillet 1822, Bahia. Idem. - Fortification de la ville ; suspension des activités commerciales ; renforts portugais attendus par Madeira pour lancer une attaque contre La Cachoeira, quartier général des insurgés ; constitution d’une escadrille afin de lutter contre l’escadre envoyée par Rio.

102fol. 230-234. 26 juillet 1822, Bahia. Idem. - Levée par le prince régent de l’interdiction d’importer des poudres au Brésil.
fol. 232-233
 : 1822, Para, Na imprensa liberal de Daniel Garàao de Mello. « Respeitavel publico ». Impr.
fol. 234
 : 15 juin 1822, Rio. « Note du secrétaire d’Etat des Affaires étrangères au consul de Sa Majesté britannique récemment arrivé à la cour de Rio de Janeiro ».

103fol. 235-238. 31 juillet 1822, Bahia. Idem. - Inquiétudes portugaises devant la présence de navires français ; participation de Français à l’expédition lancée par Rio, dont le major Taunay, ancien employé de la chancellerie ; insulte au canot de « L’Amazone » du baron Roussin ; désordre de la presse.
fol. 237-238
 : 16 juillet 1822, Bahia. Copie de la lettre du consul à la Junte. - Insulte faite au canot de « L’Amazone ».

104fol. 239-242. 1er août 1822, Bahia. Idem. - Départ de l’escadre de Rio ; arrivée de la corvette anglaise « Le Blossom » ; pénurie de vivres dans la ville ; colonel de La Torre ; proclamation de son frère, Elesbom Pirez, dit Santinho.
fol. 241-242
 : 23 juillet 1822, Bahia. « Proclamation de la Junte ».

105fol. 243. 1er août 1822, Bahia. Idem. - Assassinat de Louis-Jacques Hullin et de sa nièce, Marie-Françoise Coquin par leurs Noirs dans leur plantation de la Patiola, district d’Estancia.

106fol. 244-245. 21 août 1822, Bahia. Idem. - Débarquement des troupes de Rio à la Torre d’Avila ; arrivée des renforts de Lisbonne ; préparatifs de défense du général Madeira ; insurrection de la province et pénurie de vivres ; décret du prince régent du 1er août déclarant la guerre aux troupes portugaises.

107fol. 246-247. 16 septembre 1822, Bahia. Idem. - Débarquement des Brésiliens, commandés par le général Labattut, non à la Torre d’Avila mais à Maçeio ; tournée de Labattut dans la province de Sergipe ; conflit entre le général et les autres officiers français et arrestation de Taunay ; participation des indiens Topinambas à la guerre ; expulsion des planteurs portugais de l’île de Itaparica ; ralliement au prince régent de Nazareth et du port de Camamou ; titre de colonel et commandement d’une division donnés à Plasson, ex-agent consulaire de France à Bahia ; prise de Camamou par Plasson ; départ de « L’Amazone » et de la goélette « La Lyonnaise » pour Rio ; maintien à Bahia du brick « Le Curieux », commandant comte d’Oysonville.

108fol. 248-249. 2 octobre 1822, Bahia. Idem. - Blocus de la ville ; absence de renforts portugais ; combats dans le Reconcave, réorganisation d’une Junte centrale à La Cachoeira ; ralliement du port des Ilheos au prince régent attribué à Plasson ; sort précaire des planteurs portugais de l’intérieur ; blessure infligée au colonel Gouvea, commandant de la légion lusitane, dans une embuscade près de la ville ; demandes d’armes faites par les insurgés aux consuls de France et d’Angleterre ; départ du « Curieux » et arrivée du commodore Sir Thomas Hardy ; lancement de la frégate « La Constitution ».

109fol. 250. 10 octobre 1822, Bahia. Idem. - Dépôt de Gorée ; siège de la ville ; station française ; mesures de protection adoptées par le consul.

110fol. 251. 24 octobre 1822, Bahia. Idem. - Arrivée de la frégate « L’Astrée », commandée par le capitaine de vaisseau Grivel ; possibilités offertes au commerce français au retour de la paix.

