Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les routes de l’argent

 | 
Matthieu de Oliveira

Chapitre VI. De la grande nation au grand Empire : la France, « nation de proie »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En déclarant successivement la guerre au roi de Bohème et de Hongrie (20 avril 1792), à l’Angleterre et aux Provinces-Unies (1er février 1793) et à l’Espagne (7 mars 1793), la France s’engage dans une bataille dont elle ignore le terme et dont l’issue dépend en partie de sa capacité à faire face aux charges considérables qu’elle induit. Le conflit s’avère d’autant plus coûteux que les ressources financières du pays se réduisent : la lente mise en place du nouveau système fiscal ralentit considérablement le versement des sommes que le gouvernement en espère ; la rupture du pacte de famille avec l’Espagne, compromis dès le mois de mai 1790 par l’attitude de la France dans l’affaire de la baie de Nootka, est consommée au lendemain de l’exécution de Louis XVI, privant la France de ses traditionnels approvisionnements en métal blanc ; enfin le -commerce national, suspendu par les hostilités, est confronté à une crise majeure dont les places portuaires sont les premières victimes. Vient e...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540