Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Hommes face aux sécheresses

 | 
Bernard Bret

1. Description, caractérisation et compréhension des phénomènes lies à la sécheresse

Caractérisation et moniteurisation des périodes sèches et pluvieuses au Nordeste du Brésil

Teresinha de Maria Bezerra Sampaio Xavier et Airton Fontenele Sampaio Xavier

Texte intégral

1. INTRODUCTION

1Ce travail expose les résultats d’une recherche qui a pour but de suivre et d’évaluer, du point de vue temporel et spatial, les conditions pluviométriques du Nordeste du Brésil, à partir des niveaux relatifs : 1 = « très sec », 2 = « sec », 3 = « normal », 4 = « pluvieux », 5 = « très pluvieux », déterminés pour chaque poste météorologique sélectionné dans le réseau régional et pour chaque année ou période de temps. Pour établir les niveaux dont nous venons de parler on a utilisé la technique des « fractiles » proposée par Pinkayan (1966).

2Une méthode semblable serait celle utilisant les écarts réduits. Mais les significations restent difficiles à saisir quand les répartitions deviennent très asymétriques. Par contre, celle qui est basée sur les « fractiles » reste insensible à l’asymétrie.

3Nous nous sommes alors penchés sur l’aspect statistique, du point de vue de l’écart par rapport à la médiane de la quantité d’eau tombée. En effet, en un lieu, les conditions réelles de disponibilité de l’eau dans le sol pourront bien signifier que le local est sec en permanence ; mais ce qu’on veut saisir, c’est le degré d’aggravation ou d’amélioration d’une situation à laquelle les populations résidentes sont déjà adaptées. Bien sûr, 350 mm de pluie serait « normal » s’il s’agit d’un lieu où la valeur moyenne est de 400 mm ; mais « très sec », pour un autre endroit où la moyenne serait de 1 200 mm.

4Notre méthode permet, encore, d’établir le degré d’extension d’une sécheresse ; dans cette voie, nous avons proposé l’utilisation d’un indice de « dryness-wetness », dont nous parlons dans la méthodologie décrite dans la bibliographie indiquée ci-dessous.

5Quelques résultats ont été d’abord présentés au « 2nd Symposium on Meteorological Aspects of Tropical Droughts », à Fortaleza, Ceara, Brésil : Xavier & Xavier (1984a) ; et au « III Congresso Brasileiro de Meteorologia », à Belo Horizonte-Brésil : Xavier & Xavier (1984b). Un rapport limité aux conditions vérifiées à l’État de Cera-Brésil, a été exposé à l’occasion d’un « forum de debates » organisé par la F.J.R.P.C. (« Fundaçao Prof. João Ramos Pereira da Costa ») : Xavier (1985).

2. RÉSULTATS

6Pour le moment, ont été considérées seulement les données pour les États de Piaui, Ceara, Rio Grande do Norte, Paraíba et Pernambuco. Pour chacun et pour chaque décennie (1910/1919, 1920, etc.) des tableaux donnent un relevé du nombre de la fréquence relative des postes qui restent, chaque année, dans les différents niveaux : 1 = « très sec », 2 = « sec », etc. ; voir par exemple le tableau 1.

7Le Tableau 2 dispose un résumé général des résultats, à propos de l’occurrence d’années particulièrement « sèches » ou « très sèches », dans la région étudiée.

8La plupart de nos résultats sont concordants avec la chronologie historique et les chroniques des sécheresses dans la région. Bien sûr, l’objectivité de la méthode ici utilisée permet de déterminer avec un certain degré de précision l’extension des sécheresses de 1915, 1919, 1932, 1942 et 1958, par les pourcentages des postes qui ont été « très secs » : 84,2 % ; 98,3 % ; 87,3 % ; 78,9 % et 96,1 %.

9Quelques résultats ont été révélés par notre méthode et qui ne se rencontrent pas dans la plupart de nos sources d’informations. Par exemple, Alves (1953), Pompeu-So (1953), Souza (1979) et BRASIL-SUDENE (1981), pendant la décennie 1930/1939, considèrent comme secs seulement les deux ans 1931/1932. Mais 1930 a été « sec » au Ceara et au Piaui, et « très sec » dans le Rio Grande do Norte et le Pernambuco. Notons cependant que Guerra (1981) a considéré comme secs les trois ans 1930/1932. En ce qui concerne 1933, cette année se montre comme « normale » dans la majeure partie de la région étudiée, mais dans la Paraíba, 54,5 % des pluviomètres ont été « secs ». Un résultat intéressant se rapporte à 1936, qui semble avoir eu une tendance à être une année « sèche » ou « très sèche », au Ceará et Piaui ; Pompeu-So (op. cit.) est la seule de nos sources de référence à se rapporter à cette année, qu’il considère peu pluvieuse, bien que ne pouvant pas être cosidérée comme une sécheresse calamiteuse.

10Bien que la bibliographie spécialisée ne fasse aucune référence à l’occurrence de sécheresse pendant 1920/1929, il semble que 1928 ait eu la caractéristique d’une année « sèche » (42,1 %) voire « très sèche » (33,3 %) du Cearà et relativement sèche dans le Rio Grande do Norte, la Paraíba et le Pernambuco. Tandis que 1927 normale au Piaui, au Ceará et au Rio Grande do Norte, apparaît comme « sèche » dans la Paraìba (52,8 %) et relativement sèche dans le Pernambuco.