111fol. 252-253. 30 octobre 1822, Bahia. Idem. - Arrivée du vaisseau « Don Juan VI » avec des renforts portugais ; pillage et incendie des habitations voisines de la ville ; autorisation accordée aux négociants de charger leurs marchandises à bord des navires pendant les troubles ; extradition du gouverneur de Pernambouc, remis par les Anglais au général Madeira ; visite de ce dernier au commandant Grivel, sur « L’Astrée ».

112fol. 254-255. 4 novembre 1822, Bahia. Idem. - Arrivée de renforts portugais ; comparaison des forces en présence ; arrivée du général Labattut ; attitude du général Madeira ; projet d’occupation de l’île d’Itaparica ; projet d’emprunt forcé.

113fol. 256-257. 5 novembre 1822, Bahia. Idem - Communication de la Junte centrale des insurgés établis à La Cachoeira pour le rétablissement du commerce avec la France ; proclamation de l’Empire.
fol. 257
 : 24 octobre 1822, La Cachoeira. Copie de la lettre du conseil intérimaire du gouvernement de La Cachoeira au consul.

114fol. 258-263. novembre 1822, Bahia. Idem. - Articles de presse.
fol. 259-261
 : Septembre 1822. Extrait de l’un des journaux de Bahia. - Attaques contre les négociants anglais.
fol. 262-263
 : 13 juillet 1822, Porto-Alegre. Copie de la lettre du gouverneur des armes de Porto Alegre aux membres du gouvernement provisoire de la province.

115fol. 264-265. 10 novembre 1822, Bahia. Idem. - Défaite des troupes portugaises de Bahia à Cabrito et ses conséquences.

116fol. 266-267. 3 décembre 1822, Bahia. Idem. - Escarmouches journalières aux portes de la ville ; lettre du général Labattut aux consuls, leur conseillant de se retirer avec leurs nationaux à La Cachoeira ; départ du capitaine Grivel sur « L’Astrée » ; maintien du « Curieux ».

117fol. 268. 20 décembre 1822, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Transmission à la direction des Chancelleries de la dépêche de Bahia relative à l’assassinat Hullin-Coquin.

118fol. 269. 20 décembre 1822, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Décès de Marguerite-Sophie Lefébure, née Hombert, cantatrice,
fol. 270
 : 31 mars 1822. Acte mortuaire de Marguerite-Sophie Lefébure.

119fol. 271. 20 décembre 1822, Bahia. Idem. - Envoi des extraits mortuaires Hullin et Coquin.

120fol. 272-273. 20 décembre 1822, Bahia. Idem. - Envoi de l’état de navigation du premier semestre 1822.
fol. 273
 : Août 1822. « Tableau de la navigation et du commerce français dans le port de Bahia pendant le premier semestre de l’année 1822 ».

121fol. 274-275. 2 janvier 1823, Bahia. Idem. - Prestation de serment à la constitution portugaise et attaque de la ville par les troupes brésiliennes ; épuisement des troupes et pénurie ; chargement des marchandises anglaises et françaises à bord des navires en rade pour leur éviter le pillage ; chargement de piastres de Lima de la corvette anglaise « Le Conway ».

122fol. 276-277. 2 janvier 1823, Bahia. Idem. - Baril de bœuf salé envoyé au consul par le commandant Grivel.
fol. 277
 : 12 novembre 1823, Bahia. Reçu de Guinebaud.

123fol. 278. 2 janvier 1823, Bahia. Idem. - Désignation officielle de Constant Antheaume comme chancelier, fonctions exercées par ce dernier depuis le 25 décembre 1821.

124fol. 279-279 bis. 15 janvier 1823, Bahia. Idem. - Envoi de l’état de la navigation et du commerce de Bahia en 1822 ; perspectives du commerce français ; réclamations contre le droit d’ancrage.
fol. 279 bis
 : 1er janvier 1823, Bahia. « Tableau de la navigation et du commerce français dans le port de Bahia pendant l’exercice 1822 ».

