Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ministres des Finances de la Révolution française au Second Empire (II)

 | 
Guy Antonetti

Épilogue

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À quel âge sont-ils arrivés au ministère des Finances ?

À 33 ans DUCHÂTEL, à 41 ans PASSY et LACAVE-LAPLAGNE : ils furent les trois les plus jeunes. À 59 ans LOUIS et CORVETTO, et à 63 ans LAFFITTE : ils furent les plus âgés. Les neuf autres y arrivèrent entre 42 et 57 ans. La moyenne s’établit à 50 ans et la médiane à 53 ans, chiffres qui sont un peu plus élevés que ceux de la période précédente : sous la Restauration et la monarchie de Juillet un certain vieillissement du personnel se fit sentir. En 1832, LOUIS quitta le ministère à 77 ans, HUMANN mourut à son bureau à 62 ans. Quant aux deux sous-secrétaires d’État, LA BOUILLERIE fut nommé à 52 ans, et THIERS à 33 ans.

Combien de temps sont-ils restés au ministère des Finances ?

Sur quinze ministres, six seulement gérèrent les Finances pendant plus de trois ans : LACAVE-LAPLAGNE (6 ans 10 mois, en deux ministères), VILLÈLE (6 ans), HUMANN (4 ans 9 mois, en deux ministères), LOUIS (4 ans 5 mois, en cinq ministères), ROY (3 ans 9 mois ...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540