Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

France-Brésil : vingt ans de coopération

 | 
Luiz Claudio Cardoso
, 
Guy Martinière

I. Institutions et organismes français

Le Groupe de recherche et d’échanges technologiques (GRET)

Henri Rouillé d’Orfeuil

Texte intégral

1La France et le Brésil sont des puissances agro-alimentaires. Avec les Pays-Bas, ces deux pays se disputent la place de deuxième agro-exportateur mondial. Pourtant, ces deux puissances agro-exportatrices se sont construites selon des voies fort différentes : côté français, une agriculture très organisée de petites et moyennes exploitations qui se modernisent dans le cadre d’un marché européen protégé ; côté brésilien, une agriculture dans laquelle les grandes structures captent l’essentiel des moyens de la modernisation et qui regardent presqu’exclusivement vers le marché mondial. Mais, ces deux agricultures sont en crise : crise de surproduction avec ses corollaires, baisse des prix et des revenus, marginalisation et exclusion d’une part croissante d’agriculteurs non compétitifs ; paupérisation des régions périphériques ; dégradation des ressources naturelles.

2Dans ce contexte, le Groupe de recherche et d’échanges technologiques (GRET) et quelques organisations non gouvernementales françaises et brésiliennes ont engagé, en 1984, une réflexion sur le développement agricole et la coopération internationale. En fait, cette démarche a accompagné le processus de démocratisation au Brésil et a largement été soutenue par certains des nouveaux responsables élus, d’abord dans les Etats du Sud (1983), puis au niveau fédéral (1985), enfin dans le Nord-Est (1987).

3En décembre 1985, le « séminaire franco-brésilien sur la coopération scientifique et technique dans le secteur de l’agriculture » a réuni à Curitiba près de quatre cents personnes dont une soixantaine de Français, responsables à différents titres, de l’agriculture française. Ce séminaire, consacré à la politique agricole et à la coopération internationale, fut un exercice de confrontation franco-française, brésilo-brésilienne et franco-brésilienne... Face aux modèles « libéraux » et « socialistes » du développement agricole, les responsables brésiliens souhaitaient conforter l’exploitation familiale, l’organisation professionnelle et de nouveaux axes de politiques agricoles. Les recommandations du séminaire ont marqué un nouveau départ de la coopération franco-brésilienne dans le secteur agricole. Le GRET reçut le mandat des autorités de coopération de jeter les bases d’une coopération articulant les forces scientifiques, sociales et économiques de l’agriculture des deux pays. Côté brésilien, plusieurs institutions à différents niveaux de la filière agro-alimentaire jouèrent aussi un rôle fédérateur et facilitèrent l’établissement de relations et le lancement d’actions entre partenaires français et brésiliens. Ce fut le cas de la Financiadora de estudos e projetos (FINEP), pour la recherche-développement, de l’Empresa brasileira de assistencia técnica e extensão rural (EMBRATER) pour le développement agricole et l’organisation professionnelle, et du couple Organização das cooperativas brasileiras-Secrataria nacional do cooperativismo (OCB-SENACOOP), pour les échanges entre coopératives. Plusieurs programmes sont donc nés ces dernières années, engagés au travers d’accords plus ou moins formels : accord GRET-FINEP (septembre 1986), termes de références GRET-EMBRATER (décembre 1986), discussions Confédération française des coopératives agricoles (CFCA) - OCB (juin 1987).

4Ces programmes concernent en premier lieu la recherche-développement en agriculture. Au travers de l’accord GRET-FINEP, se mettent en place des processus de recherche-formation-développement dans différentes régions (Pará pour l’Amazonie, Pernambuco pour le Nordeste, São Paulo pour le Sudeste, Paraná, Santa Catarina, Rio Grande do Sul pour le Sud). Ces processus partent de l’étude d’une réalité agraire locale souvent en relation avec les organisations populaires. Le travail scientifique qui s’y déroule, et qui est construit par des chercheurs, constitue progressivement la matière des formations nouvelles d’agronomie et d’agriculture comparée.

5Outre ces processus régionaux, la FINEP soutient une série de programmes transversaux sur la politique agricole, l’exploitation familiale, l’organisation professionnelle, le développement local, les méthodes de recherche qui sont l’objet de travaux décentralisés, de séminaires, de publications. Nous avons participé à la définition de ces actions grâce à un dialogue régulier et à travers certaines manifestations (séminaire de Rio sur « l’analyse des systèmes agraires et la recherche-développement en agriculture » — décembre 1986). Nous avons surtout essayé d’articuler des équipes françaises scientifiques, universitaires, professionnelles, non gouvernementales avec les équipes brésiliennes du programme FINEP.

