Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Guide des sources de l'histoire du Brésil aux archives du ministère français des Affaires étrangères

 | 
Pascal Even

Chapitre VI. Archives rapatriées des postes diplomatiques et consulaires

Texte intégral

1Les séries de l’administration centrale énumérées dans les pages qui précèdent doivent être complétées par les archives des ambassades et consulats français au Brésil ainsi que dans une moindre mesure du Portugal, qu’ils aient été rapatriés ou non. Les premières ouvertes à la consultation depuis fort peu de temps n’ont pas fait jusqu’à présent l’objet de reclassement scientifiques. Ces travaux sont en cours pour les archives de l’ambassade de France à Rio de Janeiro.

2D’une manière générale, les archives des postes contiennent la documentation de base, notes, mémoires, articles de presse à partir desquels étaient élaborées les dépêches adressées au Département. Ces dossiers contiennent en outre la plupart du temps les étapes successives de la rédaction d’une dépêche ou d’un rapport qui permettent souvent de suivre le cheminement de la pensée du rédacteur où les mille incidents émaillant le traitement d’une question délicate. Le chercheur trouvera également dans ces volumes une abondante production imprimée. La correspondance échangée avec les autorités locales, le corps diplomatique et consulaire établi dans le pays ne figurent pas dans les séries conservées à Paris. N’y est pas davantage conservée l’abondante documentation économique et sociale réunie par les postes puisque seuls les documents de synthèse étaient envoyés à Paris. Quant aux dossiers culturels, on y trouve souvent des autographes de personnalités littéraires et scientifiques, comme ceux de Bernanos ou de Claudel pour Rio.

3Les archives des postes consulaires ne sont peut-être pas aussi intéressantes sur le plan politique, tout au moins pour la période contemporaine ; toutefois, elles permettent de saisir les mille facettes des activités des Français établis dans le pays. Ces fonds ont subi malheureusement d’importantes destructions.

I - AMBASSADE DE FRANCE A RIO DE JANEIRO

4Les archives de l’ambassade de France à Rio de Janeiro, rapatriées en France entre les deux guerres, constituent un ensemble documentaire de premier ordre pour l’histoire des relations franco-brésiliennes depuis le début du xixe siècle jusqu’en 1914. Ces archives représentent plus de six cents volumes en cours de reclassement. Le chercheur y trouvera notamment pour la première moitié du xixe siècle, outre les doubles de la correspondance politique et commerciale adressée à Paris, une très vivante correspondance échangée avec les consulats de France, celui de Bahia tout particulièrement. Ces lettres contiennent souvent des pièces annexes de grand intérêt comme les exemplaires des journaux provinciaux, bien difficiles à retrouver de nos jours.

5Une fois classé, ce fonds constituera l’une des séries les plus importantes des Archives diplomatiques sur le Brésil et toute étude approfondie ne pourra l’ignorer. Notons enfin que ce fonds contient la correspondance échangée avec Paris par le premier ambassadeur de France au Brésil, le duc de Luxembourg, correspondance qui fait défaut dans les séries du Département.

6Ces archives, tout au moins pour les dossiers les plus anciens, sont malheureusement en médiocre état ; un programme de restauration est en cours afin d’arrêter la dégradation du support, en procédant à une désacidification du papier et de réparer les dommages causés par les insectes.

-4- Brouillon d’un télégramme de Paul Claudel, ambassadeur de France à Rio sur la ratification de la convention littéraire franco-brésilienne de 1913. Rio, 7 avril 1917. Archives rapatriées de l’ambassade de France à Rio ; dossier Claudel, fol. 23.

7Les archives de l’ambassade postérieures à 1914 sont demeurées sur place, à Rio puis à Brasilia. Elles ont été inventoriées au cours d’une mission d’archives. Toutefois, les documents relatifs à Paul Claudel et à Georges Bernanos ont été rapatriés.

8Instrument de recherche :

9Répertoire numérique. Archives anciennes de l’ambassade de France à Rio ; 1896-1972. Françoise Péquin, conservateur d’archives, 1976. 213 p.

10Inventaire analytique. État récapitulatif des documents figurant au dossier de Georges Bernanos, adressés au Département le 14 mars 1971. 1971. 9 p. dactyl.