125fol. 280-282. 15 janvier 1823, Bahia. Idem. - Nécessité d’une station navale française à Bahia ; dépenses effectuées par le consul et gratification demandée par lui.
fol. 282
 : 15 janvier 1823, Bahia. « Etat de la gratification réclamée par M. Guinebaud... à titre d’indemnité pour les dépenses et surcroît de fraix extraordinaires que lui ont causés pendant l’année 1822 le passage et la station de dix bâtiments de l’Etat... »

126fol. 283-284. 10 février 1823, Bahía. Idem. - Affaiblissement de la garnison et disette ; attaque prochaine de Labattut ; lettre de ce dernier invitant le consul à se réfugier à La Cachoeira ; proclamation de l’Empire.
fol. 284
 : 26 novembre 1823, Quartier général de l’Engenho. « Traduction de la lettre adressée par le général Labatut au consul de France à Bahia ».

127fol. 285. 10 février 1823, Bahia. Idem. - Etat sanitaire de Bahia et de la province.

128fol. 286. 10 février 1823, Bahia. Idem. - Visa consulaire des manifestes.

129fol. 287. 10 février 1823, Bahia. Idem. - Duplicata de la dépêche précédente.

130fol. 288. 22 février 1823, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Approbation de la conduite du consul à l’égard des nouvelles autorités ; protection des nationaux et intervention du ministre auprès de son collègue de la Marine afin d’obtenir la station à Bahia d’un navire.

131fol. 289-290. 23 février 1823, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Tentatives brésiliennes contre la ville ; inquiétudes des Portugais dépourvus de renforts ; station du « Rusé », capitaine Moges ; départ de la goélette « L’Hirondelle », capitaine Parnageon pour Pernambouc ; dégâts provoqués à Valparaiso, San Yago et Coquimbo par un tremblement de terre ; escadre brésilienne commandée par David Jouet.

132fol. 291-293. 25 février 1823, Bahia. Idem. - Document partiellement chiffré. - Evaluation abusive des marchandises françaises non portées sur la Pauta en dépit de l’attitude bienveillante de la douane à l’égard des négociants français.

133fol. 294-295. 9 mars 1823, Bahia. Idem. - Annonce de l’arrivée de renforts portugais à Bahia ; projet de blocus de la rade par l’escadre brésilienne.

134fol. 296-297. 10 mars 1823, Bahia. Idem. - Départ de colons d’Allemagne à destination de la prétendue plantation de l’Almada appartenant à Saueracker et Weil ; retour en Allemagne du baron d’Esebeck.

135fol. 298-299. 10 avril 1823, Bahia. Idem. - Arrivée des renforts portugais ; retour du général Labattut dans ses quartiers d’Itapoao ; manoeuvres des escadres brésiliennes et portugaises ; critiques des Portugais à l’égard des Français ; départ du « Rusé » pour Rio ; envoi d’une carte des opérations militaires (manque).

136fol. 300-301. 21 avril 1823, Bahia. Idem. - Arrivée de la frégate anglaise « Tartar » portant à son bord le commodore Brown ; nomination de Lord Cochrane à la tête de l’escadre brésilienne destinée à bloquer Bahia avec le titre d’amiral ; décret impérial ordonnant le blocus de Bahia ; forces navales portugaises ; renforcement de la station anglaise.

137fol. 302. 3 mai 1823, Bahia. Idem. - Mise à la voile de l’escadre portugaise commandée par le brigadier Jean Felix Pereira de Campos.

138fol. 303. 9 mai 1823, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Approbation de la conduite du consul à l’égard des autorités portugaises et du général Labattut ; droit d’ancrage ; agrément du nouveau chancelier.

139fol. 304-305. 22 mai 1823, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Opérations navales ; pénurie de vivres ; proclamation de l’état de siège ; permission de quitter la ville accordée aux femmes, enfants et vieillards ; position de Lord Cochrane ; progrès des idées républicaines ; requête des principaux notables portugais au général Madeira demandant la destitution et le remplacement du commodore portugais ; rumeur de l’arrestation du général Labattut.

140fol. 306-307. 21 juin 1823, Bahia. Idem. - Arrivage de grains ; embarquement des troupes et d’une partie de la population portugaise ; activités de Lord Cochrane ; position critique du consul depuis l’annonce de l’intervention française en Espagne.

