Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ministres des Finances de la Révolution française au Second Empire (I)

 | 
Guy Antonetti

Clavière (Étienne)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Né à Genève (Suisse) le 15 janvier 1735
Suicidé à Paris le 8 décembre 1793
Fils de Jean-Jacques CLAVIÈRE (1704-1776) et de Jeanne-Élisabeth RAPILLARD
Ministre des Contributions et Revenus publics, du 24 mars au 13 juin 1792, puis du 10 août 1792 au 13 juin 1793

Image fig01.jpg

© Gravure par J.-F. Bolt, BN, N2D 114 637.

I. LA FAMILLE

FAMILLE PATERNELLE

Famille originaire du Dauphiné, émigrée tardivement à Genève pour cause de religion.

[Père] Jean-Jacques CLAVIÈRE, né à Serres (Hautes-Alpes) en 1704, épousa en 1732 Jeanne-Élisabeth RAPILLARD à Genève, où il fut reçu à la bourgeoisie en 1733. Marchand de toiles et mousselines, il comptait parmi les nombreux Genevois qui se livraient au commerce international des « toiles peintes », ces fameuses cotonnades imprimées importées des Indes à l’origine, et dont la fabrication en Europe fut un des secteurs clés de la première révolution industrielle. La Compagnie française des Indes importait d’Asie des « toiles peintes » qui avaient la réputation d’être plus belle...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540