11Inventaire analytique. État récapitulatif des documents figurant aux archives, relatives à la correspondance de M. Paul Claudel. 1972. 4 p. dactyl.

II - CONSULAT DE FRANCE A RIO DE JANEIRO

12Les archives du consulat de France à Rio sont toujours conservées sur place. Elles ont été inventoriées en 1976 au cours d’une mission d’archives. Elles représentent 303 cartons.

13Instrument de recherche :

14Répertoire numérique. Archives anciennes du consulat de France à Rio de Janeiro. 1896-1972. Françoise Péquin, conservateur d’archives, 1976. 213 p. dactyl.

15Répertoire numérique. Registres des rapports de mer du consulat général de France à Rio de Janeiro. 1882-1890. 1981 (9 registres).

III - CONSULAT DE FRANCE A BAHIA

16Les archives du consulat de France à Bahia représentent 48 cartons pour les années 1849-1947. Elles ont été rapatriées en France en 1986. Outre la correspondance avec Paris et les autorités locales, ce fonds contient des dossiers particulièrement intéressants sur les questions économiques et culturelles, notamment sur les achats de tabac.

17Instrument de recherche :

18État de versement. Archives du consulat supprimé de Bahia. Poste, octobre 1986. 5 p. dactyl.

IV - CONSULAT DE FRANCE A PORTO-ALEGRE

19Les archives anciennes de ce consulat, rapatriées en 1976 et 1977, ne représentent qu’un très faible volume puisqu’elles ne consistent qu’en quatre registres de copie de correspondance pour les années 1853-1898. Les archives plus récentes du consulat, fermé en 1984, sont en cours de recensement et de rapatriement.

20Pour la période antérieure à l’Indépendance, deux fonds complémentaires peuvent être utilement consultés, les archives de l’ambassade et du consulat de France à Lisbonne.

V - AMBASSADE DE FRANCE A LISBONNE

21Les archives de l’ambassade antérieures au premier Empire ont été détruites ; la majeure partie des documents du xixe siècle à l’exception des registres reliés de la correspondance avec le Département a été rapatriée et est de nos jours conservée à Nantes.

22Instrument de recherche :

23Inventaire sommaire. Archives de l’ambassade de France à Lisbonne ; fonds ancien, 1803-1916. Jean de Pins, conservateur d’archives et Nuno Daupias d’Alcochete. 1960. dactyl.

24Les archives de l’ambassade depuis la fin du xixe siècle ainsi que les volumes reliés de la correspondance avec le département sont conservés sur place. Ces papiers ont été inventoriés au cours d’une mission d’archives récente. Ils représentent 787 cartons.

25Les dépêches contenues dans les volumes reliés de correspondance avec le département contiennent évidemment de fréquentes allusions au Brésil, notamment pour la première moitié du xixe siècle. Dans les volumes plus récents, signalons :

26Carton 330 : Presse ; relations intellectuelles luso-brésiliennes. 1924-1942.

27Carton 565 : Relations Portugal/Brésil. 1947-1960.

28Carton 566 : Voyage au Portugal des présidents brésiliens.

29Instrument de recherche :

30Répertoire numérique. Ambassade de France à Lisbonne ; inventaire des archives. 1817-1977. Pascal Even, conservateur d’archives et Marie-Laure Meunier, chargé de mission, 1983. 224 p. dactyl.

VI - CONSULAT DE FRANCE A LISBONNE

31Plus que les archives de l’ambassade, les archives du consulat de France à Lisbonne, rapatriées jusqu’en 1815, intéresseront le chercheur. Ces papiers sont en effet fort riches, notamment les dossiers de nature économique qui évoquent les activités des Français établis à Lisbonne, basées sur le commerce des produits brésiliens. Ces archives représentent 174 liasses et 137 registres.

32Instrument de recherche :

33Inventaire sommaire. Inventaire des archives du consulat de France à Lisbonne. 1686-1817. Nuno Daupias d’Alcochete, sept. 1963. 15 p. dactyl.

Table des illustrations

Légende -4- Brouillon d’un télégramme de Paul Claudel, ambassadeur de France à Rio sur la ratification de la convention littéraire franco-brésilienne de 1913. Rio, 7 avril 1917. Archives rapatriées de l’ambassade de France à Rio ; dossier Claudel, fol. 23.
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/1368/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 304k

© Éditions de l’IHEAL, 1987

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter