Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Contrôler les finances sous l’Ancien Régime

 | 
Dominique Le Page

Nos seigneurs des comptes

Le recrutement des gens des comptes de Nevers à l’Époque moderne (1539-1790)

Katie Brzustowski

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

La Chambre des comptes de Nevers a été créée en 1405, à la suite de la constitution de terres du duché de Bourgogne en apanage pour Philippe le Bon. Son premier règlement, qui reprend les instructions pour la Chambre de Dijon, fut édicté en 1406. C’est la seule Chambre des comptes seigneuriale qui ait survécu jusqu’à la Révolution1.

Son champ d’activité se restreint à partir des années 1650, à commencer par son ressort géographique qui, au fil des partages successoraux et des aliénations territoriales, ne se limite plus, à partir de 1659, qu’au seul duché-pairie de Nivernais et Donziais, alors qu’il englobait précédemment toutes les possessions des Nevers, notamment le duché de Rethel. Ses principales attributions sont les mêmes que celles de ses homologues seigneuriales ou royales. Elle contrôle les comptes du trésorier receveur général, du receveur général du duché et des fermiers des châtellenies. Mais le contrôle des comptes de la ville de Nevers, auquel elle particip...

Auteur

Archiviste paléographe et a soutenu une thèse de l’École nationale des chartes portant sur les institutions et les officiers du duché-pairie de Nivernais à l’époque moderne, sous la direction de Bernard Barbiche. Elle est actuellement conservateur des bibliothèques à la Bibliothèque interuniversitaire de Montpellier.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540