6Ils concernent aussi le développement agricole et l’organisation professionnelle. Un séminaire organisé à Brasilia, en décembre 1986, a permis un premier contact entre d’un côté l’EMBRATER et, de l’autre, les principales organisations professionnelles agricoles et les organisations non gouvernementales françaises. A l’issue du séminaire, « les termes de références » de la coopération dans ce secteur ont été définis et signés par le GRET et l’EMBRATER et des pistes de coopération ont été tracées : recherche appliquée avec l’Association de coordination technique agricole (ACTA), formation des conseillers agricoles avec l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA), gestion des exploitations agricoles avec l’Institut de gestion et d’économie rurale (IGER), formation des jeunes ruraux avec l’Union nationale des maisons familiales rurales d’éducation et d’orientation (UNMFREO), organisation syndicale avec le Centre national des jeunes agriculteurs (CNJA), communication (GRET). En juin 1987, une délégation d’EMBRATER a évoqué à nouveau en France chacune de ces actions qui démarreront véritablement en 1988.

7Ces programmes concernent enfin l’organisation économique et l’échange international. Une coopération agricole rénovée entre la France et le Brésil ne pouvait faire l’impasse sur les acteurs économiques de la filière agro-alimentaire. Des discussions ont été engagées entre les responsables des mouvements coopératifs en décembre 1986. La venue en France, en juin 1987, des responsables de l’OCB et de la SENACOOP a permis d’élaborer un programme de coopération fondé principalement sur le lancement de jumelage entre grandes coopératives brésiliennes des Etats du Sud et grandes coopératives françaises. Une fois rapprochées, ces entreprises coopératives définissent des coopérations décentralisées qui trouveront ultérieurement une cohérence nationale ou fédérale au niveau de la CFCA et à celui de l’OCB. Par ailleurs, OCB et CFCA développent des échanges et des actions aux travers de leurs institutions respectives de formation et de recherche.

8Ainsi tout au long de la filière agro-alimentaire, des relations se sont établies et des actions s’engagent entre acteurs scientifiques, professionnels, sociaux et économiques des deux pays. A une époque et dans un secteur où la dimension internationale est devenu déterminante, ces actions et, peut-être plus encore, ces relations, sont indispensables à la compréhension par les uns et les autres des mutations que nous devons conduire. Puisse le GRET contribuer, à sa modeste place, à ces mouvements d’ensemble.

Programme FINEP 88

Programme FINEP 88

RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE D’ACTIVITÉS COOPÉRATIVES

Programme GRET-EMBRATER

Programme GRET-EMBRATER

PROGRAMME FINEP

LEXIQUE DES PRINCIPAUX SIGLES

Côté français :

9ACTA : Association de coordination technique agricole

10ANDA : Association nationale du développement agricole

11APCA : Assemblée permanente de chambres d’agriculture

12CFCA : Confédération française des coopératives agricoles

13CIMADE : Service œcuménique d’entraide

14CNJA : Centre national des jeunes agriculteurs

15CNRS : Centre national de la recherche scientifique

16DATAR : Délégation à l’aménagement du territoire

17ENSIAA : Ecole nationale supérieure des industries agricoles et alimentaires

18GRET : Groupe de recherche et d’échanges technologiques

19IGER : Institut de gestion et d’économie, rurale

20IHEAL : Institut des hautes études de l’Amérique latine

21INAPG : Institut national agronomique Paris-Grignon

22SOLAGRAL : Solidarité agro-alimentaire

23UAG : Université Antille-Guyane

24UNMFREO : Union nationale des maisons familiales rurales d’éducation et d’orientation

Côté brésilien :

25ACARESC : Vulgarisation agricole du Santa Catarina

26ACARPA : Vulgarisation agricole du Paraná

27BNDES : Banque nationale de développement économique et social

28EMBRAPA : Entreprise brésilienne de recherche agronomique

29EMBRATER : Entreprise brésilienne d’assistance technique et vulgarisation agricole

30EMPASC : Entreprise pour la recherche agronomique Santa Catarina

31FASE : Projet technologique alternative

32FIDENE : Université d’Ijuy

33FINEP : Financiadora de estudos e projetos

34IAPAR : Institut de recherche agronomique du Paraná

35NAEA : Cellule des hautes études amazoniennes

36OCB : Organisation des coopératives brésiliennes

37PROTER : Programa da terra

38SENACOOP : Secrétariat national du coopérativisme

39UFPa : Université fédérale de Pará

40UFPb : Université fédérale de Paraíba

41UFRGS : Université fédérale du Rio Grande do Sul

42UNB : Université nationale de Brasilia

43UNICAMP : Université de Campinas

Institutions internationales :

44BIRD : Banque internationale pour la reconstruction et le développement (Programme d’appui aux petites productions — PAPP)

45FAO : Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture

46PNUD : Programme des Nations-Unies pour le développement

Table des illustrations

Titre Programme FINEP 88
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/1735/img-1.png
Fichier image/png, 29k
Légende RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE D’ACTIVITÉS COOPÉRATIVES
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/1735/img-2.png
Fichier image/png, 20k
Titre Programme GRET-EMBRATER
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/1735/img-3.png
Fichier image/png, 33k
Légende PROGRAMME FINEP
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/1735/img-4.png
Fichier image/png, 25k

© Éditions de l’IHEAL, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540