Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Entre glorification et abandon. L’État et les artisans en France (1938-1970)

 | 
Cédric Perrin

Première partie. 1938-1944 : Vichy et l'héritage de l'entre-deux-guerres

Chapitre III. Vichy (1941-1944) : le temps des pénuries

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans ses premières années, le service de l’artisanat tente de concevoir des programmes techniques pour soutenir la production artisanale mais sans réussite. Aucun meuble, ni aucun sabot ne sont produits dans ce cadre. Leur réalisation bute sur plusieurs obstacles techniques que le service a mésestimés. Les artisans sabotiers expliquent qu’ils ne peuvent prendre ces commandes parce qu’il manque des machines appropriées, qu’ils ne trouvent plus à s’approvisionner facilement en bois, que l’énergie leur est fréquemment coupée ou encore que leur main-d’œuvre leur a été enlevée partiellement ou en totalité. Ils rappellent ainsi que le pays est en guerre et occupé, que la guerre désorganise l’économie et qu’elle crée notamment des pénuries. La démographie artisanale montre que l’artisanat profite de ce contexte particulier qui conduit vers lui un nombre croissant de personnes. Est-ce à dire pour autant que les artisans n’ont pas subi ces difficultés ? L’exemple des sabotiers précités montr...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540