Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Contrôler les finances sous l’Ancien Régime

 | 
Dominique Le Page

Une géographie en mouvement

L’éphémère Chambre des comptes de Normandie sous François Ier (1543-1544)

Essai d’anthropologie juridique

Éric Tuncq

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Par son niveau de population (40 000 âmes vers 1500, 75 000 un demi-siècle plus tard)1, la communauté « des bourgeois, manans et habitants » de Rouen approche la ville libre impériale de Cologne (45 000 habitants à l’ouverture du siècle), la République de Savonarole (50 000 Florentins) ou la cité natale de Charles Quint et ses 55 000 Gantois2. Seule en France la cité de Lyon (60 000 citadins vers 1550)3 est à même de rivaliser en dehors de Paris avec la capitale normande. Aussi, convient-il de garder à l’esprit cette dimension européenne de la cité fluviale, avant de s’attarder sur les dynamiques sous-jacentes à la création d’une éphémère Chambre des comptes à Rouen en octobre 1543. Ouverte sur le trafic intérieur du royaume (en direction de la Bretagne, de la Gascogne, de Limoges ou même de Marseille4), Rouen commerce surtout avec Paris5, avec laquelle les liens sont déjà étroits en cette première moitié du xvie siècle6. Elle entretient des contacts avec les espaces ult...

Auteur

Membre du Centre d’étude des systèmes juridiques (Université de Rouen). Chargé de TD, puis ATER (2002-2003) en histoire moderne à l’Université de Reims-Champagne-Ardenne, il a notamment assuré le cours sur « La Renaissance des années 1470 aux années 1560 », dans le cadre de la préparation aux concours de l’enseignement (agrégation, CAPES). Il a publié « De la corruption à la guerre : littérature financière et société au xvie siècle et au début du XVIIe », Françoise Bayard (dir.), Pourvoir les finances en province sous l’Ancien Régime, colloque du 9 décembre 1999, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2002, p. 293-362. Par ailleurs, il participe à l’« Édition d’un Corpus complet de Sources rares ou inédites sur les Petites Antilles (1493-1660) » au sein de l’équipe réunissant le musée du Quai Branly (collection des Amériques), l’Université de Leiden (département Archéologie et Anthropologie des Amériques) et l’Université de Reims (Centre d’études et de recherche en histoire culturelle-E.A. 2616). Ce programme de recherche (2008-2011) est soutenu par l’Agence nationale de la recherche (ANR).

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540