141fol. 308-309. 20 juillet 1823, Bahia. Idem. - Evacuation de la ville par les Portugais et entrée des Brésiliens, dirigés désormais par le colonel Lima ; installation du gouvernement arrivé de La Cachoeira ; application du nouveau tarif des douanes ; emprunts indispensables pour payer les troupes ; capture de navires portugais ; levée du séquestre de deux navires français.

142fol. 310-311. S. d., Bahia. Idem. - Agitation des partis ; loges républicaines et succursales des clubs de l’apostolat ; attitude du général Neseka ; refus de reconnaître le général Morales, remplaçant du général Lima à Bahia et le nouveau gouverneur de Pernambouc ; attitude de la presse.

143fol. 312-313. 9 août 1823, Bahia. Idem. - Echo de l’intervention française en Espagne ; absence d’armements en course contre le pavillon français.

144fol. 314-316. 11 août 1823, Bahia. Idem. - Accusé de réception de l’acte de décès de Jacques Edmond Merckel dont le père dirige la musique d’un régiment brésilien ; succession Hulin-Coquin.
fol. 316
 : Reçu de Merckel. Bahia, 10 août 1823.

145fol. 317-318. 12 août 1823, Bahia. Idem. - Travaux de législation commerciale du professeur Pardessus, conseiller à la Cour de cassation ; législation brésilienne.

146fol. 319-328. 12 août 1823, Bahia. Idem. - Séquestre de « L’Intrépide », capitaine Lion.
fol. 321-322
 : 7 juillet 1823, Bahia. Copie de la lettre du consul à Maler, consul de France à Rio.
fol. 322 verso-323
 : 10 juillet 1823, Bahia. Copie de la lettre du consul à la Junte de gouvernement et réponse de cette dernière en date du 15 juillet.
fol. 324-325
 : 17 juillet 1823, Bahia. Copie de la lettre du consul à la Junte et réponse de cette dernière en date du 21 juillet.
fol. 325 verso-326
 : 22 juillet 1823, Bahia. Copie de la lettre du consul au secrétaire de la Junte de gouvernement et réponse de ce dernier en date du 22 juillet.
fol. 326 verso-327
 : 24 juillet 1823, Bahia. Lettre du consul à Maler.
fol. 327 verso-328
 : 24 juillet 1823, Bahia. Lettre du consul au capitaine Lion.

147fol. 329-330. 25 août 1823, Bahia. Idem. - Désordres provoqués par les soldats des bataillons de Pernambouc et par des nègres affranchis ; hésitations de la hiérarchie militaire.

148fol. 331-332. 5 septembre 1823, Bahia. Idem. - Démission du général Lima et départ du bataillon de Rio, dit de l’Empereur ; remplacement de Lima par le colonel Felisberto Gomez Caldeira ; agitation politique ; nécessité d’envoyer un navire de guerre français.

149fol. 333-333 ter. 5 septembre 1823, Bahia. Idem. - Décès de Charles Ramperté et de Charles Simon Anne Hix.
fol. 333 bis
 : Acte mortuaire de Ramperté. 10 juillet 1823.
fol. 333 ter
 : Acte mortuaire de Hix. 10 juillet 1823.

150fol. 334-335. 21 septembre 1823, Bahia. Idem. - Rejet de la démission du général Lima ; arrestation des soldats noirs et mulâtres favorables à la république ; conspiration soutenue par les discours des moines hostiles à l’Empereur ; festivités célébrant la délivrance de la ville et le souverain.

151fol. 336-337. 28 septembre 1823, Bahia. Idem. - Agitation révolutionnaire ; refus probable par l’Empereur de la nouvelle constitution ; personnalité du maréchal Felisberto Caldeira.

152fol. 338. 7 octobre 1823, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Instructions sur l’attitude du consul à l’égard des nouvelles autorités.

153fol. 339-340. 10 octobre 1823, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Anarchie politique ; préparation des festivités célébrant la délivrance de la ville ; rumeur de démission du général Lima ; rôle joué par le colonel Felisberto Gomez en compétition avec Santigno Pirez ; assassinats et pillages ; renvoi au Portugal d’officiers supérieurs portugais capturés.

