Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Génération Y et gestion publique : quels enjeux ?

 | 
Nicolas Matyjasik
, 
Philippe Mazuel

Valeurs et enjeux managériaux

Postface. Cyberactivistes : les créatifs, les justiciers, les indignés

Monique Dagnaud

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au printemps 2011, l’irruption des indignés sur la scène politique européenne a surpris les observateurs. Tant par sa forme, campements sur des lieux symboliques, que par sa matrice intellectuelle, révolte morale contre le monde tel qu’il va, ce mouvement ne cesse d’intriguer. De fait, il incorpore plusieurs traits déjà bien présents dans les chantiers de la contestation sociale, chantiers pour lesquels le Net est à la fois un outil et une source d’inspiration intellectuelle.

Ces mouvements adoptent des morphologies différentes selon qu’ils relaient des enjeux propres à la galaxie numérique, l’action des Anonymous et des partis pirates, ou qu’ils s’en éloignent, comme les flash mobs, à la connotation souvent plus culturelle que politique. Les indignés nouent des complicités avec ces deux mouvances, celle des justiciers du Net et celle des créatifs culturels, mais comportent des éléments singuliers, comme nous allons le voir. Nous ne traitons pas ici d’autres activités engagées qui us...

Auteur

Docteur en sociologie, Monique Dagnaud commence sa carrière en tant que chargée d’études dans le domaine de l’aménagement et de l’urbanisme. Elle rejoint le CNRS en 1980 en tant que chargée de recherches. Entre 1991 et 1999, elle est membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA). Depuis 1999, Monique Dagnaud est directrice de recherches au CNRS au Centre d’étude des mouvements sociaux de l’EHESS (devenu Institut Marcel Mauss en 2006). Ses domaines de recherches couvrent le champ de la régulation des médias (analyses sur les politiques publiques autour de l’exception culturelle, médias et violence, enfants et publicité…). Elle est notamment l’auteur de Génération Y Les jeunes et les réseaux sociaux de la dérision à la subversion (Presses de Sciences Po, 2011).

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540