Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Entre glorification et abandon. L’État et les artisans en France (1938-1970)

 | 
Cédric Perrin

Introduction générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’intervention croissante de l’État, en France comme dans la majorité des pays industrialisés, marque l’activité économique au xxe siècle1. La part des dépenses économiques dans le budget global croît. La première guerre mondiale est un tournant, notamment en France. Elle pousse l’État à renoncer au libéralisme. Le conflit génère de grands besoins tant financiers que matériels. Pour les maîtriser et satisfaire aux besoins des armées, l’État s’immisce alors dans la gestion des matières premières, de la main-d’œuvre… Des administrations sont créées pour concevoir et appliquer les politiques économiques qui font leur apparition. Dans l’entre-deux-guerres, l’action économique publique reste empreinte de la « synthèse républicaine » chère à Stanley Hoffman. Pour éviter toute friction sociale trop forte, l’État veille à maintenir un certain équilibre entre les agents économiques. Les secteurs primaire, secondaire et tertiaire s’équilibrent. Dans l’industrie, le degré de concentration rest...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540