154fol. 341-342. 17 octobre 1823, Bahia. Idem. - Envoi de l’état de navigation et du commerce français à Bahia au cours du premier semestre de 1823.
fol. 342
 : « Tableau de la navigation et du commerce français dans le port de Bahia pendant le premier semestre de l’exercice 1823 ».

155fol. 343-344. 3 novembre 1823, Bahia. Idem. - Démission du général Lima remplacé à la tête des troupes par Pirez ; réjouissances et promotions accordées par l’Empereur ; désignation de Felisberto Gomez comme gouverneur des armes ; départ des Portugais ; départ des bataillons de l’Empereur et de Pernambouc ; rumeur d’expédition contre Bahia menée par l’Infant D. Miguel.

156fol. 345-347. 25 novembre 1823, Bahia. Idem. - Envoi de deux barils contenant des objets d’histoire naturelle destinés au baron d’Audebard de Férussac.
fol. 347 
: « Etat des fraix faits par M. Guinebaud... pour l’acquisition, l’emballage et l’expédition d’une caisse d’objets d’histoire naturelle... » Bahia, 25 novembre 1823.

157fol. 348-349. 27 novembre 1823, Bahia. Idem. - Troubles provoqués par les soldats noirs ; propagande républicaine de la presse et attaques contre Felisberto Gomez ; attaques du « Libéral » contre la politique française dans la péninsule ibérique ; départ de Santigno Pirez pour son gouvernement de Ceara ; arrestation de Barrata, « Marat » de Pernambouc.

158fol. 350. 14 décembre 1823, Bahia. Idem. - Congé de trois mois demandé par Guinebaud.

159fol. 351-352. 16 décembre 1823, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Propagande républicaine de « L’Echo de la Patrie », de « L’Indépendant Constitutionnel » et du « Libéral » ; indiscipline des troupes ; troubles provoqués par la dissolution des Cortés de Rio.

160fol. 353. 23 décembre 1823, Bahia. Idem. - Succession d’Esprit Lonchamps, décédé en 1818.

161fol. 354. 31 décembre 1823, Bahia. Idem. - Insuccés des recherches de l’extrait mortuaire d’Abraham François Marie Lambotin.

162fol. 355. 1er janvier 1824, Bahia. Idem. - Etat sanitaire de Bahia.

163fol. 356-357. 8 janvier 1823, Bahia. Idem. - Défections enregistrées dans les rangs républicains ; assemblée générale des habitants de Bahia ; expulsion des Portugais ; attaques de la presse contre la politique française et mise au point du consul.

164fol. 358-361. 20 janvier 1823, Bahia. Idem. - Voies de fait commises sur un négociant français ; article d’un journal de Bahia répandant la rumeur d’une intervention française contre le Brésil.
fol. 360
 : 9 janvier 1824, Bahia. Copie de la lettre adressée par le consul à Joaquim José Pinheiro de Vasconcelos, secrétaire du gouvernement provisoire de la Province et réponse de ce dernier en date du 9 janvier.
fol. 361
 : 10 janvier 1824, Bahia. Traduction de l’article de « L’Indépendant Constitutionnel ».

165fol. 362-363. 20 février 1824, Bahia. Idem. - Rétablissement de l’ordre à Bahia mais agitation dans les provinces de Pernambouc et des Alagoas ; désignation de Francisco Vicente Vianna comme président remplaçant le gouvernement provisoire ; renvoi des agents de Pernambouc qui proposaient l’établissement d’une république confédérée ; approbation à Bahia de la nouvelle constitution proposée par l’Empereur ; défections dans les rangs républicains ; prochaine arrivée de troupes et de l’amiral Cochrane.

166fol. 364-365. 6 mars 1824, Bahia. Idem. - Troubles dans le Reconcave ; crise économique provoquée par l’absence de capitaux en raison du départ des Portugais ; pillages et brigandages ; agitation politique ; nécessité de stabiliser le nouveau régime en favorisant sa reconnaissance internationale.

167fol. 366-367. 12 mars 1824, Bahia. Idem. - Fausses rumeurs sur l’aide que la France serait disposée à apporter au Portugal pour récupérer ses colonies ; adhésion aux idées républicaines de la plupart des négociants anglais de Bahia ; déclarations anti-françaises du général Felisberto Caldeira Brant, envoyé en mission à Londres.