11Très peu de postes présentent des données avant 1910. La série la plus longue est exactement celle de Fortaleza-Cearà, qui commence en 1848. Bien sûr, les observations d’une seule station sont insuffisantes pour caractériser la situation globale de l’État et de la région. Toutefois, on peut regarder que les trois années de la « Grande Seca » de 1877/1879 ont été « très sèches », d’après la série de Fortaleza ; occupant la deuxième, quatrième et septième positions en ordre de gravité des sécheresses. Quant à la période 1979/1984, l’année 1979 a été « normale » par rapport à sa série de Fortaleza, tandis que les autres ont été classées seulement comme « sèches ». Dans cette période de sécheresse, la gravité du phénomène est due à sa durée et aussi à l’effet d’une « pression démographique » toujours plus forte.

TABLEAU 1
RELEVÉ STATISTIQUE DES PLUVIOMETRES
(CEREA - BRÉSIL) (1930-1939)

TABLEAU 1RELEVÉ STATISTIQUE DES PLUVIOMETRES(CEREA - BRÉSIL) (1930-1939)

TABLEAU 2
ANNÉES PARTICULIEREMENT « SECHES » OU « TRES SECHES », POUR PIAUI, CEARA, RIO GRANDE DO NORTE ET PERNAMBUCO

TABLEAU 2ANNÉES PARTICULIEREMENT « SECHES » OU « TRES SECHES », POUR PIAUI, CEARA, RIO GRANDE DO NORTE ET PERNAMBUCO

OBSERVATIONS : (*) données qui correspondent à 59 postes sélectionnés (du total de 345 postes, on en a 60,29 % dans le niveau « très sec » ; mais il s’agit d’un résultat douteux, en vue de l’inclusion de séries de courte durée).
(**) résultat de seulement 29 postes.

3. CONCLUSION

12Comme les résultats ont été encourageants, on pense à la suite de cette recherche. Il faudra certainement considérer, séparément, les postes qui appartiennent à des régimes pluviométriques différents. Il serait aussi intéressant de pouvoir suivre la variabilité de la pluviosité, mois par mois, ce qui correspond à l’idée de la moniteurisation. Il serait aussi utile d’entreprendre une comparaison entre les variations des niveaux de la pluviométrie et les variations locales des rendements agricoles.

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE

Alves, Joaquim (1953), História das Secas, Col. Instituto do Ceará, Historia do Ceará, Monographia n° 23, vol. I, Fortaleza.

BRASIL-SUDENE (1981), As Secas do Nordeste, Urna Abordagem Histórica de Causas e Efeitos, Recife.

Guerra, P. de B. (1981), A Civilizaçao da Seca, MINTER-DNOCS, Fortaleza.

Pinkayan, S. (1966), « Conditional Probabilities of Occurrence of Wet and Dry Years Over a Large Continental Area », Hydrology Papers n° 12, Colorado State University, Fort-Collins, Col.

Pompeu-So, T. (1953), História das Secas, Col. Instituto do Ceará, Historia do Ceará, Monografia n° 23, vol. II, Fortaleza.

Souza, J.G. de (1979), O Nordeste Brasileiro : Urna Experiência de Desenvolvimento Regional, B.N.B., Fortaleza.

Xavier, T. de Ma B.S. & Xavier, A.F.S. (1984a), Dry and Wet Periods Characterisation Over Drought Polygon (« Poligono das Secas ») in Northeast Brazil, 52 pp. (presented at the « 2nd WMO Symposium on Meteorological Aspects of Tropical Droughts », Fortaleza).

Xavier, T. de Ma B.S. & Xavier, A.F.S. (1984b), Classificaçao de Anos Secos e Chuvosos na Região Nordeste do Brasil e sua Distribuiçao Espacial, Anais do III Congresso Brasileiro de Meteorologia, pp. 267- 275, Belo Horizonte.

Xavier, T. de Ma B.S. (1985), Classificação e Monitoração, de Periodos Secos e Chuvosos para o Estado do Ceara, 23 pp., « forum de debates », F.J.R.P.C., Fortaleza.

Table des illustrations

Titre TABLEAU 1RELEVÉ STATISTIQUE DES PLUVIOMETRES(CEREA - BRÉSIL) (1930-1939)
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/1235/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 186k
Titre TABLEAU 2ANNÉES PARTICULIEREMENT « SECHES » OU « TRES SECHES », POUR PIAUI, CEARA, RIO GRANDE DO NORTE ET PERNAMBUCO
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/1235/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 261k
Légende OBSERVATIONS : (*) données qui correspondent à 59 postes sélectionnés (du total de 345 postes, on en a 60,29 % dans le niveau « très sec » ; mais il s’agit d’un résultat douteux, en vue de l’inclusion de séries de courte durée).(**) résultat de seulement 29 postes.
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/1235/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 295k

Auteurs

Université Fédérale du Ceara – Brésil

Université Fédérale du Ceara – Brésil

© Éditions de l’IHEAL, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540