168fol. 368-371. 16 mars 1824, Bahia. Idem. - Dispositions bienveillantes de la France à l’égard du Brésil ; passage sur des bâtiments du roi accordé aux étudiants brésiliens désireux de faire leurs études en France ; attaques des Républicains contre la politique espagnole de la France.
fol. 370-371
 : 12 mars 1824, Bahia. Copie d’une lettre du consul au président du gouvernement de la province sur le passage des étudiants brésiliens en France et réponse de ce dernier en date du 15 mars.

169fol. 372. 6 avril 1824, Bahia. Idem. - Secours financiers consentis au sieur Commagère fils par la maison Meuron et cie de Bahia.

170fol. 373-376. 6 avril 1824, Bahia. Idem. - Coup d’Etat à Pernambouc ; prise par le brick « Bahia » du brick « Baratta » envoyé par le gouvernement rebelle de Pernambouc chercher un chargement de manioc à Bahia ; refus du conseil des finances de Bahia de délivrer le manioc demandé et souscription publique ; tentative de coup de force à Bahia mise en échec grâce au juge du crime, Jozé d’Arauja Basto, président de la municipalité ; élection des membres du conseil de la province.

171fol. 377-378. 25 avril 1824, Bahia. Idem. - Troubles à Bahia et crainte d’une sécession des provinces du nord ; retour de la famille du consul en France ; situation politique et attitude des puissances ; nécessité d’une prompte reconnaissance par la France de l’Empereur.

172fol. 379. 30 avril 1824, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Attitude favorable de la Junte de gouvernement à l’égard des Français ; renouvellement de la station française au Brésil ; réclamation Puray-Berthon.

173fol. 380-381. 4 mai 1824, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Indiscipline des soldats noirs et mulâtres ; attentats commis contre les étrangers ; blocus de Pernambouc par le commodore Taylor ; perte d’influence de l’Empereur ; défiance de l’opinion à l’égard de la France ; arrivée d’une nouvelle division navale anglaise.

174fol. 382-382 bis. 11 mai 1824, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Recommandations en faveur de M. Müller, employé de la maison de commerce Mercier-Saussine.

175fol. 383-384. 1er juin 1824, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Persistance de l’insurrection des provinces de Sergipe del Rey et des Alagoas ; propagande républicaine ; station navale française.

176fol. 385-387. 1 juin 1824, Bahia. Idem. - Projets d’expédition brésilienne contre Bahia, menée du Portugal par l’Infant Don Miguel ; négociations du général Brant à Londres sur les privilèges commerciaux concédés au Portugal par le Brésil ; commerce français ; mesures de protection de la ville ; poursuite du blocus de Pernambouc.

177fol. 388-389. 1er juillet 1824, Bahia. Idem. - Echec d’une conspiration militaire visant à réunir la province à celle de Pernambouc ; levée du blocus de Pernambouc ; insécurité de la ville ; perspectives politiques.

178fol. 390-394. 10 juillet 1824, Bahia. Idem. - Hostilité du gouvernement révolutionnaire de Pernambouc à l’égard des Français en raison de la station de navires de guerre devant la ville ; protection des nationaux dans les ports de Bahia et Pernambouc ; levée du blocus de Pernambouc ; propagande républicaine soutenue par plusieurs Américains et Anglais du Canada.
fol. 392 : 21 juin 1824, A bord du « Jean-Bart », en rade de Rio. « Copie des instructions données par M. Grivel, commandant la station française au Brésil à M. Dupetit-Thouars, commandant le brig du roi « L’Inconstant ».
fol. 393-394
 : 3 juillet 1824, Bahia. « Copie de la lettre adressée par M. Guinebaud, consul de France à Bahia à M. Dupetit-Thouars, commandant le brig du roi « L’Inconstant ».

179fol. 395-396. 29 juillet 1824, Bahia. Idem. - Envoi d’une nouvelle escadre pour bloquer Pernambouc ; projets de Carvalho d’une république confédérée de l’Equateur ; arrivée à Bahia de réfugiés de Pernambouc et des émissaires secrets de Carvalho ; arrestation de deux d’entre eux ainsi que de plusieurs Républicains dont « Le Tigre des gazettes » ; commerce français.

180fol. 397-398. 3 août 1824, Bahia. Idem. - Election des députés et sénateurs ainsi que des autorités provinciales ; envoi de 300 000 livres sterling destinées à l’Empereur.

181fol. 399-402. 1er septembre 1824, Bahia. Idem. - Mesures de rigueur adoptées par les autorités à l’égard des émissaires de Pernambouc et des républicains locaux ; excès des troupes de couleur contre les étrangers et plaintes du consul ; station de « La Magicienne » ; blocus de Pernambouc et débarquement de troupes ; relâche à Bahia de la corvette « Maria da Gloria », commandée par le chevalier de Beaurepaire ; célébration de la Saint-Louis ; fête donnée par M. Le Blond-Plassan, commandant de « la Magicienne » ; naissance d’une princesse brésilienne ; détournement du commerce français avec Pernambouc sur Bahia et aide consentie par le consul à plusieurs nationaux.
fol. 401-402
 : 17 août 1824, Bahia. Copie de la lettre du consul au président de la province et réponse de ce dernier en date du 18 août.

182fol. 403. 9 septembre 1824, Bahia. Idem. - Relâche à Bahia de l’amiral Lord Cochrane ; désertions dans les troupes de Carvalho ; diminution de l’insécurité à Bahia et pillage de Pernambouc.

183fol. 404-405. 25 septembre 1824, Bahia. Idem. - Relâche de Lord Cochrane ; capture de deux bâtiments brésiliens venant de Lisbonne et se dirigeant sur Pernambouc ; précautions à prendre par les navires français.

184fol. 406-407. 20 octobre 1824, Bahia. Idem. - Chute de Pernambouc accueillie avec indifférence à Bahia ; progrès des idées républicaines ; marasme économique provoqué en partie par le rapatriement des capitaux portugais ; fin des opérations des élections.

185fol. 408-409. 27 octobre 1824, Bahia. Idem. - Assassinat du gouverneur militaire de la province, le colonel Felisberto Gomez Caldeira par un détachement de Periquitos, à l’initiative du commandant du bataillon, José Antonio da Silva Castro ; révolte de deux bataillons ; désignation comme nouveau gouverneur de Luis Antonio da Fonseca Machado.

186fol. 410-411. 24 novembre 1824, Bahia. Idem. - Départ de Bahia des troupes fidèles au gouvernement ; captivité forcée du président ; agitation politique de Pernambouc ; ravitaillement des troupes légalistes par l’escadre brésilienne commandée par le chevalier de Beaurepaire ; anarchie dans la ville.

187fol. 412-413. 26 novembre 1824, Paris. Lettre du ministre à Guinebaud. - Témoignage de satisfaction accordé au consul.

188fol. 414-415. 28 novembre 1824, Bahia. Dépêche de Guinebaud. - Désertions dans les troupes insurgées ; départ pour les Etats-Unis des deux officiers ayant assassiné le gouverneur ; départ pour Pernambouc de José Antonio da Silva Castro ; rôle du capitaine Macario ; renforcement des troupes légalistes regroupées à Abrantes.

189fol. 416-417. 5 décembre 1824, Bahia. Idem. - Fin de l’insurrection ; départ des troupes révoltées ; dangers suscités par les Noirs des troupes impériales ; attitude énergique du président de la province ; rapprochement entre Brésiliens et Portugais, soumis aux mêmes exactions.

190fol. 418-419. 16 décembre 1824, Bahia. Idem. - Expulsion des troupes noires ; attitude énergique du colonel Autéro José Ferreira de Brito, commandant les troupes fidèles ; arrivée du nouveau gouverneur des armes, le brigadier José Egydio Gordilho ; adresse des habitants de Bahia à l’Empereur demandant le remplacement de ce dernier ; désignation d’une commission militaire chargée d’enquêter sur les crimes commis pendant les derniers troubles ; dissolution par l’Empereur du bataillon des Periquitos.

© Éditions de l’IHEAL, 1988

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter